Quand le retrait s’impose…

Bonjour à tous,

Voici en photo un joli bouquet d’automne qui m’a été apporté par une amie et dont j’ai eu envie de vous partager la simple beauté.

J’aurais adoré écrire pour l’équinoxe le 23 septembre et les circonstances m’ont conduite à passer ce jour-là chez ma sœur que je n’avais pas vue depuis sept ans, un voyage que j’ai fait avec ma fille Aurélie, la co- administratrice du site. Ce fut une belle journée en famille, intense et joyeuse. Pour que ma sœur ait ma photo en souvenir, Aurélie m’a tiré le portrait dans une ambiance très naturelle. Je n’ai pas résisté à l’envie de mettre ce cliché en toute simplicité sur mon blog car il en émane de la joie et de la bonne humeur et cela montre à quel point cette entrée dans l’automne et dans la Balance vibrait de la légèreté !

Vous l’avez constaté, je n’ai rien écrit non plus sur la Nouvelle Lune en Balance du 28 septembre alors que nous sommes le 30 du mois, et là encore ce fut en dépit de mon intention de le faire et de ma bonne volonté. Mais il ne suffit pas d’avoir prévu les choses, le corps et le quotidien nous emmènent parfois loin de ce que nous avions décidé d’entreprendre. Le  matin de la Nouvelle Lune je suis restée clouée au lit par une crise de foie (j’aime bien écrire aussi crise de « foi » car cela résulte toujours chez moi de trop de questionnements et de dévalorisation devant les contrariétés). Et je me remets debout aujourd’hui où j’accours pour vous offrir mon petit bouquet !

Il me faut quand même être lucide sur le sujet de mes manquements répétés :

Toute cette année 2019, la fatigue m’a confrontée à l’obligation de renoncements successifs dans les engagements  que j’avais pris : d’abord j’ai du arrêter les ateliers Facebook où je m’étais investie à fond ; et puis subitement, à la fin du printemps, j’ai du interrompre les cours d’astrologie que je donnais, et en même temps les cours d’anglais que je prenais pour ma propre joie, et au fil du temps j’ai vu comment la vie me poussait à me retirer, à être dans le silence, dans l’isolement pour comprendre ce qui se passait.  

Et dans ce même temps je me suis sentie poussée à prendre des vraies mesures (agir, faire, être dans la décision et la réalité, non plus dans les projets) pour terminer ce que j’avais à finir. Vendre ma maison est un projet que j’ai commencé à évoquer depuis longtemps, et il a fallu laisser beaucoup d’autres activités pour m’y consacrer entièrement après maintes tergiversations. L’annonce immobilière est enfin publiée mais il reste à vivre l’attente des visites, l’espoir d’une vente pas trop lointaine. Courage et patience !…

J’avoue : J’ai beaucoup résisté au lieu d’accepter de bon cœur tous ces changements (je suis quand même plutôt du genre à m’accrocher, je le reconnais !), car ces renoncements me privaient de tas de choses que j’appréciais et dans lesquelles je m’étais beaucoup engagée, ainsi que du lien direct avec des personnes que j’aimais.

En conséquence, j’ai expérimenté ces derniers mois des crises de migraines de plus en plus rapprochées. Cela peut faire écho à certains d’entre vous qui voient leur souffrance morale augmenter quand ils se cramponnent à leurs anciens systèmes de fonctionnement. Pour moi, cela passe par la maladie…depuis toujours, aussi loin que je remonte dans ma mémoire.

Force est maintenant de constater que je dois me résoudre et cesser de lutter sur tous les fronts autant dans ma vie personnelle, que dans mon implication à transmettre l’astrologie, car cette obstination n’est pas du goût de mon corps qui manifeste par ces violents symptômes combien il est mauvais pour moi de nager à contre courant de mon chemin de vie … Au final il s’avère que ma peur dans cet entêtement était liée à une culpabilité de ne plus répondre aux attentes que j’avais créées chez les autres en raison des engagements que j’avais pris et cela m’était insupportable. Orgueil ou crainte de me retrouver toute seule et inutile ? Les deux, sans doute ! Peu importe ce qui fut à la source de cette façon de me cramponner à mes anciens engagements au détriment de ma santé, c’est une façon d’agir que je ne peux plus cautionner maintenant que j’en prends conscience. Il me faut traverser un moment d’isolement pour me retrouver face à moi et comprendre ce qui se joue, et ce dans un silence relatif. L’axe des nœuds va entrer dans mon secteur de bilan (ma maison XII en astrologie) et y rester des mois et des mois donc j’aurais certainement besoin en plus de retrait, de plus de repos, de plus d’introspection faut de quoi je somatiserai. Ce n’est franchement plus de la maladie dont j’ai envie de faire l’expérience, je préfère me donner du temps pour faire ce travail d’intériorité.

Mon petit billet du jour est donc destiné à vous dire que je ne vous oublie pas, mais que je vais prendre déjà au moins un mois sabbatique sur le site, je vous lirai avec bonheur mais je ne publierai rien, je continuerai avec joie les consultations qui me permettent d’entrer en contact individuel avec ceux et celles qui me demandent leur thème, même si je réduis mes disponibilités aux heures de la journée (entre 9 h 30 et 16 h 30 maximum et du lundi au vendredi seulement).
Je sens que cela répond davantage à mes aspirations de maintenant.  Dans ces entretiens, où je peux laisser mon inspiration me guider, je ne fonctionne pas dans la réflexion ni l’analyse, les choses me sont plus aisées, car je suis en contact direct, « connectée » avec les personnes pour éclairer leurs questions et leurs attentes de mieux se connaître.  Et j’ai envie d’une vie plus fluide, plus facile…

J’ai aussi des aspirations propres à celles des personnes qui ont beaucoup travaillé et beaucoup donné depuis leur jeune âge : enfin m’occuper de moi, me reposer, oublier le calendrier et les agendas sauf pour les rendez-vous qui donnent de la joie, bricoler, regarder des films chez moi, tout en tricotant ou en cousant (un bonheur total pour moi), peindre sur toutes les toiles et papiers qui m’attendent dans mon placard avec tout ce que j’ai comme huiles, aquarelles et autres matériaux… Bref, m’autoriser à me faire plaisir et avoir des vrais moments de vacances de plus en plus souvent !

Finalement, plutôt que « penser comment nous devons vivre notre vie », ne pourrions-nous pas « simplement  la vivre, » vivre les émotions qui la jalonnent, vivre les joies qui se présentent sans avoir en tête d’autre référence que ce qui ce qui est là, dans le présent, et nous donne envie d’être heureux ?

Je sais que certains d’entre vous attendaient mon message, et comme je me sens mieux aujourd’hui je vais essayer de vous donner quelques petites indications qui me viennent pour ce mois-ci… Ce sera moins long que d’habitude mais j’espère que cela vous éclairera sur certaines tensions actuelles dont mon message personnel évoque déjà un peu la teneur (ce n’est que mon modeste exemple car je ne suis pas exemptée de faire à fond les expériences dont je pressens les prémices au travers des planètes !) …

La nouvelle lune a eu lieu le 28 septembre à 18 h 27 UTC, soit 20 h 27 en France.

La Balance, signe de cette lunaison, invite à l’équilibre et l’harmonie mais le ciel est sous tension contrariant bien des conciliations, il y a des surprises dont certaines ne nous sont pas très faciles à « digérer » et rompent la belle harmonie que nous voudrions. Et nous pouvons rencontrer aussi une certaine difficulté à trouver des compromis sans générer des frustrations en nous-même et autour de nous. Une chose qui peut nous aider est d’accepter de traverser ce mois en posant des actes qui répondent aux exigences de notre vie personnelle, quotidienne, en accord avec notre santé, nos besoins concrets, notre travail ou notre routine de vie. Cela nous limite et peut être frustrant mais c’est une cette forme d’affirmation de nous-mêmes où nous n’avons pas forcément besoin autant que d’habitude de nous occuper des autres, même si nous pouvons avoir le sentiment ou la peur de ne pas être compris (ce qui s’avère d’ailleurs être parfois le cas dans la réalité car nous nous confrontons au miroir de l’autre qui lui aussi exige d’être entendu).

C’est donc un ciel assez compliqué surtout si au nom de l’harmonie et de la conciliation, nous renonçons à écouter nos inspirations et notre petite voix intérieure pleine de bienveillance envers nous, car cela risque d’être générateur de conflits. Il me semble que l’équilibre qu’évoque la Nouvelle lune en Balance puisse se trouver dans un retour à soi en nous mettant dans un état de paix et dans l’harmonisation de notre quotidien, notre vie de tous les jours basique et ordinaire sans nous donner de trop grandes ambitions, tout en nous exprimant avec modération. Fut-ce au prix d’un isolement social qui peut paraître égoïste ! Mais vaut-il mieux être un égocentré heureux qui n’attise pas les conflits ou un altruiste qui se force et génère des situations fausses ?

Il nous faut respecter ce besoin de temporiser, d’équilibrer nos vies même si clairement cela vient nous déranger au niveau de notre sens de la responsabilité et de l’engagement (ça je le vis vraiment et ce n’est pas confortable quand on a l’habitude de se donner à fond dans ce qu’on fait pour les autres). La période exige ça. Il vaut mieux acter les choses et les exprimer, si possible de façon cadrée mais en douceur, plutôt que de laisser s’accumuler des non-dits ou des retenues qui risqueraient de nous éclater à la figure lors de la pleine lune.

La pleine lune aura lieu le 13 octobre 2019 à 21 h 10 UTC, soit 23 h 10 pour la France.

Quand je regarde la carte, je vois d’abord Pluton en carré de la pleine lune, ce qui est signe de changements profonds dont il faudra prendre conscience car Pluton n’est pas tendre, il est violent et exige de se dépouiller de ce qui doit l’être. Il pourrait y avoir dans nos vies des ruptures ou tout au moins des envies de trancher les choses où la conciliation n’aura plus guère de place : Vénus maîtresse de la lunaison sera en Scorpion, comme Mercure, avec des énergies donc bien déterminées d’où des rapports de force possibles. Mais Mars en Balance vient diluer un peu cette force car il est dans le compromis, il désire la paix et peut donc nous pousser à subir, ou à abdiquer, au nom de la tranquillité. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise option, chacun fera selon son tempérament. Nous pouvons nous attendre à devoir encore pratiquer des changements obligatoires dans nos anciennes structures personnelles, qu’elles concernent des schémas de comportement ou de pensées. Ce qui nous soutient tout au long du mois c’est l’acceptation de la vie en toute confiance même si ce n’est pas le plus simple, je vous le concède ! S’abandonner à ce qui est …Mais ne pas renoncer pour autant à s’écouter, à prendre soin de soi dans la tourmente, et à se dire, se montrer tel qu’on est.

Une lectrice attentionnée (merci, Martine !) m’a envoyé récemment une très belle carte où figurait cette citation de Khalil Gibran : « Votre vie quotidienne est votre temple et votre religion ». Une invitation à revenir à notre quotidien avec ses petites choses ordinaires mais essentielles pour ce que nous avons à vivre chacun de son côté. Notre corps aussi est notre temple, celui de notre âme, nous lui devons bien quelques égards…

Merci de vos fidèles présences, mes amis, et bienvenus soient vos commentaires, vos questions, vos partages de toutes sortes et vos témoignages !

En pensée avec vous tous, et à bientôt après une petite période de retrait dont j’ignore à ce jour combien de temps elle durera.

Michka

Pour rester informé(e)

Si le contenu de ce blog vous plaît et que vous souhaitez être tenu au courant des nouvelles publications, vous pouvez choisir de recevoir la notification de nouvel article.
De temps à autre, il peut arriver qu'une information soit envoyée par newsletter au lieu d'être publiée sur le site, notamment en cas de dysfonctionnement de celui-ci. Les newsletters sont peu fréquentes (deux à trois par an).

Assurez-vous de ne pas faire d'erreur en entrant votre adresse mail.
Vous devrez impérativement confirmer votre adresse en cliquant sur le lien contenu dans le mail que vous allez recevoir. Si vous ne l'avez pas reçu dans la journée qui suit, vérifiez dans vos courriers indésirables.

Veuillez noter que, en l'absence de confirmation de votre part, aucun mail ne vous sera envoyé et votre adresse sera supprimée de notre base de données dans le mois qui suit au plus tard.

41 réflexions sur « Quand le retrait s’impose… »

    • Il y a un bon moment que je me disais mais quand va t elle se poser hé bien ça y est c’est fait….alors prenez le temps qu’il vous faudra, vous allez voir c’est bon la retraite faire ce qui plait au moment où on se pose la question, vous serez toujours près de moi votre ligne de vie me porte tous les jours, belles journées je vous embrasse

    • C’est exactement ça en ce moment: subir ou abdiquer.
      Merci d’avoir pris de votre temps pour nous envoyer votre ressenti et votre lecture du ciel d’octobre.
      Prenez bien soin de vous.
      Véro.

  1. Chère Michka,
    Un grand MERCI pour ce billet ! <3
    En partageant ce que vous vivez et la façon dont vous cheminez pour faire ce qui est le plus juste pour vous, avec les frustrations que cela peut engendrer, vous m'offrez encore bien plus qu'un décryptage de la carte du ciel !
    A l'heure où je me forme pour me reconvertir dans l'accompagnement par la communication non-violente, je sais que j'aurai bientôt à vivre ce tiraillement entre l'élan de contribution, la volonté de tenir ses engagements, et la nécessité de prendre soin de mon "temple intérieur" ! 🙂
    Vous qui êtes plus loin que moi sur ce chemin, merci de partager votre vécu, c'est tellement inspirant !!!!
    Je vous souhaite une douce période de retrait et d'introspection !!! 🙂
    A bientôt
    Sarah

  2. Bravo Michka, tu écoutes enfin ta petite voix qui te désigne une nouvelle voie et a parfois besoin de faire la grosse voix (de la migraine) pour se faire entendre. Bon mois sabbatique et merci pour tous tes éclairages astrologiques.

  3. Merci Michka, prends soin de toi tout simplement, nous allons en faire autant et lorsque tu reprendras la plume, ce sera pour nous enchanter de nouveau, en nous retrouvant plus en accord avec nous-mêmes aussi, amicalement

  4. Merci Michka pour ce billet, il me réconforte dans le fait que mon retrait est très bénéfique, ma petite voix que j’écoute attentivement avec mes oreilles et obéissance, me dit de me laisser porter par la vie douce, tranquille avec amour pour moi! Beaucoup de repos m’est nécessaire. Voici un très poème qui est venu vers moi il y a quelques années. Bonne retraite,à bientôt Namasté
    http://pema.free.fr/gue01.php3

  5. je vous lis maintenant depuis des années, et votre voix est une lumière qui demeure.
    Vos textes savent nous transmettre cette acceptation de soi que chacun nous vivons sur les sentiers de nos coeurs
    Dans la joie, dans la peine, la continuation de nos jours est belle de se savoir, de s’ouvrir au monde en soi, autour de soi, dans les cycles, les saisons.
    Je vous souhaite une excellent automne, merci encore de vos précieuses contributions.
    Chaleureusement .

  6. Merci encore pour ce beau partage 🙂 c est toujours très intéressant Je retiens vivons notre vie au lieu de toujours s’étourdir à comprendre et tout vouloir contrôler ..

    Miroir miroir je me reconnais dans cela.

    Line x

  7. Merci Michka, vos silences plus fréquents n’empècheront pas les communications avec tous ceux que vous avez aidé, d’une manière ou d’une autre, grâce à vos écrits sublimes. Tout n’est-il pas vibratoire ?
    Que la vie vous soit douce, dans cette connexion à vous-même, à vos besoins et désirs, aux êtres et lieux qui vous sont chers.

  8. Chère Michka, Voilà un partage qui serait plutôt une confession ! S’accrocher ? Tenir bon ? Par rapport à quoi ? Alors que le nouveau est déjà là et voudrait que vous lui ouvriez larges vos bras pour l’accueillir . Je suis certaine qu’un de ces prochains jours, lorsque vous aurez osé vraiment lâcher ce qui vous encombre et fatigue, vous nous écrirez un billet enthousiaste sur votre nouvelle vie ! En attendant bon courage 🙂

  9. Merci, merci pour tout ce que vous me faites comprendre et de ce fait j’arrive à accepter les changements et les detricotages que je vis au niveau de mon travail plutôt que de passer mon temps à bougonner.
    C’est au niveau personnel que je suis obligée de trancher et de rompre avec une personne car rien n’avance et plutôt que d’avoir reproche sur reproche,, je préfère m’en éloigner afin de retrouver ma tranquillité. Oh tout cela ne se fait pas sans tristesse mais je sais qu’il faut que j’en passe par là.
    Je vous envoie plein de tendresse et prenez soin de vous.

  10. Coucou Michka, cette photo de toi est magnifique, je te vois transparente, paisible et … rajeunie ! Garde ce sourire de joie !
    Merci pour ton partage comme toujours passionnant.
    Avec toi pour la vente de la maison ! <3 Jeanne

  11. Merci Michka pour ce billet, lumineux comme toujours malgré les circonstances. Que cette retraite automnale te soit douce et emplie de joies. Et faisons en sorte de garder à l’esprit la musique de tes messages et que les astres nous éclairent sur le chemin, à l’écoute de nos besoins comme de nos désirs. Christine

  12. Merci infiniment Michka de partager avec autant de sincérité ce qui vous arrive. Je suis émerveillée des résonances avec les astres et entre les êtres.
    Je ressens ce besoin de retrait depuis plusieurs semaines mais difficile de m’y ‘abandonner’ et le corps se manifeste… douloureusement.
    Vous lire m’éclaire : il me sera plus facile de m’ autoriser à prendre soin de moi.

    Prenez bien soin de vous.
    Merci pour tout 😉 Bisous emplis de gratitude

    Magali

  13. Bon silence et joyeuse paix à vous…!!! Nous sommes tous un jour ou l’autre amenés à LEVER LE PIED…à lâcher vraiment prise…à abandonner l’ANCIEN et ACCUEILLIR le NOUVEAU sereinement et librement…et je comprends tout à fait ce qui se passe pour vous …pour l’avoir vécu aussi…!!! Mais,TOUT sera merveilleux et magnifique…et après,on s’habitue à d’abord faire ce qui est le MIEUX pour nous…ce sera presque obligé…pour se sentir en paix !! et ce n’est pas de l’égoisme,juste un changement qui s’installe en nous…et prendre SOIN de soi,de nous,sera vraiment une évidence…pour pouvoir AIDER les autres…c’est un passage obligé…enfin,c’est mon avis et ressenti…
    Que le Meilleur Soit pour vous Michka et doux repos…!!
    Bisous,à bientôt

  14. Quand notre corps nous envoie des messages ….il faut lui dire MERCI. …et l’écouter !
    Bon retour vers vous même. …et bonne vacance de tout le reste !
    Je vous souhaite le meilleur et vous remercie pour vos partages toujours si sincères.
    Colette C .

  15. Une retraite qui est en accord avec les éléments, la nature qui peu à peu va s endormir…. Nous sommes en lien avec l univers et son énergie et comme tu nous l as si bien transmis dans ton message, nous avons juste besoin de lui faire confiance…. Amitié

  16. Merci Michka! l’inaction fait partie de la création…. tout est juste! offre toi/nous à travers ce repos la reliance essentielle! affectueusement.

  17. Chere Michka merci pour vos écrits qui jrésonnent Pour beaucoup de personnes dont moi-même. Belle traduction de ce qui se passe sur nos têtes et en Nous.. alors lâchont prise et occupons-nous de nous comme vous le faites. Merci pour le courage de votre franchise de votre vérité .. Belle période de rencontre avec Vous même joyeuse et apaisante.. Je Vous copie. Tendresse.. MERCIII

  18. bonjour Michka,
    Je vis ce retrait aussi que mon être me demande. Je laisse aussi des relations qui ne m’apportent pas la sérénité dont j’ai besoin en ce moment.
    Je te souhaite un bon repos avec toi même 🙂
    bises Michka

  19. Merci beaucoup d’avoir pris le temps de nous offrir ce message 🙂
    Je souffre moi-même de migraines à répétition avec nausées et vomissements, donc je sais ce que vous vivez !
    Vos mots sont éloquents « cesser de lutter sur tous les fronts », « entêtement », eh oui…
    La migraine parle aussi de ne pas s’autoriser à rayonner sa véritable lumière… Peut-être que la création par la peinture et le dessin vous appelle et que vous avez trop fait la sourde oreille à cet appel ou à un autre ?
    En tous cas, bravo pour votre décision de lever le pied et de vous écouter.
    Je vous souhaite un joyeux automne,
    Muriel

  20. Bonjour Michka!

    Comme on dit, « à la bonne heure »!
    Cela fait déjà quelque temps que je vous lis et vous entends vous « débattre » avec maint désagrément physique.
    Le foie (la foi, comme vous dites aussi!), la mi-graine (une moitié de la tête dit « oui », et l’autre dit « non », ce qui est très confortable bien sûr), et d’autres.
    Ecartèlement entre respect de soi et don de soi, entre être avec soi mais du coup pas avec les autres, et toutes les variantes de ce cas de figure, dont une que vous relevez: « je ne suis utile que si je sers »!
    Je ne crois pas que la vie veuille que vous vous sacrifiiez!
    Je crois plutôt qu’elle nous veut vivants et en forme pour offrir du mieux que nous pouvons ce que nous avons à offrir au monde et partager nos talents… dans nos modestes limites humaines.

    Aujourd’hui 1er Octobre se fête Sainte Thérèse de Lisieux. Associée bien à tort à une nunucherie du XIXe siècle.
    Force d’âme, force d’exigence d’absolu, force de désir d’union avec le Tout, avec Dieu… et espièglerie juvénile en même temps.

    Voilà ce que j’ai envie de lui demander pour vous, Michka: un peu d’espièglerie juvénile! Sinon tout devient trop « sérieux », et nous oublions que le Bon Dieu aime aussi à rire avec nous. Contrairement à l’image que nous en avons reçu!

    Alors, si je puis me permettre: chouchoutez vous, non pas parce qu’il « le faut » et que c’est « nécessaire », mais parce que bêtement ça vous fait plaisir, gratuitement. Avec vos pinceaux et vos aquarelles! Et tout ce que vous souhaitez!
    Et il y a un mot qui a la même origine que « gratuitement », c’est la grâce.

    Merci infiniment pour tout ce que vous avez déjà partagé dans vos écrits, et pour tout ce qui viendra encore!

    En vous souhaitant un doux mois sabbatique!

    Jean Pierre

    • Juste pour vous dire, le plus simplement et tout spontanément, que j’aime bien votre commentaire .
      Que le meilleur soit pour vous et pour tous
      Christiane

  21. Un grand merci Michka pour votre grand billet. Que vous êtes lumineuse sur la photo ! Je vous remercie de me faire prendre conscience d’écouter ma petite voix que je n’ai pas trouvée encore !!! A moins que je ne l’étouffe :((( Je vous souhaite une merveilleuse journée avec de chouettes acheteurs pour votre maison

  22. Voilà… Michka 😉

    Tout ce que vous contez de votre vie comme de ce que vous exprimez dans la pleine lune à venir se retrouvent dans mon propre « vécu ».

    C’est une période où je pose le mot… Courage 😉

    Oui, chaque jour je me lève et, ce matin en particulier, où je me suis invitée à me centrer sur ce que j’avais à poser comme actions « concrètes » et non plus dans cette matière dite « spirituelle » car mon corps ne m’y autorise pas.

    Oui, je crois que le mot… Foi est de circonstance 😉 en ce Présent.

    Et, une foi s de plus 😉 votre message est venu m’offrir à lire que ce que je vis est « normal » ?

    Tout simplement à… vivre en ce Présent dans l’acceptation de l’attention à moi-même à laquelle je suis plus qu’invitée 😉

    Un impératif que ce retour à… soi.

    Pour y découvrir ?

    Y découvrir qu’enfin je lâche prise avec tous les « concepts » du passé comme vous l’évoquez avec ce mot de… responsabilité que j’ai si longtemps porté et dont j’ai découvert récemment, au cours d’un partage, que je l’avais probablement mal interprété donc mal vécu.

    Qu’importe, cela appartient à hier.

    Je vous souhaite comme il est dit « tout le bonheur du monde » et prenez bien soin de… vous.

    C’est vous qui avez le plus besoin de vous-même 😉

    S’offrir à être cet amour que nous avons si longtemps donné aux autres 😉
    *
    Avec toute ma tendresse,

    Votre photographie c’est bien vous telle que vous êtes. Merci belle étoile de Marie *

  23. Bonjour Michka,
    Vous êtes rayonnante sur la photo Oui, le temps est à SOI en ce mois d’Octobre qui débute. Des bouleversements internes et externes, des remises en question, un grand nettoyage s’opèrent en nous pour notre plus grand bien.
    Bonne pause « bien-être » chère Michka.
    Je vous embrasse.

  24. Merci Michka de votre fidélité en dépit de vos problèmes,
    Reposez-vous, écoutez sagement votre corps….il en a besoin!
    À bientôt en des jours meilleurs pour tous,
    Michèle

  25. Ping : Quand le retrait s’impose… | Sur le chemin de lumière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.