L’âme du monde et Covid-19

Bonjour mes Amis,

Ce matin, me voici de nouveau devant mon clavier. À l’aube, tant de pensées et d’émotions me traversaient …J’ai eu l’impression que ma tête allait exploser, alors j’ai appelé à la rescousse mon plus ancien ami invisible l’Archange Michaël celui qui dans ma toute petite enfance me servait déjà d’interlocuteur. Aussitôt après cette reconnexion, j’ai eu « ma » réponse et mes yeux ont été attirés vers le Ciel, j’ai vu les étoiles et le dernier croissant magnifique de la lune puis j’ai entendu le chant des oiseaux très nombreux et piaillant tous en même temps. Pour profiter encore plus de ce magnifique spectacle dont la perception a immédiatement allégé mon esprit, je me suis enveloppée chaudement (il faisait 4° seulement) et suis allée m’asseoir sur le tout petit balcon où j’ai installé toutes mes amis végétaux dont mon vieux forsythia qui est en pleine floraison, à côté de mon petit sapin de Noël. Un moment de grâce pure…

Cependant ce n’est pas pour rien que j’avais été bousculée par ce chaos des pensées et cet afflux émotionnel poussant aux larmes. Je sais que « ce n’est pas à moi » en tant qu’individu mais que j’ai reçu le message de l’âme du monde, dont je suis partie intégrante, comme vous. La terre pleure, les humains ont peur et sont très angoissés, leur colère gronde, il y a énormément de violence plus ou moins retenue, c’est fou, on n’imagine pas à quel point la colère des gens monte mais cela va se savoir et se manifester extérieurement bientôt. Je ne suis pas en train d’écrire un roman noir de science fiction. Je vois des volcans entrer en éruption mais comme c’est la première fois que j’ai cette vision, je ne sais pas trop quoi en faire…

J’ai ces prémonitions alors je sais que je dois écrire et vous parler de différentes choses aujourd’hui.

Le message que j’ai envie de partager c’est avancer vers une vraie communication, une communication différente :  Celle du cœur et non celle de la peur, écouter nos pensées et filtrer les mots que nous envoyons au dehors pour qu’ils soient en lien avec notre plus grande authenticité.

Attention à ne pas véhiculer n’importe quoi sans vérifier par vous-même !

Comprenons que dans cette période d’inquiétude générale, les gens cherchent autour d’eux des signes qui les rassureront. C’est peut-être bon dans un sens car on est tous liés mais comme pour tout la question est « à quel égrégore vous connectez vous ? ». En plus de mes proches dont beaucoup s’échappent dans leur pensée pour se protéger, ce qui finit par m’épuiser donc je vais me taire et rester dans ma bulle, je reçois beaucoup de mails de personnes qui transmettent sans le vouloir leur peur. Quelque soit le contenue de vos messages si vous ne parlez pas de « vous » mais de « ce qui se passe autour de vous » alors la priorité est donnée à l’énergie négative du coronavirus car il n’est vu que comme un problème. Si vous voyez le confinement comme un problème, si vous voyez la peur comme un problème, si vous voyez la maladie et la mort comme un problème, etc. Alors bien sûr vous chercherez des solutions pour résoudre ces « problèmes ».

Je vois passer beaucoup de vidéos et de messages collectifs avec des informations complètement fausses, des directives stupides, je sens que certains de ces envois émanent de gens qui s’amusent de la crédulité des autres en voyant comme leurs rumeurs ou conseils mensongers se répandent, soit leurs auteurs sont eux-mêmes trop crédules mais parfaitement sincères, qu’importe ? N’en jugeons pas. La leçon est que chacun a le devoir par rapport à lui-même et aux autres de rester en éveil, dans le discernement afin de ne pas « se laisser embobiner. »  Avant de transmettre des messages comme  « Un tel professeur de ceci -cela a dit de »… ou bien « Madame Truc qui est une scientifique reconnue a publié que… »,  je vous suggère de tester par vous-mêmes, sentir par vous-même, et penser par vous-mêmes. Un exemple, si après avoir lu la suggestion de boire tous les quarts d’heure de l’eau en répétant « je suis en paix et le monde est en paix » vous vous sentez mieux, vraiment mieux au bout de 24 heures, alors partagez ceci en disant : Il a été bon pour moi de faire cela. Mais si vous ne l’avez pas expérimenté alors peut-être …taisez vous ! 🙂

« L’intention d’aider » n’est pas toujours une bonne intention, ce qui est le meilleur c’est de nous recentrer et de faire nos expériences à nous. Pour cela le confinement imposé par les dispositions gouvernementales, notamment en France d’où je vous écris, est un cadeau merveilleux.

Le confinement et l’introspection poussée :

Les mesures obligatoires de confinement sont positivement là pour pousser les gens à faire face au vide sidéral qu’ils ressentent quand ils ne sont pas dans la perpétuelle action, agitation, ou interaction avec les autres. Mal vécue cette obligation devient une contrainte au lieu d’une opportunité et cela se voit dans différents comportements et de plusieurs manières que moi je jugeais de prime abord « dissonantes » et que je ressentis comme autant de sources de contrariétés.

Certains ne respectent pas les règles  (ils continuent à tousser et postillonner autour d’eux, s’approchent de très près des autres et n’appliquent pas les gestes barrières préconisés. Voyant que les gens continuaient à sortir sous n’importe quel prétexte cela m’énervait, puisque, dans ce pays au moins, le président et le site du gouvernement ont clairement énoncé les dispositions à prendre ainsi que l’intérêt pour tous de ces mesures de restriction, dans l’optique de diminuer la propagation de la maladie Covid-19. Donc ici la communication a été claire et précise, les règles faciles à comprendre. Et les sanctions annoncées finiront par tomber tôt ou tard en cas de rébellion consciente ou non : Les infractions seront sanctionnées d’une amende allant de 38 à 135 euros.

Vu plus de façon moins partisane, ce que nous en faisons révèle notre engagement social et notre positionnement par rapport à la loi des hommes, à l’autorité et au souci que nous avons des autres. De nombreuses personnes apeurées se sont ruées (c’est le mot) vers les magasins d’alimentation et les supermarchés  stockant différentes denrées et objets utilitaires en imaginant un futur basé sur le manque et la pénurie donc créant collectivement ce manque, par des ruptures de stocks préjudiciables à d’autres qui auraient plus besoin.

Aujourd’hui, ici, ma rue est calme et à dix heures du matin les oiseaux étaient encore dans les arbres devant mon immeuble car peu de voitures venaient déranger leur tranquillité. Du pur bonheur. Je vais enfin pouvoir profiter de ce beau soleil pour me reposer dans la chaise longue sur le balcon sans bruit ni fumées.

Ce matin encore, à mon réveil, s’est violemment imposée à moi la vision de très jeunes gens placés en réanimation sous assistance ventilatoire et intubés car ils sont atteints par le Covid-19, un virus qu’ils ont reçu par un simple contact de proximité alors qu’on ne savait pas forcément encore se protéger. Alors, là encore, j’ai senti quelque chose s’insurger en moi, est-ce mon côté moralisateur ? Je ne sais pas (et si oui, je l’assume car rien n’est à rejeter) mais ce qui venait était de cet ordre : Se protéger et protéger les autres c’est tout ce qu’on peut faire (comme pour le virus du SIDA) quand on ne savait rien, que personne ne nous avait parlé de la gravité du virus, OK! c’était une chose MAIS maintenant ON SAIT, et j’avoue que parfois encore je sens à la fois un bouffée d’intolérance à cause de cette absence de responsabilisation en même temps qu’une grande tristesse de tant de vies perdues. Bien sûr, ensuite, je me suis recentrée pour apaiser ces émotions parasites et je me dis que même ça, qui émerge en moi par bouffées compulsives comme une impuissance face à l’inacceptable, je dois l’accepter entièrement car cela n’est pas de mon fait et que c’est dans un grand plan qui me dépasse où tout est juste. Donc le message qui m’est venu c’est de ne pas essayer de lutter contre ce qui me semblait des attitudes ennemies de la part des autres ou même de ne pas essayer de lutter contre l’avancement du Covid-19 mais plutôt d’aller voir ce qui me réveillait tant d’animosité et de colère. Ceci fait, je me sens beaucoup plus légère !

En France nous pouvons encore un peu sortir en justifiant nos déplacements au strict minimum. Nous devons IMPERATIVEMENT (le président a dit six fois dans son discours « nous sommes en guerre »)  nous munir d’une attestation sur l’honneur dont un modèle peut être téléchargé sur le site du gouvernement (cliquez ici) mais qui peut être faite sur papier libre pour les personnes n’ayant pas d’imprimante ou d’accès internet. Ce document énumère les seules situations où notre déplacement est autorisé (nous ne sommes pas emprisonnés mais sa lecture nous fait prendre conscience des règles mais surtout de la responsabilité que nous avons de les respecter ou non (entendez : nous avons toujours le libre arbitre):

  • Nous rendre à notre travail « lorsque ces déplacements sont indispensables pour des activités ne pouvant être interrompues ni organisées sous forme de télétravail.
  • Aller faire les courses de première nécessité dans les magasins ou secteurs d’activités restés ouverts par autorisation gouvernementale, tout en respectant les gestes barrières et les mesures de sécurité.
  • Nous rendre chez un professionnel de santé.
  • Aller porter assistance à une personne vulnérable (proche en situation de handicap, ou personne âgée isolée ou dépendante, par exemple) et effectuer auprès de cette personne des tâches là encore de première nécessité : soins, alimentation ou pharmacie.
  • Sortir notre chien ou aller courir ou marcher seul (« individuellement ») à proximité de chez nous pour nous aérer et faire de l’exercice.

Prendre de la hauteur pour reconnecter la lumière :

Ma ressource est toujours « au-dessus » dans l’inspiration dans ce que m’apporte ma capacité à observer de loin pour mieux me relier aux énergies de la Grande Conscience et de son énergie éternelle : l’Amour.

Mon support préféré c’est l’astrologie et je regarde les cartes du ciel pour confirmer mes ressentis (et non pas pour avoir des réponses car je les ai déjà dans le subtil)

La carte du jour est super intéressante en termes d’éclairage et de « messages » :

La lune dans le 3è décan du Capricorne rejoint toutes les planètes qui sont déjà dans ce signe où Mars est comme le détonateur, le révélateur ou le catalyseur.

Le plus haut degré d’évolution spirituelle du capricorne c’est de manifester avec sagesse, dans la matière, notre Connaissance supérieure. Nos qualités de patience et de persévérance se mettent au service de notre but le plus noble et exigent de lâcher nos visions les plus pessimistes.  Ce sont nos qualités et nous les possédons tous car, je le répète, nous sommes Un et avons toutes les énergies du zodiaque en nous

Avec la lune en Capricorne qui est ici à côté de Mars en Capricorne nous pouvons ressentir quelque chose de fort et d’intense, comme un déclenchement intérieur pour nous engager à la fois vers plus encore lâcher prise possible sur ce qui nous rendait tristes et  trop sérieux, mais aussi instaurer une stabilité plus durable en nous ; et nous avons même ici la possibilité de nous retrouver plus optimistes grâce à Jupiter en Capricorne.

Vénus en Taureau nous propose plus de sensualité (reconnecter nos cinq sens physiques) pour satisfaire notre désir de joie de vivre paisible et de simplification en autant que de recentrage sur ce qui est concret ici et maintenant dans notre vie : la vie terrestre, la nature, manifester l’attachement que nous avons pour nos proches par le partage de ce que nous aimons…

Uranus en Taureau est en bon aspect de cet amas planétaire et éveille une nouvelle vision  globale grâce à ce même recentrage sur la beauté de la vie. Voir une autre façon d’être ensemble…Et le défi qu’il commence à manifester avec le carré à Saturne m’évoque ici le libre-arbitre, (Uranus c’est l’émancipation par rapport au collectif, c’est devenir un pionnier et marcher hors du sentier collectif pour manifester quelque chose de nouveau), c’est ce libre choix que nous avons de prendre notre responsabilité dans ce contexte, lequel exige de nous un positionnement : ce premier aspect de tension entre les deux planètes est comme un coup de semonce car il se forme alors que les deux signes sont encore dans la même énergie donc encore dans une certaine harmonie de réalisation : une tension peut être résolue en utilisant les opportunités de chacun des « messages » délivrés : à quelles valeurs internes voulons-nous nous relier pour nous manifester concrètement et de façon réaliste et comment les assumons-nous en termes de responsabilité (Saturne) tout en écoutant cet appel à simplifier et à voir la vie dans sa beauté et sa joie ?  La force de cet aspect va s’amplifier quand Saturne entrera en Verseau très bientôt…

Symboliquement Saturne évoque le passé et Uranus le futur; avec entre les deux un aspect que je ressens comme une déchirure ou un écartèlement qui nous oblige à prendre position de façon tangible (ce n’est plus seulement dans les concepts ni dans notre tête) pour aller de l’avant. Mais ces deux énergies parlent aussi respectivement des limites et de l’ouverture à l’inventivité.

L’apaisement de cette tension contient la perception que dans ce duel (passé et futur ; limitations et innovations) il nous est possible d’affiner la perception de notre liberté (Uranus) d’agir et de créer dans la matière (Taureau et Capricorne) et que cela doit passer  par notre intime conviction (Poissons) : Acceptons-nous l’Amour et de nous abandonner en laissant complètement partir ce qui a été lourd dans le passé et d’avancer vers le futur sans mettre de résistance à son avènement donc de faire confiance à la vie ? C’est ce que nous révèle la situation extérieure. Ce qui se manifeste dans le monde est signe des forces en présence des résistances au changement en même temps que de l’avènement de nouvelles énergies jusque là inédites car la situation est nouvelle pour beaucoup. Même si cela déjà eu lieu par le passé (Ebola et Sida ont tué des millions de personnes mais jamais auparavant, le « monde entier » n’a été touché en même temps et de façon aussi brutale). Accepter nos limitations et nos émotions est la première voie et la plus importante des étapes pour nous préparer dans l’amour et le retour à notre source à ce qui va nous déstabiliser de plus en plus si nous luttons contre ce qui nous semble « l’inacceptable ». Donc oui à la colère, oui à l’agacement, oui aussi au sentiment d’être privés, punis, voire limités dans notre joie et dans nos projets; Cela ne marche plus de faire semblant d’être des durs qui passent au-dessus des choses sans les avoir d’abord senties et vécues. Par exemple, dans deux jours j’aurais tant voulu moi aller au bord de la mer et voir ma fille qui attend un bébé ! Donc après avoir insisté et confirmés mes réservations, j’ai opté pour le la^cher prise mais ce ne fut pas de gaieté de cœur. Bien sûr j’ai fait bouger mes lignes depuis…Et j’englobe tout ça dans mon acceptation, j’ai même des intuitions des bienfaits cachés que cela comporte dans le fait de s’abandonner et se distancer …

Le soleil en Poissons réchauffe le monde de son rayonnement de compassion et d’amour sans limitation ni condition ce qui peut générer autant une rébellion car c’est dur de se fondre dans l »amour, mais nous ici qui sommes attirés par la lumière, nous pouvons connecter les plus hautes énergies du soleil et nous y relie de façon illimitée, il y a du merveilleux possible y compris dans ce contexte de confusion, de pandémie et de tout ce qu’il  y a de douloureux et difficile pour l’humanité. La paix et la vie qui se trouvent en Taureau sont des ressources inestimables pour entrer dans l’empathie, même si nous avons encore des réactions épidermiques envers certains (c’est notre devoir de nous éloigner d’eux pour nous protéger des forces tant que nous les ressentons comme toxiques pour nous, c’est une étape).

Le moyen concret car il s’agit vraiment de réaliser dans le concret quelque chose, établir une pratique,  une nouvelle habitude, créer un nouveau rituel pour apporter dans notre vie la sérénité et la beauté, cela peut être par une communication plus universelle (Mercure en Poissons) et nous relier à un vœu collectif ou faire une démarche de reprise de dialogue avec des personnes de notre communauté qu’on a perdues de vue, laissées de côté par rancœur par exemple ;  ou bien encore cela peut être simplement de nous relier à des égrégores qui nous élèvent en nous joignant à des groupes virtuels (car pas besoin de présence physique) qui ensemencent l’amour, la compassion. Ou n’importe quelles pratiques qui nous apportent de la zénitude et de la plénitude.

A ce titre je vous partage deux choses aujourd’hui non pas comme des injonctions à suivre mais comme des découvertes…

– Une vidéo qui m’a émue tellement son message est actuel : Leçon de vie donnée par Jacques Yves Cousteau

– Une pratique qui m’apporte beaucoup (merci à Marielle qui a attiré mon attention ici même sur cette rencontre hebdomadaire), un rituel de l’éveil de l’âme que j’ai fait déjà plusieurs fois en direct avec Louise Gervais sur You Tube, la chaîne ADN Nouveau Paradigme, tous les mardi soirs à 18 heures- heure de France. Ici la dernière séance mise en ligne mardi 27 

Merci à Louise qui partage ce soin, sous forme de répétition de six stances dont les mots me reconnectent vraiment à mon cœur et me portent à faire des expériences incroyables  et c’est donc par ces mots que je finirai mon billet  d’aujourd’hui

Ce qui veut dire : L’âme s’éveille. Le cœur s’ouvre. La lumière brille. L’amour afflue. Les blessures se dissolvent. La Paix rayonne.

A bientôt et prenez soin de vous ! Je souhaite une douce journée de paix pour chacun en son cœur.

Michka

Pour rester informé(e)

Si le contenu de ce blog vous plaît et que vous souhaitez être tenu au courant des nouvelles publications, vous pouvez choisir de recevoir la notification de nouvel article.
De temps à autre, il peut arriver qu'une information soit envoyée par newsletter au lieu d'être publiée sur le site, notamment en cas de dysfonctionnement de celui-ci. Les newsletters sont peu fréquentes (deux à trois par an).

Assurez-vous de ne pas faire d'erreur en entrant votre adresse mail.
Vous devrez impérativement confirmer votre adresse en cliquant sur le lien contenu dans le mail que vous allez recevoir. Si vous ne l'avez pas reçu dans la journée qui suit, vérifiez dans vos courriers indésirables.

Veuillez noter que, en l'absence de confirmation de votre part, aucun mail ne vous sera envoyé et votre adresse sera supprimée de notre base de données dans le mois qui suit au plus tard.

18 réflexions sur « L’âme du monde et Covid-19 »

  1. Merci toute belle âme, je suis sereine, sans de part l’épiderme qu’il y a des choses déplaisantes dans l’air ambiant, je m’en préserve par séries numériques (Grégory Graboivoï) inscrite sur mes carafes d’eau. J’ouvre peu mes fenêtres mais tout de même 🙂
    J’ai encore fait du vide en demandant aux personnes désobligeantes de ne plus m’importuner leur expliquant pourquoi, s’en trouve qu’ils renversent la situation peu m’importe. Je suis en paix, vraiment sereine comme dit plus haut. Il nous faut décupler ce sentiment d’amour universel pour que tous soyons protégé durant cette période de transition (incluant les personnes citées plus haut).

  2. Merci Michka pour ce nouveau partage. Oui le lâcher prise est bien ce qu’il faut mettre en avant, et l’ouverture au nouveau , et le rayonnement du coeur qui nous donne la paix, une paix si essentielle en ce moment. La méditation apporte énormément et je ressens maintenant les énormes bienfaits d’une pratique régulière. A recommander à tous maintenant qu’il y a plus de temps pour …. et je vais essayer aussi le soin de Luise Gervais dès ce soir. Prenez bien soin de vous et des vôtres MIchka …

  3. Bonsoir Michka

    Je vous remercie coeur à coeur, Michka, d’avoir partagé avec nous vos ressentis, perceptions et « réceptions ».

    Ce sont de beaux cadeaux, des aides et éclairages bienvenus pour nous tous, à des degrés différents en ces temps de confinement.
    Gratitude +++ pour le site Paradigme, dont je connaissais l’existence, mais surtout pour Louise Gervais et ses pratiques.
    Je viens d’écouter la séance à 18H avec Sabine et Louise GERVAIS, du 18/03/2020.
    Quels merveilleux Bienfaits !

    Soyez-en remerciée au centuple, Michka, et prenez bien soin de vous corps/âme/esprit !

  4. MERCI de tout cœur MichKa enfin des paroles censées. Dans tout ce qui circule en ce moment, il y a des messages qui ne résonne pas en moi mais le votre OUI. Je retrouve l’Essence de la Source dans vos propos et c’est JUSTE., car mon chakra couronne s’ouvre et mon Être vibre. C’est ma façon de reconnaître la vibration Pure.
    Prenez bien soin de vous, nous faisons partis de ce grand TOUT, tous connectés et en libérant nos propres fardeaux nous allégeons ceux de l’Humanité. Continuons à émettre des belles pensées et des actes cohérent dans nos propos chacun à notre niveau. Laissons ensuite comme vous le dites le discernement vérifier si cela résonne en nous ou pas. Nous montreur de chemin sommes là pour éclairer la Voie des Âmes qui ont encore besoin de passer par des chaos plus denses avant de trouver la Voix de l’Âme …. NAMASTE

  5. Merci pour vos écrits si régénérants. L’énergie que vous partagez est reliante et vos mots coulent avec fluidité et lucidité. Ils sont pour moi irrigants. Aujourd’hui j’ai été en contact téléphonique avec des proches et le niveau d’emballement du débit de paroles m’a perturbé. Effectivement la colère et la peur sont en fond d’écran et ce n’est pas facile à tenter de calmer…
    Prenez bien soin de vous.

  6. Merci encore Michka pour ce nouveau billet, si rapproché du précédent.

    Alors, grande a été ma surprise en vous lisant. Comment dire… nous devons être connectés à la même chose.
    Je m’explique: hier soir, j’ai posé un petit rituel dans ma pratique favorite, afin de me « connecter » sur ce que pouvait bien raconter toute cette histoire.
    « Mais que se passe-t-il donc? »
    Pas de mental, pas de décodage ultime, pas de message définitif.
    Je me suis « bêtement » mis à sangloter, à pleurer, intensément, sans comprendre, avec force. Un peu comme vous.
    A prier pour cette humanité.
    Au plus ça allait, au plus je ressentais dans tout mon être cette douleur sans nom. Insupportable, et supportable en même temps: « regarde, et ressens ».
    Vous avez mis le mot que je n’aurais pas trouvé: l’âme du monde.
    En vous lisant, ça a fait « tilt ».
    C’est donc cela que j’ai contacté?
    On dirait bien…

    Avec un autre petit message derrière: au delà des suppositions complotisto-catastrophisto-collapsologiques et autres, quelque chose me murmurait à l’oreille que c’est aussi l’amour en action, aussi incroyable que cela puisse paraître.
    Comme disait le Christ, « Je suis venu apporter le glaive ». Pour trancher.
    On dirait bien que c’est aussi de cela qu’il s’agit.

    Si je puis me permettre, je partage volontiers un lien vers un texte étonnant, qui m’a beaucoup parlé, et qui m’a été partagé cet après midi, comme par hasard:
    https://lundi.am/Monologue-du-virus
    Ca remet bien les choses en place… et cela confirme et éclaircit les sensations que j’ai eues aussi…

    Sacré virus, va…
    Virus est l’anagramme de Survi.
    On dirait bien qu’il y va de notre simple survie en tant qu’espèce humaine sur cette planète…si on ne rectifie pas « le tir »…

    Je vous souhaite la grande paix du cœur, ainsi qu’à vos lectrices et lecteurs…

    Bien à vous

    Jean Pierre

  7. Wouh Michka je ne pouvais pas attendre d aller mieux pour t écrire, oui je suis en ce moment perturbée. Tu m as donné un gros coup de fouet. C est extrêmement percutant ce que tu as écrit. Merci infiniment. C est exactement ce dont J avais besoin d entendre!! Encore un grand merci

  8. Merci Michka pour cette authenticité et cette humanitude partagée. Cela me fait toujours du bien de vous lire. Je me suis vue aujourd’hui avec cette lutte, ce combat avec moi même la Vie que je n’arrive pas encore à accepter…

  9. Chère Michka, merci pour ce puissant billet. Vous me fascinez chaque fois! Vous êtes une âme d’une grande pureté. Je vous aime franchement, d’âme à âme.

  10. Merci Michka
    Tout ce que vous décrivez je le traverse à ma manière, singulière évidemment chacun (e) exprimant les choses avec sa « personnalité », son vécu, ses croyances.
    Merci encore pour l’éclairage astrologique.
    D’âme à âme : affection dans le TOUT

  11. Merci Michka, que ces mots résonnent en moi… comme souvent lors de la lecture de vos écrits.
    Je partage à l’instant la vidéo de J.J Cousteau et, moi aussi je pratique chaque semaine ‘L’éveil de l’âme’ avec Louise.
    Prenez soin de vous et….
    Belle journée
    Nelly

  12. Merci Michka, quel bonheur de vous lire!
    Un heureux présage puisque je suis confinée dans un lieu sans réseau alors que je suis supposée faire du « télétravail »… Et la connexion revient juste pour vous lire et envoyer mes documents prêts: Merci la Vie, merci!
    Belle continuation.
    Coeurdialement,
    Mally

  13. <3 Un bouquet de fleurs à toi qui décrypte si poétiquement la carte du ciel. Merci pour cette paix partagée et douce. Que la vie est belle quand on l'observe être !

  14. MERCI INFINIMENT POUR TOUS CEUX QUE VOUS FAITES. QUE LA PAIX ET L’AMOUR DEMEURE CONTINUELLEMENT EN NOUS TOUTES ET TOUS. DE VOUS LIRE DONNE DU RECONFORT. AMOUR, PAIX, LUMIERE. CORDIALEMENT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.