Nouvelle lune en Vierge – 17 septembre 2020

Bonjour mes amis,

Devant moi, sur le balcon, le paysage est toujours joyeux et coloré, les plantes sont au maximum de leur floraison en ce dernier mois de l’été : les géraniums avec leurs fleurs en pommeaux et le fuchsia avec ses jolies clochettes pendantes ! J’ai peine à sentir que le monde va aussi mal qu’on me le dit, même si je comprends que puissions le percevoir dans ce qu’il a de chaotique et de souffrant. C’est toute la potentialité de cette nouvelle lune dans la Vierge qui manifeste ce que nous avons pensé ou désiré. Mais attention, prenons garde de ne pas désirer que les choses redeviennent « comme avant » ou reviennent  « à la normale ». Le but c’est d’avancer, pas de revenir en arrière. Aussi les leçons de la période peuvent nous sembler frustrantes et sévères.

Ce que nous voyons à l’extérieur est juste le reflet de nous. Il y a un retour des configurations des mois de mars-avril au moment où s’est faite la « conjonction de la pandémie ». Et nous le voyons au dehors par la reprise de celle-ci. Mais n’est-il pas passionnant d’observer comment notre cheminement d’individu a pris corps dans la matière et ce qui a déjà changé en nous depuis cette période. Notre expérience terrestre depuis le printemps est le support de ce cheminement. Pouvons-nous évaluer de notre point de vue (avant de juger l’extérieur et le gouvernement…) les conséquences de nos actions en cette période de ré-émergence du virus ? Et comment cet événement mondial qu’est la pandémie nous a impacté et nous touche désormais  ? Tout cela était prévisible car il s’agit du retour de Mars « sur ses pas » si on peut dire, et que cette planète va réactiver des carrés (donc des tensions) avec les planètes en Capricorne : La marche de Jupiter est la première redevenue directe, favorisant l’amplification et la démesure. La prudence serait de mise…car le « toujours plus » Jupitérien et collectif (en Capricorne) va à l’encontre de notre voie évolution la plus bénéfique qui, elle, vise la simplification, l’arrêt des profits et du gaspillage. Ce sera notre affaire de choisir. Pour ma part, je trouve plein de solutions de recyclage et de réduction de mes déchets, notamment par moins d’achats, moins de désirs matériels, mais aussi par une approche relationnelle plus discriminative et la question qui me soutient tout le temps est : « En ai-je vraiment besoin ? ». À mon grand étonnement, la réponse est toujours « NON » ! Ce qui fait que je ne ressens pas du tout de frustration et que je trouve des solutions alternatives très satisfaisantes. Mais le besoin n’est pas la joie, il est le plus souvent lié au sentiment de manque ou à une dépendance, une habitude.

Trouver du contentement au sein des petites choses :

Nous avons tous le pouvoir (et même peut-être le devoir) d’élever notre point de vue et de prendre en charge notre responsabilité d’individu pour améliorer notre état d’être et la vie des gens sur cette planète, chacun à sa façon, dans les petites choses.

La nouvelle lune en Vierge nous parle de ça justement : les petites choses, le quotidien, notre travail ou le service que nous rendons mais aussi le soin que nous prenons de notre vie, de notre emploi du temps (équilibre des temps de repos et d’activité, par exemple, de notre hygiène de vie ou des soins d’hygiène du corps, de notre santé également. La Vierge se réfère à l’attention que nous portons à notre corps physique dans son ensemble, y incluant prendre soin du mental qui peut affecter le physique par des pensées inadaptées (maladies psychosomatiques) et prendre soin des émotions qui nous traversent et nous déstabilisent, plus ou moins à notre insu. C’est donc une attention aux détails qui nous est proposée dans la Vierge sans toutefois tomber dans l’obsession qui serait le côté ombrageux de cette énergie.

Quand l’inaction ne sert pas l’expansion :

La carte nous montre un aspect de grand carré qui relie quatre symboles : les deux nœuds lunaires, la nouvelle lune (conjonction soleil et lune en Vierge) et Neptune. Cette figure évoque toujours une possibilité de rester enfermés dans un cadre trop étriqué ce qui représente à la fois une source de grande tension et l’opportunité d’apprendre à utiliser les planètes en présence.

Il peut d’abord sembler quasiment impossible ici de faire des choix, comme une obligation de subir les situations et là le grand carré nous montre ce que nous répétons en raison de nos conditionnements, nous poussant parfois à une résignation ou à une attitude fataliste. C’est pourtant déjà un choix intérieur, mais inconscient et non éclairé.

La voie d’émancipation passe par la compréhension des choses, suivie d’une action concrète alignée (nouvelle lune en Vierge). Plus notre vision s’élargit vers la conscience et moins nous répétons les mêmes schémas, situations néfastes pour tous. Ce qui nous serait donc le plus préjudiciable : l’inertie.

Dans ce carré là se croisent l’axe d’évolution karmique (nœuds lunaires) et l’axe de la Nouvelle Lune en Vierge face à Neptune en Poissons. C’est la suite (ou un fort rappel) de la pleine lune qui vient d’avoir lieu début septembre. Avons-nous eu des prises de conscience inspirées ? Et dans cette nouvelle lune qui (comme toute nouvelle lune) donne le signal possible d’un nouvel élan mensuel, qu’avons-nous envie de créer ?

Le grand carré nous permet de nous poser la question : Restons-nous conditionnés par ce qui a été, ce qui a eu lieu et n’est plus d’actualité mais que nous réactivons sans cesse ? Cela peut être aussi bien le souvenir d’un échec cuisant comme la mémoire d’une situation/relation que nous avons vécue comme heureuse et agréable sur laquelle nous fantasmons mais qui n’est plus. C’est pourquoi le temps présent est essentiel pour rester en prise avec la réalité de l’expérience terrestre (Vierge) tout en acceptant la dimension invisible de la vie (Neptune en Poissons).

Nous avons tous l’énergie de la Vierge dans notre propre thème, une énergie de concrétisation et de manifestation, qui respecte des étapes, un pas à pas élaboré et réfléchi, mais qui parfois tente trop de contrôler ; la Vierge connaît des méthodes, des rituels, des règles de sagesse, de régularité, de retenue, de réserve, de discipline, toutes caractéristiques qui permettent l’amélioration de notre stabilité de vie et le développement personnel. C’est aussi ce potentiel que nous apporte la nouvelle lune en Vierge ce mois-ci et plus largement l’énergie de la Vierge qui se met à notre service tout le temps.

La Vierge signe de purification et de nettoyage :

Opposés à la Vierge qui est bien ancrée dans la matière, les Poissons nous relient au passé, à l’inconscient collectif et à la confusion qu’il peut générer en nous. Les Poissons peuvent aussi être l’expression de notre amour inconditionnel, de notre idéal le plus élevé et notre source de plus grande inspiration mais avant cela il faut d’abord avoir nettoyé les répétitions des schémas inconscients et donc les voir.

Notre passé nous semble-t-il lourd et plein de systèmes de croyances qui nous plombent ? Ou bien avons-nous maintenant perçu la dimension plus joyeuse et légère de notre vie sur terre en pivotant légèrement pour regarder les situations sous un nouvel angle ?

La solution est là : pivoter de quelques degrés et évoluer vers autre chose de plus léger et de plus joyeux grâce à plus de compréhension et d’informations (Nœud nord en Gémeaux). Les Gémeaux nous donnent de l’ouverture, de la curiosité et nous permettent l’émerveillement intellectuel, grâce aux Gémeaux nous apprenons, nous comprenons, cela se fait par la lecture, par la réflexion, par l’échange verbal, le dialogue mais aussi par l’écriture,et même par l’humour et par la légèreté des distractions (sans s’y perdre cependant ou y fuir). En tous cas c’est toujours par un mouvement à l’extérieur de soi. Cela ne concorde pas avec la réserve ni la prudence sage de la Vierge Ce sont donc des pistes à harmoniser ensemble pour sortir de ce grand carré qui enferme dans l’inertie : soyons légers et joyeux comme des adolescents. Cela ne changera pas les circonstances extérieures mais la façon dont nous les vivons et à partir de là nous pourrons faire cesser l’obsession du mental ou sa confusion et nous laisser inspirer pour organiser notre quotidien autrement.

Que faire de Mars rétrograde ?

Mars est devenu rétrograde le 10 septembre et cela durera jusqu’au 14 novembre.

Il y a peut-être beaucoup de leçons que nous n’avons pas encore intégrées mais nous pourrions voir comme une chance dans le fait que la planète Mars soit rétrograde, c’est un moment favorable pour réfléchir et nous positionner « à l’intérieur » avant d’agir et de prendre des décisions. Si nous procédons ainsi l’action ultérieure sera plus juste car soufflée par l’introspection préalable connectée à l’intuition, nous saurons » intuitivement quelle voie prendre. Par exemple, je cherche une nouvelle maison mais connectée à mon intériorité je ressens que la tension ambiante me perturbe et génère en moi des appréhensions, pour d’autres raison j’ai de la colère, de l’inertie, bref toutes sortes de choses bien humaines qui me dissuadent d’agir dans l’immédiat et m’enjoignent de rester tranquillement encore quelque temps là où j’habite. En fait « forcer les choses » est tout le contraire d’une bonne décision. Mais ruminer sa colère n’est pas spécialement utile non plus. Mieux vaut la prendre en charge et l’utiliser comme un moteur. En faire quelque chose de créatif, de constructif car la colère est du feu qui peut être exploité en démarrage, impulsions et élans de toutes sortes au lieu de nous brûler en dedans. Donc Mars rétrograde c’est cet élan possible vers des créations individuelles mais sans nuire à l’ensemble, sans revendiquer sa part de gâteau coûte que coûte.


Comprenons que la planète Mars qui est notre « fonction agissante » mais aussi celle de notre engagement individuel, est actuellement dans un signe de spontanéité et d’intuition pure : le Bélier. L’élan y est jaillissant, comme une étincelle, fort comme la foudre, sans calcul, sans préméditation. Mais ce Bélier est une énergie très individualiste qui, mal gérée, ne se relie pas à ce qui se passe en dehors de nous. Nous percevons bien le côté sombre possible lorsque chacun fait seulement selon son désir personnel, sans tenir compte des autres ni des circonstances extérieures, l’incohérence et le chaos s’installent car ce qui doit fonctionner comme un ensemble homogène devient dysharmonique.

Dans vos écrits ou les échanges verbaux que nous avons, le mot clé de la situation globale actuelle est d’ailleurs « l’incohérence ». Les contradictions, la confusion règnent de tous côtés. C’est perceptible. Mais ce n’est pas une vérité unique et définitive.

La rétrogradation de Mars tamise pour un temps la possibilité d’agir à l’extérieur et entraîne retards et latence. C’est pourquoi, maintenant, nous pouvons aussi nettement observer ce côté sombre de Mars rétrograde en Bélier où l’action est freinée et la motivation peut aussi diminuer, où la colère et le désir compulsif d’en « découdre » avec ce qui ne va pas, restent enfouis, mais cette agressivité peut faire beaucoup du mal car elle risque d’exploser ! Mars le guerrier ronge son frein mais sa retenue n’a d’égale que la tension que cela génère en lui.

Tandis que son aspect le plus lumineux permet le retour à soi, nous pouvons trouver du courage en nous, un désir de devenir des pionniers, des éclaireurs, des guides car le Bélier est celui qui donne l’exemple par ses positionnements lorsqu’ils sont alignés sur l’élan de la vie et il ouvre un chemin nouveau pour tous ceux qui le suivent.


Imaginons que nous fassions partie d’un grand orchestre humain désorganisé où beaucoup d’entre nous voudraient seulement jouer leur morceau avec leur instrument sans s’aligner sur le chef d’orchestre ni sur la mélodie originelle, le résultat devient alors une cacophonie épouvantable. C’est un peu ainsi que je perçois le monde social actuellement : dans une totale incohérence.

Nous ne sommes pas dépourvus de solutions individuelles. Nous pouvons commencer par refuser de jouer dans cet orchestre dans de telles conditions donc cesser de jouer ce morceau-là sans tenir compte du contexte, nous pouvons choisir de ne plus alimenter le vacarme extérieur. Nous avons le choix de jouer ailleurs notre partition pour nous-même d’abord, afin de bénéficier de la mélodie harmonieuse qui sortira de notre instrument…

Sur un plan concret cela peut être commencer par nous retirer en nous-même et décider de ne plus apporter de l’eau au moulin des systèmes sociaux, économiques et politiques qui sont en train de s’effondrer. Élever sa voix « contre » c’est alimenter. Se retirer en soi pour clarifier nos désirs c’est se donner une chance de créer de la paix en soi et autour de soi, de contacter les bienfaits du silence. Cela ne veut donc pas dire « ne plus participer » au monde extérieur mais le faire de façon différente. Ensuite il s’agit d’oser être soi, dans toute notre splendeur, oser honorer l’être que nous sommes, et là bien sûr il est nécessaire de sortir des mesquineries de la personnalité qui adore rester dans ses drames. C’est dur à faire, je le vous le concède car je pratique ce que je dis. Cela nous fait « mal à l’ego » qui reste notre bien fragile humanité et dont nous avons prendre soin tout le temps sans nous apitoyer pour autant… Mais la libération qui suit est à ce prix et … tellement fabuleuse !


Dans ce bulletin j’aimerais vous dire à quel point je perçois les possibilités que nous offre le temps présent au travers des énergies planétaires afin d’aider chacun à faire le meilleur choix pour lui-même et pour le plus grand bien de tous.

Aller de l’avant en renonçant à rester soumis au passé et à la fatalité :

Le Bélier nous rend courageux, audacieux, il nous inspire par le biais de l’inconscient et de l’irrationnel. Pour le contacter le préalable est de nous détourner du passé, c’est le but même du Bélier, premier signe du zodiaque qui fait sortir la nature de l’inertie de l’hiver. Le Bélier c’est le premier signe du zodiaque, l’énergie d’un printemps où toute graine peut être semée pour donner naissance à un projet, à une intention. Notre désir inconscient de rester fidèles aux engagements de notre passé est alors un piège : nous restons coincés dans notre karma ou dans les conditionnements hérités de nos ancêtres avec ce qu’ils nous ont transmis de leur vécu difficile, ou bien nous restons attachés à d’anciennes relations, à des personnes défuntes, ou à des objets qui rappellent le souvenir de temps meilleurs, tout cela nous maintient en lien avec notre passé et nous crée des freins par les regrets comme par le sentiment de perte.

Le temps est venu de nous libérer de nos lourdeurs et des karmas, c’est possible pour nous tous grâce à la transformation intérieure.

Nos pires ennemis :

Seraient-ils la suffisance et l’insistance spirituelle à croire que nous « savons déjà très bien comment faire », et que nous détenons la vérité ? Dans ce cas nous pouvons penser que nous n’avons pas besoin de nous relier à l’aide du divin. C’est sans doute une partie de ce dont nous devons nous défaire dans le Nœud Sud Sagittaire et qui peut prendre la forme du respect de valeurs acquises ou reçues de notre famille, des valeurs nobles certes, mais relevant plus des principes et dogmes que de la joie. Seule la joie doit nous guider, la joie profonde et intime, celle qui émane du cœur et n’a pas de référence à l’extérieur, ce n’est pas une joie « parce que » quelque chose de bon et doux se passe, c’est une joie intérieure que nous connectons en dedans et qui se moque des contingences.

Quant à l’aide elle peut nous venir du fait de la demander simplement si possible à haute voix, à l’univers ou aux anges ou à Dieu, ou notre Soi Supérieur, à qui vous voulez. Mais cette formulation qui part de nous (et est unique) trouve finalement toujours une réponse dans la matière, sous forme d’une révélation, d’une aide humaine ou d’une synchronicité qui nous apparaît comme une chance. Au plus haut degré nous pouvons sentir un « bain d’amour » dans lequel nous avons de la joie à nous immerger.

Notre pouvoir de création :

Nous avons beaucoup de pouvoir même si nous préférons parfois rester dans un confinement psychologique confortable car connu. Et cela n »est pas critiquable non plus car si c’est ce qui nous rend à ce moment-là les plus heureux du monde, ou les plus tranquilles, c’est parfait aussi. Pourvu que cela nous connecte à la joie. Le timing divin préside au changement pour chacun et il n’y a donc aucune urgence, aucun acte manqué qui doive nous inquiéter, pas de retard car pas de planification temporelle, pas d’attente, pas de but spirituel prédéfini. L’univers ne nous JUGE PAS, imitons le ! Et honorons avec bienveillance tous nos processus. Y compris le burn-out, la dépression, les émotions qui débordent, tout ceci correspond à des étapes difficilement évitables si nous avons beaucoup d’héritage karmique. Mais l’aide des forces supérieures et de nos guides est proportionnelle à notre besoin de libération. Il suffit de demander à partir d’un cœur pur. La force de la prière est étonnante.

Apporter de l’équilibre :

C’est le pouvoir de la réflexion qui sera à l’honneur (Mercure en Balance) pour temporiser les énergies agressives et l’impétuosité de Mars. Mais Mercure peut aussi générer de l’indécision et renforcer les tentatives de négocier sans forcément beaucoup de conviction. L’énergie du compromis n’est pas mauvaise en soi si nous savons à quoi nous en tenir pour nous-même, il nous est alors possible d’accepter des concessions sans renoncer notre intégrité. Le côté ombre de l’aspect serait de faire celles-ci en niant notre individualité et nos désirs pour « acheter » la paix, peut-être encore par conditionnement social si Jupiter désigne le rôle que nous croyons avoir à jouer. Ce rôle est-il source de notre plus grande joie ?

Notre responsabilité :

Les planètes en Capricorne nous donnent un défi : Celui de devenir adultes, de connecter la voie de la sagesse, de la retenue sans tomber dans la limitation sévère, pas plus que dans l’exagération de nos ambitions, en visant une élévation et une expansion qui devraient servir l’ensemble et non seulement notre propre intérêt. Le carré entre Saturne et Mars reste tendu et nous pousse à chercher des solutions avec patience, ténacité et persévérance.

Vénus entrée en Lion le 6 septembre fait désormais un beau trigone avec Mars et la Lune noire, voici un moment propice à l’affirmation de nous au sein d e notre interaction avec l’extérieur . En gardant des buts réalistes nous pouvons cibler la paix de nos relations affectives proches, mais aussi le développement d’une activité créative, qu’elle soit personnelle ou professionnelle. Mais il sera nécessaire de composer avec le facteur surprise, inattendu, changement et avoir l’esprit à l’inventivité et à l’innovation. (Vénus carré Uranus rétrograde)

Là où se fait la Nouvelle Lune dans notre thème (à 25° du signe), c’est un endroit d’expérience transformatrice, par le discernement, le tri sélectif de nos idées, de nos croyances mais aussi de ce que nous retenons dans la matière et qui a besoin de circuler, bref ! l’épuration de ce qui n’est plus utile…Là où est le Bélier et Mars rétrograde, c’est le secteur de notre nouvel élan.

Je vous envoie mes pensées chaleureuses pour cette nouvelle lune en Vierge très porteuse de guérison, mais aussi d’allègement et de simplification avec des énergies puissantes mais qui demandent de nous relier à la foi, à notre bonne étoile, à une vision juste de là où nous en sommes dans notre propre cheminement et à l’acceptation de celui-ci en l’honorant pour tout le travail que nous avons déjà accompli. Nous sommes TOUS des âmes courageuses en dépit des apparences parfois bien trompeuses.

Merci à vous, mes amis, pour vos fidèles présences.

Prenez soin de vous !

Michka

Pour rester informé(e)

Si le contenu de ce blog vous plaît et que vous souhaitez être tenu au courant des nouvelles publications, vous pouvez choisir de recevoir la notification de nouvel article.


Assurez-vous de ne pas faire d'erreur en entrant votre adresse mail.

Vous devrez impérativement confirmer votre adresse en cliquant sur le lien contenu dans le mail que vous allez recevoir. Si vous ne l'avez pas reçu dans la journée qui suit, vérifiez dans vos courriers indésirables.


Veuillez noter que, en l'absence de confirmation de votre part, aucun mail ne vous sera envoyé et votre adresse sera supprimée de notre base de données au plus tard dans le mois qui suit.

5 réflexions sur « Nouvelle lune en Vierge – 17 septembre 2020 »

  1. Chère Michka,
    Voilà un texte magnifiquement inspiré ! Merci !
    Ce chaos, n’est-il pas indispensable pour que le nouveau puisse se manifester sans être pollué par un passé obsolète?
    Dans la joie et aussi la certitude de recevoir l’aide des anges, il suffit effectivement de demander 🙂

    • Bonjour Salvia
      Je reconnais comme vous que le chaos est une nécessité car il fait partie d’un processus de nettoyage et de transformation. Cela m’évoque la façon dont je range mes placards en les vidant d’abord complètement, générant un beau désordre dans ma cuisine mais sinon comment débusquer la poussière cachée dans les coins et faire table rase de l’inutile? (rire)
      Vous m’écriviez un jour en privé « c’est l’illusion de la technique, heureusement que nous avons d’autres ressources en nous :-)) » et cette phrase fait bien résonance pour moi en ce jour où le site a été désactivé pour des problèmes techniques et les lettres aux abonnés n’ont pas été expédiées par le système.
      Belle journée à vous et merci de votre témoignage
      Michka ♥

  2. Bonjour Michka
    Un grand merci pour ce texte inspirant et qui me soutient dans mon chemin.
    je vais le relire plusieurs fois, tellement Ça me parle et je pense aussi que j’entendrai à chaque fois ce que j’ai besoin.
    Merci vous êtes un ange pour nous

    • Bonjour Sandra
      Merci de votre commentaire. Je suis contente de ressembler à « un ange » et je crois que vous en êtes un aussi, ne voyons-nous pas toujours dans l’autre le reflet de ce que nous sommes (rire)!
      Bonnes lectures ! Et à la prochaine fois !
      Michka ♥

  3. Bonjour! Merci de nous rappeler qui nous sommes vraiment !Se recentrer dans notre cœur et vivre le moment présent ! Je garde mon cœur centrer sur l’Amour en pensant que si nous demandons au Maître de l’Univers de l’aide nous la recevrons ….Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.