Pleine Lune en Vierge – 7 mars 2023 à 12h41m UTC

Tempête sur le phare, droits illisibles sur la photo.

Bonjour mes amis !
J’espère que chacun arrive à rester centré au milieu du roulis. Cette photo des vagues submergeant un phare m’évoque l’énergie de cette pleine lune, très tendue et forte en matière de remous et nous offrant, en même temps, l’occasion d’un moment de bilan, de retrait peut-être, qui nous aidera à traverser le tumulte des circonstances extérieures ou/et de nos chahuts intérieurs. 


Je me propose de commencer par des informations purement astrologiques qui me semblent indispensables pour comprendre l’importance de cette pleine lune et de tout le mois de mars 2023 qui est celui d’une bascule au niveau des énergies mondiales. En effet deux grandes planètes lentes, Saturne et Pluton, ainsi que le Soleil, changent de signe ce même mois. Le terme de planètes lentes signifie que celles-ci impactent les événements du monde et non pas seulement nos humeurs d’individus (mais bien sûr, le climat collectif nous affecte forcément car nous sommes reliés les uns aux autres) et le changement de signe – nommé ingrès- désigne le moment clé de l’entrée de ces planètes dans leur nouveau signe respectif, ce qui nous donne une idée, un avant-goût de ce que sera le cycle tout entier, car le premier degré du signe est très fort énergétiquement.  Par exemple, quand le Soleil entre en Bélier pour l’équinoxe, nous avons une idée de son cycle en Bélier pour un mois (un mois est la durée du passage du soleil dans chaque signe).

Ce qui est le plus important, ce sont les passages de Saturne en Poissons (cycle de trois ans)  et de Pluton en Verseau (cycle de 21 ans) qui commencent en ce mois de Mars. Lors de cette pleine lune c’est l’ingrès en Poissons de la planète Saturne qui retient le plus mon attention. Dans le prochain billet de Nouvelle Lune du 21 mars, ce seront les entrées de Pluton en Verseau et du Soleil en Bélier qui seront plus amplement développées. 


Je commence donc par cette courte explication pour que chacun observe et puisse comprendre ce qui se passe globalement dans ce mois de mars 2023. Ce n’est pas quelque chose qui nous tombe dessus du jour au lendemain car depuis 2012 nous avons commencé ce changement d’ère et de paradigme mais c’est un pas de plus, une étape importante car elle marque un palier dans ce que d’aucuns appellent « l’effondrement de l’ancien monde » et qu’on peut également nommer « l’avènement du nouveau monde » car pour que vienne quelque chose de différent il faut que ce qui précède meure et cède la place. Et c’est ce à quoi nous assisterons désormais: la mutation d’une civilisation, avec de grands événements mondiaux qui vont marquer l’Humanité. Il est nécessaire de s’y préparer afin d’y mettre notre compréhension et de si possible garder confiance au-delà des apparences profondément remuantes.

Il est évident que ceux d’entre nous qui ont réussi à traverser les changements imposés par les années de 2020, 2021 et 2022 ont en 2023 une position plus stable que ceux d’entre nous qui n’ont pas eu cette opportunité et se confrontent désormais brutalement à ce nouveau grand cycle mondial de métamorphose auquel chacun de nous participe (bon gré mal gré). L’entrée de Pluton en Verseau apporte un changement de tonalité globale du monde en créant des événements majeurs alors que Saturne nous offre les conditions réalistes qui permettent à l’homme de traverser ces changements de la façon la plus stable et la plus structurée possible. Sur le plan mondial nous pouvons nous attendre encore à beaucoup de tensions et de remaniements mais aussi à des événements climatiques forts.  

Outre les quelques lignes d’explications astrologiques qui vont suivre au sein de ce billet du 7 mars, dont j’espère qu’elles nous aideront à accepter plus facilement les métamorphoses et restrictions dans nos vies personnelles en sachant que c’est pour tout le monde pareil, je vous propose ci-dessous un équivalent sous forme de fichier à télécharger pour Saturne en Poissons puisque ces cycles impactent les prochaines années et que nous aurons à nous y référer en permanence.  Pluton en Verseau suivra lors de la publication sur la Nouvelle Lune en Bélier.

Le cycle de Saturne en Poissons 

Il commence précisément ce 7 mars 2023 et va durer trois ans jusqu’en février 2026. 

Le signe des Poissons, signe d’eau, qui désigne l’illimité, l’invisible, l’inconscient collectif, l’idéal, le rêve , est maîtrisé par la planète Neptune qui siège en son signe depuis 2011 et y restera jusqu’en 2026. Neptune nous permet de nous connecter à plus grand que nous, à notre vision spirituelle de la Vie, il fait s’exprimer notre inconscient et l’inconscient collectif au travers de nous. Neptune est une planète d’universalisation. Mais il a aussi pour fonction de diluer, dissoudre, éroder lentement ce qui est trop acéré ou trop dur, d’où son rôle dans les rêves, le refuge dans les dépendances, la confusion, le romanesque, ou bien la prière, la foi mystique. Avec Neptune il y a une immensité de sensibilité, d’intuition et de foi. Pour le meilleur et pour le moins bon.

La fonction de Saturne est (on peut ici presque dire « au contraire » !…)  de canaliser, limiter, structurer afin de matérialiser, de concrétiser et de réaliser les choses dans la sphère terrestre, de façon bien pragmatique. Ce principe de réalité s’appuie sur le facteur temps et appelle donc à l’effort de patience et de persévérance que nous impose Saturne. Les limites peuvent être vues de façon frustrante ou de façon constructive selon notre perspective personnelle. 

Quand nous faisons cohabiter ces énergies assez dures, contraignantes et sèches de Saturne avec le signe très vaste et ouvert des Poissons, nous entrevoyons comment Saturne en Poissons peut nous aider à trouver un chemin de réalisation qui reflète dans la réalité des rêves que nous avons depuis 2011 et comment sa sagesse, sa force de structuration et de réalisme peuvent nous guider vers des concrétisations de longue haleine et durables dans nos vies. Chacun de nous est concerné selon ce qu’il a dans son thème personnel dans le secteur des Poissons, là où est le 0° (c’est pourquoi il est intéressant de connaître notre carte du ciel natale ou de se faire aider éventuellement pour mieux s’orienter).

Pour mémoire, le précédent transit de Saturne en Poissons a eu lieu du mois de mai 1993 au mois d’avril 1996 si cela peut vous rappeler quelques événements significatifs de votre vie. C’est le même secteur d’expérience de notre vie qui sera d’abord impacté lors de cette entrée et qui évoluera peut-être dans d’autres champs d’expériences (ou maisons) pendant les trois ans à venir, mais il faut tenir compte du fait que nous avons trente ans de plus qu’en 1993 et que ce ne sera certainement pas la même histoire qui se rejouera. Je cite toutes ces dates du passé qui sont des clés pour que nous retrouvions dans notre souvenir les événements qui ont eu lieu pour nous et nous ont amené à ce présent avec des réajustements de nos idéaux, pour des concrétisations peut-être plus sobres mais bien réelles et surtout durables. 

Le transit de Pluton en Verseau

Il commencera le 23/24 mars 2023 et se terminera en janvier 2044, ce qui promet de longues années de mutation mondiale et individuelle avec la remise en question de nos idéologies du Verseau! Ce passage est déjà perceptible et nous en sentons depuis quelques semaines les effets qui iront crescendo dans les conditions mouvantes de nos vies sur le plan climatique, technologique, social, économique et politique car Pluton est la planète qui détruit sans pitié ce qui doit l’être afin de permettre une mutation radicale. Ainsi nous comprenons de plus en plus que ce qui était « avant » ne sera plus et qu’il nous faut changer de façon définitive nos habitudes de vie, nos croyances, nos ancrages, nos sécurités sociales, nos certitudes politiques et économiques. Pluton en Verseau fait table rase de nos utopies et de nos grandes idées de société future, ce que Pluton va induire c’est de nous faire sortir de nos individualismes forcenés (j’ai une image qui me traverse l’esprit comme un exemple: celle des « influenceurs » sur les réseaux sociaux qui se filment chaque jour pour nous montrer leur corps parfait, leur façon de danser, la vie de leurs chats et chiens, etc.)  pour nous pousser vers le vrai partage des ressources, des gouvernances, des pouvoirs car Pluton désire instaurer l’authenticité des rapports entre Humains (Verseau) et il est possible que pour beaucoup d’entre nous il y ait la révélation que la technologie, le virtuel et les réseaux sociaux ne nous rendent pas aussi heureux  que le vrai partage de notre temps avec les autres, nos amis, nos voisins ou nos proches en donnant de notre temps, de notre énergie et en recevant en retour leur énergie amicale, solidaire et bien concrète. 

J’en parlerai plus longuement la prochaine fois car je ne veux pas faire un bulletin trop long qui m’éloignerait de mon intention naturelle: nous fournir une vision la plus fluide possible de la façon de vivre chaque petit cycle de lune dans le temps présent. 

La pleine lune du 7 mars 2023

T carré de Mars à la PL en signes mutables et grand carré de Pluton, Lune noire et axe des Noeuds en signes fixes

Ce n’est pas a priori un jour « de tout repos » mais il y a des portes de sortie vers plus de compréhension et d’harmonie si nous ne voulons pas être emportés par l’atmosphère générale de conflits qu’engendre la position de Mars en Gémeaux, le vigoureux dieu de la guerre!

En France c’est une journée de grève générale dans un climat de menace de blocage si le gouvernement ne cède pas aux attentes populaires, nous entrevoyons dans ce pays un avant goût de la lutte contre le pouvoir en place et ce n’est pas tendre.

La pleine lune met en face l’un de l’autre le Soleil en Poissons et la Lune en Vierge.
Si le Soleil en Poissons mise sur la foi, la confiance, l’intuition et le ressenti qui est vaste, riche et ouvert sur une grande sphère d’émotions et de compassion, il est important de rester en prise avec la réalité et conscient de ce qui, dans notre rêve ou notre idéal, peut ressembler à des chimères ou de vastes utopies qui sont déconnectées de tout réalisme. Ce peut être aussi bien sentimental que dans la sphère des projets matériels où l’imaginaire et l’émotion peuvent nous emporter bien loin du pragmatisme et des préoccupations du quotidien. 

Le Soleil est accompagné de Mercure qui ne nous rend pas forcément les idées bien claires. Mais comme Saturne rentre en Poissons aujourd’hui, nous avons la possibilité de travailler avec une nouvelle structure ou une nouvelle autorité à nos projets et nos espérances. Soit c’est une force d’autorité extérieure qui impose des règles contraignantes  mais évidemment nécessaires pour permettre dans le temps et avec patience, la manifestation concrète de nos désirs. Soit c’est de nous que vient l’effort intérieur de nous donner du temps, d’être clair, de trouver un mode de création réaliste pour l’avenir. En Poissons il y a toujours l’idée de dissolution et j’aime assez la métaphore de la mer qui à force d’éroder la falaise vient à bout de sa verticalité et de sa dureté. La falaise ce sont nos rigidités passées et la mer, l’énergie qui dissout et nous permet de laisser aller doucement ce qui n’a plus lieu d’être, afin de remodeler notre paysage.

En face de ce Soleil, la Lune en Vierge peut devenir très anxieuse, agitée ou extrêmement réservée dans son ressenti car elle n’est pas rassurée par le climat de confusion qui règne en Poissons, ou par ce qui peut nous paraître tellement inaccessible ou vaste dans notre projet ou notre idéal; ce qui peut se traduire par des expressions comme: « je ne sais pas comment gérer ce qui se passe dans le monde » aussi bien que par « je ne sais plus où j’en suis dans ma vie et je suis perdue ».

Les qualités de la Vierge sont le soin du détail, l’organisation et la méthode. Vécue en excès, l’énergie de la Vierge nous rend tatillons et nous met la pression, si nous sommes trop perfectionnistes (je sais moi-même très bien faire cela, me créer des montagnes à partir de petits détails). Mais bien utilisée et en nous calant sur la seule porte d’harmonie de ce thème mais bien temporisée, la lune ici peut être juste attentive et vigilante à ne pas trop se laisser embarquer loin de son quotidien, des petites choses de la vie concrète, les rituels de ses journées. Ce qui nous aide est de changer notre vision et de nous orienter vers plus de simplification et un certain abandon à l’abondance naturelle de nos journées. Le contact avec la Nature est privilégié, le jardinage, les promenades dans la Nature mais aussi une bonne écologie personnelle du corps, bien-être, repos et écoute du rythme intérieur du corps peuvent préserver notre joie de vivre. Mais cela nous demande de nous y autoriser donc de renoncer aux limitations sévères et aux sacrifices que nous nous imposons par la dévalorisation, l’auto censure ou nos préjugés. 

Il est certain que si nous avons encore des failles dans l’estime de nous-même ou dans dans l’image de soi, la lune noire en Lion peut attiser des sentiments de rejet ou de mal-être dans nos relations. Il ya un grand défi dans cette pleine lune, c’est de dépasser l’égo blessé et d’englober notre personnalité dans l’ensemble d’un schéma plus vaste, celui d’une humanité qui fait l’apprentissage de l’amour universel en commençant par l’amour de soi. Le moyen est de se mettre en recul, l’image pourrait être de ne pas faire de notre vie une scène de théâtre dramatique dont nous serions l’acteur unique sur lequel nous désirerions voir tous les regards converger; mais de jouer notre rôle avec notre vibration spéciale, ce  qui consiste à rester centré sur notre rôle, notre désir intime d’être dans le partage de nos talents et une source de joie et de générosité pour les autres.

 D’une façon ou d’une autre, la lune noire en Lion peut nous toucher au niveau de la nécessité de nous centrer sur nos buts fondamentaux. Il y a là beaucoup de potentiel dynamique en lien avec le Nœud Nord en Taureau: oser passer le pas, franchir un cap, se lancer dans un nouveau projet constructif ou mettre en place une acquisition, une élaboration de longue durée avec une vision d’abondance et de stabilité.


La danse est menée par Mars en Gémeaux qui est une planète d’action et de réaction, plutôt guerrière que pacifique et qui, selon son placement actuel active, d’une façon générale, des tensions dans la compréhension et la communication mais également impacte des pensées contradictoires ou contrariantes d’une façon plus spécifique à ce moment de tension.  Mars nous pousse à des positionnements. Il nous appartient de savoir lesquels. La croix en T est un aspect de grande  tension qui nous oblige à choisir une action, une direction. Son inquiétude pendant cette pleine lune viendrait éventuellement de trop de questionnements sur l’utilité de ce qu’on fait (Mars est l’action, n’est-ce-pas…) ou sur la façon d’agir est-ce bien ou mal? Est-ce suffisant ? Est-ce correct? Etc. Le ressenti est donc possiblement désagréable si tous les petits détails prennent trop d’importance ou si nous mettons trop d’importance à être rapides, si nous désirons agir de façon précipitée pour en faire le plus possible. La Lune en Vierge est positive si nous sommes capables de faire du tri (ce qui est le propre de la Vierge) afin de nous libérer et de nous exprimer de façon authentique mais calme, sans nous mettre martel en tête, sans partir dans des communications qui s’appuieraient sur l’anxiété, l’agacement, la colère ou une humeur conflictuelle.

Et pour finir je vois la belle association de ce Mars en Gémeaux plein de fougue mentale et de la belle curiosité des Gémeaux avec une Vénus en Bélier  désireuse d’entreprendre, de créer du neuf et de prendre des initiatives. Les deux « amoureux du zodiaque » sont dans une communication très harmonieuse, pourvu que nous nous positionnions nous-même avec un désir d’avancer et d’agir ensemble, plutôt amicalement, afin de voir les choses progresser d’une toute nouvelle façon. C’est léger, cela peut paraître anodin mais c’est une petite porte ouverte vers l’amitié et le lien entre nous, qu’il soit social ou intellectuel. 

Merci pour vos belles présences chers lecteurs et à bientôt !

Je vous souhaite une magnifique Pleine Lune et un beau début de cycle de Saturne en Poissons, plein de sagesse et de stabilité.

Michka

Précision: Ici j’évoque les transits des planètes Pluton et Saturne dans les signes respectifs du Verseau et des Poissons, ce qui est plus exact comme terminologie. Car leur cycle correspond en fait à la totalité des douze signes traversés. Le cycle total de Saturne dure 29 ans et demi alors que celui de Pluton dure environ 248 ans.

Pour rester informé(e)

Si le contenu de ce blog vous plaît et que vous souhaitez être tenu au courant des nouvelles publications, vous pouvez choisir de recevoir la notification de nouvel article.


Assurez-vous de ne pas faire d'erreur en entrant votre adresse mail.

Vous devrez impérativement confirmer votre adresse en cliquant sur le lien contenu dans le mail que vous allez recevoir. Si vous ne l'avez pas reçu dans la journée qui suit, vérifiez dans vos courriers indésirables.


Veuillez noter que, en l'absence de confirmation de votre part, aucun mail ne vous sera envoyé et votre adresse sera supprimée de notre base de données au plus tard dans le mois qui suit.

9 réflexions sur « Pleine Lune en Vierge – 7 mars 2023 à 12h41m UTC »

  1. Bonjour Michka!

    Quelle sarabande que cette carte du ciel! Ça tire dans tous les sens! Je comprends que vous parliez d’aspects et de climats tendus!
    En plus de la « croix en T carré », j’observe aussi un merveilleux quadrilatère, les deux nœuds de la lune en carré avec Pluton et la Lune Noire, qui donc sont en opposition, bien que pas dans le même signe, mais l’orbe semble tolérable.
    Printemps et renouveau? La sève va bouillir!
    Là dessus voilà notre bon Papé Saturne qui rentre en Verseau. Une de ses résidences, si je ne m’abuse (exaltation? domicile? je me mélange toujours un peu les pinceaux dans ces notions…). Passer du Saturne Capricornien, rigoureux, structuré, un brin austère, au Saturne Verseau, au service d’autre chose, nous allons avoir des surprises!
    Dans ce contexte, on pourra dire que Saturne, ça tourne!
    (oui, bon, je n’ai pas pu m’en empêcher…)

    Que nous dit le 7 Mars? Nous fêtons deux jeunes martyres carthaginoises, Saintes Félicité et Perpétue. Félicité accoucha en prison, et Perpétue avait un bébé qu’elle allaitait.
    Félicité mit donc au monde une petite fille dans sa prison. Trois jours après la naissance, elle était martyrisée et l’enfant fut adoptée par une chrétienne de la ville. Comme leurs compagnons, Perpétue et Félicité furent livrées aux bêtes du cirque, enveloppées dans un filet, et livrées à une vache furieuse.Saintes Perpétue et Félicité attirèrent la pitié des spectateurs devant ces jeunes mères torturées. On les acheva en les égorgeant.

    Joyeuses mœurs de l’époque.
    Mais ce sont les noms eux mêmes qui attirent mon attention aujourd’hui. Perpétue: la durée, comme dans « perpétuel ». Félicité: le sens est transparent. Le bonheur.

    J’entends que malgré toutes ces tribulations astrales, sociales, sociétales, karmiques, spirituelles, cette pleine lune nous invite à vivre une félicité dans la perpétuation d’elle même. Le bonheur, en somme. Mais un bonheur qui n’est plus basé seulement sur ce que l’on met habituellement dans ce mot, c’est à dire des paramètres presque tous matériels et physiques (« la santé »), mais cette sérénité du dedans, dans la certitude du Vivant qui nous maintient à chaque instant dans le souffle de son amour. C’est poétique,, mais c’est ainsi que je le vis! (du moins j’essaye; comme tout le monde, il est des moments où « ça débranche »…)

    Alors je vous souhaite une belle félicité en ce printemps qui arrive! Puisse-t-elle se perpétuer longtemps!

    Bien amicalement

    Jean Pierre

    • Cher Jean-Pierre, vous avez été le premier à écrire votre commentaire et je vous en remercie. J’aime beaucoup vous lire et, vous le savez, j’apprécie énormément vos anecdotes et vos présentations du calendrier, toujours avec humour et vivacité d’esprit.
      Aujourd’hui cependant vous parlez de « notre bon Papé Saturne qui rentre en Verseau »… Du coup, perplexe, je suis retournée vérifier si j’avais écrit que Saturne entrait en Verseau, mais ouf ! Non! Il vient d’y passer déjà deux ans et demi ! Comme je suis très distraite j’ai eu un doute sur mon texte. Mais en fait le plus distrait de nous deux, cette fois-ci c’est Jean-Pierre car c’est bien en Poissons qu’arrive le Papé Saturne. Laissant sa place en Verseau au dieu des Enfers des Romains, l’inflexible Pluton !

      Je vous remercie de votre fidélité à me lire et vous avez raison: perpétuons la félicité… A perpétuité !
      Michka

      • Triple oups
        En effet Papé Saturne quitte le Verseau. Où avais je donc la tête? Dans la fusion cosmique des Poissons, sans doute!
        Au temps pour moi… merci de me l’avoir fait remarquer!

  2. Waouh ! Michka, tu en envoies là ! C’est le début de la fin ! Ce qui me perturbe, c’est que vu mon âge avancé, je ne verrai que les effondrements et les catastrophes et je ne verrai pas la renaissance, le nouveau monde… Enfin peut être que je me réincarnerai pour le vivre ! J’ai quand même bien compris que la force intérieure acquise par un long travail sur soi, nous aidera à traverser ces moments difficiles que Pluton nous réserve… Merci Michka pour tout ce travail d’interprétation er d’analyse que tu nous livre avec toute ta générosité. Sois remplie de lumière, je t’embrasse.
    Une de tes fidèles lectrices, même si je laisse peu de commentaires.
    Jacquie

    • Bonsoir Jacquie et merci.
      Ce qui peut nous consoler nous qui ne verrons sans doute pas le grand renouveau, c’est de savoir que nous avons traversé cette période de changement et cheminé en conscience sur la route de cette grande transition en faisant de notre mieux ! Le nouveau monde est déjà en cours d’élaboration et les germes de la renaissance de font voir discrètement mais sûrement. Il faut écouter ceux qui partagent leur savoir faire, leur désir de vivre mieux, leurs rêves d’un monde meilleur, ce sont nos enfants, nos petits enfants ou ceux qui arrivent maintenant en 2023 qui prendront le relais de ce que nous avons contribué à créer par notre amour, le respect de la nature et l’écoute de nos cœurs. Ils seront de plus en plus nombreux et je suis très confiante même si moi non plus, en 2044 je ne serai peut-être plus dans cette sphère d’existence. Quoique…. sait-on ce que l’avenir nous réserve !?
      Bises pour toi, Jacquie !
      Michka

  3. MERCI infiniment Michka pour votre travail
    ce billet me va comme un gant, à moi de prendre en main les bonnes cartes et d’en saisir les opportunités pour m’offrir de belles surprises, on dirait même que j’ai eu droit à une toute petite longueur d’avance pour m’en assurer – Belle quinzaine à tous et à toutes

  4. Si j’ai bien compris nous entrons dans le cycle d’essorage à grande vitesse de la machine à laver de l’univers !
    Espérons que l’humanité en ressortira lavée et lumineuse pour un futur terrestre meilleur.
    Même si j’ai, éventuellement, choisi de vivre et participer à cette époque, je commence à être fatiguée et à trouver le chemin long !!
    Je ne verrai vraisemblablement pas le résultat de tous les efforts que nous avons consentis … et cela est un peu frustrant.
    J’ai perdu un peu de mon enthousiasme optimiste. Néanmoins, hauts les cœurs, nous sommes là ensemble et nous cheminons vers le même but.
    Une nouvelle fois merci Michka, d’être notre éclaireuse, dans les deux sens du terme. Et merci à vous qui partager vos ressentis.
    Avec toute mon affectueuse reconnaissance

    • Bonjour Marie-Christine
      Disons que l’étape qui se présente maintenant est la suite de tout le grand plan prévu pour que l’humanité s’éveille enfin
      Concernant le fait de de ne pas voir les résultats de ce que nous avons entrepris et que cela te déçoive, c’est un point de vue que je respecte bien que pour ma part je trouve que la position du colibri me convienne mieux car il ne cherche pas à vérifier le résultat de ses efforts, il fait de son mieux et participe avec ses moyens en restant aligné sur la justesse de ses intentions.
      Je suppose que tu connais cette légende du colibri

      Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s’active, allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d’un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ? » « Je le sais, répond le colibri, mais je fais ma part.»
      Dans l’instant présent il y a de l’espoir si on garde la confiance dans ce que la Vie nous réserve.
      Bien à toi,
      Michka

  5. Vraiment merci, quelle grande richesse de vous lire, à chaque fois je remercie ce jour où en cherchant quelque chose sur internet je suis tombée sur vous. Et je suis bien tombée, c’est ça l’abondance simple du quotidien, se laissait guider par ses grandes et petites étoiles. Accepter les propositions et l’ouvrage, cette part du colibri que nous avons tous à accomplir. Parfois c’est pas dans la dentelle, ou pas comme on imaginait mais en fait, quand on dit « OUi », quand on accepte ce qui est la vie nous dévoile des surprises bien plus riche que tout ce qu’on avait pu imaginer.
    Alors peut-être que SI ! Le meilleur moment est cette épreuve que l’on traverse, car elle nous rend incroyablement vivant et conscient. Nous sommes comme des funambules : forcé de croire en nous ! Et c’est sûrement le plus beau cadeau qu’on pouvait nous faire, car NOUS sommes le problème et la solution. Je trouve ça extraordinaire et l’astrologie est notre alliée dans cette affaire, un vrai miracle cette histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.