Nouvelle Lune en Lion – 19 août 2020

Bonjour à tous,

Je suis heureuse de vous rejoindre ce matin pour célébrer la Nouvelle Lune en Lion, signe du cœur de l’été de l’hémisphère Nord, moment où le feu solaire réchauffe et brûle même tout particulièrement la Terre. Sur le plan individuel et humain, le Lion est aussi l’énergie de feu du cœur, en tant que l’organe bien sûr, mais il représente aussi l’ego, l’enfance et sa joie juvénile, l’amour, l’ouverture vers la créativité. Comme le Lion est symboliquement en analogie avec la maison V de notre thème il peut s’agir aussi de décider d’exprimer sa créativité, manifester l’élan de son cœur et sa joie, ou bien encore de prendre quelque loisir ou du temps libre, ce qui est encore d’actualité en cette période de vacances estivales.

La Nouvelle Lune est toujours le départ d’un nouveau cycle qui va durer vingt huit jours et demi environ. C’est ici un moment propice pour poser des intentions en fonction de notre intuition et de nos désirs créatifs. Le soleil désigne notre énergie consciente et la lune ce qui est émotionnel et sensible et comme le Soleil est en domicile (car il est le maître du signe du Lion) il rayonne toute sa force et sa fougue de feu.

A cela s’ajoute la conjonction de Mercure en Lion ce qui confère une note supplémentaire à cette nouvelle lune dans le désir et l’élan de communiquer, d’échanger ou de comprendre. Donc un bon moment pour entreprendre une expression verbale ou écrite qui aura toutes les chances d’être bien accueillie.

En aspect favorable à l’axe des nœuds lunaires cette période est évolutive pour chacun et pour le collectif en même temps. Ce processus d’expression de soi en tant qu’individus peut nous permettre d’évoluer vers plus de légèreté (nœud nord Gémeaux) et peut-être d’insouciance adolescente pourquoi pas , tout en nous donnant l’occasion de nous éloigner de focalisations qui demeuraient préoccupantes ou de lois morales sclérosantes (Nœud Sud en Sagittaire).

Si nous regardons le ciel et ses aspects nous y voyons un grand cerf-volant. C’est toujours une figure de soutien, elle est dite d’envol spirituel et nous permet de nous élever au-dessus des miasmes de la vie terrestre par une reconnexion à notre spiritualité ou notre dimension la plus céleste.

Elle propose une prise de conscience proposée par l’opposition et la résolution dans le concret grâce aux sextiles à la planète centrale (sommet) de la figure. La planète en queue du cerf-volant donne l’intention, la motivation et la planète centrale extériorise toute l’énergie du cerf-volant.

Ici sont en présence les points suivants :

Ce qui nous stimule et peut s’extérioriser : les nœuds lunaires déjà évoqués sont le sommet du cerf-volant (Nœud Nord en Gémeaux ) et la queue du cerf volant (Nœud Sud en Sagittaire), c’est l’axe dynamique de cette figure d’envol spirituel, cet axe est destiné à nous faire prendre conscience de ce qui est à manifester au Nœud Nord en Gémeaux : légèreté, multiplicité, ouverture d’esprit, émerveillement même dans une approche juvénile et pétillante qui ne s’alourdit pas des principes pénalisants ou dogmatiques du Sagittaire et s’émancipe même de ses idéaux s’ils sont difficiles à atteindre. Ce qui nous motive c’est d’ailleurs cet enfermement du Nœud Sud en Sagittaire dont nous avons besoin de nous extraire, ces situations ou buts ou objectifs qui ne sont plus alignés sur notre cheminement et nous emprisonnent au nom des grands principes, d’un idéal d’être ou d’agir sur lequel nous sommes restés focalisés en excès (en général depuis très longtemps car le Nœud Sud évoque le passé karmique).

Ce qui nous aide :

  • le sextile Nœud Nord Gémeaux à Mars en Bélier : Voici un soutien pratique pour le passage à l’acte, le positionnement et l’affirmation de soi en suivant cette voie de la légèreté Gémeaux
  • le sextile Nœud Nord Gémeaux à la Nouvelle Lune en Lion : C’est une aide concrète pour ce début de cycle créatif (Lune soleil en Lion) où la pensée, la compréhension, l’échange, les déplacements et la communication (représentés par Mercure en Lion) ont un rôle actif et inspiré par l’intuition, tout en continuant à viser l’énergie des Gémeaux, intellectuelle, curieuse, multitâches et pétillante.

Pour résumer, le plus favorable ici c’est de porter notre attention sur les multiples possibilités qu’offre la vie au travers de l’énergie aérienne des Gémeaux : il s’agit de manifester dans des actes et nos prises de position bien concrets le fait de changer notre regard sur le passé, mais aussi sur la vie, en nous orientant vers de nombreuses autres directions que nous avions jusque-là méconnues, ignorées ou de multiples autres possibilités que notre focus sur un idéal devenu obsolète (et terriblement insupportable!…) nous avait empêché de percevoir.

Le grand triangle de feu du cerf volant est celui de l’intuition qui permet le passage à l’action. L’intuition est une perception différente de la pensée car elle nous apporte de façon subite une idée, un flash, une certitude intérieure sans que nous puissions dire ou comprendre d’où cela vient ni comment nous en sommes arrivés à cette perception. Et cette composante de l’intuition est prédominante dans la nouvelle lune actuelle, nous sommes fortement conviés à l’écouter et la suivre.

Selon l’endroit du thème où nous avons le Nœud Nord Gémeaux à 27°, Mars en Bélier à 24° et l’association de Mercure à cette Nouvelle Lune en Lion à 26°, nous pouvons comprendre chacun(e) notre actuelle possibilité d’émancipation du passé et d’envol spirituel personnels.

Exemple : Pour moi le cerf- volant se place ainsi :

Nœud Nord Gémeaux à 27° dans la maison XII, il est clair que je ne peux que gagner à élargir du point de vue intellectuel (Gémeaux) et psychologique (maison XII) il y a même quelque chose à guérir de longtemps profondément inconscient (maison XII ) et qui vient d’un enfermement dans un certain idéal de service et d’utilité (maison VI) Sagittaire figé dans des dogmes désormais obsolètes.

Contacter le côté ludique de la vie caché en moi et le manifester de l’intérieur (maison XII).

Les moyens pratiques pour y arriver : Mars en Bélier à 24° en Maison X : Miser sur l’affirmation de mes désirs et me positionner désormais en fonction de mes aspirations, de ce pour quoi je suis venue (sens de la maison X : l’épanouissement dans la réalisation de sa vocation). Ceci me rappelle très à propos la phrase que j’ai déjà citée dans un autre billet « Aspirez à l’épanouissement, pas à la perfection ». Pas de hasard, elle me correspond à merveille !

Mercure conjoint à la Nouvelle Lune en Lion à 26° tombe exactement sur la pointe de ma maison III natale en Lion : l’adaptation à mon environnement et mon entourage par l’énergie créatrice du Lion et une compréhension toute particulière offerte par Mercure, plus intuitive, plus centrée, plus sensible aux besoins émotionnels et individuels des uns et des autres en passant d’abord par les miens propres.

Le Lion désigne notre centre, celui de notre cœur sacré, l’émergence du rayonnement qui vient de l’amour de soi sans égoïsme mais dans le respect de la Création qui nous aime et nous a fait don de cet amour. L’allègement de l’esprit est donc très favorisant pour éliminer le stress. Mais il est nécessaire de rester centré au maximum.

D’autres aspects facilitent notre vie, même s’ils ne semblent pas très importants car ce sont des des aspects mineurs et nous pouvons « passer à côté ». Pourtant Uranus en Taureau et Vénus en Cancer peuvent nous présenter de bonnes opportunités affectives et sensibles si nous changeons nos habitudes et nous ouvrons à la nouveauté ; tandis que Neptune en Poissons allié à l’amas des planètes en Capricorne soutient notre persévérance par une acceptation des choses telles qu’elles se présentent et/ou par une élévation spirituelle dans un amour inconditionnel de soi, des autres et de ce qui est.

Après cette vison positive il est nécessaire de parler de la grosse tension qui vient du carré entre Mars en Bélier et l’amas planétaire en Capricorne. Cette tension qui commence à s’exprimer depuis la nouvelle lune de juillet a cela de particulier qu’elle va s’inscrire dans la durée. En effet Mars va séjourner longtemps dans le Bélier et par le jeu des rétrogradations (dont il a déjà entamé la boucle) va réactiver de façon répétée et insistante cette dynamique de pression majeure entre feu et terre.

Actuellement toutes les planètes en Capricorne sont rétrogrades et Mars le deviendra également vers le 9/10 septembre, la rétrogradation nous renvoie toujours à nous-mêmes, à une nécessaire introspection et nous pouvons donc déjà nous préparer à une rentrée qui va solliciter notre patience (encore et encore)  car Mars en appellera à la réflexion avant d’agir et retardera la manifestation des choses.

Mais pour le moment, dans cette nouvelle lune, ce qu’il nous est donné d’expérimenter c’est le début de cette grande tension entre le feu du Bélier et la terre du Capricorne.

En astrologie, les aspects ne sont pas des figures figées mais l’expression de moments de cycles qui commencent lors de la conjonction parfaite entre les planètes. Comprendre cela permet de se replacer dans le début du cycle et d’y retrouver les éléments dominants. C’est fin février 2020 que la planète Mars a commencé son parcours en Capricorne activant alors successivement comme un détonateur toutes les énergies des planètes en conjonction dans ce signe et qui forment ce qu’on a pu nommer « l’aspect de la pandémie ». C’est dire que cette considération liée à l’expansion du coronavirus de l’époque, ayant abouti au confinement quasi généralisé de la population mondiale en mars 2020, revient sur le devant de la scène et qu’après la période de relâchement qui a suivi le déconfinement, Covid-19 a repris son expansion et va impacter de nouveau notre réalité collective comme elle a commencé à la faire (Intentionnellement je n’ai pas dit « le » ni « la » Covid-19 car, oui, c’est légalisé, on doit dire « la » Covid-19 en français car l’Académie française l’a décidé en mai 2020…Moi, ça me fait rigoler doucement car c’est tellement de temps perdu à réfléchir pour rien, mais bon…)

J’ai présenté l’effet déclencheur de Mars lors d’un billet écrit en février intitulé  « Dernier quartier de la lune » notamment dans le paragraphe intitulé « Mars en Capricorne ». Tout cela était donc prévisible car la loi des cycles régit beaucoup la réalité terrestre. Mais maintenant Mars a pris de la force car il siège en Bélier dans son domicile de feu et il s’allie au feu de la pleine lune en Lion pour faire ce carré croissant, un aspect dynamique assez costaud qui demande à agir, à se positionner impérativement, ce qui stimule l’affirmation de soi certes, mais occasionnera forcément des confrontations avec ce qui est établi, comme le pouvoir et l’autorité ou contre simplement ce qui peut être vu comme des réalités et des restrictions sans doute frustrantes mais avec lesquelles il nous faut composer.

Sur le plan global, la Terre du Capricorne représente le pouvoir collectif et étatique, hiérarchisé des systèmes bien place et reposant sur des traditions qui se sont ancrées dans le temps et qui, d’une certaine façon, ont « fait leurs preuves » dans le passé (ce n’est pas un jugement de valeur mais un constat de l’établissement dans la durée). Cela concerne donc les gouvernements mais aussi les banques, les religions établies, les courants de pensée reconnus collectivement comme sérieux et responsables. Il y a de l’immuabilité dans ces pouvoirs mais cela n’empêche pas la corruption dont Pluton est destiné à faire le nettoyage provoquant crise sur crise et révélant tous les scandales et les manœuvres cachés des pouvoirs en place. Cela n’empêche pas non plus la contestation dont Uranus en Taureau se fait l’écho, apportant un renouveau du souffle écologique au nom des changements de comportements nécessaires pour changer nos comportements face à la surconsommation et au gaspillage énergétique.

Dans ce contexte Mars en Bélier attise le feu et en quelque sorte entre en guerre contre le pouvoir collectif. Socialement nous pouvons donc nous attendre à des mouvements de révolte, des émeutes et des manifestations violentes, à des grèves de contestation en raison des pertes d’emploi , de la frustration née de la pandémie ou des pertes ressenties comme privations de nos libertés, ou comme obligations trop contraignantes.

Sur le plan individuel, la Terre du Capricorne définit (où qu’elle soit dans notre thème) notre structure interne, physiologique et psychologique – elle nous confère de la stabilité, de la maturité et nous en dit long sur notre sens des responsabilités par rapport à nous-même et aux autres. C’est un point du thème qui peut être lourd et renvoyer à trop de sérieux, de pessimisme ou de rigidité, une incapacité à nous laisser aller au fameux « lâcher prise » si nous y avons des planètes qui valorisent beaucoup cette énergie. À l’inverse , si nous n’en avons pas beaucoup, ou si cet élément n’est pas valorisé dans notre thème, l’énergie nous manque pour envisager la vie avec réalisme et assumer notre part de responsabilité personnelle dans le domaine concerné, les autres éléments comme l’eau le feu ou l’air pouvant entraîner facilement un déséquilibre.

Ceci dit, il nous faut espérer que le meilleur à venir soit que la confrontation dynamique entre le feu et la terre se fasse dans le sens d’une stabilisation et d’une maturation des forces martiennes. Le Feu est une énergie dynamique, active et en mouvement alors que la Terre est stable, froide et réceptive. C’est comme si la glace de la montagne que représente le Capricorne pouvait fondre un peu sous l’action du feu mais que celui-ci ne dure pas assez longtemps (quelques mois au regard de l’échelle de la vie c’est peu) pour l’ébranler complètement. Et que cependant cette action du feu soit porteuse de l’émergence de révélations (La Lune Noire vraie est encore en Bélier) et de transformations notamment au niveau de la santé (Chiron est aussi en Bélier).

Mars en Bélier carré à Pluton nous oblige à renoncer définitivement à d’anciens schémas familiaux, professionnels, relationnels ou dans d’autres autres domaines où nous avions des désirs d’affirmations trop égotiques (parfois motivés par nos blessures existentielles restées inconscientes). Et en carré de Jupiter en Capricorne, Mars en Bélier nous force avec puissance à vérifier la justesse de nos ambitions et de nos désirs d’expansion autant qu’à voir nos exagérations et l’excès ici risque d’entraîner en réponse des réactions d’agressivité, de colère ou de pulsions inadaptées avec des conséquences dont nous mesurons l’ampleur trop tard. La prise de risque, l’exposition au danger, en nous croyant dans notre bon droit (enthousiasme excessif de Jupiter) est très importante exposant bon nombre d’entre nous à des accidents ou des actes manqués dus à trop de rapidité, d’empressement, de désirs non réfléchis et non maîtrisés.

Finissons l’étude par l’observation des deux quinconces qui pointent vers Saturne en Capricorne et qui nous sollicitent collectivement autant qu’individuellement (car Saturne est rétrograde) a redéfinir ce qui est sous notre responsabilité et à abandonner toute culpabilité face à ce qui n’est pas dépendant de nous. Le quinconce de la nouvelle lune en Lion désigne ce qui nous incombe en raison de notre création qu’elle soit liée à nos blessures affectives ou à nos désirs ou besoins d’être reconnus et aimés, de nous placer sur le devant de la scène, de briller, de rayonner, ou encore à nos attentes de signes et de preuves de considération (et cela nous touche tous à un degré ou un autre) mais aussi à ce que nous voulons et qui peut être un frein colossal à l’acceptation de nos responsabilités collectives. Le quinconce nous rappelle donc avec force que nous seuls sommes responsables de ce que nous créons dans tous les domaines de notre vie. Comme Saturne rétrograde fait partie de l’amas planétaire de la pandémie cette responsabilité peut toucher particulièrement notre positionnement face aux gestes barrière préconisés (dont le fameux port du masque qui se généralise) en raison de la reprise de la progression du Covid 19.

Dans ce cas, trop de légèreté et de superficialité ou de frivolité (l’excès du Nœud Nord en Gémeaux) ferait également obstacle à notre maturité et notre engagement responsable face à cette menace.

Ce n’est pas une nouvelle lune difficile si nous restons dans notre centre et acceptons de ne pas avoir de réponse immédiate à nos revendications et nos désirs, si nous nous armons de patience comme nous l’avons déjà fait lors du confinement. Ce sera une nouvelle lune difficile si nous sommes impulsifs et impétueux ou trop exigeants, visant d’inaccessibles idéaux qui ne peuvent pas coller à la réalité ambiante.

Je vous souhaite une belle nouvelle lune qui s’annonce mouvementée certes mais pleine de possibilités de positionnements nouveaux et de changements salutaires pourvu que nous l’envisagions ainsi avec une bonne dose d’acceptation et de recul. Pour ma part, je me place sur ce chemin d’ouverture et de guérison afin de suivre le courant, ce qui me semble la façon la plus fluide que nous ayons de vivre notre vie.
Merci de vos fidèles présences, de vos messages porteurs de tant de belles énergies et témoignages vivants. Dans l’attente du bonheur de vous lire…

Michka

Pour rester informé(e)

Si le contenu de ce blog vous plaît et que vous souhaitez être tenu au courant des nouvelles publications, vous pouvez choisir de recevoir la notification de nouvel article.
De temps à autre, il peut arriver qu'une information soit envoyée par newsletter au lieu d'être publiée sur le site, notamment en cas de dysfonctionnement de celui-ci. Les newsletters sont peu fréquentes (deux à trois par an).

Assurez-vous de ne pas faire d'erreur en entrant votre adresse mail.
Vous devrez impérativement confirmer votre adresse en cliquant sur le lien contenu dans le mail que vous allez recevoir. Si vous ne l'avez pas reçu dans la journée qui suit, vérifiez dans vos courriers indésirables.

Veuillez noter que, en l'absence de confirmation de votre part, aucun mail ne vous sera envoyé et votre adresse sera supprimée de notre base de données dans le mois qui suit au plus tard.

14 réflexions sur « Nouvelle Lune en Lion – 19 août 2020 »

  1. Ping : Nouvelle Lune en Lion – 19 août 2020 – Michka | Sur le chemin de lumière

  2. Bravo merci pour votre immense travail
    Vous êtes très en forme pour partager ce magnifique guide astrologique tellement bien écrit comme d’habitude
    Merci merci à vous je vous aime belle âme ‍♀️
    Marie Christine

  3. Mille merci pour vos articles qui doivent vous prendre beaucoup de temps. Je vous suis depuis un an environ et je ne me lasse jamais de vous lire. Je viens donc vous remercier encore mille fois.

  4. Wouh merci Michka
    “Mars en Bélier carré à Pluton nous oblige à renoncer définitivement à d’anciens schémas” après le confinement j ai repris le travail autrement, puis j ai eu les vacances, auj je sais que je ne peux plus continuer comme avant. Je suis en arrêt de travail car forcément mon corps a réagi … je pense fermement démissionner ou demander un arrangement.
    C est dans la fluidité de mon ressenti que je me réalise le mieux, le Feng Shui c est transformé en domotherapie…
    Avant j avais des habitudes, maintenant je propose à mon être plusieurs choix et cela m aide à mieux m orienter et faire.
    Je vis toute cette période seule en grande partie et à mon rythme.
    J étais 2 fois a cannes, si tu savais comme ça a changé, impossible à imaginer.
    J espère que tu vas bien.
    Je t embrasse très très fort de tout mon amour.
    Je reste un moment avec toi.

  5. Merci pour les précisions de guidance
    faire de notre mieux
    accepter ce qui se présentera au mieux
    en garder toujours la leçon … oui
    jouons bien avec le cerf volant 😉
    plein de lumière affectueuse

  6. Ouf !

    Je vous retrouve 😉 privée d’internet sans en connaître vraiment l’origine 😉

    Période absolument incroyable qui bouscule… bouscule… invite à aller chercher en soi cette joie de vivre qui semble s’être « absentée » à l’extérieur 😉

    Courage 😉 encore une période où je suis invitée à ramer pour avancer vers toujours plus de « conscience ».

    Infinie tendresse à vous du coeur à coeur

    Merci

  7. Merci de votre générosité. Ce partage m’ éclaire et me permet de mieux comprendre ce qui reste invisible en restant patiente, optimiste et sereine.

  8. merci Michka pour toutes ces précisions, certainement la période la plus marquante pour moi qui je suis un petit lion ! la transformation a lieu et c’est magique, le lâcher prise est plus facile maintenant, beaucoup de choses du passé sont parties et cela me réjouis énormément. Grâce à tous les détails partagés je suis super optimiste tout en étant très réaliste mais j’y crois fermement, l’humanité va vers le meilleur, le nouveau monde arrive …. encore un peu de patience (j’ai toujours dit que d’un vieux mur on ne faisait pas un nouveau; la démolition s’impose pour avoir de bonnes fondations !! et nous en sommes tous là aujourd’hui. Belle continuation à toutes et tous OM OM OM

  9. merci infiniment pour toutes c’est prévisions qui réconfortent. je souhaite vivement que le meilleur arrive vite pour toute l’humanité. Que le Meilleur soit au plus profond de chacune chacun d’entre nous.

  10. Belle journée Michka
    Merci une fois de plus pour ce billet éclairant.
    Je constate très clairement dans mon présent, cette nécessité de lâcher prise, de rendre à chacun la responsabilité de sa vie et ce particulièrement vis à vis de mes enfants . J’apprends à me centrée plus sur moi et à modifier mon attitude liée à ce besoin d’être utile voire indispensable !!
    Et cela passe parfois dans un premier temps par la colère intérieure et l’angoisse …
    Mais l’angoisse est ce qui transparaît énormément dans l’air de temps en raison de la pandémie.
    J’ai l’impression de retrouver les sensations que j’avais adolescente quand je faisais de la voile: devoir être très attentive pour régler sensiblement la tension de la voile et la direction du voilier en fonction des changements du vent, ne pas faire de mouvements brusques pour ne pas chavirer, faire corps avec son bateau et être en symbiose avec ses coéquipiers et ressentir ce sentiment d’exaltation mêlé de peur En glissant sur l’eau.
    Je nous souhaite une belle navigation

  11. Toujours très éclairant et si bien détaillé. C’est toujours une belle guidance fait avec beaucoup de générosité.
    Merci Michka, je vous souhaite une très belle lunaison;

  12. Bonjour Michka,

    J’aime beaucoup vos bulletins, leurs liens concrets à notre quotidien, à ce qui est présent. Je vous en remercie.

    Je viens vers vous aujourd’hui parce que j’ai besoin d’être éclairée sur ce qui suit :

    A la fin de ce bulletin, est ce que vous informez qu’un positionnement qui ne considère pas le covid comme une menace pandémique, le port du masque obligatoire, serait irresponsable, immature et nuirait à l’engagement des personnes ayant ce positionnement ?

    Je vous remercie pour votre réponse.

    Marité

    • Bonjour Marité
      Je réponds tardivement à votre question (pardonnez moi) sur le sujet de la responsabilité et je vais tenter d’éclaircir ou de reformuler ce que j’ai écrit lors de mon précédent billet
      « Le quinconce nous rappelle donc avec force que nous seuls sommes responsables de ce que nous créons dans tous les domaines de notre vie. Comme Saturne rétrograde fait partie de l’amas planétaire de la pandémie cette responsabilité peut toucher particulièrement notre positionnement face aux gestes barrière préconisés (dont le fameux port du masque qui se généralise) en raison de la reprise de la progression du Covid 19. »
      Ce que je tentais de dire c’est que nous sommes pleinement impliqués dans notre responsabilité au sujet aussi du virus Covid-19. Certains peuvent choisir de ne pas le considérer comme une menace parce qu’ils sont insouciants et donc refusent de se plier aux gestes barrière recommandés soit c’est par provocation (tels des gens qui par pur désir de contrer les lois ne mettent pas de masques dans les transports en commun); soit ne respectent pas la distance préconisée parce que ça les dérange de faire cet effort ou qu’ils l’estiment inutile. D’autres pensent que la menace n’est pas réelle et si c’est leur certitude, je n’ai pas de préjugé et je respecte leur avis individuel. D’autres encore, dont je fais partie peuvent ne pas être terrorisés par la pandémie parce qu’ils ont la conscience que le virus ne va pas tuer toute la population mondiale, ou bien ne prennent pas parti et se plient aux demandes de l’instance gouvernementale en gardant quand même à l’esprit que c’est beaucoup plus la peur engendrée par les discours des instances publiques qui fait diminuer l’efficacité de nos systèmes immunitaires. Dans tous les cas, nous devons assumer au moins notre point de vue personnel et restons responsables du port du masque (ou du refus de le porter) pour nous conformer (ou résister) aux règles proposées par les autorités sanitaires.
      Ce peut être aussi par désir de ne pas nous mettre en conflit avec les normes édictées, peu importe le « pourquoi », il n’est pas à juger. Nous avons le libre arbitre mais devons simplement accepter les conséquences de nos actes et de nos choix. Le choix de porter un masque ou pas ne nous est quasiment plus proposé comme un « choix » c’est devenu obligatoire, du moins en France où cette contrainte est même dans certaines villes imposée partout, y compris dehors, dans la rue et en toutes circonstances. Je maintiens cependant mon intime conviction que (derrière le masque) nous restons libres de notre point de vue, de même que si enfermés pour « erreur judiciaire », nous gardions en nous le sentiment d’être profondément libres de voir les choses comme des occasions de regarder le monde à notre façon car notre bien-être intérieur et psychologique dépend plus de notre regard posé et de notre point de vue individuel que des contingences sociétales, légales, morales et, ici, sanitaires.

      Au fond tout cela n’est toujours question que de positionnement et de conséquences à assumer. Et ce libre arbitre qui nous est donné n’a pas à être jugé, chacun fera les frais ou récoltera les fruits de ses choix et de ses actes. Reprenant votre question Est-ce que vous informez qu’un positionnement qui ne considère pas le covid comme une menace pandémique, le port du masque obligatoire, serait irresponsable, immature et nuirait à l’engagement des personnes ayant ce positionnement ? la réponse en raccourci est que:
      – je « n’informe » pas en tentant de donner une vérité unique (je ne détiens que ma part de vérité bonne pour moi)
      – le port du masque obligatoire est comme toutes les obligations imposées par un système extérieur, une responsabilité que nous avons de faire ou pas des choses (que ce soit sans les approuver ou en y adhérant pleinement ) mais en tous cas d’assumer au moins les conséquences de nos actes.

      Je ne sais pas quelle formulation (que j’ai employée) a pu vous faire comprendre que je parlais d’immaturité ou de nuisance provoquée par l’engagement de chacun et je tiens à me faire pardonner si une telle formulation était équivoque. Car je regarde simplement ce monde, avec les gens et je respecte fondamentalement leurs choix, tous. Même si je n’y adhère pas forcément… Concernant le Coronavirus j’ai fait des choix de prudence car je ne désire pas véhiculer un virus auprès des plus faibles et lorsque des gens autour de moi ne prennent pas ces précautions, je m’éloigne simplement d’eux- et s’ils sont mes intimes je leur communique mon point de vue gentiment. Mais je ne joue pas les redresseurs de torts et je n’entre jamais dans aucun débat. La vie se charge de répondre à nos actes à tous et je m’en remets à elle…
      Bien à vous, Marité, et merci de votre question autant que de votre intérêt pour mes bulletins.
      Michka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.