Nouvelle Lune en Poissons – Dimanche 10 Mars 2024 à 9h10 UTC

Bonjour à tous, me voici de retour après avoir sauté à pieds joints la publication de Pleine Lune de février. J’étais portée par un autre projet auquel j’avais envie de participer et je n’avais pas de disponibilité pour l’analyse ni l’écriture ce week-end là. Parfois plutôt qu’écrire au sujet de la lunaison « parce que c’est le jour », j’ai envie de vivre des expériences qui se présentent, qui n’ont rien à voir avec l’astrologie mais que je sens justes pour ma contribution au monde, dans mon quotidien. Cette transformation de mes propres routines me demande beaucoup d’écoute et de recul, c’est valable pour nous tous: changer nos méthodes et fonctionnements habituels nous fait toujours sortir de notre zone de sécurité intérieure et de protection, nous maîtrisons tellement bien ce ce que nous connaissons! Mais quelque chose nous pousse souvent à évoluer et à nous aligner sur notre élan dans le temps présent. Les prises de conscience faites lors de la Pleine Lune en Vierge nous ont préparés à vivre ce dernier cycle comme un temps de bilan intérieur, avant une renaissance printanière en Bélier début avril.

Ce que je remarque d’emblée c’est que, d’un côté, nous avons toutes les planètes et, en face, seulement le Nœud Lunaire en Balance et les Lunes Noires, ces deux derniers éléments n’étant pas des planètes mais des symboles à regarder sous l’angle du développement personnel: Nœud Sud en Balance et Lunes Noires en Vierge.

  • Le Nœud Sud en Balance désigne ce que nous connaissons et expérimentons (à partir de nos choix et de nos comportements) de façon conventionnelle et automatique dans nos relations ou dans les circonstances d’interactions avec autrui, ainsi que le degré de la dépendance que nous avons au sein même de ces relations. Il est bon d’en considérer les excès qui nous confinent dans des situations d’extrême compromis qui nous sont néfastes. Les énergies d’évolution universelle nous invitent à nous en libérer en écoutant nos propres besoins sans les nier ni les réfuter.
  • Les Lunes Noires expliquent ce qui est caché dans notre inconscient et que nous ne pouvons pas forcément voir (oui, évidemment, puisque c’est le propre de l’inconscient!) mais qui se révèle un processus initiatique (qui n’est pas accessible à tout le monde). L’alignement des trois lunes noires en Vierge résout provisoirement l’éternel débat de « quelle lune noire est à retenir ». La Lune Noire moyenne (ici en bleu-vert) explique la cause de notre manque et de nos souffrances et décrit ce qui alimente ceux-ci. En Vierge ce sont par exemple la peur de la comparaison, le jugement, la compétitivité, le perfectionnisme, tandis que la Lune Noire corrigée (en gris ici) est le point du thème qui révèle les effets produits sur notre vie: en Vierge ce peut être l’anxiété, le stress, la charge mentale. J’aime bien, dans mes études de thèmes, prendre la position de la Lune Noire Vraie (représentée ici en noir) car j’y perçois la possibilité d’évolution d’une personne, elle décrit tous les troubles compulsifs que nous pouvons finir par regarder de façon plus consciente, elle s’appuie en Vierge sur le discernement objectif, ainsi que que sur la capacité à agir avec bon sens et esprit pratique au lieu de réagir par un sentiment incontrôlable de dévalorisation qui nuit à des actes et positionnements équilibrés. Les trois Lune Noires sont dans le même signe et le même domaine d’expérience en ce moment. En Vierge cet alignement me semble de bon augure comme s’il servait de révélateur : les causes, les effets et la solution sont confondus facilitant l’émergence « pratico pratique » des énergies de La Vierge (en bon aspect du Taureau): compréhensions, révélations puis réalisations au quotidien prennent un sens différent, des projets, des idées qui étaient déjà présents en nous, en-dessous de notre esprit conscient sont en train de prendre forme et nous sommes peut-être aptes à « sentir » venir ce changement qui correspond à un changement global de l’énergie du monde (opposition à la Nouvelle lune). Mais il me vient aussi que c’est une puissante révélation possible des mots de dévalorisation que nous nous répétons peut-être encore, par conditionnement mental ou par une autocensure de mauvais aloi, non constructive : « Je ne suis pas capable, je ne suis pas à la hauteur, je ne suis pas bien, j’aurais dû faire autrement, je suis bête… »etc. S’ouvrir au changement passe par cette écoute de soi, l’écoute du petit saboteur intérieur qui tel un perroquet, ne répète que ce qu’il sait dire. Point d’apprentissage ni d’amélioration possibles avec une telle répétition puisqu’apprendre consiste à inclure de nouvelles choses, de nouvelles informations et de nouvelles visions. Les Poissons nous ouvrent à plus grand que notre ego blessé ou méprisé.

Les qualités requises:

  1. La curiosité : C’est l’énergie de Mercure en Bélier. Vouloir apprendre et comprendre comment ça marche mu par l’intuition pure, telle est la garantie de base d’une ouverture propice au renouveau. Dès lors que nous avons regardé jusqu’à présent avec justesse ce qui nous désavantageait ou nous faisait du mal, nous n’avons plus envie de le reproduire et nous désirons apprendre comment procéder autrement ! Mercure est ici porteur d’un élan de décision et de volonté de renouveau.
  2. La persévérance nous soutient, la patience aussi… (Cérès en Capricorne). Elles nous apportent de la stabilité, de la profondeur en même temps que de la hauteur, de la sagesse et du recul. Mais pour que cela nous nourrisse, il est impératif de décider de sortir du statu quo bien trop familier de « faire en fonction des autres » (carré NS Balance) ou de suivre le « politiquement correct », résultat de notre éducation, de notre conditionnement ou d’une certaine tendance à fuir la responsabilité de note vie. Et nous devons opter pour démarrer de nous-même pour agir à partir de notre intuition spontanée et non plus sur des principes sociaux ou relationnels devenus obsolètes quand ils ne permettent pas le libre-arbitre. Cérès permet de regarder comment nous nous nourrissons émotionnellement (nos relations sont-elles stables et dans une paix tranquille? Ou bien essayons-nous de régler nos problèmes en essayant d’agir sur les autres, ou sur les circonstances extérieures, pour obtenir ce que nous voulons?). Mais aussi de regarder comment nous nous nourrissons intellectuellement (quelles informations laissons-nous entrer dans notre sphère privée? Quelles croyances entretenons-nous? À quelle culture ou philosophie nous relions-nous?) et enfin de vérifier comment nous nous nourrissons physiquement (respectons-nous le temps pour faire selon notre rythme? ou, au contraire, sommes-nous dans l’hyper activité ou laissons-nous trop de sollicitations extérieures nous embarquer dans une course effrénée? Comment mangeons-nous et que mangeons-nous? Cela est-il salutaire? Ou bien cela nous nuit-il à notre bien-être corporel et à notre ancrage?)
  3. La responsabilité: Prendre en charge notre vie et notre évolution au sein du monde actuel: Il nous semble encore souvent plus facile de vivre en nous tournant vers les besoins des autres au détriment de notre propre existence, de répondre aux attentes des autres ou de la société pour y trouver notre place, pour être aimé, pour ne pas être rejeté ou pour ne pas nous sentir seul, toutes ces croyances du passé nous ont conditionnés à faire bien des compromis. Mais maintenant il nous apparaît de plus en plus clairement que nous occuper du bien-être des autres en priorité est peut-être aussi une façon d’ éviter l’effort courageux qui nous est demandé d’aller de l’avant par nous-même en décidant et en agissant à partir de nous, de notre cœur et en en fonction de nous, de nos désirs, de nos besoins, ceux de l’individu que nous sommes, unique et ayant un programme spécial à suivre, celui de notre évolution personnelle au sein du Tout. Ceci. Et cela doit se faire AVEC les autres, non pas POUR les autres. Saturne en Poissons impose des limites à notre « périmètre » émotionnel en nous ramenant à notre intégrité.
  4. L’acceptation: Accepter de composer avec ce qui est présent dans nos vies, avec TOUT ce qui est, bon ou difficile, sans jugement ni soumission. Il n’y a pas de paradoxe avec ce que j’ai écrit précédemment car accepter, ce n’est pas nous soumettre ni nous résigner, ce n’est pas non plus nous fondre ni nous confondre dans le monde, c’est considérer ce qui se passe et chaque fois, nous recentrer avec discernement sur ce que nous voulons regarder: est-ce cela qui correspond à notre but de vie ou est-ce que notre mental tente de contrôler la vie, de la modifier ou de la régler en passant par l’extérieur? Les Poissons sont l’énergie du Grand Tout. Tout est possible et donc vaste, flou et illimité. J’ai vraiment le sentiment que nous sommes (nous tous, l’humanité) intérieurement en pleine mutation et que l’acceptation des choses qui se présentent participe à notre avancement pour le meilleur.
  5. La bienveillance et la compassion: Dans la connexion spirituelle, je sens qu’il est magique de se relier à ce Grand Tout, Dieu ou la Source, ou la Grande Conscience Cosmique ou simplement l’Univers dont nous faisons partie (le choix des mots vous appartient). Nous puisons la bienveillance d’une force supérieure qui est dénuée de jugement mais nous rétribue selon la façon dont nous pratiquons les lois spirituelles de la Création. Nous pouvons nous y sentir accueillis comme par un Père ou une Mère divins et nous ouvrant les bras dans un amour inconditionnel. Ainsi en est-il aussi de nous, plus noud prenons soin de nous, comme un parent protecteur, plus nous sommes rempli(e)s de l’amour qui circule en nous et plus nous pouvons en donner à l’autre. Sinon que pourrions-nous offrir et rayonner dans notre proximité et dans le monde?
  6. L’humilité et l’équanimité: Ce sont les qualités du Verseau bien vécu avec Vénus et Mars en Verseau. L’idéal d’amour et d’action de ces deux planètes est dans le partage, la solidarité mais aussi la distanciation émotionnelle que permet la froideur de l’air et l’abstraction du Verseau. Mars et Vénus privilégient en Verseau visent l’amour universel plutôt que l’amour exclusif et donnant donnant. Dans le Verseau nous ne nous prenons pas pour des sauveurs et ne nous sentons pas indispensable, en revanche le partage équitable, la solidarité, la communication et la transmission de ce que nous savons sont des moyens de nourrir notre vie avec les autres. Ces deux planètes nous rendent amicaux mais également puissamment rebelles au conformisme et désireux de liberté. Pluton en Verseau prône l’authenticité afin de nous libérer des attentes et des concepts notamment sociaux, sociétaux (c’est-à-dire plutôt politiques)ou éducatifs qui nous donnent un sentiment de ne pas être libres. J’aime bien dire « sentiment de ne pas être libres » car, pour ma part, je pense que fondamentalement, même sous le joug d’une dictature ou de circonstances qui nous limitent nous sommes fondamentalement libres de notre vision des choses. Et dans ce cas nous ne sommes motivés par aucune révolution, rébellion ni révolte extérieure ou extrême. Cependant cela n’empêche pas que notre émancipation intérieure soit d’ores et déjà soutenue par le sextile Pluton Mercure qui a des aspirations innovatrices. Concrètement ce sextile permet de nouvelles initiatives que nous n’aurions pas eues il y a six mois mais qui donnent des envies d’entreprendre, d’avancer sur un chemin différent du passé.
  7. L’audace n’est pas la moindre des qualités requises, il nous faut du courage pour oser affirmer notre individualité, c’est-à-dire ce qui nous rend différent de l’autre, unique, pionnier, bref tout ce qui nous distingue. La conjonction de Chiron avec le nœud nord en Bélier le mois dernier a favorisé la guérison de nos blessures d’identité. Cette aspect permet également de comprendre que lorsque nous agissons en prenant des initiatives pour nous-même, nous engendrons un changement qui aide aussi les autres à se libérer, s’ils le souhaitent, ils se reconnaissent à leur tour respectés dans leur distinction et leur différence. Partager notre talent spécial et notre expérience d’autonomie est une façon de montrer au monde que, si nous y sommes arrivés, les autres peuvent aussi assumer leur indépendance ou leur unicité et se relier à une image d’eux mêmes miroir du Soi supérieur (ou du Divin) qui les traverse. Oser agir et se mettre en avant c’est montrer un exemple de confiance.

Le printemps est déjà dans l’air, mes amis, et plein des promesses de la conjonction Uranus Jupiter du mois d’avril. Beaucoup de choses que nous ne supportions plus peuvent être allégées et il faut nous prêter au questionnement que propose Pluton en Verseau: De quoi ai-je besoin de me libérer? Le domaine de notre thème de cette libération est décrit par la maison où se passera cette conjonction, dans le signe du Taureau et là où Pluton en Verseau nous permet de creuser et de voir ce qui doit prendre fin.
Je sens que nous aurons des surprises et des opportunités d’ouverture très rapidement. Naturellement, si nous résistons au cours des choses, limités par nos peurs, les surprises sembleront des désagréments. Mais si nous acceptons le remue ménage généré par le changement, ce sera plus facile. et le résultat sera vraiment meilleur. Faire confiance à la vie et croire que tout se déroule pour le mieux (quoique notre mental en pense) est la clé.

Je vous souhaite une belle nouvelle lune et vous dis à bientôt !

Bienvenue à vos commentaires et témoignages ou à vos questions !

Michka

16 réponses

  1. Je vous remercie pour la qualité des informations que vous avez la gentillesse de nous transmettre. Ce billet est très dense et la clairvoyance de vos propos entre en résonance avec mon cheminement actuel. Un grand merci et je vais vous relire plusieurs fois!

  2. Merci, Michka c est intense pour moi en ce moment et cela m éclaire bien. Merci de savoir rendre les choses si claire. Ton authenticité m encourage.
    Belle nouvelle lune
    MéméAnnie

  3. Grand merci Michka pour ce bulletin détaillé !
    Il va me falloir le relire pour mieux intégrer les informations et que cela infuse en moi.
    J’ai bien lu : « le partage équitable, la solidarité, la communication et la transmission de ce que nous savons sont des moyens de nourrir notre vie avec les autres » c’est ce que je fais avec les conférences, émissions gratuites (voir Replays https://www.manavitdanielle.com/post/replay-conf%C3%A9rences)
    Jeudi j’ai partagé sur les énergies du printemps vues par l’énergétique chinoise par exemple.

    Je ressens un grand besoin de voir du beau et la nature pour me sentir vraiment nourrie ! Alors je m’organise pour le vivre.
    merci pour le détail sur l’acceptation :
    « Accepter de composer avec ce qui est présent dans nos vies, avec TOUT ce qui est, bon ou difficile, sans jugement ni soumission.  »

    Je souhaite à vous Michka et chacun.e qui passe ici une belle nouvelle lune !

  4. J’attends toujours avec joie votre point de vue, afin d’y confondre ce que je sens ! J’ai hâte d’en savoir plus sur les possibilité de la position de cette conjonction. A bientôt et merci beaucoup.

  5. Comme toujours une richesse dans vos écrits ,quel merveilleux talent
    Merci beaucoup c’est fulgurant
    Marie Christine de Mougins

  6. Plaisir de vous lire en ce jour et de partager
    Anne enfant avait écrit *la vie c’est beau alors profitons-en on ne vit pas pour les autres mais avec les autres*

    le Cœur en Paix l’Amour peut vibrer et le calme se répandre en moi et autour de moi
    MERCI Michka

  7. Waouh! Cela résonne très fort de justesse.
    Vous êtes merveilleuse.
    Gratitude.
    Je vous envoie beaucoup d’amour et de douceur

  8. Bonjour Michka!

    J’avoue que je m’étais un peu inquiété en ne voyant pas apparaître votre billet pour la précédente lunaison… Ce billet ci me rassure! Heureux de vous lire avec votre précision et pertinence habituelles.

    Conjonction Uranus Jupiter? Je vais m’amuser (c’est déjà le cas… enfin, quand je dis « m’amuser », ce n’est pas la franche rigolade. Ça secoue fortement!)
    Dans leur position actuelle, mon ascendant est juste entre les deux. Double chantier! Laisser partir des vieilles mémoires de la maison XII, et oser affirmer un « je » inédit (maison I).
    Et je ressens bien l’implacable Pluton qui « pousse » par en dessous!
    Pluton en Verseau? Je ne peux pas m’empêcher de lire « Pluton vers saut, vers le saut ». Le grand saut. Celui que la vie nous demande (en tout cas on dirait bien qu’elle me le demande…)
    Dans ce processus, le corps passe à la moulinette: moi qui ne suis jamais malade, là je suis servi!

    C’est aussi le temps du Carême chrétien, qui se colle, ce qu n’arrive pas souvent, au Ramadan musulman qui a commencé hier.
    Il va s’agir de ressusciter, dirait on! A notre petite mesure…
    Comme chaque année, mais cette édition 2024 se fait encore plus forte, plus pressante, me semble t il!

    En vous souhaitant le meilleur!

    Bien amicalement

    Jean Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.