Nouvelle Lune en Poissons – 23 Février 2020

Mes chers amis,

Bien heureuse de vous retrouver pour honorer cette dernière lunaison de l’année astrologique. Eh oui ! Les Poissons, douzième signe du zodiaque, sont l’énergie de clôture du cycle annuel, un signe qui demande du courage pour faire le bilan du passé, s’en détourner, le « balayer » en quelque sorte et aller de l’avant vers le futur. Une fermeture de cycle où la rencontre soleil et lune est favorable car la Nouvelle Lune n’a aucun aspect dissonant avec d’autres facteurs astrologiques, pas de tension à partir des Poissons, mais une possible énergie d’inspiration, d’ascension vers des sphères plus élevées de conscience. Un mois de lunaison qui commence peut-être avec un manque de clarté et de la confusion, une difficulté à s’engager dans une voie plutôt qu’une autre, mais qui donne cependant la part belle à l’imprévu, aux surprises, à l’inespéré, tout ceci  favorisant le  changement et participant à l’évolution.

D’abord un peu d’astrologie…

Cette énergie des Poissons est celle où nous pouvons vivre de grandes émotions, mais aussi puiser de grandes inspirations et se faire de terribles illusions, nous allons y revenir. L’humeur y est fluctuante, c’est un signe mutable donc à l’origine d’une transformation.
La Nouvelle Lune a lieu ce dimanche à 15h32 GMT, soit 16h32, heure de Paris, à 4° des Poissons, ce qui concerne particulièrement les Poissons du premier décan bien sûr mais aussi les signes d’eau de façon générale et finalement tout le monde car nous sommes sensibles et réceptifs à l’inconscient collectif dans lequel nous sommes immergés. Et n’oubliez pas : Tous, nous avons le signe des Poissons quelque part dans notre thème natal ! A nous de voir où se passe ce début de cycle, dans quel secteur de notre thème astral, ainsi nous saurons quel « message » le soleil et la lune nous proposent à ce degré. Pour moi c’est en Maison IX, le secteur de la spiritualité et de l’éloignement de l’environnement quotidien par le recul, l’élévation mais aussi parce qu’on s’adonne à des études supérieures pour élever sa pensée et sa connaissance, ou encore parce qu’on aspire à une phase d’expansion de la conscience


Les Poissons sont sous la régence de deux planètes :

Jusqu’en 1846, Jupiter régnait en seul maître sur les Poissons en raison de son lien à la foi et à la grandeur mais après la découverte de Neptune, nommée comme le dieu de la mer de la mythologie romaine,  ce fut cette planète qui occupa le premier plan, Jupiter étant le second régent.

Neptune est la planète de la dilution, elle qui peut être source de grande imagination ou de grande inspiration car elle est en analogie avec l’océan, le cosmos, l’infini, elle représente notre idéal le plus élevé, notre âme pour certains, Dieu pour d’autres… C’est une planète sans limite qui nous emporte vers le « trop » et si nous l’utilisons dans des extrêmes, Neptune qui avec son idéal immense peut nous entraîner à la dérive. De là des désillusions que nous essayons d’oublier par nos dépendances ou dans des films que nous nous racontons pour fuir la réalité.

C’est ce qui peut se révéler dans ce mois de nouvelle lune en Poissons selon notre vécu et là où nous en sommes : les brumes de Neptune peuvent nous servir à masquer ce qui est trop difficile à vivre dans la réalité ou bien à nous élever au-dessus dans une vision inspirée qui englobe l’acceptation de toute chose et l’amour inconditionnel. Pour ma part, réaliste sans doute, s’il me semble difficile de rester tout le temps perchée dans les plus hautes vibrations à moins de consacrer notre vie à travailler dans ce sens, je sens que cette Nouvelle Lune  peut cependant être l’opportunité de nous dégager d’un certain nombre de choses, de situations et de croyances qui nous empêchent cette élévation. C’est à ce sujet que j’ai eu envie de communiquer aujourd’hui : Faire le tri dans ce que nous percevons afin de nous connecter à nos plus hauts potentiels de joie et d’amour.

Référence à la carte du ciel :

Trois éléments sont valorisés :

  • Beaucoup d’eau dans les Poissons où se produit la réunion Soleil et Lune, où transite Mercure en rétrogradation et Neptune, lequel y restera jusqu’en 2026.
  • Beaucoup de terre en raison de la traversée pour set ans d’Uranus dans le signe du Taureau et de la présence du Nœud Sud en Capricorne et de l’amas planétaire durable lui aussi de Jupiter Saturne et Pluton mais le changement est pour bientôt car Saturne va prochainement faire une première entrée en Verseau
  • Enfin du feu, le feu du Bélier car le printemps s’approche et Vénus, planète de l’amour et de l’argent, a pris de l’avance par rapport au Soleil et a rapidement dépassé Chiron (astéroïde qui parle de notre santé physique et morale) qui y siège depuis l’an dernier et la lune noire vraie qui est tout près de Chiron (la lune noire fait état de ce que nous ne voyons pas car c’est dans l’ombre).

Et tout cela nous dit quoi ?

L’eau :

C’est notre réceptivité et notre sensibilité, la façon dont nous vivons les énergies émotionnelles et sentimentales et ici en Poissons c’est océanique, grand, fort, cela peut être tumultueux comme l’océan et profond comme l’abysse. Cela dépend de comment cela se passe habituellement pour nous mais l’endroit du thème où nous avons les Poissons est un endroit où nous avons toujours à mettre des limites entre nous et l’extérieur.

Mais l’eau c’est aussi le Scorpion, signe qui s’il n’abrite aucune planète en ce moment, est une ressource de ressenti et de connexion à l’au-delà, c’est dans le Scorpion que nous nous régénérons et guérissons psychologiquement.
Enfin, j’ai gardé le meilleur, le Cancer, notre part intime et notre bulle intérieure, le retour à soi, le centrage sur nos valeurs personnelles, le Cancer est notre lieu de destination privilégié en cette époque puisque nous y sommes conviés par le Nœud Nord en Cancer : rester en soi, y prendre toute notre place et s’enraciner dans sphère privée sont des ressources précieuses.

Le Cancer c’est aussi notre généalogie, nos racines familiales, l’ancrage dans la famille natale ou adoptive qui nous a accueillis.  Une investigation en ce sens et une clarté à apporter à cet aspect du Cancer peut aider à résoudre des soucis d’ordre familial ou intime.

La Lune est l’astre qui régit le Cancer et rester centrés dans notre Cancer, au contact de nos ressentis spontanés et de nos émotions,  nous permet aussi de grandes choses, y compris de (re)devenir un bon canal pour recevoir l’inspiration de notre petite voix intérieure. Mais aussi de nous replier si nécessaire dans une forme de protection douce, dans notre refuge émotionnel, notre monde d’enfant où l’insouciance était de mise, cela est toujours possible et cela s’apprend quand cela n’est pas spontané. Vivre avec la Lune et ses cycles permet de rester connectés aux rythmes de l’eau qui est le principal élément constitutif de notre corps physique. La Lune en astrologie est l’astre de l’adaptation au quotidien et c’est pourquoi, quand on a une forte connexion et sensibilité à la Lune, il est salutaire d’en tenir compte pour se guider.

La Terre :

Dans cette tranche de vie c’est en quelque sorte plus facile de ne pas se laisser embarquer par de grandes illusions car la réalité se charge de nous recadrer et de nous ancrer : l’élément terre, en effet, de plus en plus fort en Capricorne depuis 2008, nous ancre fortement et nous structure pour nous éviter de nous perdre, de nous noyer, mais il faut en accepter la charge et en prendre la responsabilité. Bien sûr, vous le savez aussi bien que moi mais c’est bon de se le redire, non ? L’ancrage est nécessaire plus que jamais car la mouvance des événements extérieurs peut vite nous déstabiliser à tout moment.

Le Feu :

Du Bélier émanent des énergies d’impulsion qui servent à cette Nouvelle lune de déclenchement pour le futur mais elles sont à doser.

Nous verrons comment avec vénus. Mais d’abord parlons de la conjonction Chiron Lune Noire qui peut servir à mettre en avant des vieilles blessures restées longtemps dans l’ombre et / ou que nous n’avons pas voulu ou pu voir jusque là.

La réunion de Chiron (la blessure) et de la Lune Noire (la peur) nous parle de générer un changement dans notre karma. Le Bélier est le signe qui nous fait sortir du passé, il démarre l’année astrologique et initie le nouveau et le changement. Donc quelque chose d enotre passé peut maintenant se libérer et révéler pour se régler. Je ne parle pas ici de vies antérieures et de croyances en des lourdes dettes dues à nos choix d’avant. Plus simplement je parle de la loi universelle de cause à effet : le karma devient alors sans aucun jugement ni connotation de pénitence, de punition ou dans l’option d’un « bon karma » de chance insolente ou de récompense. Rien de si tranché dans ma vision, plutôt le juste retour des choses par rapport à nos actes passés. Qu’avons-nous fait de notre puissance personnelle  et quels comportements et croyances nous ont animés dans l’énergie du Capricorne jusqu’à présent, qui soudainement nous sont dévoilés ?  Ne tortillez pas votre ego (sauf si cela vous plaît) par une vaine culpabilité, nous faisons la plupart du temps les choses de façon totalement inconsciente jusqu’à ce que cela nous apparaisse nécessaire d’y apporter une vraie clarté par un tas de processus et procédés demandant toujours des efforts sur le long terme. Mais c’est notre plein potentiel d’Humain de sortir des instincts de survie de l’animal ! Donc voici un bon moment dans cette Nouvelle Lune en Poissons signe de l’illimité, pour initier de nouveaux fonctionnements dans notre système dont nous savons désormais que les anciens nous empêchaient d’être heureux et d’accéder à notre état fondamental de joie et d’amour.

Alors quel nouveau départ pouvons-nous prendre ce mois de lunaison en Poissons ?

Parce que Jupiter et Neptune les deux maîtres des Poissons sont en aspect harmonique de sextile (un aspect qui facilite la communication pratique entre deux planètes) la terre du Capricorne et l’eau des Poissons sont associées harmonieusement pour créer et manifester quelque chose qui fait partie de nos aspirations et de notre idéal. Car lorsque la croissance et l’expansion proposée par Jupiter s’allient avec l’immensité et l’élévation promise par Neptune, cela peut être un bon moment pour se lancer vers une expérience de manifestation de notre idéal. Il y a aussi une grande ouverture de conscience possible vers l’acceptation de toutes choses, telles qu’elles sont. C’est l’amour inconditionnel de ce qui se présente mais sans le fuir et sans nous y résigner car accepter c’est accueillir et non pas se soumettre. Les Poissons peuvent nous pousser à nous sentir victimes mais en alliance avec le Capricorne, il est temps de prendre la responsabilité et la charge de ce que nous créons par notre mental, par nos émotions, par nos actes et par nos choix de vie concrets.

Parce que Vénus en Bélier insuffle déjà un vrai vent de printemps et de renouveau, qu’elle est animée par des désirs impétueux et un esprit de conquête et d’avancement, il est bon de voir la tension intérieure que  cela peut créer avec Pluton dont l’énergie est de détruire nos anciens comportements et schémas de croyances.  Aidé par l’entrée d’un Mars en capricorne dont le rythme est celui d’un escargot en pleine méditation ! Cela peut se traduire dans les relations de couple par la même tension, et avec un zeste d’humour voyons notre Vénus symbolisant ici la flamme et la fougue de l’amour (plutôt au féminin) se heurtant à un Mars (plutôt conjugué au masculin) très préoccupé par des situations ambitieuses  et matérielles dans lesquelles la réalisation prend un temps fou ! Il est question de transformation avec  Pluton. D’où un aspect qui va nous obliger à affronter ce qui se passe en nous-même.

La tension se répercute donc sur Mars qui a envie d’un positionnement. En cette phase du cycle comment permettre à nos valeurs d’émerger en suivant nos intuitions spontanées (mais aussi écouter la colère sous-jacente générée par le Bélier qui est tout feu tout flamme et particulièrement impulsif), et accepter que le temps régisse le côté responsable et sérieux de la vie. A l’extérieur, dans notre rapport au monde mais surtout à l’intérieur : oser vibrer le renouveau et nous libérer (Bélier) des contraintes que nous nous sommes imposées (Capricorne).  Le carré entre Pluton et Vénus est toujours un aspect dynamique qui nous « oblige » à voir comment nous aimons, si nous sommes dans l’authenticité de l’énergie d’amour, faute de quoi nous sommes ballottés sans fin entre nos désirs et la relation à l’autre et ce, de façon très violente et stressante.  

Le prince de l’Hiver, du Tarot des Fées de Doreen Virtue

Mais l’aspect invite aussi à la prudence: Avec cette Vénus (qui est astrologiquement sous la maîtrise de Mars en Capricorne)  j’imagine comme sur cette carte, quelqu’un qui en hiver filerait « à fond les manivelles » avec un scooter des neiges, alors oui il avancerait à toute vitesse mais est-ce qu’il verrait vraiment où il va ? Est-ce que cet empressement serait bon pour arriver à son but ? Est-ce que cette affirmation impulsive qui le pousse à foncer à toute allure serait sans préjudices, est-ce qu’il a le temps de profiter des opportunités qui se présentent pendant son voyage et peut-il prévenir les impondérables qui peuvent venir sur sa route?  Cet aspect de tension entre feu et terre peut nous permettre tout simplement de réfléchir à la faisabilité qu’impose la réalité, à la nécessité de prendre son temps, de regarder les choses dans leur entièreté afin d’en saisir la profondeur.  Y compris en tenant copte des autres.

Car retenons aussi que l’élan pur du Bélier est fortement centré sur lui-même, sur l’individu et qu’il fonce sans réfléchir pour satisfaire ses désirs (désolée pour nos amis Bélier, mais bon, ce n’est ni mal ni bien c’est juste ainsi !) alors que l’énergie du Capricorne tient compte des autres, de façon beaucoup plus raisonnable et rationnelle ainsi que des réalités terrestres. Voilà d’où vient aussi la tension.

Un exemple pour illustrer une situation de vie que je rencontre souvent et qui peut se résoudre en choisissant l’amour de soi, le retour à soi, et le cœur:

Si notre compagnon (représenté par Mars qui est l’homme dans la vie d’une femme) est très pris par ses responsabilités familiales, surchargé de travail (Mars en Capricorne), faisant face à ses engagements du passé (Pluton en Capricorne, Mars conjoint nœud sud) et s’il reste campé sur sa position qui a pourtant aussi des conséquences parfois contrariantes sur ses désirs personnels, c’est un fait. Tandis que nous (supposons le) nous sentirions déjà le printemps et aurions des picotements d’impatience dans les gambettes pour que cela aille plus vite et selon notre volonté personnelle, la question se pose : Comment utiliser cette situation au mieux  pour ce qu’elle nous révèle (car je me répète : rien ne se passe en dehors de nous)…  Et bien peut-être que notre envie d’avancer vite, vite, vite, peut trouver dans l’autre (mais aussi face à des situations sclérosantes de notre vie) un écho positif  de réalisme et une limitation bienvenue car cela nous montre que le moment est également à la sagesse, à la persévérance et que notre engouement, notre élan vers le changement deande à être plus posé sinon il ne nous mènera pas bien loin.  Nous pourrions être en colère et avoir de la rancœur contre l’autre ou contre les circonstances jugées difficiles car tellement de sérieux, cela peut devenir lourd mais, en nous centrant sur notre cœur, cela nous empêche de choisir cette option de critique non constructive, qui générerait du poison dans notre mental et entraînerait un mauvais état d’esprit dans notre union à la vie.

Comprenons le bien: l’autre représente un miroir de ce que nous choisissons d’incorporer en nous, comme vision de nous.et comme vison de la vie. L’amour ou la guerre ? Décidez pour vous !

Mon positionnement à moi est plutôt motivé par la conscience d’acceptation profonde et bienveillante que propose cette lunaison.

Il est bel et bien question  d’y réfléchir car Mercure est dans sa phase rétrograde, un moment de bilan de ce que nous ressentons, un moment pour se laisser élever et inspirer (Poissons) ou pour faire le tri dans nos aspirations et émotions confuses (encore Poissons !). Ce n’est pas une période favorable pour prendre des décisions définitives car il est fort à parier que si dans la foulée nous posions des décisions de rupture ou au contraire d’engagement sous le coup de l’impulsivité Bélier, mais aussi dans une vision pas très claire de Mercure en Poissons, nous en viendrons à faire machine arrière ou à le regretter lorsque Mercure reprendra sa course directe après le 18 mars. En revanche se positionner de façon stable et en optant pour un retour à soi, une certaine élévation ou une distanciation peut être une bien meilleure solution.

Exemple personnel : J’ai reçu une offre pour la vente de ma maison dans les Alpes. Je sens (Mercure en Poissons) que cette offre apporte un élan nouveau à une situation qui stagne depuis septembre 2019 mais aussi que quelque chose n’est pas clair (Mercure rétrograde) et que je ne dois pas m’emballer (Vénus en Bélier)  ni démarrer au quart de tour pour prévoir de partir, de changer de région (ce qui en moi m’appelle de plus en plus, c’est le retour dans le Sud où j’ai véu plusieurs années et tant aimé le Soleil et la lumière). Car il y a aussi un revers de médaille et je ne dois pas céder à une part d’illusions qui masque une réalité difficile pour moi : la présence des moustiques auxquels je suis allergique et la canicule qui m’empêche de respirer (et ça c’est l’effet Capricorne qui ramène les pieds sur terre et me dit d’attendre de trouver un endroit idéal où je pourrai avoir un nid bien frais en été et où les moustiques seront gardés à distance par de fines moustiquaires ! En effet, c’est pour des raisons si pragmatiques que je n’ai pas pu rester vivre au bord de la mer où j’avais pourtant trouvé un endroit qui me plaisait beaucoup (surout pour sa terrasse). . . Ou bien je devrai attendre (j’en ris toute seule) que je sois assez au-dessus de mes peurs phobiques et capable aussi comme les yogis de gérer chaud et froid dans mon corps ! 

Il est préférable donc de ne pas aller à l’aveuglette et de bien se positionner d’abord par rapport au passé, à la réalité,  car grâce à Mars en Capricorne conjoint au Nœud Sud, nous pouvons voir l’effet de nos comportements ayant créé de la lourdeur dans nos vies. Nous devons mettre fin à une ou plusieurs situations ou bien à un certain comportement dans notre vie, ou encore dans une relation, avec une personne, au sein d’un groupe, d’un travail… Il est l’heure de bien regarder (et avec gentillesse quand même) ce que nos actes et choix anciens ont apporté comme effets indésirables ou réactivé des blessures, là où ils ont créé une soumission, une difficulté à s’affirmer en tant que personne ayant des désirs (carré de Mars à Chiron et Lune noire en Bélier). Il est donc d’abord question de PRENDRE POSITION fermement et de façon stable.

Une fois que nous avons décidé selon notre intuition et notre désir intime,  il faudra rester stable et solide, c’est un travail sur le long terme et c’est le message de Mars en Capricorne afin de nous libérer de ces poids. Tout cela se décline dans la durée, et s’ancre de plus en plus avec le temps, retenez bien ces mots « fermement et de façon durable » car une fois que nous avons choisi notre chemin, il faudra nous y tenir.

Le travers de l’humain est en effet la distraction intellectuelle et mentale, qui le fait s’échapper de sa réalité et de son potentiel créatif car cela le détourne en permanence de la vraie vie. La vraie vie n’est ni dans les livres ni sur notre écran d e téléphone ou d’ordinateur portables , ce ne sont que des moyens, alors voyons si ce sont des outils utiles pour nous faire grandir ou s’ils sont devenus des façons de nous alléger et de nous détourner momentanément de nos responsabilités face à nous-même. Etes vous de ces gens qui rentrent dans les autres sur le trottoir parce qu’ils sont en grande conversation par SMS sur leur mobile ? Si oui pensez-y ! Est-ce la vie que vous « voulez » vivre ?

Car au fond, tout est à l’intérieur : l’amour est à l’intérieur, la sagesse est à l’intérieur, la vérité est à l’intérieur, le choix est à l’intérieur.

Uranus en Taureau nous propose un chemin de changement vers la simplicité et une  réalité plus naturelle. Qu’est-ce qu’une vie simple ? Est-ce pour nous un dépouillement matériel ? Ou au contraire la joie que procure la vie matérielle ? Est-ce un contact avec la Nature ? Est-ce un retour à notre propre nature sans nous laisser emporter par des arrangements et  des compromis extérieurs qui nous déstabilisent ? Car le Taureau c’est la joie de vivre dans le corps, dans le temps présent, dans la paix intérieure et c’est une énergie qui nous pousse à respecter la vie sous toutes ses formes et à voir la beauté de la vie. La beauté et la simplicité vont bien ensemble. Elles sont partout et peuvent nous combler.

Voilà, eh bien, j’ai écrit de façon spontanée. Je ne savais pas que j’en aurais tellement le désir en ce dimanche matin alors que j’avais élaboré un tout autre  « programme » mais je constate avec amusement que mes façons de programmer ma vie de tous les jours sont en fait des tentatives de me contrôler et que j’en ai de moins en moins envie !

Je vous souhaite à tous une belle nouvelle lune en Poissons qui nous permet de nous élever au-dessus de nos blessures et de nos dépendances et d’y retrouver la connexion avec Plus Grand Que Nous.  Au fond, nous savons en nous ce qui est bon et ce que nous dit notre cœur. Acceptons l’aide du temps…

N’hésitez pas à commenter, à partager, à exprimer vos points de vue dans l’émotion, dans la sagesse ou la désillusion, dans la réalité de vos situations de vie,  sans rien exclure car tout cela enrichit l’ensemble.

Bon anniversaire à tous les petits Poissons (et les grands !) qui sont nés un 23 février ! Et bonne fête à tous les Lazare, avec un clin d’œil particulier à Jean-Pierre et son dernier commentaire plein de légèreté et de sagesse en même temps!

Avec plein d’amour pour nous tous,

Michka

PS : Une personne dont le dévouement et l’énergie douce m’ont bien fait écho, merci à Claire de la chaîne You Tube Divine Guidance: Découvrez sa plateforme d’Eveil: ICI

Et une lecture qui m’a beaucoup inspirée: « Le chemin qui mène au nouveau monde ! » lien à suivre: ICI

Pour rester informé(e)

Si le contenu de ce blog vous plaît et que vous souhaitez être tenu au courant des nouvelles publications, vous pouvez choisir de recevoir la notification de nouvel article.


Assurez-vous de ne pas faire d'erreur en entrant votre adresse mail.

Vous devrez impérativement confirmer votre adresse en cliquant sur le lien contenu dans le mail que vous allez recevoir. Si vous ne l'avez pas reçu dans la journée qui suit, vérifiez dans vos courriers indésirables.


Veuillez noter que, en l'absence de confirmation de votre part, aucun mail ne vous sera envoyé et votre adresse sera supprimée de notre base de données au plus tard dans le mois qui suit.

12 réflexions sur « Nouvelle Lune en Poissons – 23 Février 2020 »

  1. Quel bonheur chère Michka que vos billets et quelle attente déçue,lorsque ils n arrivent pas….
    Un grand grand merci à vous,de ces RDV chaque mois ,pleine et nouvelle lune..
    Ils font toujours écho à une situation que je vis ou que j ai vécu et m encourage à trouver les solutions adaptées.
    Plein de belle choses pour vous.
    Je vous embrasse.
    Anna

  2. Wouh Michka j adore quand tu donnes des exemples, c est tellement parlant pour moi.
    « S y tenir. »
    Le calme et la beauté dans la simplicité, être, juste être ♥️. Ma vie avec le chat Nael est ici et maintenant, à la maison où tout est harmonieux. C est ici que je me sens a ma place.
    Je me suis bien occupée de moi cette semaine, la semaine prochaine il va y avoir du monde j ai déjà prévu de partir 2 jours juste pour rester présente à mon être.
    Je t embrasse très très fort Michka. C est si bon de te savoir là ♥️.
    Mylène

  3. Bonjour Michka. quel beau texte inspirant, que de grain à moudre, merci.
    Je crois que c’est la balance en moi qui a aimé lire :  » accepter c’est accueillir et non pas se soumettre », ce sera le mantra de la semaine .Je vais l’écrire sur une paperolle qui restera sur le bureau, à portée des yeux pendant au moins 7 jours, histoire de l’intégrer aussi et surtout, avec le coeur, car je crois bien que cette phrase peut me livrer encore des merveilles, comme un sésame pour atteindre, non seulement le cœur, mais aussi des zones encore dans l’ombre, peut-être même insondées de la psyché .
    « Sommes nous dans l’authenticité de l’énergie d’amour », autre phrase que je me propose de méditer. Car c’est cette énergie qui peut déplacer des montagnes. En parlant de montagne je n’ai pas besoin de pratiquer le scooter des neiges pour me prendre bien souvent un sapin en pleine poire si je puis dire. C’est ce que l’on peut craindre pour cette jolie belette de Doreen Virtue, aussi je retiens le conseil.
    Comment dire aussi, combien la forme et le contenu sont toujours en osmose dans vos écrits, en osmose et en synergie. D’où, je crois bien ,l’impression à leur lecture, d’être nourrie à tous les étages, intellect, mental, cœur, âme, psyché (dans le désordre et j’en oublie peut-être)… C’est un peu comme l’expression « gaz à tous les étages » dans certains vieux immeubles. J’en suis un quelque part, de vieil immeuble, mais grâce à vous, j’ai le gaz…
    Merci beaucoup Michka, un lieu de vie vous attend quelque part, c’est juste qu’il ne vous a pas encore trouvé !

  4. Merci Michka, quelle belle écriture, c’est fluide et le message est porteur. Merci de votre énergie que l’on ressent à travers les mots.
    Emilie

  5. Chère Michka
    De mon fond de ciel Poissons, de la part de ma maison 8 en cancer en laquelle séjourne mon Saturne … et de ces merveilleux jeux des planètes dont tu parles si bellement côté Capricorne, Taureau, Bélier je bénéficie largement de nouvelles Lumières sur ma Vie.
    « Les Poissons peuvent nous pousser à nous sentir victimes mais en alliance avec le Capricorne, il est temps de prendre la responsabilité et la charge de ce que nous créons par notre mental, par nos émotions, par nos actes et par nos choix de vie concrets ».
    Aussi douloureux que ce re¬contact a pu l’être avec « l’outil insulte », toujours privé de ma mobilité pour encore 40 jours, je me ré-ancre en moi, je me re-connais et re-connecte, je re-définis ma place dans mon foyer et dans la société.
    Le chirurgien qui est intervenu, le 12 janvier pour consolider mon tibia, est auteur de ce re-contact violent, désarmant. Il est reconnu aussi lourd dans ses mots qu’expert en son travail. Je me dis qu’il est des destinés bien lourdes à devoir jouer le rôle du méchant ainsi.
    Car j’entre dans le regard compassionnel depuis ces deux derniers jours …car après digestion de tout cela et avec l’aide des planètes –à te lire j’en suis émerveillée- cette nuit j’ai vu « l’outil insulte » comme fil conducteur de ma vie depuis l’enfance, tous les avatars de santé sont nés de lui et de ma protection contre lui et de mon carcan protecteur à finir de découdre. Je suis en train de dérouler … dérouler … sa pelote… J’ai accueilli le choc de la fracture et j’en vois si heureusement son sens que je ne peux que m’en émerveiller
    Merci ! Merci ! Merci Michka une nouvelle fois pour ton regard sur ces belles planètes qui nous envoient si belles et puissantes Energies
    .Par le Cœur avec toi, avec la Vie, avec vous toutes et tous

  6. Bonjour Michka,
    merci pour toutes ces précisions, j’avais l’impression d’être la seule à vivre ces moments douloureux, incompréhensibles et incontrôlables. Merci je comprends mieux tout ce qui se passe en moi :). même si c’est difficile en ce moment, et depuis un bon moment, j’ai confiance et grâce à toi et à d’autres personnes j’arrive à rebondir et à poursuivre mon chemin : le soleil brille toujours :). merci la Vie. bisous de cœur, Nanou

  7. Eh bien Michka 😉

    Hier, j’étais tous feux toutes flammes… envie de danser… que j’ai écoutée… d’aimer… et… aujourd’hui… un grand calme.

    Je souris à te lire car, une fois de plus, je te suis sur ton chemin d’enseignement et d’éclairage de Lumière tellement précis et complet.

    Merci pour être celle que tu es 😉 qui n’hésite pas à se dés’habiller pour nous inviter à être plus que jamais dans… l’expression de soi-même en toute simplicité 😉

    Apprendre à se connaître, se reconnaître, est un chemin des plus déroutant et fabuleusement bienveillant 😉

    Belle nouvelle lune à toutes et à tous,

    Prenez bien soin de vous en écoutant ce que les étoiles de votre Ciel vous content de qui vous êtes vraiment ;-

  8. Merci Michka, comme toujours beaucoup de choses ont encore résonné en moi dans ce nouveau billet ! Contrairement à votre désir de quitter les Alpes pour aller dans le sud, je quitte le sud au mois de mars pour aller dans les Alpes ! Je supporte de moins en moins aussi la chaleur et comme les étés vont devenir de plus en plus chauds…. Mais j’adore la montagne et je me rapproche de mes enfants qui vivent là bas.
    Ce que vous écrivez me fait réfléchir à propos du fait que tout se passe à l’intérieur…. Oui car peu importe les conditions extérieures, quand tout va bien à l’intérieur, on peut faire face à toute situation…
    Ce déménagement me fait faire un nettoyage extérieur, mais en même temps il remue beaucoup le passé en moi : passé qui remonte afin de le nettoyer et de le transformer….
    Je pars en me délestant de beaucoup de choses matérielles inutiles, mais aussi de souvenirs encombrants qui ne demandent qu’à se dissiper. Je me tourne avec joie vers un présent libérée sans peur de l’avenir…
    Merci Michka pour vos éclairages précieux.
    Jacquie

  9. Bonjour Michka!

    Merci pour ce billet particulièrement complet, exhaustif, au delà de la simple lunaison!

    Quelle est donc cette énergie, cette joyeuse pulsion printanière qui vient se manifester un peu en avance?

    Tout se secoue et tout s’assoit en même temps
    Le mouvement et la paix de l’âme
    Le rêve d’Océan et la nouvelle flamme
    Les voiles d’illusion se dissipent un instant

    Comment peut une blessure
    Saigner et guérir
    Eclairer et faire souffrir
    Et apaiser notre nature?

    Comment peut l’interdit
    Trouver parole nouvelle
    Et contourner les lois cruelles
    Qui nous avaient maudits?

    Mourir et renaître en un même moment
    Revenir en son cœur
    Et déployer sa splendeur
    En silence, humblement

    Et les planètes dansent, dansent
    La chorégraphie de l’univers
    Dans nos endroits et nos envers
    Pour nous faire vivre d’abondance

    Le doux slow de Vénus
    Et de Mars le rock acrobatique
    La techno d’Uranus
    Et de Jupiter la sarabande magnifique

    Le tango passionné de Pluton
    De Saturne la pavane retenue
    Et de Mercure le gai cha-cha-cha,
    La valse infinie de Neptune
    La barcarole tendre de la Lune
    Et du Soleil l’enivrante rumba
    Qui vient réveiller ce qui mue
    Et ouvrir de nouveaux horizons…

    Oui cette nouvelle lune en ce jour de la Saint Lazare (cet ami cher que le Christ a ressuscité) est vraiment étonnante.
    Et je la vis tout étonné.
    Ca fait du bien!

    Bien cordialement

    Jean Pierre

  10. Waouh, merci Michka de cette belle inspiration spontanée du dimanche matin ! Tu es une véritable enseignante de l’astrologie humaniste et j’aime ta façon d’exprimer les aspects planétaires, tout en finesse et en poésie. Je ne désespère pas un jour de bien connaître l’astrologie en profondeur. Je me consacre pour le moment à la numérologie ainsi qu’à la naturopathie, c’est déjà pas mal, je ne peux pas tout faire à la fois (même si qqch en moi le voudrait) !
    Merci encore pour ta prose qui, je pense, nous éclaire tous !
    Bonne continuation à toi et à bientôt !

  11. Bonjour Michka,

    Encore bravo pour ce site que vous avez créé et ces écrits astrologiques que vous mettez à notre disposition… 😉

    Je vous souhaite belle journée.

Répondre à Christophe Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.