Nouvelle lune en Gémeaux – 8 juin 2013

Ce samedi à 15h58m UTC, 17h58 heure de France métropolitaine.Nouvelle Lune du 8 juin 2013

Bienvenue à tous, mes chers Amis,  en ce jour de la Nouvelle lune en Gémeaux avec pour mots clés potentiels: Protection et Ouverture.

Le soleil et la lune sont réunis à 18° des Gémeaux et cette énergie  peut être notre meilleure alliée ou notre pire ennemie selon notre état d’esprit : Deux est le chiffre des Gémeaux, nos jumeaux intérieurs : l’ambivalence permanente, tantôt un duo harmonieux établissant des liens joyeux, tantôt un duel avec des oppositions de pensées. Dans ce « 2 »  il y a tout de suite un miroir avec l’autre et  l’idée d’un choix conscient à faire pour préserver l’harmonie de nos relations. Avec le mental qui est notre serviteur mais prend vite trop de place, l’ami devient l’ennemi en raison de trop de cogitations, d’inquiétude, de questionnements cérébraux  mais cet ennemi peut être apprivoisé par le même biais, la pensée: Faire ce choix de maîtriser notre pensée galopante, notre mental jacassant, afin que notre ego apeuré puisse se calmer lorsque nous redevenons centrés.

Ces tendances sont très actives en ce moment dans le ciel car le signe  accueille aussi Jupiter, Mars et la lune Noire. Énergie d’air, volatile et volage, mais également taquine, joyeuse  et virevoltante, l’énergie des Gémeaux ne se fixe pas, ne se pose pas, elle aime le mouvement et le déplacement, c’est  un émetteur récepteur qui capte et renvoie inlassablement les ondes et  qui relie en permanence les idées, les gens, les lieux par la pensée.

L’aspect facile c’est notre curiosité, notre bonne humeur, la légèreté qui permet l’humour, la facilité à rebondir, prendre du recul, retrouver notre insouciance d’adolescent. D’un autre côté, l’aspect désagréable se manifeste dans l’instabilité des pensées et l’éparpillement qui nous guettent. Les critiques verbales et caustiques et les  commérages, ces paroles en l’air énoncées « sans y penser », demandent toute notre vigilance car elles sont nos ennemies personnelles et font rayonner de l’inimitié en ces temps où l’Amour tente de se frayer un chemin de lumière dans toutes nos vies.

La position de Mercure dans notre thème dit comment, par votre nature personnelle,  vous intégrez les informations reçues et dans quel domaine de vie vous en faites le plus l’expérience.  Cependant Mercure en Cancer tel qu’il est sur la carte du ciel actuel (dessinée pour le lieu et l’heure de référence, Greenwich au Royaume Uni) est  imprégné de sensibilité, mémoire et d’une réceptivité facilitée par l’écoute intime et en maison IX, il se manifeste en vue de l’amélioration de la conscience, l’expansion de la compréhension, en référence à nos dogmes et idéaux, pour un accès à la plus grande connaissance…, ce qui- pour l’instant présent- nous concerne tous car il relaie et véhicule les informations de cette Nouvelle Lune.

Notre ressource dans ce processus reste toujours de nous poser, nous recentrer sur nous- même, faire silence, méditer, prier si nous savons et choisissons cela mais aussi  , reconnecter l’amour qui est dans notre cœur, par le ressenti.  Car ressentir amène à comprendre et les Gémeaux en nous ont une soif de comprendre, d’où leur questionnement insatiable. Ensuite quand c’est compris, l’intégration sera facilitée. Et en cette période le ressenti et le sentiment sont très mis en valeur par les planètes dans les signes d’eau.

Comment utiliser au mieux l’énergie de cette nouvelle Lune en Gémeaux ?

Les grandes figures redessinées pour la NL de juinRegardez ces aspects qui sont tracés dans le cercle central et qui relient entre elles les planètes du moment, ce sont des indices précieux de réponse car les dessins ainsi obtenus en bleu (un rectangle et un grand cerf volant) décrivent ce qui nous soutient tandis que les traits rouges (une croix en T et les oppositions contenues dans les deux grandes figures) désignent ce qui nous « met la pression » et donc… nous dynamise!

Ce qui est notoire c’est que Pluton en Capricorne, le puissant Justicier du zodiaque participe à toutes ces configurations, qu’elles soient harmoniques ou dissonantes, et pour moi cela sous entend qu’il est le pivot de notre transformation, il l’oblige, la provoque,  plus qu’il ne la propose car si nous lui résistons, Pluton détruit ce qui comptait pour nous, ce avec quoi nous nous sommes parfois complètement structurés dans cette vie, ce à quoi nous nous raccrochons,  le passé, les croyances d’avant, les traditions devenues inadéquates, le pouvoir sur les autres, le prestige aléatoire par l’autorité et le monopole de l’argent.

Mourir symboliquement est indispensable, c’est l’épreuve que nous devons tous traverser, c’est une remise en question profonde et  passage vers un autre état.  Parfois Pluton peut nous imposer la mort physique et réelle par la perte de nos êtres chers, ce qui nous cause de grandes douleurs  et cependant  avec Pluton il reste  l’espoir d’une autre vie, d’un « au-delà du voile » où nous ne sommes jamais séparés de l’Amour. Symbolisant les mutations radicales que nous subissons tous actuellement jusque dans nos cellules et notre ADN,  Pluton en Capricorne détruit non seulement les systèmes du vieux monde, comme nous l’avons bien compris, mais aussi nos vielles structures personnelles devenues trop rigides, trop anciennes et  nous franchissons lentement les étapes de la transformation vers un état différent « rénové ». La mort et la destruction générées par Pluton sont  toujours faites pour laisser émaner notre énergie de créativité car nous renaissons renforcés et régénérés à chaque étape de ce processus de mutation. Il nous faut accepter pleinement ce temps d’épreuves malgré les souffrances physiques et morales ou affectives, malgré nos peurs et nos sentiments profonds de séparation et de perte en sachant garder l’espérance et  la foi car après chacun de ces passages obligatoires nous sommes plus forts et nous sentons de mieux en mieux.

L’autre vison qui m’apparaît c’est Uranus en Bélier qui à sa façon participa intensément par son rayonnement dynamique à toutes les figures, envoyant ses aspects stimulants sur  les angles du rectangle et du cerf volant, le message pourrait être : « Aide toi, le Ciel t’aidera » dans ce sens où sans l’éveil de la conscience, les soutiens du ciel astrologique ne nous serons pas accessibles aussi facilement. Tous serons touchés par ce temps d’amour et éveillés malgré tout, conscients ou non, ils seront affectés par les aspects du ciel, mais ils réagiront différemment selon le niveau d’ouverture de l’esprit auquel ils sont rendus maintenant. Ceux d’entre nous qui dorment encore  (et ont donc beaucoup de forces de résistances) seront puissamment bousculés, voire fanatisés, par le moment actuel alors que ceux d’entre nous qui ont consciemment été en quête de lumière et d’authenticité depuis longtemps  (et vous en êtes, j’en suis sûre, puisque vous êtes ici, parmi nous) serons moins alourdis, plus centrés et bénéficieront encore de la précédente Nouvelle Lune en Taureau qu’ils ont su exploiter au mieux dans ce qu’elle offrait de stabilisation et de sécurité. Ces énergies sont en effet encore toutes proches parce que le nœud Sud était conjoint à la Nouvelle Lune du mois de mai, celle qui terminait les descentes d’énergie du Wésak.  Le Ciel continue ainsi à nous renvoyer à notre ancrage dans le présent, dans le plaisir et l’abondance (Taureau), le Nœud Sud est notre force de résistance pour maintenir notre situation malgré les mouvances extérieures qui nous déstabiliseront, de ce fait, beaucoup moins. C’est comme une ancre marine qui accrochée au fond a une telle force  d’inertie, un tel  poids, qu’elle maintient notre embarcation pour l’empêcher de s’éloigner, malgré les vagues et la houle du moment, le chaos du monde en effervescence.

L’équilibre est  donc possible si nous utilisons consciemment le magnifique potentiel de cette nouvelle Lune dans ce qu’elle a de spécial, ces figures dites d’éveil spirituel que je vais tenter de vous décoder le plus simplement possible:

Le rectangle « mystique » joli nom pour ce rectangle qui relie Mercure Cancer, l’axe des Nœuds lunaires en Taureau Scorpion et Pluton en Capricorne. L’ancrage stable et physique  (Nœud lunaire Sud en Taureau) favorise la concentration et permet de nous construire  concrètement (sextile à Mercure Cancer) solidement et de ne pas être emporté par l’hypersensibilité  du Cancer où Mercure se met alors à  l’écoute véritable du ressenti et guide la pensée et la parole de façon douce et accueillante  (Cancer). Autrement dit, soyons dans l’instant présent en train de penser à ce que nous vivons et profitons de ce qui est vivant en nous. Tandis que la puissance divine de transformation (trigone NS en taureau à Pluton en Capricorne) nous donne une force plus grande pour y parvenir et que l’écoute de tous nos profonds ressentis (sextile à nœud nord en scorpion) nous guide intérieurement comme un formidable G.P.S et nous préserve des violences et des passions destructrices.

Le « grand cerf volant » est une configuration d’éveil et d’ouverture spirituelle (du moins est-ce ma vision)  où la force est donnée par la planète du bas,  Pluton, et même si le sens de la figure est inversé par rapport à l’objet habituel qu’est le cerf volant, cela m’évoque la symbolique de la corde qui retient le cerf volant pour qu’il ne s’éloigne pas, emporté par le vent et la hauteur spirituelle par la planète du haut: Vénus. Cette figure planétaire ne demande que peu d’efforts, beaucoup le décrient en astrologie car on voudrait toujours avancer, conquérir et se battre mais le cerf volant requiert au contraire notre inertie et un total lâcher prise. Alors moi, bien sûr -vous me connaissez, contestataire en diable pour porter l’étendard de l’enthousiasme !-  je trouve cela tout aussi intéressant : D’apprendre à nous laisser flotter dans le vent comme le cerf volant. Est-ce  finalement aussi facile qu’on le prétend?  Pas si sûr, mais cela peut le devenir grâce au Ciel ! La terre du Capricorne  (Saturne maîtrise Pluton et est en sextile avec lui)  maintient en nous rigueur et sagesse , cela nous donne le sens des réalités tout en étant soutenus par nos rêves d’Amour inconditionnel et par les puissances supérieures (trigone Saturne Scorpion – Neptune en Poissons). Il n’y a pas de tension ici, juste à recevoir, à accueillir et accepter les énergies des planètes qui nous soutiennent. Le sommet du cerf volant c’est Vénus en Cancer, elle  nous tire vers le haut en opposition à Pluton, le message est de transformer notre façon d’aimer,  faire le deuil du passé, des rancunes et des souvenirs porteurs de discorde et de séparation,  Vénus  faisant appel à nos valeurs Cancer, elle se réfère à notre sensibilité du passé, au Yin en nous (le féminin intérieur)  lié notamment à la mémoire de nos souvenirs d’enfance. Si ceux ci sont encore dans le ressentiment alors il vous sera difficile  de comprendre comment transformer votre manière d’aimer mais si vous vous ouvrez au grand cerf volant, que vous acceptiez l’idée même que tout vient d’un attachement au passé et à la douleur emmagasinée pendant vos années de jeunesse, alors vous verrez différemment les choses et ouvrirez votre esprit plus grand maintenant pour une connexion plus authentique aux autres   (opposition Vénus Pluton) et plus aimante (trigone vénus Neptune) conforme à vos plus grands rêves d’enfant : l’amour romantique, l’amour qui unit étroitement les membres d’une famille, la protection apportée par l’amour dans notre foyer (Vénus en Cancer), tous les plus grands bénéfices qui peuvent se révéler ne dépendent que de nous : CHOISIR en cette période de renouer les liens distendus dans le passé, de recréer d’autres ponts de communication (Gémeaux) que ceux où nous avons accumulé des rancœurs (Cancer). Il nous faut accepter de faire la paix avec nous-même et si nous voulons nous souvenir de quelque chose à tout prix (Mercure et Vénus en Cancer ont le goût du passé) alors souvenons-nous  que les forces divines sont dotées d’une mémoire juste et lucide (Pluton en Capricorne) et que la remise en question est indispensable.  Le message est que nous ne pourrons plus très longtemps nous voiler la face et nous dérober, ni espérer échapper aux conséquences de nos anciens comportements encore immatures et parfois  capricieux (Vénus en Cancer).

Mars en Gémeaux nous donne deux alternatives : l’instabilité, la dispersion dans l’activité et  sans focalisation de l’énergie, mais aussi tout à fait autre chose en parallèle (ou en alternance !)  : prendre des décisions de légèreté, d’amitié, de mise en lien, d’ouverture vers de nombreuses autres options inspirées par l’amour bienveillant ou l’envie de nous relier à notre partie la plus divine (Carré de Mars en Gémeaux à Neptune en Poissons) et à l’ensemble que nous formons tous dans l’Unité. Ce choix doit venir de nous, il est actuel, puissant mais demande de bien canaliser les doutes, l’instabilité mentale et l’éparpillement.

La lune Noire Vraie en Gémeaux nous pousse dans des moments de peur et bloque notre sens de la communication, elle nous fait perdre les mots, nous fait croire que nous manquons d’idée ou d’informations suffisantes pour parler,  ou pour comprendre juste, bref elle nous rend les choses plus dures à intégrer  Cela n’est pas facile pour tous ceux qui ont beaucoup d’énergie Gémeaux en eux car leur esprit est un peu indiscipliné par nature et demande à être surveillé en permanence.

La présence de Jupiter en Gémeaux augmente cela ; mais elle donne aussi une merveilleuse occasion de nous en remettre toujours à notre Soi Supérieur (Jupiter est l’archétype de l’enseignant en nous et de notre Ange gardien) qui sait faire les bons liens, rassembler les bonnes informations, capter les signes et les synchronicités multiples et s’en servir  au bon moment. Rien n’est jamais que tout blanc ou que tout noir !  Déléguons donc au Ciel et à nos Guides ce que nous ne sommes pas à même de résoudre avec nos « cerveaux limités » dont l’utilité est ailleurs, dans le domaine pratique de tous les jours, ramenons notre mental à ce qu’il est programmé à faire : nous fournir les informations utiles pour notre vie concrète. Et laissons nous aller, flotter…

Nous sommes au seuil de l’été. L’énergie des Gémeaux est comme la saison qui s’annonce, elle porte en elle la multiplicité des  possibilités. Tous les rêves et les espérances que nous avons emmagasinées dans notre ressenti d’enfant peuvent trouver maintenant une voie de concrétisation, c’est une puissante étape pour aller encore plus loin. Nous pouvons, si nous le désirons (et c’est vraiment à choisir avec Mars en Gémeaux)  élargir notre champ de conscience et nous ouvrir à d’autres visions (Uranus en Bélier est le chemin des pionniers) , nous tourner vers des horizons plus grands et encore inexplorés  pour arriver à plus d’épanouissement.

La plénitude est assurée (Neptune en Poissons) et ensuite sans avoir à rien faire de plus pour nos proches que de la rayonner vers les autres, vers le monde, nous devenons comme autant de petites bougies que nous sommes et qui éclairent peu à peu tant d’autres cœurs. Certains qui sont encore dans l’obscurité,  cherchent auprès de nous le chemin vers l’amour et le retour à la Source Commune (comme une).  N’est-ce pas un merveilleux don que nous pouvons faire au Monde ?

Avec toute ma tendresse vers vous tous et, aujourd’hui, une pensée spéciale et affectueuse pour Marie Thérèse dont l’anniversaire, tout proche, se fêtera  dans le Premier Quartier de cette lunaison.

Michka