Pleine Lune en Lion – 27 janvier 2013

12816933-nuit-d-39-ete-avec-la-pleine-lune-et-les-etoiles-sur-un-ciel-nuageux © du visuel: 123rf.com

Pleine Lune  du 27 janvier 2013 à 05h39  heure de France, 04h39 UTC, dans l’axe Lion Verseau

Bonjour à tous,

La Pleine Lune en Lion met de la lumière sur notre enfant intérieur,  qui réclame particulièrement notre attention. Tous les natifs du Lion s’y reconnaitront. Mais les natifs du Verseau aussi car le Soleil en Verseau, qui lui fait face, est relié à la pensée et aux raisonnements et s’oppose  au Lion (ou le complète selon notre état d’harmonie intérieure). Chacun a beaucoup à apprendre de l’autre!

Le Soleil en Verseau  évoque  nos fluctuations mentales, nos grandes idées, nos principes tous faits et des concepts philosophiques abstraits auxquels nous essayons de nous aligner afin d’être le plus « sociables » possibles. Il génère à la fois du mouvement, de  l’instabilité avec des hauts et bas,  mentaux ou physiques,  un peu d’agitation, d’incertitude…Il véhicule les idées philosophiques les plus réformistes, nous parle de social, de révolte, de changement (Oui, nous sommes bien en plein dedans!) , et aussi d’originalité, d’indépendance, d’innovation, d’humaniste, d’amour universel…

Mais la Pleine Lune en lion reflète tout autre chose, elle se focalise sur une petite part qui se sent plutôt frustrée dans cette direction Verseau de l’amour fraternel laquelle suggère beaucoup de détachement donc de la froideur. Cette facette de notre personnalité humaine, que la Lune éclaire juste maintenant  c’est  l’ego, que je préfère appeler l’enfant intérieur parfois blessé, parfois lumineux et rayonnant, Le Lion dans notre thème est porteur de notre besoin de reconnaissance et d’être le centre du monde mais aussi de notre créativité, notre élan naturel pour le jeu et l’amour, notre joie spontanée  sans calcul mental, juste l’impulsion, l’intuition du juste. C’est avec cet élan que nous tombons amoureux et c’est aussi par cette énergie du Lion  que nous souffrons d’être  incompris ou de l’amour humain non réciproque.

Cet enfant en mal de reconnaissance est devenu l’adulte que nous sommes et nous « savons » (avec notre tête)  que l’amour  véritable c’est  d’abord une énergie à cultiver en soi, c’est avant tout se remplir d’amour afin de le redonner et ne rien attendre en retour. Ce savoir est typiquement Verseau, énergie intellectuelle où nous appliquons la sentence: « Fais ce que je dis, pas ce que je fais ». Voilà le propre de l’opposition Lion Verseau: le cœur et la raison.

Le principal  message de la Pleine Lune en Lion  est de sentir en soi qu’il y a encore du chagrin ou que quelque chose réclame notre attention, ce peut-être l’envie d’être libre, de jouer, toute chose qu’un enfant aime vivre, et ne pas tenter de « raisonner abstraitement » mais bien plutôt écouter ce besoin d’amour et dans l’intériorisation,  l’accueillir, juste ça: le prendre par la main, comme on prend un enfant qui pleure. Auriez-vous idée- si c’était un enfant – de le punir, de l’envoyer au lit sans lui donner un câlin alors qu’il pleure de chagrin? Peut-être, oui… « pour avoir la paix » ou « parce que ça ne se fait pas » (énergie du Verseau) ! Eh bien! Alors regardez  si c’est ce que vous faites avec vous-même quand vous vous sentez tendu: Est-ce que vous n’étouffez pas simplement cette petite voix qui réclame de l’écoute? Est-ce que vous ne mettez pas de côté vos besoins de joie, d’amour? Est-ce que vous ne tentez- pas de vous conformer à ce qui « doit » être fait?(énergie du Verseau)

Oh, les exemples simples foisonnent: Aller « quand même » au travail quand on a envie de rester à la maison (« Il faut bien gagner sa vie » n’est-ce-pas? Ou bien « Je ne peux pas laisser mes collègues faire ça à ma place »)- Donner du temps aux autres quand on a besoin d’être seul et au repos , ou qu’on est un peu malade- Offrir à quelqu’un le cadeau qu’on aurait tant aimé recevoir soi même, etc.  – Demander des preuves d’amour aux autres alors qu’on est « en manque » de confiance, de sécurité. Nous le faisons souvent sans nous en rendre compte, nous nous sentons un peu tristes, déprimés et toc! Nous espérons que notre ami(e) sera libre pour nous écouter, et le ou la voilà justement non disponible! Dès lors l’ego,cet enfant blessé et craintif,  se réveille et crie farouchement sa colère!

En allant au-delà des apparences, dans chaque colère, dans chaque « chagrin d’amour » ou « manque d’amour », c’est toujours lui qui parle, lui l’ego qui est la structure- carapace que nous avons construite pour nous adapter à la vie sur terre. Bienvenu soit-il, et gratitude pour cette construction, donc ne le blâmez pas, ne le rejetez pas, écoutez le, c’est l’enfant en vous qui a peur. Mais si vous le repoussez il restera là, encore et encore,  à réclamer votre attention, et c’est ainsi que vous lui laissez prendre toute la place par ses demandes, comme le ferait un enfant-roi gâté et capricieux.  À quoi sert l’étincelle d’amour divin en nous si nous laissons régner la peur et ne l’écoutons pas? C’est souvent dans les choses les plus simples que nous pourrons satisfaire notre besoin d’amour. Surtout n’allons pas le chercher au dehors, il est là, il brûle doucement en nous comme une petite flamme. Penchons nous sur notre chagrin intérieur, sur notre vulnérabilité et prenons soin de toutes ces influences qui demeurent active en dépit de notre volonté raisonnable!

Puisque la solution est dans la question, commençons par nous: Reconnaissons nous dans notre valeur, dans notre besoin.Comment?

masque_arlequin ©Brigitte Grange

Fanfaronner et dire qu’on n’a pas besoin des autres, c’est très orgueilleux et fier, certes mais c’est faux. Regardons plutôt avec bonté la façon dont nous nous jugeons et nous attribuons des rôles, des obligations, des devoirs par rapport aux autres, au lieu de nier leur existence, voyons comment nous endossons des « costumes » et des « masques » pour jouer sur la scène de la vie. C’est ce que me suggère l’aspect que forme la Lune en Lion  avec Jupiter rétrograde en Gémeaux. Jupiter -en psychologie analytique et en astrologie humaniste- c’est la persona, le masque social que nous affichons. La configuration (le sextile) rend les choses faciles et  nous permet de bien communiquer grâce à ces masques que nous mettons et en nous transposant dans nos soi disant « rôles » de mère, de soignant, d’employé modèle, de responsable politique, etc. C’est infini! Mais cet aspect m’évoque l’image d’un Arlequin  coloré et multi-facettes, cachant au monde son authenticité et peut-être ses peurs de ne pas savoir que dire, de ne pas comprendre, de ne pas pouvoir communiquer  (Lune Noire en Gémeaux) .  Car avec Jupiter rétro en Gémeaux les cogitations  et les questions/réponses superficielles, rapides du mental sont nombreuses.  Donc sommes-nous ce personnage qui  se retranche derrière son apparence costumée et comme tout Arlequin peut se perdre en pirouettes futiles?  Voilà qui est facile et permis, mais est-ce notre choix?

L’autre versant de cet aspect c’est de vivre notre vie, de façon légère,devenir  un Arlequin dansant  en toute confiance (Jupiter est notre foi en la vie, notre source d’enthousiasme, notre bonne étoile, notre chance et notre guide spirituel) . Danser notre vie en suivant nos ressentis, le sextile évoqué nous aide parce que nous avons l’intuition qui vient du cœur (lune en Lion) et que cette période  fait vibrer la corde de l’amour en nous. Autorisons nous à être amoureux, à prendre de la joie et du plaisir, à jouer, à créer librement notre quotidien à partir de ce que nous aimons faire. Faire de NOUS MÊME notre centre (comme le derviche-tourneur), nous connecter à notre soleil intérieur  (l’amour en Soi) y puiser nos priorités, non pas en égoïstes qui demanderaient aux autres de l’amour  ou de la reconnaissance mais en êtres éveillés et responsables qui se relient à l’énergie créatrice de l’amour et de ce fait peuvent rayonner cette bienveillante générosité à l’extérieur. FAIRE DES CHOIX en favorisant ce que nous voulons et ceux que nous aimons sans tenir compte des contingences de la raison, du qu’en dira t-on, des traditions. Suivons notre éthique personnelle (Jupiter).

Prendre soin de soi, connecter le ressenti de l’amour en soi, éveiller la douceur de l’amour de soi, se centrer sur la juste estime de soi, toutes ces symboliques chaleureuses de la Lune en Lion sont également soutenues par Uranus en Bélier. Cette planète est génératrice d’indépendance mais pas comme dans le Verseau qui parle de principes réformistes collectifs, en Bélier elle suggère de faire un  premier pas en avant, poser une décision différente, un acte, vers l’indépendance personnelle pour ouvrir une brèche, une nouvelle voix d’accès, avoir l’audace que possède un leader de devenir unique et singulier. Le message délivré pourrait être pour chacun de nous; Quand j’écoute bien ma petite joie intérieure, mon élan d’amour créatif personnel, que je suis mes intuitions du cœur, mes « coups de cœur » sans y mettre de la raison, alors je peux emprunter (et ainsi montrer aux autres) ce chemin nouveau de libération. Quand j’ose faire autrement,  d’autres suivent mon exemple.

PL 27 01 2013  4h39 UTC Mercure et Mars en Verseau soutiennent aussi ces élans nouveaux car ce sont des planètes personnelles de communication et de décision, le moment est propice pour nous affirmer de manière plus libre, indépendante, novatrice et originale y compris socialement, au vu de tous (Verseau).

Alors qu’est-ce qui nous fait encore hésiter, rester en stand by, nous sentir frustrés et incapables de bouger ou de nous lancer sans hésiter? Qu’est-ce qui résiste à cet essor? Qui nous crée un poids comme un boulet qui nous immobilise? Sans doute le défi de Saturne en Scorpion qui implique de faire le deuil de nos attachements fusionnels, de revisiter le passé et de poser un autre regard sur le pouvoir séducteur que la souffrance exerce encore sur nous, cette sorte de complaisance à souffrir. Ouvrons les yeux et voyons comment nous fonctionnons encore mus par les schémas de notre passé. Et acceptons le simplement, ainsi nous serons plus lucides et authentiques.

Dans le Scorpion la tendance à l’autodestruction n’est pas qu’une possibilité c’est une étape, un processus incontournable d’accès aux sphères supérieures et à la renaissance: Nous détruisons ou refoulons nos pulsions ou, au contraire,  nous nous y laissons aller jusqu’au fond, mais dans les deux cas, c’est au prix de la souffrance et d’une lutte émotionnelle intense avant de renaître de nos cendres.  Saturne est le sage observateur de cette métamorphose douloureuse, suivre ses conseils de juste discipline nous évite de perdre notre objectif. Saturne en Scorpion redéfinit nos priorités et nous guide vers une structure émotionnelle plus stable. En carré de la Pleine Lune en Lion il pose comme cadre de ne pas nous  « regarder le nombril »  trop longtemps et de nous ouvrir à la vraie transformation par un changement réel de comportements et de pensées, hors de ce que nous avons fait jusqu’à présent. Ce n’est pas que pour un moment, mais la Lune en Lion insiste un peu plus sur ce long chemin de catharsis. Concrètement, le magnifique processus évoqué dans les vidéos proposées par Jacques Martel  pour nous libérer de nos attachements est une belle façon d’ouvrir la voie à l’amour véritable entre les êtres. C’est un exercice simple et ludique, encore faut-il décider de le faire et passer à l’acte (Tout aspect de carré met en demeure de prendre une décision et de faire une action). Saturne, notre grand sage intérieur,  met des limites, des obligations, des responsabilités, des freins et demande du temps, d’où ce poids que nous sentons encore…

D’autres ressources:

Le nœud lunaire Sud en Taureau permet de jouir de la vie physique et matérielle dans l’instant, profiter de ce que nous avons et la planète qui le gouverne, Vénus, en Capricorne, sage et gardant la tête froide, nous sert de garde-fou, elle nous structure, nous enracine à notre réalité terrestre, notre verticalité, notre squelette. Elle privilégie les choses solides et les relations fidèles sur lesquelles nous pouvons compter. Donc nous pouvons nous laisser aller dans l’abondance de la sensualité, dans la gratitude de l’abondance qu’offre l’univers au-delà de l’apparente crise. Voir au delà du visible, par le Nœud nord Scorpion, c’est aussi une voie d’évolution et pas seulement pour cette Pleine Lune!…

Neptune en Poissons fait un carré à Jupiter rétrograde en Gémeaux: Si nous restons trop à tourner en boucle dans le mental, la période génère de l’éparpillement, de la nervosité et de l’inquiétude. Mais quand nous connectons  en nous le ressenti d’un idéal d’amour toujours  présent, symbolisée par Neptune, le Grand dieu d’amour, notre mental s’efface pour ne redevenir qu’un outil et un serviteur. Neptune en Poissons c’est l’Illimité en nous, le Divin qui s’exprime dans l’Amour sans condition mais aussi dans l’acceptation de la vie telle qu’elle est. Sans chercher à changer l’autre, sans critiquer les situations ni les gens qui se présentent, sans tenter de les améliorer, contourner, dépasser, ni les fuir…Puisque le carré exige toujours un choix de notre part, il nous faut regarder toutes les teintes possibles de Neptune en Poissons car celui-ci est capable d’amour pour notre prochain  et de dévouement pour soulager les maux des autres et sa bienveillance nous  ouvre également la porte de notre propre cœur. Voilà ce qu’il y a de beau puisqu’il permet d’accéder au mieux à une nouvelle  forme d’amour, mais le revers est justement ce manque de limite qui peut nous faire perdre les sens des réalités et nous laisser envahir par les besoins des autres, nous entraîner loin de nous. Là encore c’est à Jupiter rétrograde en Gémeaux qu’il faut se référer:Quel choix faire entre l’Arlequin joyeux et confiant dansant l’amour inspiré par la confiance en la vie.?. Ou Arlequin qui joue un rôle de sauveur, se dévoue par orgueil et porte un masque derrière lequel il cache sa peur de n’être pas admiré tel qu’il est?

La Pleine Lune est toujours un moment de clarté,  au propre comme au figuré, elle éclaire des secteurs particuliers de nos vies et permet des prises de conscience. Je vous envoie mes pensées pleines de  tendresse.  Restons unis en ces temps de grande transformation où nous sommes si reliés dans la difficulté comme dans l’amour.

Belle pleine Lune!!

Michka