Pleine Lune en Verseau – 12 Aout 2022

Bonjour mes amis,

Lors de la Nouvelle Lune du 28 Juillet, dont la carte du ciel est ci dessus, j’étais toute prête à écrire quelques lignes bien qu’étant occupée par la réfection de mon petit nid entrecoupée de bains de mer très bénéfiques. Mais la vie en a décidé autrement car, le lendemain je me suis réveillée avec la vision perturbée du côté gauche et un nuage noir unilatéral devant mon oeil. Impossible d’écrire et de lire. J’ai pensé que ce ci passerait rapidement mais cela a augmenté au fil des jours m’amenant à consulter en urgence. Dès lors j’ai été emportée par le protocole des bilans et des soins qui venait s’ajouter au souci de faire mes cartons et vider mes placards en vue de mon proche déménagement prévu dans six jours, le 18 août.

La carte du ciel montre une grande tension avec un équilibre à trouver entre la frustration causée par les blocages et notre bien réelle envie de changement, chacun étant concerné par sa propre histoire. Et il n’y a pas de réponse universelle autre que cet équilibre délicat à trouver. Pour ma part j’avoue que je n’ai pas réussi à relever le défi haut la main, accablée que je fus par le diagnostic et le pronostic du spécialiste. Quelqu’un d’autre aurait peut-être pris cela moins au sérieux mais je ne suis pas quelqu’un d’autre et, dans cette phase de sollicitation extrême par tous les projets que j’avais mis en route en même temps, peu soutenue par ma sensibilité à fleur de peau, je n’ai pas pris les choses de façon légère et optimiste. Nous faisons tous de notre mieux et moi aussi. La conscience m’aide mais elle ne résout pas tout. Il nous faut toujours oser plonger dans nos sentiments douloureux et affronter le découragement bien humain. Pas de recette miracle sinon de regarder en face la souffrance et la difficulté. Ce que je n’ai pas fait immédiatement par ce que cela m’était insupportable de renoncer à écrire, à faire des études de thèmes, de mettre fin à mes projets immédiats personnels comme apprendre le calendrier Maya, faire des travaux dans mon nouveau logement , faire mes cartons pour honorer le planning prévu… J’ai du faire des choix et c’était le message de cette nouvelle lune du mois de juillet: décider, se positionner en fonction de ce que nous voulons avant tout. Dans mon cas c’est déménager qui s’impose parce que tout est déjà programmé et engendre trop de frais et de contraintes pour annuler le rendez-vous avec l’entreprise qui s’en chargera et avec laquelle je me suis engagée. La patience est la condition obligatoire pour affronter la frustration qu’impose la planète Saturne.


Mais rien n’arrive par hasard, la pleine lune de ce jour éclaire le ciel de façon à nous faire prendre conscience de ce qui est à clôturer.

Le discernement et la sagesse, devant les deux expériences successives de maladie qui se sont succédées rapidement pour moi (Covid en juin puis perte de la vision en juillet) m’amènent à me retirer de la scène Internet et astrologique, malgré les regrets que cela engendre de part et d’autre. Je ne sais pas si ce sera définitif mais je ne désire pas me projeter à plus tard qui n’est pas la réalité présente. Le « plus tard » dépend toujours de la façon de vivre au mieux notre défi présent. Pour ma part, mon défi actuel est de mettre ma volonté à me soigner, à me séparer de trop d’engagements extérieurs et de prendre soin d’un corps qui n’en finit pas de manifester ses besoins et de délivrer des messages bien nets au sujet du chemin que je dois suivre.

Bien que Roland Legrand soit dans l’analyse astrologique assez pure, ce qui ne convient pas à tout le monde, j’ai envie de vous partager sa vidéo de au sujet de cette pleine lune, il explique l’intensité de ce qui nous bouscule et suggère une voie à suivre, de vigilance et d’attention à ce qui se passe pour la planète entière. Mais je sais que vous avez tous vos présentateurs préférés et c’est parfait.

Une autre vidéo comblera peut-être le coeur de ceux qui comme moi traversent des zones très sombres, par l’enseignement de grand maître bouddhiste Thich Nhat Hanh, il y a beaucoup de réconfort à trouver dans ses mots.

Prenez soin de vous, chers amis

Michka

Pleine Lune en Capricorne – 13 Juillet 2022

Mandala colorié au feutre – 2021

Bonjour à tous, mes chers lecteurs et lectrices

Quel moment magique nous pouvons vivre en ce moment ! Bien sûr la magie ça peut faire peur car Merlin l’enchanteur peut transformer la réalité comme il le veut. Pour que ce soit agréable plutôt que déplaisant il nous faut nous souvenir que nous avons EN NOUS tous les outils nécessaires pour tout transformer nous aussi, comme le magicien que nous sommes, et que nous pouvons en permanence métamorphoser notre vision des choses, mettre en avant la confiance et l’optimisme (proposés par la bonne fée Jupiter) et croire vraiment que le nouveau monde et surtout le nouveau NOUS MÊME sont en train d’émerger à force de lâcher prise sur le passé et d’ouverture au changement.

L’énergie féminine réceptive prédomine sur cette carte du ciel, elle nous invite à sentir, réfléchir non pas avec notre cerveau rationnel mais en suivant l’émotion et la sensibilité qui nous animent pour manifester cette « magie » dans la matière, oui c’est du concret, du palpable et du tangible que nous voyons évoluer. Les signes sensibles féminins, d’eau, sont à l’honneur (Soleil et Mercure en Cancer, nœud Sud en Scorpion et Neptune en Poissons) s’alliant aux signes pragmatiques de terre (Mars, Uranus et Nœud Nord en Taureau ; Lune et Pluton en Capricorne). Nous attirons à nous des situations qu’il nous suffit de laisser vivre et d’observer pour constater l’avènement du changement. Et ce n’est ni par notre volonté ni par notre contrôle, mais dans des énergies puissantes de renouvellement qui nous dépassent et visent à nous porter vers notre individualité. Être un individu demande courage et audace, c’est l’atout que nous donne le ciel en ce moment, il nous pousse spontanément à l’affirmation de nos désirs (Jupiter et Chiron en Bélier) parfois en changeant complètement de système de comportement relationnel.

Ainsi ceux d’entre nous qui composaient toujours avec autrui, en fonction des attentes des autres, peuvent subitement voir sourdre en eux une forme de force, peut-être même de colère ou de rébellion qui les pousse de l’intérieur à agir pour leur propre compte, c’est une énergie destinée à prendre en charge la personne unique et singulière que nous sommes et à l’autoriser à l’expression de cette spécificité. Mais cette expression est pacifique et constructive ( car Mars, notre guerrier intérieur est en Taureau) et elle se fait dans le calme et la joie de vivre, sans chercher des noises à qui que ce soit, et sans réactivité « contre ». ce qui est. Du moins si nous nous alignons bel et bien sur nous-même et laissons tomber tous nos anciens comportements qui attendaient validation de la part de l’autre ou des autres, ou de la société et comportait de la lutte, de la compétitivité, des efforts démesurés pour être accepté et un fort besoin de reconnaissance ou de validation sociale. Si oui, si nous acceptons d’être juste NOUS alors ce changement tant espéré et tant attendu se révèle. Si nous résistons (et pendant cette pleine lune en Capricorne, il peut nous apparaître à quel point nous résistons encore à laisser la vie se dérouler et à laisser circuler nos émotions te notre respecter l’écoute de nous !) c’est alors plus difficile car nous attirons ce que nous croyons pensons et les conséquences de nos positionnements Donc dans l’option la meilleure nous pouvons tester l’avènement de quelque chose de très différent qui peut ressembler à ce en quoi nous avions rêvé: l’attraction, cette fameuse « Loi de l’Attraction » dont nous n’avions pas encore compris le mécanisme ! Nous la voyons à l’œuvre, nous désirons, nous espérons et cela se fait.

Mais la condition première c’est être en soi, retrouver l’enfant en soi et son insouciance, sa candeur, son imaginaire, tout ce que le Cancer en nous permet comme je l’ai expliqué au début du cycle, le 29 juin. C’est aussi d’être centré. La tendresse spontanée, la douceur avec nous-même engendrent la même chose avec autrui, cet Autre qui peut alors, lui aussi, se détendre, s’amuser (comme un enfant) et profiter de cette ambiance où il se sent accueilli sans jugement. L’enfant intérieur se permet de rire et de se laisser aller dans une certaine légèreté, sans s’encombrer de soucis et de complications, il a envie de rencontrer les autres de façon spontanée et sans se prendre au sérieux et passer de bons moments de convivialité et de partage.

Dans le calendrier Maya, tout est fait de cycles à l’intérieur d’autres cycles mais ce moment est particulier car c’est la dernière lunaison de l’année Maya. Ce cycle de 28 jours nous permet de faire le bilan de notre année écoulée. Il faut savoir que le « nouvel an » du calendrier Maya est le 26 Juillet chaque année. Le bilan actuel (et la Pleine lune est aussi le moment de bilan et de la prise de conscience) concerne donc l’année qui va de Juillet 2021 à Juillet 2022. J’aime beaucoup cette rétrospective surtout quand je pense à ma vie en Juillet 2021, faite de tensions, de colère, de déceptions personnelles mais aussi sociales dans le contexte des injonctions liées à la pandémie, avec le discours du président Français instaurant des mesures coercitives concernant vaccins et pass sanitaire. Que de chemin de libération parcouru par beaucoup d’entre nous dans nos vies grâce à ce contexte général qui nous a de bien des façons sortis de notre torpeur ou de nos anciennes façons de vivre. Le virus est toujours là et beaucoup l’ont rencontré de bien plus près que nous ne le souhaitions, mais ceci aussi nous a servi positivement de leçon de vie.

Dans ce dernier cycle lunaire de l’année Maya l’onde enchantée (la période de 13 jours qui a commencé le 10 juillet) est celle du Voyageur du Ciel Rouge dont le message principal est d’être attentif à changer notre manière de voir le monde, à oser nous éveiller en délaissant les vieilles références qui ont fait leur temps et en explorant l’inconnu malgré les risques qu’il comporte. Son mot clé est l’audace. Nous voyons bien comment les deux voies de sagesse (astrologie occidentale et calendrier Maya) se rejoignent parfaitement.

Le glyphe du jour est le Guerrier Jaune, c’est un guerrier pacifique lui aussi (comme l’est Mars en Taureau) , ce guerrier, quand il connecte son ombre, doute d’être relié au Divin et renonce à écouter sa voix intérieure. Mais dans sa face lumineuse, le Guerrier Jaune accepte une grande connexion à la conscience cosmique, il nous demande de l’entraînement et de l’humilité face à nos guerres intérieures et ce afin de nous amener sur la voie de la paix, un pas après l’autre, dans la vigilance et en étant posé, afin d’intégrer les changements. Le Guerrier Jaune nous pousse à nous poser les bonnes questions et aujourd’hui nous sommes guidés sur cette voie par notre sens du libre arbitre et notre désir de nous émanciper. Le but du moment est d’amplifier l’amour et la joie dans notre vie.

Après ce petit clin d’œil sur la philosophie Maya, revenons au ciel planétaire qui nous montre beaucoup d’aspects:

-beaucoup de traits rouges relient Lune et Soleil de cette journée de Pleine Lune, ce sont des aspects qui nous dynamisent et nous invitent à voir et vivre une complémentarité entre l’enfant et l’adulte en nous, alliant de façon équilibrée insouciance et maturité.

– les autres traits rouges parlent des défis: défi d’être intègres et fidèles à notre nature (carré de Saturne en Verseau à l’axe d’évolution collective Scorpion-Taureau ) ainsi que celui d’oser nous affirmer et exprimer nos réels besoins et désirs malgré notre peur de le faire (carré de Chiron à la Pleine Lune). Nous avons tout à gagner à relever ces défis et agir en fonction de nos aspirations profondes.

– les traits bleus sont nos soutiens et ils sont nombreux: Être dans la simplicité et le naturel offerts par l’instant présent mais ne pas tenter de nous y accrocher, ni de le retenir, juste en jouir simplement (Uranus et nœud nord en Taureau) pour profiter de la vie, en sachant que chaque vie est courte et que les bonnes choses ne peuvent être différées. Nous laisser porter par les énergies de confiance en la vie, passivement mais dans la foi, sans lutter ni résister en suivant notre féminin, le féminin nous apportant réceptivité, écoute, intériorisation et une grande sensibilité alors que le masculin exprime et agit. Le féminin est doté de modération, de diplomatie, de ténacité, permet la retenue, la discrétion et a le sens du secret; il s’exprime ici dans une facilité à planer grâce au grand cerf volant et une compréhension  » connectée au grand rectangle, ces deux figures géométrique s’enchevêtrent de façon harmonique.

Si tout n’est pas fluide encore dans nos vies c’est que nous retenons des anciennes attitudes de contrôle et que nous sommes reliées à des peurs qui nous habitent encore. Et c’est très légitime car l’Humanité sort de millénaires de craintes et de terreurs dont nous portons tous les mémoires, alors il serait bon d’accueillir ces mécanismes intérieurs et de voir que nous avons adhéré à une vaste mise en scène où nous avons accepté inconsciemment de jouer les victimes, les abandonnés et les trahis. Mais c’est fini. Au fil du temps nous reprenons notre toute puissance et nos consciences s’éveillent.

Et ce qui ne ne peut pas se faire de façon fluide ça se fera (et se fait déjà dans le monde) sous forme de rébellion, que cela se passe dans nos vies intérieures ou dans les circonstances extérieures, la diminution des ressources et l’annonce des pénuries à venir créent de grandes peurs.

En conscience, nous pouvons ne pas céder à la panique ni au pessimisme mais considérer de façon sage que cette étape soit nécessaire et que le manque ou les restrictions visent sur un plan plus large à créer un monde différent où nous pourrons voir se répartir les ressources de façon plus équitable. Ce sont les monopoles qui s’effondrent de plus en plus vite. Restons au contact de nos vies, de nos proches et notre quotidien.

En changeant nos habitudes de consommation et en optant pour un mode de vie plus simple (et cela ne veut pas dire dans le dénuement ni la pauvreté mais sans convoitise ni gaspillage) nous participons déjà aux énergies du monde meilleur que nous voulons voir advenir. L’accélération est perceptible, alors l’enracinement et l’ancrage sont bienvenus. La Terre et le Ciel veillent sur nous.

Mes amis, je vous offre toutes ces pistes de prise de réflexion ou de conscience, en faisant confiance à votre discernement. Ces lignes sont librement interprétées à partir de ce que je connais de l’astrologie mais aussi inspirées par ma propre expérience de vie et tout particulièrement par l’espérance intarissable que j’aie d’un monde où règne l’amour plutôt que la peur. C’est déjà ainsi que je le vis de l’intérieur. Je me sens bien dans la peau de ce Guerrier Pacifique dont je vous parlais plus haut, qui a mis fin à ses propres guerres intérieures avec entraînement et persévérance et peut maintenant jouir d’une bonne communication avec les autres et avec le Tout 🍀🌟

Belle pleine lune à tous dans cet axe de total abandon à ce qui se présente car c’est de là que vient notre vrai pouvoir personnel, en gardant la foi que tout est parfait dans le Grand Plan

Michka

Nouvelle lune en Cancer – 29 juin 2022

Bonjour mes amis !

J’ai choisi, pour illustrer cette lunaison en Cancer, une des belles cartes d’éveil de Mario Duguay qui s’intitule  » retrouver l’enfant en soi ». En ce premier jour du cycle la lune est chez elle, elle règne en maîtresse des lieux et régit pour les vingt huit jours à venir nos ressentis de type Cancer ( parfois enfantins, réactifs, épidermiques et versatiles), nos émotions personnelles reliées au passé, à notre enfance, à notre histoire de famille et /ou à de vieilles nostalgies ou mélancolies, notre imagination et nos rêves, tout cela étant plus important que  la réalité objective du présent. 

Continuer la lecture

C’est l’été ! 21 Juin 2022

Bonjour mes amis,

Touchée par le charme discret et reposant du jardin d’Annie, j’ai choisi sa photo pour illustrer ce que j’ai envie de vous écrire ce matin,  une petite lettre de célébration du solstice d’été. Je trouve que c’est une belle symbolique pour moi de sortir justement aujourd’hui de l’isolement au dixième jour de Covid, isolement sanitaire obligatoire, bien sûr, mais aussi isolement du silence dû à l’immense fatigue que créé le virus avec son lot de démotivation psychologique et de déstructuration  physiologique. Le nettoyage est du genre passage au Kärcher !

Continuer la lecture