Nouvelle lune en Cancer – 13 Juillet 2018

Bonjour à tous,

Comment vous sentez-vous?

La période du Cancer est un moment qui nous reconnecte à notre part d’intimité, nous pouvons chaque année avoir envie à cette époque d’être plus au contact de nous-même, un peu repliés et tranquille. Les vacances viennent souvent bien à propos nous permettre de nous retrouver avec nos amis proches ou nos intimes. Cet été particulièrement, le Ciel pousse à l’introspection et à un retour à Soi. Ceux d’entre nous qui apprécient le silence et le calme, la méditation et la paix, sont tout-à-fait à l’aise dans les énergies actuelles, lentes, très lentes… Si vous préférez le mouvement, la dynamite et l’avancement rapide alors vous ne serez pas à l’aise et vous trouverez le temps long. Toute impatience est déconseillée dans ce climat de planètes rétrogrades. L’air du temps est à l’ancrage, à l’enracinement, au statu quo et les astres nous invitent à la persévérance, la douceur, la bienveillance et une forme de non agir conscient.

C’est dans ce contexte que s’installe la Nouvelle Lune en Cancer.

Nous avons tous quelque part dans notre thème l’énergie du cancer. Elle peut être douce si nous acceptons d’être doux envers nous-même et sinon elle sera grinçante et nous donnera envie de critiquer ou pincer  tout ce qui passe à notre proximité . Nous avons  le choix et personne ne réussirait à nous convaincre d’en changer. J’ai moi-même depuis longtemps choisi le camp de la dérobade devant l’agressivité extérieure et rien au monde ne pourrait me dissuader de trouver refuge dans la pénombre feutrée de mon nid. Telle est l’énergie pure du Cancer, une aspiration à rester lové et insouciant dans son monde intérieur, celui-ci est riche de belles images d’enfance, de mémoires de tendresse. Des réminiscences qui sont  rarement en rapport avec des événements réels de notre passé mais d’autre chose de doux et consolateur que nous portons en nous dans cette énergie. Car le Cancer est une mémoire fœtale donc inconsciente. En revanche, nous nous souvenons très bien des gens et situations qui nous ont impressionné(e)s quand nous étions enfants et, devenus adultes,  nous aimons et détestons en fonction des valeurs que nous leur avons attribuées.

La Nouvelle Lune en Cancer

Elle vient donc activer notre part sentimentale, pudique mais bien sensible, cet endroit de nous où nous pouvons être attendris, touchés par nos émotions, nos relations, notamment les plus intimes et les plus proches. Où que soit le Cancer dans notre thème, ce que nous allons consciemment ou non lancer dans cette phase concernera nos émotions avec une forte remise en question de nos valeurs. En effet, exactement en opposition de la Nouvelle Lune, Pluton en Capricorne fait contre poids et nous oblige (bon gré mal gré) à revoir ce qui a de la valeur pour nous depuis très longtemps, ce à quoi nous tenons sentimentalement. Parfois ce sont des habitudes auxquelles nous sommes particulièrement attachés/ accrochés, des rituels – ou des rancœurs aussi – concernant ce qui s’est passé dans notre famille ou des croyances auxquelles nous tenons fermement, etc. Mais cela ne signifie pas pour autant qu’ils nous soient profitables et c’est là-dessus que Pluton vient faire levier, révélant par un éclairage très cru et lucide que cela doit se terminer. Pluton c’est toujours une fin, un arrêt, un changement profond et radical, la mort et la destruction. Quelque chose ou quelqu’un de notre enfance ou bien de notre passé s’en va maintenant: une forme pensée, un conditionnement, une relation, un lieu de prédilection… Il nous est demandé d’en faire le deuil. Maintenant plus que d’habitude, en raison de l’exactitude de l’aspect d’opposition au Soleil et à la Lune, Pluton peut nous donner de grandes angoisses ou mettre un point final à une situation, une relation, à laquelle nous étions très attaché(e)s. C’est pourquoi le Cancer prend encore plus son sens d’énergie de repli, d’introversion et de retrait. Ceci touchera les plus sensibles d’entre nous. les autres, ceux qui savent bien maîtriser leurs émotions seront plutôt affectés sur le plan physique et matériel, par des sentiments de blocage et de lenteur, d’être limités ou ressentir des énervements et colères (ce sont bien des émotions mais qui ne se ne reconnaissent pas comme telles). Plus nous sommes dans la résistance  inconsciente au changement, plus nous souffrons, c’est un constat. Peu importe la forme que prend la manifestation de cette période dans notre vie, la vigilance et l’écoute de soi sont les voies les plus salutaires pour entamer ce mois de lunaison. Car lorsque quelque chose d’extérieur attire notre agressivité ou notre critique c’est qu’une émotion NOUS CONCERNANT est présente et demande à être accueillie. S’en prendre au monde et aux autres, essayer de les changer ou bien passer du temps à les critiquer est totalement improductif si nous n’avons pas d’abord écouté nos propres intériorités et pris un certain recul.

Le cancer est un signe où l’ego mal canalisé peut prendre le pouvoir sous une forme très immature, une sorte de complexe du martyr. Soit en nous, nous nous sentons alors de pauvres victimes face au monde, soit mis en miroir à l’extérieur en plaignant les autres, les enfants, les malades ou les animaux maltraités, les pauvres, etc. Eh bien ! Finalement demandons-nous si cela aussi est constructif, quelles informations transmettons-nous en nous plaignant ou en plaignant les autres? Quelle énergie appelons-nous à la manifestation? Peut-être pensons-nous, sans y avoir davantage réfléchi, que c’est utile de montrer la misère du monde et de partager les pires nouvelles en pleurant avec ceux qui pleurent? Il s’avère, désormais dans cette période qui est celle de l’ouverture de la conscience humaine, que nous ne pouvons pas continuer d’entretenir le mal par le mal, mais que notre rôle d’éclaireurs est de redéfinir de nouvelles façons de procéder: Impliquons nous d’abord à écouter-soigner-guérir nos propres chagrins et nos propres souffrances afin de donner ensuite au monde le sourire qui ira avec notre gratitude pour la vie. L’aide vient de nous quand nous sommes assez aimants envers nous-même pour avoir « de l’amour à revendre » pour autrui et cela fait la différence pour alléger la souffrance des autres. Cela peut avoir un grand retentissement vibratoire car de proche en proche, il y a l’effet de généreuse contamination par la joie et la douceur.

Les planètes rétrogrades:

Tout le monde (ou presque) sait que jamais les planètes ne reviennent en arrière sur leur orbite et que c’est un effet d’optique seulement perçu depuis la Terre. Cependant, lorsqu’elles décrivent dans leur mouvement ces « boucles de rétrogradation » les planètes nous influencent toujours de la même manière: c’est une  sollicitation à revisiter ou revivre des situations du passé, un peu comme un film qu’on repasserait au ralenti. C’est pourquoi il y a chaque fois une invitation à l’introspection, la réflexion, la remise en question, il nous aller voir ce qui se passe à l’intérieur et ce, selon l’énergie propre de chaque planète.

Pluton rétrograde en Capricorne (avril à septembre) apporte des remises en questions sur l’ensemble de nos systèmes collectifs et les emmène vers une fin sans retour. C’est comme un ver dans une pomme qui détruit la forme et la substance même du fruit, ici c’est celle des choses, des circonstances et des structures qui sont laminées jusqu’à ce qu’elles soient anéanties. Nos sociétés sont corrompues, notamment par l’argent, et Pluton détruit ces pouvoirs temporels, lentement mais sûrement. Nous voyons bien à quel point les gouvernements ne nous semblent plus crédibles, nous avons conscience que nous ne pouvons pas nous en remettre aux banques pour nous aider à gérer notre argent car seul le profit et le pouvoir animent désormais toutes les institutions.

Pluton rétrograde, sur un plan personnel, nous pousse à revisiter nos propres comportements anciens basés sur le pouvoir, les convoitises, les ambitions lorsqu’elles s’exercent à notre seul profit en spoliant les autres ou en tentant d’exercer sur autrui une autorité malsaine. Cette perception de remise en question se produit au niveau de nos relations en y mettant toute l’honnêteté morale possible. Cela se voit aussi dans la fin de certaines relations par la séparation ou le deuil qui nous coupe d’un passé qui ne nous permet plus d’évoluer, par exemple lorsqu’un des deux exerçait sur l’autre une forme de pouvoir telle qu’il le soumettait à une dépendance quelle qu’elle fut. Pluton en rétrogradation peut créer des moments intenses d’angoisse ou de douleurs car nous sommes confrontés aux choses en train de mourir,  nous devons nous préparer à ces fins inéluctables qui permettront des renaissances à un autre niveau ou dans un autre état d’être.

Neptune rétrograde en Poissons (de juin à novembre) nous demande de vérifier nos illusions, nos rêves, nos idéaux. Suivons-nous des chimères ou notre inspiration ? La différence se sent au niveau de la joie intérieure. Lorsque nous sommes alignés sur notre plus haute conscience spirituelle, nous n’avons plus peur de nous perdre, aucun sentiment de séparation par rapport au monde pas plus de dépendance car nous nous sentons puissamment reliés à tout ce qui vit avec une acceptation sans condition de l’état de toute chose.

Uranus avance en course directe mais deviendra rétrograde en Août, nous en reparlerons. Pour l’heure il met une grande tension dans notre vie concrète, stimulant notre évolution vers l’utilisation de notre libre arbitre, dans toutes les situations qui impliquent notre créativité et la gestion de notre stress.

Ce qui nous sert le plus dans cette période  c’est vraiment l’énergie de l’élément terre. Uranus en Taureau, Vénus en Vierge, Saturne rétrograde en Capricorne favorisent, chaque planète à sa façon, l’ancrage, le fait de garder les pieds sur terre et permettent une concentration appliquée à l’instant présent et aux petites choses de tous les jours dans notre vie. Toute tentative grandiose  de changement  (surtout de vouloir changer le monde par des idées et des concepts que nous ne mettons pas en pratique dans notre petit coin) est vouée à l’épuisement inutile… Car c’est la persévérance dans les détails, avec patience et douceur, l’instauration de nouvelles routines, l’observation de celles qui n’ont plus lieu d’être, oui, c’est tout cela qui peut nous aider. Cela nous ramène inéluctablement à un examen en conscience de nos émotions et de nos ressentis physiques, corporels, face aux situations de notre quotidien. Le corps nous parle de multiples façons: les douleurs, les raideurs, les désagréments, la maladie sont ses moyens de communication. Ceux-ci sont de plus en plus insistants si nous ne saisissons pas les occasions qu’ils nous donnent: le repos, la remise en question de nos certitudes, davantage de soin et de douceur dans notre rythme.

Cela n’engendre pas la nécessité d’avoir la volonté d’agir, au contraire, Mars la planète de l’affirmation par l’action est rétrograde donc il n’y a rien à « faire » d’extérieur, toutes les décisions sont intérieures et résultent de nos intentions envers nous-même. La mise en pratique se fait dans les toutes petites actions insignifiantes, s’écouter, tenter autrement, tester, observer…

L’éclipse partielle du Soleil dans le Cancer:

Nous allons entrer dans la période des éclipses à partir ce cette Nouvelle Lune et ce qui est propre aux éclipses (révélations et revirements)  aura un retentissement très long, car l’axe Cancer Capricorne sera l’axe d’évolution collectif à partir de l’automne. L’éclipse solaire du 13 juillet crée un changement de cap dans une situation qui en appelle aux énergies de cet axe. Ainsi les natifs qui ont un  significateur ou leur ascendant en Cancer ou en Capricorne seront les plus concernés par les deux prochaines  éclipses mais aussi ceux ayant des planètes en Bélier et Balance.  Les significateurs, en astrologie, sont les luminaires soleil lune, les planètes et les symboles karmiques Lune Noire nœuds Lunaires.

Ce moment d’éclipse peut être très perturbant du point de vue émotionnel, cela va agiter le Cancer de notre thème personnel. Cela peut donner un moment où le mental prend le dessus sur tout le reste et nous conduit à nous faire des films, chaque scénario étant animé par les peurs les plus profondes. Il se peut aussi que nous ne sentions rien de spécial, rassurez-vous, car cela dépend de notre façon de maîtriser notre émotionnel. Par exemple, étant moi-même très sujette à des  perturbations émotionnelles incontrôlables,  qui arrivent comme des coups de tonnerre dans mon univers où je ne suis pas systématiquement en protection ni verrouillée, j’ai toujours ma panoplie d’élixirs floraux de Bach avec notamment le remède dit de Secours ou d’urgence qui reste à portée de main et aide aux passages difficiles.

La Nature et son contact, la marche tranquille et la détente, la méditation en contemplant la beauté de la Terre sous ses différents aspects sont aussi de puissantes ressources, de même que le temps consacré à notre corps (nourriture, soins et câlins divers…) nous recentre et nous préserve de ras de marée émotionnels dans ces moments clés. Cette première éclipse partielle de Soleil, pendant la Nouvelle Lune, est très forte parce qu’elle est opposée à Pluton, le Grand Justicier du zodiaque. Donc une formidable occasion de reformater les choses comme cela s’est fait lors de la précédente éclipse solaire en Cancer en 2011. Je me souviens que ce fut pour moi un grand jour de démarrage dont je ne soupçonnais même pas la portée à l’époque, car le destin (par l’entremise d’un ange nommé Hélène Scherrer) m’a permis d’agrandir d’un coup  mon « audience » pour mes billets d’astrologie que seulement très peu de personnes connaissaient.  C’était lors de l’éclipse du 1er juillet 2011 (clin d’œil aux fidèles qui étaient déjà là, sur l’ancien blog ♥♥).

Les trois éclipses de cet été se suivront et seront des moyens d’aller plus loin à la rencontre de nos blessures et des comportements émotionnels anciens que nous reproduisons ainsi que les mémoires qui nous habitent et nous conditionnent. Si nous le pouvons, laissons nous inspirer par ce qui s’en vient et qui nous guide vers de nouveaux chemins de guérison. S’il n’y a rien à travailler ni à « faire » il y a cependant une ouverture à pratiquer, avec une grande bienveillance, laissons aller les obligations pendant les éclipses et restons bien centrés.

 

Je vous souhaite une très belle éclipse et Nouvelle Lune et de bonnes guérisons.

Michka

© La photo de la mare qui illustre mon billet est intitulée « Au bord de la mare de Saleccia » , elle a été faite par Patrice Prats, publiée sur http://www.virusphoto.com. Je l’ai trouvée très inspirante pour le signe du Cancer, signe d’eau en rapport avec la tranquillité de l’eau des mares, et je remercie ce photographe qui partage son talent gratuitement.

Pour rester informé(e)

Si le contenu de ce blog vous plaît et que vous souhaitez être tenu au courant des nouvelles publications, vous pouvez choisir de recevoir la notification de nouvel article.
De temps à autre, il peut arriver qu'une information soit envoyée par newsletter au lieu d'être publiée sur le site, notamment en cas de dysfonctionnement de celui-ci. Les newsletters sont peu fréquentes (deux à trois par an).

Assurez-vous de ne pas faire d'erreur en entrant votre adresse mail.
Vous devrez impérativement confirmer votre adresse en cliquant sur le lien contenu dans le mail que vous allez recevoir. Si vous ne l'avez pas reçu dans la journée qui suit, vérifiez dans vos courriers indésirables.

Veuillez noter que, en l'absence de confirmation de votre part, aucun mail ne vous sera envoyé et votre adresse sera supprimée de notre base de données dans le mois qui suit au plus tard.

24 réflexions au sujet de « Nouvelle lune en Cancer – 13 Juillet 2018 »

  1. Bonjour Michka,
    Il ne nous reste plus qu’a « surfer » sur la vague énergie de cette NL .
    Nous laisser guider et nous retrouver là où nous devons être.
    Egalement belle nouvelle lune à vous chère Michka.
    Marie.

  2. Ping : Nouvelle lune en Cancer – 13 Juillet 2018 | Sur le chemin de lumière

  3. Bonsoir
    Ouf..je suis rassurée..je comprends mieux ces angoisses..ces questionnements…ce vague à l’âme pour ne pas dire cette tristesse que je ressens..comme dit Marie je vais surfer sur la vague et je verrai bien où elle m’emmènera . Merci Michka

  4. merci Michka, une fois de plus…
    très instructif et vu avec une telle profondeur et une telle humanité que je vous en remercie detout coeur…belles éclipses à vous
    michèle

  5. Merci Michka pour tous ces éclaircissements, je comprends mieux mon besoin actuel de me retrouver seule, d’apprécier la fin des activités pour enfin ne plus bouger de chez moi, passer du temps à méditer. J’apprécie ces énergies actuelles qui donnent l’impression que le temps ralentit et mon désir de « faire » ne se porte que sur faire du vide : je vide placards et tiroirs, ne gardant que l’essentiel… Ce vide que je fais autour de moi et aussi en moi, m’allège et me procure une joie et une gratitude pour la vie à laquelle je m’abandonne de plus en plus, laissant partir mes résistances.
    J’aime beaucoup lire ta façon de décrypter ces nouvelles lunes, elles me font d’avantage comprendre les états par lesquels je passe et de fait, lâcher de plus en plus les anciennes habitudes ou émotions auxquelles je m’accroche et quand j’ai lâché, qu’est ce que cela fait du bien ! Alors merci encore Michka pour ta belle énergie et tout ce que tu nous apportes !

  6. Michka,

    Je me suis posée là, telle la libellule, pour goûter ce que tes mots venaient à me conter et ?

    Et j’ai été « touchée » de te voir écrire, décrire, cette période avec ce grand Art et ce Savoir qui te guident au fil du temps sur le grand filet de la précision où tout s’invite à être entendu avec confiance et sérénité.

    Merci

    Je reprends mon vol dans la plénitude de cet instant avec en mon coeur la certitude que tout vient en son… temps.

    Avec toute ma tendresse pour toi et ceux/celles qui te lisent

  7. force est de constater, Michka, que vous aviez déjà énoncé en juillet 2011 la méthode infaillible pour connaître le bonheur : dire aux chocs « holà » et annuler mental

    … quand humour rime avec amour, je vous souhaite une belle et nouvelle l’une

    ~ Jean

    p-s : et merci encore pour vos bulletins comme autant de bulles de bon temps

  8. Bonjour Michka❤
    Merci pour ce billet emplis de douceur..
    J’ ai une petite question..Ya t il un lien entre l eclipse du 1er juillet 2011 et celle d aujourd’hui, toute deux Cancer?.. Une boucle qui se boucle?
    Pour moi il.n y a aucun doute et c est immense tellement c est fort mais j aimerai beaucoup un éclairage si c est possible..
    Avec le cœur,
    Très belle nouvelle lune de Guérison à chacun ❤
    Sabrina.

    • Bonjour à tous, bonjour Sabrina et merci pour cette question. Non je ne crois pas (mais je peux me tromper) qu’il y ait un « lien » ou un cycle qui se boucle entre les deux éclipses solaires dans ce signe du Cancer; le seul lien c’est le signe lui-même. Par exemple pour moi le Cancer est à l’ascendant, donc une identité et une personnalité à affirmer avec cette énergie (timidité, repli, difficulté à vivre vraiment sa place par exemple). En 2011 et en regardant a posteriori tout ce qui s’est passé pour moi dans les six mois qui ont suivi cette éclipse solaire, je peux remarquer un chemin qui a bifurqué, j’ai osé sortir de ma coquille et rencontrer des gens nouveaux. Ce que j’avais déjà constaté lors de l’éclipse solaire totale du mois d’août 1999, en lion, c’est qu’elle avait été un tournant décisif dans ma vie sentimentale, un grand bouleversement s’est fait sur quelques mois et d’une rapidité inattendue: séparation, divorce, rencontre d’un amour nouveau et bien plus proche de mes désirs d’âme. C’est cette idée que je désirais transmettre: que les éclipses solaires, quand nous observons bien les dates auxquelles elles se produisent, peuvent vraiment se révéler des revirements ou être les points de départ d’événements qui chamboulent le cours des choses que nous croyions tracées d’avance. Et c’est pour notre plus grand alignement chaque fois. En replaçant le signe concerné dans notre thème nous voyons de quel type d’expérience (maisons astrologique) il s’agit. Bises à vous Sabrina !

  9. Merci Michka , oui l’introspection c’est tout à fait l’énergie à déployer pour le moment, la patience sa vertu, et pour l’émotionnel qui s’en vient ,on va s’aider avec Rescue… Bel été à toi !

    • Bonjour Anne-Christine, et merci de ta question. Uranus en cancer maison 1 …
      Tu me demandes mon avis sur le fait que ça fasse « bouger le petit moi ? ».

      C’est une question que je trouve passionnante, d’autant que j’ai Uranus pile sur l’ascendant en Cancer, je sais donc par expérience la nature d’Uranus (la transgression, l’explosion)et celle d’une maison I en Cancer une personnalité hypersensible qui est réactive car d’une réceptivité épidermique. Le « PETIT MOI » est dans toutes les maisons du thème, c’est l’expression des blessures de l’ego qui n’ont pas pu être traitées. Ce n’est pas (à mon avis) l’apanage de la maison I, en revanche ce qui est caractéristique de la I c’est de manifester au monde ce qui nous singularise: Uranus en Cancer en I nous rend, entre autres choses, explosifs et rebelles à la moindre émotion qui arrive « par surprise ». Donc chaque transit sur un tel point et avec une éclipse va remuer les émotions du passé, les souvenirs, et les limitations qui en ont découlé (peurs du Cancer) et créer des ressentis inattendus (en agréable aussi car rien n’est défini d’avance, cela dépend de notre vision). Cela peut nous chahuter violemment mais le but est de nous permettre d’exprimer cette planète d’éveil qu’est Uranus: éveil à soi (en I), éveil à notre vulnérabilité sans cesse « remuée » (Uranus en Cancer) et qui donne, par exemple, notre grande compréhension et écoute pour la sensibilité des autres.

      Chaque éclipse ouvre quelque chose : les éclipses de soleil permettent de démarrer et prendre un nouvel essor, celles de lune vont clore un chapitre mais c’est de toutes façons chaque fois pour amener une perspective différente.

      Est-ce que cela résonne pour toi, Anne-Christine, avec l’expérience que tu en fais?
      Merci de ton intérêt pour cette publication et merci à tous les lecteurs qui sont passés par ici, je vous souhaite une belle période de retrouvailles avec vous-même.

      Michka

      • Oui !!! Merci Michka, nous sommes en phase ! cela fait toujours du bien de se sentir compris mais ce qui est génial, c’est que ce que ton analyse corrobore complètement mon ressenti. Donc à la prochaine éclipse pour the big change !

  10. Bonjour Michka,
    Un grand Merci pour vos publications que je suis depuis plusieurs années maintenant. Je suis particulièrement sensible aux éclairages sur les éclipses et les nouvelles lunes qui me chahutent d’habitude assez fort. Quand je lis vos explications, la pilule passe mieux et je suis plus en mesure de d’accueillir les tempêtes émotionnelles engendrées et de relativiser. Je suis gémeau, ascendant cancer et vos exemples de la vie quotidienne sont souvent très parlants pour moi. Avez vous des « trucs » pour passer la nouvelle lune avec moins de chamboulements comme cela se passe généralement pour moi? : soit c’est les disputes de couple ou les »grandes eaux » et l’incapacité de communiquer normalement avec les collègues du travail. Le petit moi se met en mode victime et je n’arrive plus à faire surface. Quelques jours plus tard, tout est passé et tout va bien. Comment se protéger? En tout cas, un grand, grand, merci pour vos publications!

    • Bonjour Nadia,
      Étant Gémeaux, ascendant Cancer , ce qui est prévisible ce sont les difficultés liées à trop d’émotion lors que le mental (Gémeaux) s’en mêle. Il n’y a pas d’autre « truc » pour « passer la nouvelle lune avec moins de chamboulements » en ce qui vous concerne que celui de vous replier sur vous-même et de prendre soin de ces chamboulements justement. Si vous avez des difficultés de communication (disputes et incapacité de communiquer normalement), c’est peut-être parce que vous censurez mentalement la nature très sensible du cancer en vous, celui qui verse de « grandes eaux » et si votre « petit moi se met en mode victime » c’est qu’il a de la peine, du chagrin (on n’a pas besoin de s’expliquer pourquoi).

      Comment vous protéger? Ne vous protégez pas ! ACCEPTEZ d’être fragile et de le montrer. Vous pouvez le faire avec humour (Gémeaux) comme moi par exemple quand je suis de mauvais poil (Cancer) et hypersensible, je deviens renfermée et boudeuse, ronchonneuse et maussade (oui tout ça !) et j’accepte mais je le dis aux autres: « aujourd’hui je te préviens, je ne suis pas à prendre avec des pincettes » ou bien « bon, aujourd’hui je n’ai pas envie de discuter, je fais ma chochotte  » et c’est drôle finalement, on sait que ça va se passer donc on n’en fait pas un drame; mais on accepte que, ce moment précis, on soit ainsi et on prévient les gens si besoin : « attention, je suis d’une humeur de tigre! ». Le pire est la retenue ou le « silence-pour-ne-pas montrer » .
      Ce qui ensuite en découle pour les autres (notre partenaire, nos collègues) on n’y peut rien, certains vont être doux et gentils, d’autres hyper snobs et critiques, mais cela ne nous regarde pas, en termes de responsabilité. Ils ont le droit de mal le prendre, ou de le prendre avec amitié et amour, ce n’est même pas la peine de nous forcer à les convaincre, cela leur fait écho de leur propre gestion des émotions. Nous on a déjà notre dose alors on s’occupe de se « coucouner » et de prendre du recul ! Ainsi pas de disputes, pas de dialogues qui tournent court au travail, et si tentative il y a quand même eh bien! on pince un petit coup et on s’en va ! Cancer oblige ! On les aura avertis ! (rire) et la prochaine fois ils s’en souviendront peut-être ! On a son quant à soi, non mais des fois !

      Je vous embrasse Nadia et n’oubliez pas que l’amour cela n’est pas seulement mental mais senti-mental (équilibrant le senti et le mental).

      Michka

      • merci beaucoup pour votre réponse qui m’éclaire et me touche.par sa justesse. Alors, un zeste d’humour, une bonne dose de cocooning et accepter ma fragilité momentanée sans vouloir la cacher, seront les ingrédients de ma prochaine nouvelle lune. Chic alors! Je me réjouis déjà d’essayer! Je vous embrasse. Nadia

  11. Un grand merci Michka, c’est toujours avec attention et plaisir que je lis tes messages … c’est vraiment un beau partage et une manière de faire évoluer le monde à ta manière avec douceur et bienveillance …
    Annick

  12. Claires et concises sont vos traductions Chère Michka. Elles rassurent sur ce qui se déroule sur ma tête et dans le monde. La compréhension permet d avancer avec plus de sérénité. Introspection dans le cocoonings…Super Toute ma tendresse. Julia Et un GRAND MERCI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.