Nouvelle Lune en Capricorne – 26 décembre 2019

© « Au-delà-des-montagnes » par Isabelle DECAMPS-DEPYE. Artiste peintre

Bonjour à tous,

Quelle joie de vous retrouver ce matin pour la dernière Nouvelle Lune de l’année qui s’est faite en Capricorne à 5h14 UTC ! J’observe qu’il m’est désormais de plus en plus souvent impossible d’écrire en avance pour que ma publication parvienne aux abonnés quelques heures avant que la lune change de signe.

En fait le sentiment de « devoir le faire avant » m’était venu d’une soumission à une demande extérieure, plusieurs fois réitérée, que j’écrive beaucoup plus tôt, mais cela ne correspond pas du tout à mon expression intuitive. C’est le Jour J que je « sens » le mieux où on en est ! Et je trouve plus mon bonheur à analyser une carte du ciel en pouvant être immergée dans le temps présent ! En plus, cette fois-ci cela n’est vraiment pas grave car le ciel du jour nous donne un parfait avant-goût de 2020, alors ce sera dit pour un moment !

Ce matin j’ai choisi pour illustrer mon billet une toile d’Isabelle Decamps-Depye, une

artiste dont je vous ai déjà présenté le site (https://www.isabelledecampsdepye.com) ; cette toile m’a tout de suite évoqué l’énergie du Capricorne. Intitulée « Au-delà des montagnes » elle montre à la fois la connexion au ciel et les couleurs sombres et « terre » du Capricorne qui est un signe ancré, solide, sérieux et responsable (j’aime à le dire : on ne rigole pas en Capricorne !). C’est juste ma vision, bien sûr….

La Nouvelle Lune de ce mois-ci s’assortit d’une éclipse solaire, donc un moment où le conscient (soleil) est éclipsé au profit de l’inconscient (lune) ; ce peut être est un moment important empreint de sagesse et de sérieux, voire de rigueur. Le Capricorne est un signe de Terre et l’élément Terre du Capricorne est relié au rocher, à la montagne, à sa structure, à sa forme pyramidale, à sa symbolique : Ce peut-être une occasion d’élévation avec les qualités du signe : persévérance, stabilité, maturité, sens des responsabilités ; gravir lentement mais sûrement les échelons de notre pyramide en respectant la hiérarchie de nos priorités; ou gravir le versant de notre propre montagne. La Nouvelle Lune avec éclipse solaire peut-être aussi l’opportunité de voir ce qui nous était caché :les excès de ces qualités devenant des failles du fait même de leur exagération : là où nous ne voulons jamais rien lâcher, là où nous voulons persévérer jusqu’au bout, là où nous ne voulons jamais déléguer ni recevoir l’aide d’autrui de façon spontanée, là où nous ne voulons jamais pas apprendre à nous accorder la douceur et la bienveillante écoute nécessaires à notre équilibre, là où nous ne voulons pas écouter nos ressentis  ni nos émotions, ni nous laisser toucher par la sensibilité d’autrui et même là où nous allons parfois jusqu’à juger la vulnérabilité comme une faiblesse. Vous vous reconnaissez ? Chouette ! C’est normal ! Nous avons tous du Capricorne dans notre thème, nous connaissons tous ou avons tous connu ces excès, et le ciel du moment nous sert une concentration planétaire dans ce signe qui fait que nul n’échappe à son influence en ce moment. Pour voir nos peurs et les apprivoiser avec bonté.

Le Capricorne est avant tout un signe de pouvoir collectif puisqu’il nous montre les hiérarchies qui sont en place dans ce monde, dans des systèmes étatiques, politiques, sociaux, culturels, religieux, etc. Nous commençons à le savoir car nous en avons déjà maintes fois évoqué l’impact depuis 2008 lors de l’entrée de Pluton dans ce signe et du début de la crise économique. Pluton est à 22° et Saturne à 20°, ils font donc ensemble la conjonction attendue depuis quelque temps : les deux planètes ensemble, c’est du lourd ! Surtout dans ce signe ! Donc non, les amis, ce n’est pas tellement ho lé, ho lé ! Mais c’est fort, cela nous pose, cela nous cadre et cela nous aide à nous transformer profondément.

Pluton en Capricorne

Pluton remet en question toutes les structures pour les dépouiller de ce qui n’est plus bon pour l’évolution collective. Cela se fait souvent dans la violence car Pluton est toujours fort et exigeant, jamais tendre et mielleux. Résister à Pluton c’est impossible, nous sommes confrontés à la perte définitive de traditions ou énergies collectives qui n’ont plus cours et doivent muter. Et sur le plan individuel, là où Pluton traverse notre thème, ce sont des domaines qui nous obligent à nous remettre en question et à subir des pertes. Pluton ne fait pas de sentiment ! Ceci explique que nous ayons tous à nous confronter à des changements radicaux et inéluctables qui nous privent de situations, de traditions et d’habitudes auxquels nous étions attachés. Il faut mourir à quelque chose, y renoncer définitivement pour renaître à soi, à notre vérité. Mais Pluton agit tellement profondément qu’il nous transforme jusqu’à nos cellules, agissant sur notre ADN.

Saturne en Capricorne

Depuis l’entrée de Saturne, en décembre 2017,  dans ce signe dont il est le maître, nous avons commencé à redéfinir cette énergie en nous et à voir aussi à l’extérieur encore plus nettement les abus de pouvoir et d’autorité des hiérarchies qui nous gouvernent   : Nous avons assumé (ou subi)  peut-être longtemps des responsabilités excessives, l’engagement « jusqu’au bout, coûte que coûte », cela soutenu inconsciemment par le complexe d’être indispensable et le « seul à pouvoir faire bien les choses »… Redéfinir, cela veut dire nous référer à d’autres valeurs que celles auxquelles nous nous cramponnions et vérifier là où notre ancienne structure intérieure devenait trop rigide ou obsolète. Chaque fois ce que nous « subissons » au dehors et venant des autres est le reflet strict de ce que nous nous créons en dedans. Tout ce changement, lent mais solide et pérenne, se fait « malgré nous » si je puis dire, notre seul choix pour le vivre bien est de l’accepter simplement en toute « bonne conscience ».

Jupiter en Capricorne

Et voilà maintenant Jupiter aussi dans ce signe depuis début décembre 2019 ! Jupiter  vient amplifier le tout : qualités et défauts, attitudes et comportements, ambitions et désir de s’élever, de réaliser du solide, du concret, du stable et du durable… Notamment dans cette phase de Nouvelle Lune car le soleil, la lune et Jupiter sont conjoints, ce qui renforce leurs effets respectifs.

Positivement Jupiter est une planète de croissance et d’expansion, donc en Capricorne elle peut représenter pour ceux d’entre nous qui ont fourni de longs et réguliers efforts, une sorte de récompense ou de reconnaissance (au moins intérieure) de notre patience, de notre persévérance, de notre engagement à prendre en charge de façon responsable ce qui nous incombait. Cela évoque des efforts qui ont été entrepris sur un long voire très long terme, et qui commencent à permettre de réaliser dans le concret des situations satisfaisant nos ambitions passées, pour peu qu’elles aient été réalistes et conformes à l’air du temps collectif, je veux dire « dans le sens du bien commun ». Ce n’est pas une question de morale mais plutôt d’harmonie, de respect des contrastes du monde et de ses exigences sur cette planète.

Jupiter augmente aussi notre conscience, notre philosophie. Ainsi en Capricorne il se peut que nous accédions à une philosophie plus grande, plus sage et plus profonde.

À 4 degrés du signe qu’avons-nous dans notre thème ?

Je vous montre mon thème afin d’illustrer mes propos par un exemple d’interprétation basique:

On est ici dans la maison VI, ce qui est habituellement le domaine professionnel, celui qui permet de travailler mais c’est avant tout la Maison où nous nous rendons utiles ; certes c’est souvent dans un job dit « alimentaire » car il est rétribué et permet de gagner notre « pain quotidien » mais une personne qui reste au foyer pour élever ses enfants et entretenir sa maison, ou une autre qui reste pour créer sa propre activité, est également dans cette optique de « service » sans avoir à « aller travailler ». C’est surtout du rythme quotidien qu’il s’agit ici, de la responsabilité avec laquelle on s’y investit (Capricorne), comment on y prend sa propre santé en charge, son hygiène de vie et son développement personnel aussi.

Par exemple, pour moi, Pluton en Capricorne est entré en 2008 dans ce domaine du travail et de la santé, il a commencé à souffler un vent violent de désapprobation du système de santé dans lequel j’avais investi toute ma carrière paramédicale, ce qui m’a poussée à me retirer, au sens propre de la retraite, bien avant la date officielle et m’a occasionné de brutales pertes de revenus (Pluton de 2008 à 2012, cela désigne la crise financière qui a secoué le monde). Dans mon authenticité (et je ne peux échapper à mes besoin aigus de vérité et de franchise), je ne pouvais plus me reconnaître dans ce système devenu tellement hiérarchisé (Capricorne) qu’il m’empêchait d’exercer mon travail comme je le concevais : une vocation de soin, non pas une pompe à fric (séparée ainsi de la caste de mes pairs qui en ont fait leur priorité). C’est à ce même moment que j’ai pu profiter du temps ainsi dégagé pour investir encore davantage mon enthousiasme dans l’astrologie, ce que je faisais déjà depuis longtemps mais seulement dans mes temps de loisirs.

J’ai aussi fait des choix de lieu de vie et rythme quotidien plus conformes à moi (c’est le propre de la Maison VI astrologique) et j’ai décidé de revenir vivre à la montagne, à l’air pur, à la vie lente et calme près de la nature et j’ai acheté une maison tout en pierres, tout cela sans y réfléchir, mais on le voit c’est très Capricorne, la montagne, les racines ancrées dans la lenteur et la durée.

Là où se fait la conjonction Saturne Pluton, 20-22° du signe, qu’avons-nous ?

Pour moi c’est le couple, mais aussi les relations. L’association de Pluton et de Saturne permet une forme de réflexion introspective du genre de relations que je veux conserver dans ma vie. Pour moi c’est très calme, très profond et stable émotionnellement, ce qui peut paraître froid mais non, c’est juste en équilibre : douceur et émotions dedans, stabilité et fidélité dehors. Bien sûr une VII en Capricorne évoque quelles qualités et vertus Capricorne un homme ou partenaire doit être nanti pour nous plaire. Par chance mon bien-aimé a (comme bagage de naissance) un Nœud Sud Capricorne, autant dire qu’il est « ex-ces-si-ve-ment » sérieux et responsable, traditionnel et même carrément cristallisé parfois ! Un vrai bloc de glace ! Je rigole mais en fait ça peut être un peu plombant quand même ce côté toujours tellement impliqué socialement, tellement responsable, tellement rigide ! Dans le Capricorne il n’y a pas de place pour la mièvrerie et on ne s’amuse pas beaucoup, tout doit être fait selon les règles et les devoirs. Bouh ! Heureusement pour nous deux, mon ascendant Cancer aspire à la tendresse,  ce qui me permet d’apporter dans toutes mes relations ce « petit quelque chose » qui touche à l’intime, à l’accueil de la sensibilité et de la douceur et la petite touche cocooning, foyer, ambiance feutrée ! Fin de l’histoire ! Hi ! Hi !

Donc la conjonction Saturne Pluton dans le troisième décan affecte directement la notion de transformation, de transmutation irréversible pour ces natifs ; ou pour nous tous selon l’état d’avancement qui est le nôtre. Je vous l’ai dit ce n’est pas que pour la nouvelle lune de ce 26 décembre, c’est pour un bon moment car ces planètes sont lentes. Ceux d’entre nous qui avons le plus de conscience et d’ouverture philosophiques de type Jupitériennes (optimisme et confiance en la vie) peuvent « comprendre » ou « connaître » la vérité cachée derrière ces transits car le Capricorne est un signe de Connaissance au sens le plus élevé du terme. Connecté au ciel, le Capricorne « sait »

Revenons à cette dernière Nouvelle Lune de  2019 : Toutes les valeurs Capricorne sont mises en valeur mais il y a un défi de transformation de nos « noyaux durs », ce qui appelle l’émergence du signe du Cancer en nous : Tendresse, souplesse, mouvance des émotions, insouciance… Accepter de s’écouter avant tout, de se sentir touché, sensible, parfois vulnérable, c’est l’effet demandé par le quinconce Vénus en Verseau- Nœud Nord en Cancer. Un quinconce c’est un aspect de lente épuration et transformation, une chose que nous savons pertinemment devoir changer mais que nous remettons régulièrement à plus tard, symboliquement nous repoussons la poussière sous le tapis et nous nous disons « je ferai ça demain ». Mais le lendemain la poussière est toujours là, sous un tapis que nous nous gardons bien de soulever !  Jusqu’à ce que cela devienne trop fort, trop inconfortable … Et que nous nous mettions au boulot !

Vénus en Verseau nous parle, par exemple, de valeurs humaines, humanistes, accepter d’être humain, ne pas faire une affaire personnelle de tout et de rien mais se sentir relié à l’ensemble, en toute humilité, sans drame ni ostentation. Ce qui est le parfait opposé du Lion qui peut tout ramener à lui – sans penser que nous sommes tous pareils dans notre humanité. Ceci n’est qu’une version de ce que je ressens de l’aspect décrit et non une vérité ultime ou un jugement de valeur.

Mars en Scorpion soutient cette période de transformation par sa détermination. C’est un fin stratège comme un soldat qui sait quand et comment agir au mieux. Nous pouvons nous approprier ses capacités de positionnement afin d’être alignés sur le temps présent. Mars « commande » la Lune Noire et Chiron en Bélier qui forment des aspects très tendus avec la Nouvelle Lune et Jupiter.

L’exigence est ici double :

  • Nous écouter profondément afin d’être authentiques, cesser de manipuler notre environnement ou de nous manipuler nous-mêmes pour obtenir ce que nous  voulons et oser plutôt nous transformer pour coller à nos désirs. Attention aux excès d’idéalisation qui peuvent nous faire prendre les choses comme nécessaires pour évoluer ou « obligatoires » et induisent en fait une part de confusion entre la sagesse, le devoir et la retenue.
  • Agir selon notre spontanéité (c’est-à-dire au fur et à mesure et sans calcul) et nous affirmer simplement, sans pour autant nous croire obligés de déclencher des conflits. Si nous n’y arrivons pas, ce n’est pas grave, c’est juste un repère de notre état d’être, l’ego est encore craintif et n’ose pas se montrer, il a la crainte de se révéler dans ce que nous sommes, nous avons encore peur d’oser exister en tant qu’individus et de ce fait, nous attendons que la pression intérieure et la retenue passée autant que la frustration ont pris tant d’ampleur que l’expression devient brutale et brûlante comme un jet de vapeur de cocotte minute ! Bon, nous ferons mieux la prochaine fois, soyons gentils avec nous-même ! C’est juste une expérience à intégrer.

Mercure en Sagittaire nous pousse à aller à l’essentiel et aspire aussi à un idéal dans lequel nous devons veiller à ne pas nous enfermer. Il faut vraiment composer avec ce qui est réaliste et réalisable concrètement.

Pour finir, une image naturelle : Le tatou

Connaissez vous le tatou ? C’est un animal qui a une carapace épaisse (genre la solidité structurée du Capricorne) pour protéger son corps, lequel est tout mou dedans (style petite bête vulnérable) ! Pour se défendre, il se blottit dans la terre comme pour s’y ancrer et éviter d’être retourné, il creuse des tunnels très longs et s’y cache ou bien il se met en boule comme sur l’image.

C’est un solitaire qui a l’esprit de conciliation. Je me sens assez comme un tatou, moi ! A son image car il ne marque pas son territoire, et ne se bat pas pour lui, il s’approprie juste l’espace où il circule et s’installe un abri sans entrer en concurrence avec les autres. Ses congénères peuvent aller et venir dans cet espace sauf à proximité de son nid ou terrier (qui est son lieu de vie privé, en quelque sorte) ce qu’on peut comprendre.  Faut quand même pas exagérer !

C’est sur ce clin d’œil avec la nature que je vous quitte.

Je vous souhaite une belle Nouvelle Lune ! L’équilibre viendra de l’harmonisation entre l’écoute de notre petite voix et notre positionnement actif selon notre responsabilité individuelle, afin de vivre pleinement notre juste place dans le monde.

Michka

Pour rester informé(e)

Si le contenu de ce blog vous plaît et que vous souhaitez être tenu au courant des nouvelles publications, vous pouvez choisir de recevoir la notification de nouvel article.
De temps à autre, il peut arriver qu'une information soit envoyée par newsletter au lieu d'être publiée sur le site, notamment en cas de dysfonctionnement de celui-ci. Les newsletters sont peu fréquentes (deux à trois par an).

Assurez-vous de ne pas faire d'erreur en entrant votre adresse mail.
Vous devrez impérativement confirmer votre adresse en cliquant sur le lien contenu dans le mail que vous allez recevoir. Si vous ne l'avez pas reçu dans la journée qui suit, vérifiez dans vos courriers indésirables.

Veuillez noter que, en l'absence de confirmation de votre part, aucun mail ne vous sera envoyé et votre adresse sera supprimée de notre base de données dans le mois qui suit au plus tard.

15 réflexions sur « Nouvelle Lune en Capricorne – 26 décembre 2019 »

  1. Merci à vous Michka tres éclairant et limpide comme à chaque fois que je vous lis cela met le focus tendrement , surement et lentement sur tout ce qui se passe en maison 4 pour moi en capricorne impression de demenager intérieurement !!!!!
    Belle fetes de fin d’année à vous dans la chaleur de la lumiere qui revient Chantal

  2. Toujours aussi Juste ,Chère Michka…..Et éclairant ,apaisant….Des mots sur des failles ,douleurs pour les transcender……Mille Mercis……
    Lumière et Joie pour Vous et les Vôtres .Marie

  3. Coucou Michka, merci pour ton analyse ! la période est riche en enseignements et lâcher-prise, acceptation, effet miroir etc…. 😉 Très belle fin d’année lumineuse à toi et à tous et toutes <3

  4. Que tout cela est limpide et nécessaire à l’aune de la transformation mais, comme tu l’affirmes, le Capricorne n’est pas très olé olé, pas très léger en fait. Le sentier se fait étroit et s’il conduit bien là où nous le désirons, il n’offre guère d’occasions de sautiller. Mais il nous reste la position Tatou.
    Merci Michka et joyeuse Nouvelle Lune.

  5. Bonne fin d’année à tous !
    J’ai le Tatou en maison 3, avec une Lune tendre à l’intérieur, mais toute caparaçonnée. D’ailleurs, votre Capricorne-Tatou me fait penser à un Capricorne-Cancer, il s’enfouit dans la terre, a une carapace et s’enroule sur lui comme dans un oeuf.
    J’attends l’image du Cancer qui se laisse pousser des pattes, sort la tête et gravit des sommets ! 🙂

  6. Merveilleux travail, merci infiniment Michka, je lis et relis, m’imprègne, prends des notes, fais le pont avec ce que je vis.
    « Je me pose, je me cadre et cela m aide à me transformer profondément. »
    Je t’embrasse fort et passe d’excellentes fêtes.

  7. Michka, vos messages éclairent nos vies en toute modestie et douceur.
    Chacun doit avancer sur son chemin et cela nous aide à le faire avec plus de lucidité et de confiance.
    Ma petite sœur est partie , emportée par un cancer il y a quinze jours, elle était née un 7 janvier , et dans votre écrit, je la retrouve tant. ! Ma vision du monde est en train d’évoluer depuis toute cette période où j’ai été auprès d’elle et où des choses fortes ont été dites. Je ne sais pas pourquoi je vous racontes cela, sûrement parce que je sais que vous savez décrypter mes mots.
    Merci Michka

  8. Merci pour votre message qui pose de vrais jalons dans cette période pas toujours évident de fin d’année. Je vous souhaite une belle fin d’année avec beaucoup de lumière intérieure

  9. Bonjour Michka!

    Tout d’abord je me réjouis de votre inspiration retrouvée: un billet pour le Solstice, un pour la Noël, et un pour cette nouvelle Lune du 26 !
    Je salue et remercie ainsi votre élan constant à nous partager vos écrits.
    Je suis aussi tout à fait d’accord avec vous quand vous dites préférer nettement écrire « le jour J » d’une lunaison plutôt qu’à l’avance!

    Me concernant, cette conjonction Saturne Pluton en Capricorne se trouve en carré quasi exact (à un degré près) avec mes nœuds de la lune natals. Alors forcément, ça veut faire le ménage!

    Nouvelle lune le 26 Décembre. Jour de la Saint Etienne. En grec, « Stephanos », ce qui a aussi donné le prénom Stéphane. Ce qui veut dire « le couronné ». De quelle couronne s’agit-il?
    Après la Noël, naissance du Christ, on fête Etienne, qui a été le premier « martyr ». Martyr veut dire « témoin ». Le premier qui a osé porter la « couronne » de liberté intérieure qu’offre le Christ quand il est compris dans sa lumière, et pas dans sa poussière.
    Une invitation supplémentaire à nous réveiller, comme vous le dites si bien, avec d’autres mots! Pluton ne laissera rien passer, de ce qui nous maintient dans notre tombeau intérieur.

    Du coup j’observe un phénomène auquel je n’avais jamais pensé: si Jésus est né un 25 Décembre, c’est donc qu’il est du signe du Capricorne! Ce n’est pas tellement l’image qu’on en a, Jésus Capricorne Austère Légiférateur Structurant! Alors je vais chercher où est ce que le Christ peut il être Capricorne.
    Même si cette date a été choisie bien plus tard, pour « coller » à la même date de naissance que celle du dieu Mithra: rien dans les Evangiles ne cite le 25 Décembre!

    En vous souhaitant le meilleur pour ces derniers jours de 2019…. et pour l’ouverture de 2020!!!

    Bien cordialement

    Jean Pierre

  10. Merci chère Michka. Une fois de plus, vous parlez de ce que nous vivons, de ce que je vis… Une telle connexion est un Bonheur, un trésor inestimable que vous nous offrez. Vos paroles rassurent, mettent en évidence les liens qui nous unissent tous et toutes, « remet les choses en place » en nous aidant à nous resituer à la fois dans le collectif et par rapport à notre être profond.
    Hier j’ai rendu les clés de l’appartement de ma mère décédée le 30 mars.
    Pendant 9 mois, j’ai trié, jeté, donné et gardé (en partie bien sûr) toute une vie… Travail physique énorme et émotionnel presque insupportable, sur un lien d’interdépendance qui m’a empêchée de vivre totalement jusqu’à aujourd’hui, ma vie de femme. Avec Amour et Pardon à la clé.
    C’est donc actuellement un moment transitionnel où mes repères (re-mères), finissent de se dissoudre pour laisser la place à « autre chose de plus vrai », d’autant que ma propre fille, pendant ces 9 mois portait – et porte encore- en elle un petit être qui attendait que nous lui ayons laissé de la place pour son incarnation (conçu moinsde d’une semaine après le décès de ma mere…).
    Je vous/nous souhaite une fin d’année paisible et tendre, en attendant que 2020 nous permettent de concrétiser, individuellement et collectivement, de justes projets. Je vous embrasse. Francine

  11. Merci Michka ; c est toujours un instant que je savoure que celui de vous lire. 10 années d études de l astrologie rendent ma soif d authenticité encore plus vive! Continuez à écrire dans l énergie de l instant présent: c est un écrin tellement ciselé pour votre intuition. J ai du reprendre l exercice de mon premier métier de paramédicale en tant que MK pour des raisons alimentaires( uranus en VI m y a poussé, bousculant mon rythme tranquille de mère au foyer pratiquant toutefois l hypnose et la sophrologie qui sont mon véritable mode d expression) et je comprend à mi mot votre propos.Les problèmes de santé se sont accumulés jusqu à ce que je trouve mon « rythme de croisière  » et le modus vivendi avec mes collègues qui sont dans l énergie dont vous parlez( fric et intransigeance dans la manière de faire). Pluton et saturne en III m aident à lâcher prise sur mes propres rigidités et à accepter les miennes et celles des autres. Une vrai révolution!
    Merci mille fois pour cet éclairage. J ai très envie de prendre cours avec vous. Je vous souhaite une très jolie fin d année et une belle transition vers 2020!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.