Pleine Lune en Balance – 16 avril 2022

Bonjour les amis !
Bienvenue  sur mon site en ce jour de Pleine Lune ! Merci à Claire, dont j’ai choisi le dessin et qui exprime sa lumière intérieure  dans la création de beaux mandalas tels que celui qu’elle m’a offert la semaine dernière, j’y trouve une manifestation de l’Harmonie et de la Beauté que nous pouvons voir dans la Vie si nous  la regardons dans ce sens.Aujourd’hui, je n’ai pas très l’esprit à faire une « analyse » du ciel astral de cette pleine lune car je suis moi-même saturée par le jargon astrologique et de plus en plus portée par le ressenti, l’intuition et la clairvoyance, toutes choses invisibles dont j’ai le désir de vous partager les élans. J’ai plutôt davantage envie de vous demander: « Comment vous sentez-vous ? » …

Et je ne serais pas étonnée que la réponse dominante soit d’abord un sentiment d’être débordé, de tous côtés, par les soucis, le stress et les émotions ou plombé par le temps qui passe trop vite et ne permet pas de  » respirer ». 

Si tel est le cas alors c’est un bon moment pour faire une pause (oui, quand même !) et revenir à nous, dans le calme et le silence pour justement respirer et nous retrouver, nous. Il y a de la transformation et de la régénération possibles dans cette pleine lune très puissante et spirituelle.
Nous sommes tous sensibles de la même façon à ces énergies qui nous mettent sous haute tension  et ce constat, à défaut d’être réconfortant, peut au moins nous faire sentir un point commun entre nous tous, une similitude et une solidarité. Le célèbre moine bouddhiste Thích Nhất Hạnh employait une expression spéciale  pour désigner cette invisible interaction entre nous Humains quand il écrivait : « nous sommes intersommes ».  C’est la dimension spirituelle et mystique de l’époque qui peut prendre forme dans nos vies pour les colorer de confiance, de réceptivité et de mutations profitables.

TOILE DE FOND 

 Nous sommes en chair et en os sur cette planète et faisons une expérience collective très importante dans ce temps d’évolution globale de l’univers et de notre système solaire et ce qui rend les choses plus douloureuses pour beaucoup d’entre nous, c’est de n’avoir aucune idée de notre vraie nature spirituelle ni de notre place au sein de la Vie. De ce fait, toute la souffrance visible et de toute la tristesse ressentie semblent n’avoir aucun sens fondamental. Et pourtant il y en a un que nous ne pouvons pas capter sans l’expansion de notre conscience au-delà de notre petit personnage car l’Esprit, qui anime le monde, le fait selon des plans qui dépassent notre compréhension mentale et notre ego.

La conjonction Jupiter Neptune en Poissons

CONJONCTION JUPITER NEPTUNE EN POISSONS du 12 Avril 2022

J’ai déjà évoqué ce grand événement astrologique qui n’a lieu qu’une fois tous les 166 ans. Cette énergie s’est installée doucement à partir de  2021 quand Jupiter est entré en Poissons mais je l’ai sentie venir avant dès 2020 lors de l’arrivée du coronavirus. J’ai commencé à sentir la souffrance du monde jusque dans mes tripes le jour où j’ai écrit L’âme du monde et Covid-19

C’est à cette date que j’ai commencé à apprendre à  gérer autrement la souffrance dans mon expérience personnelle. Je pensais que je viendrais ce 12 avril, pour commenter le rapprochement exact des deux planètes, développer le sujet, mais ce jour-là, je me suis réveillée avec l’intuition qu’il valait mieux vivre cet événement de l’intérieur qu’en parler de façon abstraite. J’ai cependant beaucoup étudié la carte du ciel ci-dessus les jours précédents la conjonction (et tout cela avec grand intérêt car j’adore suivre les mouvements et messages des astres) et j’ai suivi des webinaires passionnants mais je n’ai pas eu envie de rester théorique;  mon intime conviction me fut plus précieuse encore. Cet événement signifie un démarrage de cycle Jupiter-Neptune  qui va  durer environ treize années et demie  et qui nous propose une expansion de notre spiritualité pour nous reconnecter à l’Unité, à la Source. Je crois  de plus en plus puissamment que la Source n’est pas le Dieu extérieur que les grandes religions nous ont incités à prier. Nous sommes aussi cette Source, elle nous abreuve de l’intérieur et coule dans nos cœurs. Nous portons ce divin en nous. J’ai eu cette prise de conscience en voyant à quel point cette invitation du Ciel à l’ouverture du Cœur sacré et à la compassion prenait des aspects différents pour chacun. Aucune théorie ni idéologie ne peut nous rassembler tous en même temps car nos expériences sont uniques. Même s’il y a là une grande énergie d’élévation spirituelle et d’ouverture de cœur que nous pouvons nous approprier pour la vivre de l’intérieur, cela passera par plus de sensibilité et moins de mental.

La constante: perceptible par tous,  du point de vue purement logique,  est le chaos du monde mais, en réalité,  une grande vague de dissolution des anciens schémas de vie est à l’œuvre depuis deux ans. Là où le monde et nous-même nous avons des résistances et des retenues ou des attachement aux systèmes du passé,  là où nous manquons d’amour, alors cette importante énergie de  compassion est comme une vague qui nous appelle à des libérations. Nous ne pouvons pas libérer le monde des situations dont nous ne sommes que les impuissants témoins.  Mais en nous libérant nous-même de nos anciens conditionnements et fardeaux, nous participons chacun, de proche en proche, à l’émancipation du monde et œuvrons à l’éclairer de notre joie, de notre lumière et de notre amour de compassion. Car la compassion ce n’est pas prendre parti ni adhérer à une cause (ça c’est suivre une idéologie, ce n’est pas pareil), la vraie compassion réunit et inclut toujours plus d’amour, elle nous fait sentir que l’Autre et nous c’est toujours Un.
Comment nous libérer ? 

– Comprendre que tout est question d’énergie: À quoi j’accorde mon attention, sur quoi je me focalise et que fais-je de mon énergie? J’attire à moi ce que je crois et ce que je sens  car l ‘univers me permet de créer ma réalité. Cela marche dans les deux sens. Quand j’émets en conscience et en alignement intérieur des énergies d’amour et de joie, je récolte des situations légères et sympathiques car je choisis cette longueur d’ondes positive et créatrice de simplicité et de sérénité.

– D’abord il faut le vouloir, le désirer vraiment et en émettre consciemment l’intention.

– La première étape est de faire « STOP », arrêt sur image, regarder, observer et cesser de se laisser embarquer par les émotions et les pensées. Cela demande le silence intérieur. et donc aussi souvent un retrait de l’agitation causée par la vie courante qui sollicite nos pensées dans une direction qui ne permet pas ce retour à soi.

– Ensuite reconnaître ce qui se passe, se l’avouer (colères, chagrin, tristesse, rancœurs, nostalgie, sentiments d’abandon, de solitude, peurs…): « Oui je sens ça ». Point.- Se l’autoriser. Sans chercher à y échapper, genre « je ne veux pas sentir ça, alors je le mets de côté » et sans culpabiliser ni se sermonner, ni se mettre la pression du style « cela devrait être autrement après tant d’années de travail sur soi, je n’ai pas de raison logique de sentir ça. » Se l’autoriser c’est surtout ne pas se censurer. A ce stade on peut apprendre que c’est dans notre histoire personnelle ou familiale mais que cela doit aller au-delà de ce constat.

– L’acceptation  découle directement de cette permission de sentir et elle peut se décliner de différentes façons:  se résigner, accepter, accueillir. Le mot n’est pas important. Ce qui compte c’est le processus qui permet de libérer l’émotion et d’ouvrir la conscience. L’acceptation est le propre de la dilution de soi, de l’ego qui demande toujours considération et exclusivité. L’ego peut donc se guérir, se dissoudre dans dans le Tout, s’y abandonner en toute confiance, se nourrir de ce Grand Tout dont nous sommes partie intégrante. La libération se fait sans y penser, nous allons intégrer peu à peu de nouveaux programmes ou une partie de ceux-ci, pas à pas.

Ce que j’ai retenu de l’opportunité donnée par cette conjonction pour les 13 ans que durera son cycle, c’est que le spirituel doit inonder la matière et que la vie concrète ne peut pas, à elle seule, manifester nos rêves si nous n’avons pas éliminé nos vieux programmes.   Ce serait comme prétendre vivre différemment, plus heureux et plus épanoui, mais continuer à porter les vieilles hardes du passé et s’encombrer sur le chemin de lourdes valises chargées d’objets cassés ou devenus inutiles. Cela ne peut pas fonctionner !


En conclusion de ce chapitre:

– Il serait vraiment judicieux de nous laisser inspirer par nos rêves et nos idéaux, par notre foi mais sans nous  limiter à ce qui « devrait se faire » sous une forme ou une autre car nos idéaux ne vont  pas se matérialiser « au détail près » comme avec une baguette magique. Il faut s’y consacrer, faire l’effort de rester centrés sur nos rêves et composer souplement  avec ce que la vie nous envoie comme réponses et qui sera issu de l’Intelligence cosmique. Donc vraiment juste et bon pour tous et dépassant largement ce que nous « pensions être bien« .

– La Lune à l’heure exacte de cette conjonction nous proposait de nous reconnecter à notre réflexion en même temps qu’à notre sensibilité,  de sentir ce que nous pouvons mettre en pratique le tri, l’allègement de notre vie, dans les faits: jeter, donner, tout ce qui ne nous sert plus dans notre vie de tous les jours, les objets mais aussi les relations qui nous enferment dans des histoires qui ne nous font pas de bien  Pourquoi continuer à nous offrir en sacrifice? Alléger nos contraintes quotidiennes, voir ce que nous faisons de notre énergie, comment nous la gaspillons en pertes de temps et en dispersions de notre pensée, comment nous la donnons  à d’autres qui ne s’en servent pas pour aller de l’avant dans leur vie;  et voir aussi comment nous nous empêchons tout(e)s  seul(e)s d’être nous-mêmes, de nous épanouir ou d’être heureux.  

– Revenir dans nos centres, suivre nos intentions et intuitions spontanées d’heure en heure. Nourrir ce qui nous fait du bien: sentiments et pensées, élans du cœur, envies et désirs. En prendre l’entière responsabilité sans chercher à coller à des diktats qui ne sont pas nos propres intuitions et sans chercher à tout voir se manifester dans la matière coûte que coûte, cela peut rester une nourriture intérieure. En outre le changement apporte de bonnes doses d’imprévus et de retards, ce qui nous oblige à rester concentrés et soucieux de ce qui compte pour notre bien-être du corps et de l’esprit.

– Enfin, observer les exagérations associées aux débordements émotionnels et sensibles de qui nous avertissent autant des illusions possibles que des risques de dépendances de toutes sortes, de fuites face à nos responsabilités, de trop grands fantasmes ou rêves sans un soupçon d’ancrage ni de réalisme, d’où trop d’idéalisation et d’imagination.  Le ciel nous demande de garder une bonne dose de sérieux, de bon sens pratique car c’est ce dont nous avons besoin pour gérer nos vies au quotidien. 


La pleine lune en Balance du 16 Avril 2022

La pleine lune en Balance du 16 Avril 2022

Le début du cycle lunaire,  le 1er avril en Bélier, nous a invités à poser nos intentions et prendre les initiatives qui allaient avec. Mais comme nous l’avions vu, l’élan de démarrage que comportait ce début d’année zodiacale pouvait se voir quelque peu ralenti par des contraintes extérieures sociales ou des réalités  imprévisibles avec lesquelles nous devons composer. 

L’énergie de la Balance aspire à l’équilibre, à la beauté et à la sérénité. Elle veut enchanter le monde en le rendant plus paisible, plus beau et plus harmonieux.  Pour cela, la pleine lune dans ce signe nous offre ses qualités de conciliation, de diplomatie, d’apaisement et de temporisation car son but ultime est que l’amour soit partagé de façon équitable et que chacun soit accueilli dans son individualité.
Mais il nous faut vraiment continuer à faire le travail de fond de nettoyage, de purge et de séparation avec d’anciennes manières de fonctionner. J’ai envie de dire avec un sourire intérieur: « De toute façon nous n’avons pas le choix ! » : L’ambiance est super tendue et notre seule voie de libération est dans le fait de viser le juste milieu en toute chose dans nos vies à nous. Cela suppose de laisser aussi entrer et circuler nos énergies féminines, que nous soyons homme ou femme, ce sont des énergies de réceptivité, d’écoute, d’abandon et de passivité tout en utilisant nos énergies masculines qui sont celles de la pleine lune: le soleil  en Bélier demande une affirmation de nos désirs et d’oser être et montrer l’individu que nous incarnons, en équilibre avec les autres. Il y a une occasion ici de prendre conscience de nos relations et de notre fonctionnement au sein de celles-ci. 

Quelques petites questions à nous poser, par exemple : Quelle place nous prenons, quelle importance nous accordons à cette relation? Que donnons-nous et que recevons-nous? Est-ce équitable? Parfois oui nous donnons beaucoup à une personne et nous recevons beaucoup de bonheur à le faire, même si elle ne nous le rend pas directement. Parfois non il y a un déséquilibre dans notre investissement de façon globale, nous nous oublions pour ne pas décevoir, ne pas déplaire, ne pas générer de conflit. Et la révélation cachée qui peut nous apparaître en regardant cette attitude déséquilibrée est que nous ne nous aimons pas suffisamment pour oser nous positionner, dire qui nous sommes et ce qui nous habite profondément ou ce que nous voulons.

Gardons confiance  dans ce processus qui s’apprend par tâtonnements mais qui, d’étape en étape, nous amènera à l’équilibre et à l’harmonie convoités. . Car nous libérer permet aussi à l’autre personne de voir ses fonctionnements répétitifs de dépendance et ses besoins d’être toujours assisté. Mais que cette autre personne y voit clair ou pas, cela ne doit pas être notre souci malgré notre désir d’aider le plus possible, nous ne sommes pas responsables des autres. En cela, tout est juste et la pleine lune en Balance nous amène à voir la justesse et la justice. Pendant cette pleine lune nous pouvons nous rendre justice et réfléchir de façon logique et sans état d’âme  afin de trancher. Bien au-delà de la notion de justice sociale et humaine.

La lune en Balance nous permet de lisser et d’arrondir les angles  de nos conflits intérieurs et d’harmoniser tous les aspects de nos vies qui présentent  encore des déséquilibres. Ce qui nous aide le plus, rappelez-vous, c’est d’abord de poser nos intentions pour nous-même et ensuite, de nous y tenir avec à la fois persévérance, patience et en toute amitié avec soi. 


Pour terminer je vous propose, si cela fait écho pour vous,  de vous laisser transporter par la beauté de cette vidéo  tant pour les paroles écrites par Claire, tellement inspirées, que pour la voix délicate de Chloé et pour la musique magnifique composée par Nicolas.

Que votre journée soit douce et harmonieuse !

Michka

Pour rester informé(e)

Si le contenu de ce blog vous plaît et que vous souhaitez être tenu au courant des nouvelles publications, vous pouvez choisir de recevoir la notification de nouvel article.


Assurez-vous de ne pas faire d'erreur en entrant votre adresse mail.

Vous devrez impérativement confirmer votre adresse en cliquant sur le lien contenu dans le mail que vous allez recevoir. Si vous ne l'avez pas reçu dans la journée qui suit, vérifiez dans vos courriers indésirables.


Veuillez noter que, en l'absence de confirmation de votre part, aucun mail ne vous sera envoyé et votre adresse sera supprimée de notre base de données au plus tard dans le mois qui suit.

17 réflexions sur « Pleine Lune en Balance – 16 avril 2022 »

  1. Chère Michka,
    Merci pour votre message que j’avoue n’avoir lu que très superficiellement, mais j’y retournerai !
    Comme vous nous demandez de vous dire dans quel état nous nous sentons je vais vous raconter deux extrêmes vécus cette semaine.
    Je me sens bien, heureuse de vivre, recueillant la beauté de cette journée ensoleillée. Ce matin en attendant de payer mes courses dans mon petit supermarché un couple devant moi. On s’est parlé spontanément sans se connaître. Bel échange dont cette phrase de l’homme: « J’ai compris que la difficulté qui m’était donnée, je pouvais la surmonter. C’est elle qui me donne ma force ». Il expliquait que sa femme venait de faire deux AVC. Et elle de dire « j’ai eu de la chance ».
    Toute cette semaine je me sens, me sais, aidée. Que des cadeaux du ciel!
    A l’opposé je dois dire qu’en lisant des extraits du livre de Kennedy, les larmes sont venues tant les horreurs infligées sous le prétexte de la science sont pires que tout ce que j’aurais imaginé. Il est grand temps que le nettoyage se fasse pour de bon.
    Mais… Poisson je suis, Poisson je reste, et donc je nage souvent à contre courant ! Car seuls les poissons morts suivent le courant…

  2. Bonjour Michka,
    Un grand merci pour ton interprétation pour notre pleine lune. J’adore que tu écoutes tes émotions, ton interprétation du moment m’a beaucoup plu.
    Arrivée à la fin, j’ai aimé écouté le morceau de Claire, Chloé et Nicolas.
    Merci ✨

  3. Bonjour Michka!

    Quelle drôle d’époque! (enfin quand je dis drôle…)
    Merci une fois de plus pour votre billet lunaire, toujours à propos!

    Comme souvent, je ne puis m’empêcher d’aller regarder dans le calendrier ce qui nous est raconté.
    Et ici ce n’est pas rien!

    Le 16 Avril est le jour de Saint Benoît Joseph
    Un coup d’oeil à Wikipédia: « Benoît-Joseph Labre, né le 26 mars 1748 à Amettes (Pas-de-Calais), qui appartenait au diocèse de Boulogne-sur-Mer (France) et décédé le 16 avril 1783 (le mercredi saint) à Rome, est un pèlerin mendiant français qui parcourut les routes d’Europe. Surnommé le « Vagabond de Dieu », il est considéré comme un fol-en-Christ. Canonisé en 1881, il est liturgiquement commémoré le 16 avril.  »

    Oui sa vie a été impressionnante de dépouillement, et son histoire m’a depuis longtemps touché. Il a parcouru 30 000 km à pieds, comme un mendiant. Sainte folie de Dieu?
    Et en 2022? Ce 16 Avril, jour de la pleine lune, est aussi le Samedi Saint.
    Nous sommes bien avec une marque forte de l’histoire christique, et de sa signature. Du moins pour les croyants. Mais le symbole est valable, je crois, pour tous!

    Le Samedi Saint est ce jour étrange, entre le Vendredi Saint, le grand drame de la Passion, et le dimanche de Pâques, la Résurrection. Que s’est il passé ce jour intermédiaire? Dans le visible, rien, puisque Jésus était au tombeau. C’est là, dit on, qu’il est descendu aux enfers. Autrement dit, sa présence aurait traversé toutes les « horreurs » de l’humanité, en termes d’énergies ou d’égrégores, pour user de ce vocabulaire là. Je ne pense pas que ce fût pour y envoyer une Grande Torgniole Cosmique. Sauf si une lumière forte et aimante est reçue comme telle, ce qui n’est pas à exclure non plus!

    Samedi Saint, aucune cloche ne sonne. Par définition. C’est pour cela qu’on dit que le dimanche de Pâques les cloches reviennent de Rome.
    Et vont mignonnement réveiller les petits lapins qui vont courir après es oeufs en chocolat. Mais ça ce n’est plus dans les évangiles… Cette fois, question bondissement léger et mercurien, ce n’est pas ça, avec une lune noire en Gémeaux (« calme ta joie ») et un Mercure en Taureau (« Des petits lapins courant après les oeufs! N’importe quoi! Si encore ça servait à quelque chose (taureau utilitaire) mais même pas! »)

    L’exigence de traverser nos enfers, bien réveillés avec tout ce qui se passe, se fait encore plus forte (Pluton en T Carré avec l’axe Soleil Lune), on n’y coupera pas. De traverser nos tombeaux intérieurs.

    Là dessus, vous mettez l’accent sur la conjonction Jupiter Neptune.
    Ici encore, je crois, c’est une belle signature christique. J’avais lu dans plusieurs références que le Poisson est un signe associé au Christ, et pas seulement à cause du symbole des premiers chrétiens. Par sa résonance avec une forme d’amour universel, ce signe lui va assez bien. Neptune aussi, planète « féminino-cosmique ». Alors Neptune en Poissons! Aspiration à la grande fusion dans l’amour des origines. Et voilà Jupiter qui amplifie cela.
    Ca pourrait donner deux choses: soit un grand élan spirituel et mystique, soit une belle remontée d’inconscient et d’irrationnel collectif, émotionalo-compatissant, avec le « sentiment » pour seul guide. C’est assez visible!

    D’ici quelque jours, viendra se joindre à cette conjonction la planète Vénus. Vénus+Jupiter+Neptune+ Poissons. Quel cocktail! Fusion, dissolution, illusion, aspirations, inspirations, révélations, émotions, déconstructions, ça promet! Juste au moment de ce deuxième tour de cette élection qui se fait dans une ambiance tellement étrange… Ca promet! (bis).
    La raison s’en va, seule reste la croyance, et le dialogue à tête reposée en prend un coup. Tourbillons faussement mystiques de « vérité absolue », ce qui se voit déjà dans les « débats » divers et (pas) variés.

    Le pauvre Jésus a bien du pain sur la planche, et les « enfers » de l’humanité édition 2022 sont d’une belle facture!

    Et demain, jour de Pâques, que nous dit le calendrier pour le 17 Avril quand ce n’est pas Pâques? Que c’est la Saint Anicet. La Saint qui? Anicet. Voilà un bel inconnu, qui fut pape dans les années 150 (oui 150 et pas 1500). Je ne retiendrai que l’étymologie de son nom (puisque de sa vie on ne sait pratiquement rien, à part qu’il est mort en martyr). Anicet veut dire « invaincu ».
    Une belle invitation en ces temps de découragements potentiels!

    Comme pour dire « non, ils n’y arriveront pas, à saccager mon coeur, mon âme, et à me faire plonger dans les enfers qu’ils veulent créer sur cette terre (et qu’ils ont en train de créer…)
    Alors je vais aussi rencontrer mon Anicet intérieur, ce que je n’aurais jamais eu l’idée de faire avant aujourd’hui: c’est toujours instructif de regarder les calendriers!

    A noter que le prénom s’est aussi donné au féminin, il n’y en a pas que pour les hommes! Anicette, Nicette, etc. Un peu désuet, mais charmant!

    En vous souhaitant une belle résurrection ainsi qu’à vos lectrices et lecteurs!

    Bien amicalement

    Jean Pierre

  4. Merci Michka pour tout
    le billet, sa teneur, le lien vers la vidéo …
    Je vais comment ?
    Je ne sais pas là, démêler, ce qui serait lié au moment et ce qui me lie émotionnellement à mon passé (période fin de vie de mon conjoint et son départ il y a quelques années), c’est chaotique, parfois paradoxal
    mais je laisse la vie me traverser en m’aimant de mieux en mieux.
    Je ne regrette plus la fin des relations qui se produisent et en fait libère les deux parties comme vous le dites.
    Je savoure de pouvoir faire bien des choses qui me nourrissent spirituellement et émotionnellement.
    L’esprit christique était là avant Jésus, laisser être en moi cet état, ce lien est mon fil rouge actuel
    Profitez ,savourez bien ce qui peut vous réjouir et vous combler

  5. Revenir dans nos centres, nourrir ce qui nous fait du bien… Merci Michka ! Avec le positionnement « idéal » de cette conjonction historique dans ma XII… (quoiqui’interceptée ;)), eh bien je goûte ce discret bonheur entre les gouttes et les rayons de chaque jour, de « revenir à soi pour revenir au monde » comme je l’ai aussi entendu ou lu quelque part ces dernières semaines… Nourrir l’intérieur, cultiver le jardin intérieur pour en restituer les fruits (et les légumes) à l’extérieur, pour contribuer au plus juste à la notre vie sociale ! Autrement et vite dit : comment nourrir Neptune pour satisfaire le Jupiter qui sommeille en chacun de nous… ! Belle fin de lunaison Bélier chez toi, Michka !

  6. Merci merci merci !!! Vos mots font raisonnance en moi, c’est exactement ce qu’il se passe ! Cela fait beaucoup de bien de sentir que tout peut s’expliquer, et de se dire aussi que tout cela est cyclique et naturel, ça fait partie de la vie !
    Encore une fois, vous visez juste, c’est toujours un plaisir de vous lire. À très bientôt et portez vous bien !
    Cécile ( une lectrice assidue)

  7. Merci, Michka, je n arrive pas à décollérer depuis quelques temps ….
    Surtout contre moi ? Te lire me sort les larmes, je suis sur la tombe de mon père et je pleure. Enfin.
    Je sais pas trop sur quoi sur qui , mais le calme, revient en moi .merci
    Mémé Annie

  8. Merci Michka, ça m’a vraiment fait faire un beau voyage à lire votre message sans l’interruption de termes normalement associés à l’astrologie….une belle vague de sentiments et d’images qui m’a permit à ma façon d’interpréter ces beaux moments dont nous avons tous la grâce de vivre en ces grands moments de basculement collectif. Vous souhaitant à vous et à nous tous une heureuse et lumineuse fête Pascale! Merci, Denis

  9. Merci Michka, je vous lis régulièrement et j’aime votre façon si singulière de décortiquer le moment : le sérieux de l’analyse et laisser les émotions et sentiments venir. la vie…Comment Jupiter associé à Neptune vont nous sortir de là… Le spirituel, l’invisible, l’inattendu, l’espérance..

  10. bonjour et merci pour ce beau partage que je suis complétement . Equilbre étant mon maître mot, je me retrouve totalement dans vos écrits. Equilibre entre le ciel et la terre, l’ action et le repli, les autres et soi-même et s’en remettre à l’univers, cette Source où tout prends source, avec confiance et bonne humeur. Au sortir de l’hiver je me sens beaucoup mieux et une belle énergie printanière me donne des ailes! Je vous en souhaite autant! A toutes et tous Mijo

  11. Bien le bonsoir Michka

    Mille Mercis pour ce message qui me demande de grandes prise de conscience! super bien écrit et clair a comprendre en terminant par cette vidéo qui fut un cadeau pour moi en cette veille de Pâques.

    Je vous souhaite une Toute Belle fête de Pâques. Joie Amour et Paix .

  12. hier 16 avril j’ai célébré dans le silence de mon cœur, la naissance de papa j’ai alors repris la plume pour témoigner de tant d’amour donné et reçu malgré toutes les épreuves traversées. Ce jour c’est avec vous que j’ai envie de partager ce petit clin d’œil d’un si Grand Univers – à mon dernier rdv de soin chez Patricia à Fontaine s/ Saône après avoir loupé le parking où je pensais me garer, il m’a fallu continuer tout droit, pour me dégager de l’impasse dans laquelle je me trouvais, ma voiture m’a fait passer de suite à gauche par la rue du Nouveau Jour puis à droite par la rue des Contemporains afin de sortir tout droit par la rue des Connaissances – Sourire Cosmique et comique à la fois !!

    Je peine encore un peu à m’accepter telle que je suis, mais je ne désespère pas d’y arriver car grâce à tant de signes qui m’accompagnent et balisent ma route, je ne me sens pas abandonnée.
    chaque matin je m’éveille avec ces mots *malgré les peines que j’ai à traverser, je me fais confiance, en m’acceptant et en m’aimant telle que je suis.
    MERCI Michka, je suis si heureuse de partager avec vous tous

  13. Bonjour Michka
    Quel beau cadeau d’anniversaire que votre message, car je suis née un 16 avril il y a 66 ans.
    Inutile de vous dire que votre message résonne en moi.
    Comment je me sens? comme dans une lessiveuse !!! Et votre phrase qui se termine par « nous ne sommes pas responsables des autres » était ce que j’avais besoin d’entendre ainsi que la nécessité de reconnaître ses sentiments et de les accueillir pour avancer.
    Pour la première fois de ma vie, il me faut exprimer de façon claire et directe à mes parents (94 et 90 ans) qu’ils doivent accepter des compromis afin de pouvoir rester chez eux en toute sécurité et sans « surexploiter »l’aide de mon frère qui vit à une vingtaine de kilomètres, et sans tenter de culpabiliser les deux autres enfants dont je fais partie et qui ont choisi de vivre ailleurs.
    Il me faut me libérer de la dictature des schémas, comportements, injonctions etc qu’ils m’ont inculqués et que je ne suis pas encore parvenue à éradiquer complètement.
    Je suis au pied du mur !!!!.
    Et depuis quelques jours je me re-connecte avec mon Intuition afin d’être dans cette Voie du Milieu qui me correspond tant pour les aider à passer le cap.
    Et je me dis que fêter mon anniversaire à Pâques est une grâce.
    Je vous souhaite une belle et douce célébration de Pâques et de l’énergie de la pleine lune

  14. Quelle surprise de voir ma fleur de Vie en ouvrant votre site pour lire votre article et une deuxième en terminant sa lecture ! Vous me faites un cadeau inestimable en partageant ces deux créations . Merci infiniment pour ce geste et pour les mots qui l’accompagnent et me touchent profondément en me renvoyant une image de moi même que j’ai encore du mal à intégrer.

    Votre publication résonne comme d’habitude très fort à l’intérieur. J apprécie tout particulièrement l’approche moins « théorique » et donc plus vivante de l’expression de vos ressentis. Je retiens particulièrement cette invitation à rester centrée, suivre nos intuitions et nous nourrir de ce qui nous fait du bien…

    Gratitude et pensées pleines de tendresse depuis le fin fond de l’Andalousie où la retraite que je vis ouvre le cœur encore plus et l’emplit de lumière et d’amour.

    À très bientôt Michka, dans la joie de notre prochain échange autour de ma nouvelle révolution solaire annuelle.

  15. Magnifique analyse, merci merci merci.
    J’ai beaucoup aimé la phrase : s’aimer suffisamment pour se positionner. Suis en plein dans cette énergie de conscience. Accepter aussi de ressentir et d’accepter mes émotions : peur et culpabilité à m’affirmer pleinement , tristesse de ma solitude affective , fatigue et sacrifice à soutenir les autres , mais ma foi juive intérieure m’aide . Mais je trouve que cette pleine lune est une invitation à harmoniser le féminin mais aussi le masculin Sacré en soi. C’est un équilibre de ces deux polarités qui créent cette unité cosmique à mon humble avis . Le vide existentiel peux créer une surcompension d’actions, ce qui est mon cas…faire trop pour compenser . Alors à chaque pleine lune , je bascule dans une énergie OFF , je ralentis , j’intègre les enseignements des 15 jours précédents , je me cale sur les rythmes lunaires pour ne pas peter un câble , et par magie je retrouve apaisement et discernement. Le Talmud dit que nous avons deux yeux , un pour le discernement et un autre pour l’amour . Comme photographe c’est ma boussole de vie . Belle semaine à vous tous . Bises MICHKA , WYL

Répondre à jeannine jamar Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.