Conjonction Saturne-Jupiter en Verseau et solstice- 21 décembre 2020

Bonjour mes amis,

Ce solstice 2020 qui se produira à 11h02 UTC le 21 décembre 2020 m’en rappelle un autre, celui du 21 décembre 2012, où je retrouve la similitude de mon ressenti face à une ambiance collective basée sur la peur. À l’époque, souvenez-vous de la psychose collective qui répandait la nouvelle de la « fin du monde » parce que nous arrivions à la fin du calendrier Maya . Maintenant encore c’est la peur de mourir qui prédomine, même si des voix émergent pour dire « Il n’y a rien à craindre, ce n’est qu’une étape dans la transition vers un moment différent, un nouveau monde, plus solidaire ». Nous sommes toujours dans cet état de transformation et ce que nous vivons maintenant est dans la même énergie de réajustement, mais en plus fort car désormais personne n’échappe à cette vague de purification profonde. La restriction apparente de nos libertés augmente la crainte de ne pouvoir nous relier avec nos proches alors que nous sommes tout près des fêtes. Le but est d’aller débusquer les énergies anciennes pour les dépasser ou s’en libérer. mais ce n’est pas aussi simple que de le dire. Il nous faut de bonnes doses d’amour sincère envers nous et de rayonnement de cet amour vers les autres pour nous guérir.

Aujourd’hui mon intention est de décoder le potentiel d’espérance et de libération que porte la rencontre en Verseau entre les deux géantes de notre système solaire, Saturne et Jupiter au moment même du solstice d’hiver.

Le solstice d’hiver 2020

Le solstice d’hiver ici – dans l’hémisphère Nord – c’est le moment de l’année où la nuit est la plus longue car la Terre entre dans la période où nous serons la plus grande partie du temps « à l’ombre » par rapport aux rayons solaires, d’où le froid et le manque de lumière qui sont reliés à l’hiver. Mais l’autre hémisphère entre dans ses jours de plus grande lumière, et pour tous nos amis de l’autre côté de l’équateur, c’est l’été qui s’annonce.

Sur le plan astrologique, le soleil entre dans le signe du Capricorne et ce sont bien les attributs de cette énergie zodiacale que nous pouvons observer en nous imaginant propulsés au sommet d’une haute montagne en hiver : le froid, la hauteur, la distance mais aussi un immuable silence. Un sentiment d’immensité et de solitude peut nous saisir à moins que ce ne soit la stabilité que nous désirions observer dans cet état de solidité glacée Pour moi, cette image évoque une certaine vision de distance et de recul loin de toute l’agitation du monde et des médias mais aussi de la peur après une ascension qui fut longue, certes, mais persévérante, patiente et solitaire car nous sommes responsables de nous, de notre progression et de nos ressources. Cette solitude consentie, à défaut d’être toujours choisie, nous permet de nous « retrouver » alors que notre cœur est empli de toute la chaleur des liens humains et des connexions aux mondes invisibles dont nous avons fait l’expérience. Voilà pourquoi la période Capricorne qui commence est celle de l’hiver, dernière saison de l’année, période de bilan qui nous demande chaque année d’être très intègres et honnêtes avec nous-même. Dans cette énergie il y a une sagesse et une connaissance innée que nous portons en nous et qui nous met face à notre responsabilité sociale.

Est-ce que nos choix, notre comportement et notre engagement personnel nous apportent la stabilité et la persévérance nécessaires à notre « ascension » et est-ce que notre exemple aide les autres ou bien, au contraire,par nos actes et pensées, ou nos prises de position, devenons-nous source de préjudice et de peine pour l’évolution des autres ?

Le jour du solstice d’hiver est en fait le début d’un trimestre où la lumière revient progressivement et éclaire le passage d’une année à l’autre. En nous référant à notre évolution spirituelle et en conscience, nous pouvons sentir ces trois mois qui commencent comme opportuns et favorables à une réflexion sur ce que nous avons réalisé et créé au cours de l’année écoulée, en tant que nous- l’individu- et que nous, inscrits dans le « nous tous », l’Humanité.

La conjonction de Jupiter et Saturne en Verseau

C’est sur cette proposition (et dans ce contexte d’introspection) que nous pourrions peut-être envisager de mieux comprendre la conjonction entre Saturne et Jupiter en Verseau pour nous positionner au sein de notre propre chemin de vie face aux énergies qu’elle dégagera au fil de son cycle , celui-ci s’étalant sur les vingt années à venir.

Ce sont des planètes intermédiaires, c’est-à-dire qu’elles impactent à la fois notre individualité et les sociétés. Leur « rencontre » ou « conjonction astrologique » peut être perçue comme un alignement vu de la Terre (mais en réalité, elles sont très distantes l’une de l’autre) et cet aspect ne doit sa rareté qu’au fait qu’il se produise dans le signe du Verseau car Saturne et Jupiter se rapprochent pour un nouveau cycle tous les 20 ans environ.

Saturne  en Verseau, chez Uranus

Saturne est le seul maître du Capricorne (il y régnait depuis trois ans, comme un roi dans son palais) mais il est aussi second maître du Verseau. Entrant dans ce signe le 21 décembre 2020, c’est comme s’il arrivait, en quelque sorte, dans sa « résidence secondaire » après trois ans passés à son domicile principal.

C’est pourquoi je le sens comme un facteur de transition posé et sérieux qui gère les limites de la réalité terrestre (c’est ce qu’il est, par nature, une figure d’autorité avec des références sérieuses et stables qu’il nous invite fort à respecter).
Ce passage entre une énergie figée et immuable, très lourde et empreinte de pessimisme, de puissante autorité et de rigidité (Capricorne) à l’autre énergie bien plus aérienne et non conventionnelle, réformatrice (Verseau) , nous fait reflet sur le plan individuel, de la façon dont nous prenons nos responsabilités dans ces deux domaines : notre sagesse stable, notre capacité d’investissement sérieux et responsable, mais aussi l’utilisation de notre libre-arbitre, et notre capacité à nous singulariser et nous émanciper par rapport aux contraintes et aux conditionnements.

Ce qui nous invite à cette émancipation, c’est Uranus le premier maître du Verseau. Saturne est quant à lui comme un frein salutaire qui met en jeu le facteur temps, le réalisme et la structure mais surtout la loi de cause à effet : le retour vers nous des conséquences de ce que nous avons créé. Saturne est le seigneur du karma. En Verseau il sera utile de réfléchir à ce qui nous contraint, qu’avons-nous accepté par paresse, par peur ou par dévalorisation, qu’avons-nous oublié de respecter ou d’écouter de notre intuition et qui appelle maintenant un éveil de notre conscience ? La crise sanitaire est très révélatrice de cette dualité entre la matière, la manifestation, et l’esprit créateur.

Saturne et Uranus peuvent dans l’idéal nouer un lien constructif unissant les qualités de l’un, le sage, l’ancien, celui qui a fait ses preuves et le jeune, le nouveau, qui regarde vers demain, aspire au changement et l’anticipe.

Mais il se trouve que cette année ces deux planètes ne sont pas en bon aspect, elles se chipotent, les deux maîtres tirent chacun la couverture à soi, l’un en Verseau Saturne qui veut imposer une certaine limite à l’idéologie du Verseau tandis que Uranus est en « chute » en Taureau où il a bien du mal à apporter le changement et la réforme qu’il désire entreprendre où il veut réformer et faire autrement avec ce signe Taureau qui a valorisé la surconsommation, la surproduction, et préfère la jouissance immédiate et facile à l’exigence d’une vision futuriste soufflée par Uranus.

Symboliquement on peut donc s’attendre que chacun revendique pour que soient entendues ses valeurs, ses besoins, et que la prise de responsabilité individuelle ne soit pas facile à mettre en place. La tendance sociale pourrait plutôt être en 2021 davantage de faire face à la réactivité de ceux qui se sentent lésés dans leur abondance et touchés au niveau de leur niveau de vie. Et donc pas du tout à l’écoute de la mesure et de la lenteur préconisées par la sagesse de Saturne, lequel cependant sera très présent et autoritaire et de ce fait semblera sans doute plus répressif que sécurisant.

Jupiter en Verseau, chez Uranus

Ajoutons à Saturne et Uranus l’influence incontournable de Jupiter, la plus grande planète du système solaire, celle qui amplifie tout le climat ambiant en permanence. Et mettons cela bien dans son contexte, dans le signe très social qu’est le Verseau. Jupiter et Saturne entrant ensemble au début du signe du Verseau justement le 21 décembre, moment déjà fort énergétiquement car il suit l’éclipse solaire du 14 décembre 2020. c’est donc forcément un moment destiné à notre éveil, une occasion rare de se libérer de l’ancien et de lâcher des idées et des façons de penser qui n’ont plus d’intérêt pour notre évolution.

Alors que Saturne fait un passage en Verseau de deux trois ans, mais tous les trente ans, Jupiter y revient tous les douze ans pour environ une année chaque fois.

Le rôle de Jupiter est l’expansion et l’amplification (avec un excès qui s’appelle l’exagération) dans le signe qu’il transite. touchant tous les domaines concernés par le signe, cette planète décrit notre sens du rôle social, (père, mère, employé, fils ou fille de . etc.) et tout ce que nous y mettons comme croyances et ambitions socioprofessionnelles, matérielles, spirituelles et Jupiter soutient notre enthousiasme, notre foi et augmente donc notre chance de réussite en même temps que nos excès.

Jupiter en Verseau peut exalter l’aspiration altruiste, humaniste, avec une vision idéaliste, optimiste et bienveillante pour les natifs qui sont poussés au développement social, parfois de façon exubérante et exagérée. Avec Jupiter en Verseau nous sommes amenés à approcher les choses de façon plus intuitive, mais aussi plus conceptuelle car le Verseau nous donne des dons de visionnaire très poussés, des idéaux sociaux pour l’Humain ainsi que l’envie d’être des pionniers et des chercheurs d’avant-garde, tournés vers le futur, la nouveauté, le progrès, les nouvelles technologies et le modernisme.

Qu’est-ce que le Verseau?

Non, ce ne sont pas vraiment des « vagues », ce sont plutôt des ondes qui représentent l’énergie du Verseau !

La courbe supérieure peut être reliée au Ciel, elle correspond à la métaphysique, à l’Esprit qui inspire l’idéal du Verseau et transmet la Connaissance innée (avec C majuscule et il ne s’agit pas de culture ou de savoir, ni des données acquises par l’apprentissage, ce qui est le rôle des Gémeaux). La courbe du bas peut être associée à ce qui est sur la terre, le physique, le matériel, le mental, avec la pensée qui traverse l’Humain en permanence et lui permet de réfléchir, de concevoir un nouveau projet, de communiquer de façon si variée par les mots, la Connaissance supérieure, les concepts avec un idéal collectif et social …Mais c’est aussi ce qui le déstabilise, ou qui tourne à l’utopie faute d’être canalisée vers une réalisation pratique. L’intelligence artificielle, la communication par Internet et les nouvelles technologies et de façon encore plus subtile, la télépathie, sont des exemples de ce qui peut se matérialiser pendant ce moment du Verseau. Les deux ondes circulent en permanence et doivent se relier par l’esprit pour qu’il y ait équilibre entre l’idéal, ou l’idéologie, et la vie concrète.

Il s’agit bien d’air et d’information, pas d’émotions. D’ailleurs nous verrons vite que mal vécu, cet air qui est un élément de liaison et de communication, s’il est en excès en nous, peut nous énerver et créer des hauts et bas (comme les ondes dessinées ci-dessus) et générer des tempêtes et des cyclones, sauf à rester très centrés, au cœur de nous-même, là où rien n’est happé par le vent et la tornade et là où nous ne résistons pas.

S’il y a trop de feu et d’impulsivité en nous, l’air se chargera de tension pouvant conduire à l’explosion ou à l’éruption lorsque la pression intérieure sera trop forte. S’il y a beaucoup de terre en nous et de stabilité, alors l’air asséchera la terre, tout ce qui est retenu et rigide de notre caractère de viendra stérile. Mais si nous sommes submergés par l’eau des émotions, celles-ci sous l’effet des hauts et bas de la pensée et du système nerveux, donneront des inondations et des tsunamis. Toutes ces petites prévisions météo étant le pendant parfait de ce qui peut se passer en nous et en-dehors de nous.

L’individu que nous sommes est impacté par le Verseau de son thème natal, chacun de nous a le Verseau et Uranus quelque part et ces deux influences nous poussent sans cesse vers le changement, vers l’évolution spirituelle et intellectuelle et vers l’expression de notre individualité et de notre singularité. L’« effet miroir » de cette énergie du Verseau est celui du concept et de la société dans laquelle nous vivons et qui est appelée à changer, et à voir comment elle peut faire « autrement ». L’utopie est le problème du Verseau car trop d’idéal devient doctrine et ne tient pas compte des individus.

Jupiter et Saturne vont donc devoir œuvrer communément dans le sens de ces changements sans tomber dans cette utopie, en utilisant leurs énergies propres qui sont très différentes. Et leurs rythmes qui ne sont pas du tout en adéquation, l’un est lent et retenu et l’autre est rapide et dans la pléthore.

Jupiter en Verseau peut donner de l’enthousiasme et de la foi à un Saturne qui par sa nature a tendance à rester fixe et froid, voire dur et rigoureux, mais on peut dire, à sa décharge qu’il a de la persévérance et de la fidélité au niveau de ses idées et de ses aspirations pour l’Humain et qu’il nous rendra capables d’assumer nos responsabilités collectives. Il s’y emploiera en tous cas. Mais Jupiter amplifiera tout ce qui se fera en agréable et en désagréable.

Le duo ne manquera pas donc certainement pas d’agiter les consciences, sous la puissante maîtrise d’Uranus qui s’applique à pousser le monde vers mesures de réforme au niveau écologique, agricole, des ressources alimentaires, de la gestion des ressources terrestres.

Le Verseau est l’ombre du Lion, qui met en valeur tous nos besoins d’être au premier plan, l’individu en nous rencontre son ego et tout ce qui se réfère à nos schémas affectifs et nos attentes d’amour. Il est indispensable pour chacun de nous de prendre soin de notre « Lion », de cet « créature » que nous sommes en tant qu’individu unique et de nos besoins, sans attendre ni espérer que les autres le fassent. L’ego est en train de se déconstruire dans ce qui était rigide, de se soigner et de se laisser aller vers l’amour.

Est-ce que le Verseau avec cette conjonction va nous secouer ? Oui c’est certain, toute envie démesurée de briller pour soi-même, tout besoin d’être admiré et aimé ou reconnu en se prenant pour le centre de l’univers, tout ce qui n’aura pas été écouté et soigné par nous, tout sentiment d’exclusion et de rejet, tout attachement à nos drames, sera révélé par l’entrée de Jupiter et Saturne en Verseau afin d’attirer notre attention sur ce besoin de considération s’il n’a pas encore été honoré par nous.

Est-ce que le Verseau apportera du changement positif ? Oui à condition de coopérer et de nous prendre en charge de façon responsable animés par un esprit d’indépendance d’ouverture et de liberté, l’innovation est à notre porte.

Le Verseau est un signe d’humanité et d’universalité il nous appelle à être conscients de nos différences et à les manifester dans le monde donc évidemment, d’abord à les respecter, en y mettant de la conscience car Uranus est la planète de l’éveil et la vision supérieure de l’esprit.

Les qualités qui sont dans le Verseau sont l’équanimité (ne pas prendre parti ni pour ni contre donc une forme de non-jugement ) ce qui nous porte vers la tolérance et la bienveillance de façon libre, équitable et fraternelle, c’est le signe de l’ouverture à l’amour universel, neutre et bienveillant qui communique par des chemins spirituels, parfois non physiques comme la télépathie, avec une faculté de compréhension qui sent tout en gardant la tête froide, donc ne s’immerge pas dans les émotions et les drames..

Les qualités des autres signes d’air sont en harmonie avec celles du Verseau :

  • L’adaptabilité des Gémeaux (le nœud lunaire Nord nous y appelle), leur flexibilité et leur curiosité ouverte et pétillante qui permettent la communication intelligente et légère. Nous laisser porter par le vent.
  • Enfin la tempérance de la Balance qui vise l’harmonie et l’équilibre relationnel, qui sait se mettre en retrait pour maîtriser ses pulsions et ne pas envenimer les conflits, afin de ne pas blesser par égoïsme mais peut aussi guérir par la conciliation, la collaboration et la sensibilité à ce qui est beau et juste.

Je vous invite à célébrer le solstice d’hiver de ce 21 décembre dans la joie, la paix et la confiance en vous laissant porter par la Vie vers des horizons qui seront parfaits pour chacun de nous et pour l’humanité entière, pourvu que nous n’y résistions pas,  en comprenant que nous sommes tous venus faire cette expérience d’innovation et que l’Univers nous invite à tout laisser partir de l’ancien et nous laisser aller dans ce mouvement du changement. Nous sommes là où nous voulions être et faisons l’expérience que nous avons désirée pour notre plus grande croissance en participant aux nouveaux paradigmes.

A très bientôt, pour vous souhaiter un Bon Noël !

Michka

Pour rester informé(e)

Si le contenu de ce blog vous plaît et que vous souhaitez être tenu au courant des nouvelles publications, vous pouvez choisir de recevoir la notification de nouvel article.


Assurez-vous de ne pas faire d'erreur en entrant votre adresse mail.

Vous devrez impérativement confirmer votre adresse en cliquant sur le lien contenu dans le mail que vous allez recevoir. Si vous ne l'avez pas reçu dans la journée qui suit, vérifiez dans vos courriers indésirables.


Veuillez noter que, en l'absence de confirmation de votre part, aucun mail ne vous sera envoyé et votre adresse sera supprimée de notre base de données au plus tard dans le mois qui suit.

15 réflexions sur « Conjonction Saturne-Jupiter en Verseau et solstice- 21 décembre 2020 »

  1. Merci infiniment pour ces mots chère Michka ils sont inspirant et nous permettent d avoir une base de réflexion pour cette période difficile
    Joyeux Noël paix et sérénité pour toi et ta famille

  2. Merci Michka pour ce message éclairant et tout ce temps que tu nous consacres régulièrement depuis si longtemps, GRATITUDE
    Très joyeuses fêtes de Noël pour toi et tes proches

  3. Merci Michka pour votre analyse qui nous permet de nous situer dans l’espérance que constitue cette rare et magique conjonction planétaire.
    Heureuses fêtes de Noël

  4. Toujours guidée avec clarté et précision…merci Micka, ces billets sont guidants dans l amour et la souplesse.Passez de bonne fêtes ! Je vous embrasse .julia

  5. Bonjour Michka,
    J’ai beaucoup d’intérêt et de plaisir à lire vos interprétations de la ronde des astres. Je reviens assez souvent somme toute vers votre lecture et je suis toujours surprise par ce que j’y entends à la fois de singulier et de cohérent. Je vous trouve remarquablement habile dans l’écriture et dans votre domaine d’action auquel je ne connais rien par ailleurs. C’est assez paradoxal, oui. Je vous fais confiance.
    Je vous souhaite le meilleur.
    Véronique

  6. Merci Michka pour toute cette sagesse !!!
    Je vous souhaite de très belles fêtes de Noël et Nouvel An. A bientôt pour une nouvelle année pleine d’espoir, de joie et d’amour !!!
    Prenez soin de vous
    Monique

  7. Bonjour Michka!

    Vous avez cette fois encore été très juste et pertinente! Merci beaucoup!
    Vous avez mis en relief un point que je n’avais pas encore bien « vu »: c’est bien joli la conjonction Jupiter Saturne, mais cet Uranus en taureau est tout de même un peu contrarié pour faire la révolution et aller tout fringant vers un monde meilleur! Ce sera plutôt le rythme du tracteur (le taureau est un signe agricole, non?)
    Je dis cela parce que dans mon entourage j’entends beaucoup d’enthousiasme sur cette conjonction qui se fait en Verseau : « Aaaaah! Ca y est, c’est la vraie ère du Verseau tant attendue qui commence! Alléluia! Fraternité, humanité, bonheur collectif, valeurs démocratiques respectées, paix, tout ça!!! Enfin!!!  » Je fais office de rabat joie quand je dis « On se calme!  »

    Oui avec Uranus en Taureau et en carré à cette conjonction par ailleurs magnifique, « on se calme »!

    Patience… et espérance!

    Je vous souhaite le meilleur pour cette Noël si étrange « extérieurement »… raison de plus pour faire naître la lumière « intérieurement »!

    Bien amicalement
    Jean Pierre

  8. Merci Michka pour ce grand billet…o oui se laisser porter au lieu de se réinventer chaque jour !
    Je vous souhaite des doux et joyeux moments avec vous-même, avec ceux que vous aimez et qui vous aiment pour cette fin d’année. Noël peut être fêté avec sa famille de coeur !

  9. Merci infiniment Micka pour cette nouvelle analyse qui nous éclaire de ta belle lumière. Cela fait longtemps que je n’avais pas posté de commentaire, bien que je lise toujours avec autant de plaisir et d’attention chacune de tes publications. Mais mon œil ayant été attiré, dès l’ouverture de la page, par ta nouvelle (?) photo, j’ai immédiatement été frappée par la joie et la jeunesse qui en émanait. Alors voilà, je tenais à te le dire, Michka, tu rajeunis et cela te va divinement bien ! Très belles fêtes à toi illuminées par cette magie de Noël que je sais que tu affectionnes tant. Je t’embrasse Jocelyne (Rose)

  10. en ce jour du Solstice ! trop heureuse de découvrir votre message
    mais avant de le lire ce sont ces quelques mots jaillis de mon cœur que je veux vous offrir
    * Ô c’est trop beau ! MERCI Michka *

  11. Merci Michka pour ce très beau et très « utile » billet.
    Je vous souhaite de joyeuses et lumineuses fêtes de fin d’année, baignée par les belles énergies de ce solstice d’hiver.

Répondre à Pascale Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.