Nouvelle lune en Bélier – 5 avril 2019

Bonjour à tous,

Comment allez-vous ?

C’est pour honorer l’enfance en nous, l’insouciance et la candeur qui nous attirent vers l’énergie du Cancer, que j’ai choisi cette image puérile d’une lune et d’un chaton, cela correspond à mon propre besoin de m’écarter des structures difficiles et dogmatiques que je sens très pesantes en moi et autour de moi. Par une association d’idées liée justement aux contraintes, notamment lors de la rédaction de mes billets qui au départ était pur plaisir, j’espère calmer les revendications en vous rappelant que, si les caractères blancs sur fond noir vous déplaisent, il y a sur ce site une option spéciale de passer les articles en fond clair (case jaune au-dessus de ma photo) mais que ça ne concerne pas les commentaire et que les références astrologiques seront désormais marquées ainsi * afin qu’en passant la souris sur ce symbole vous fassiez apparaître ce qui est de l’ordre des aspects et planètes. Je ne renâcle pas à améliorer tout ce que je peux mais « à l’impossible nul n’est tenu » . Je vous invite à utiliser votre discernement et ne prendre que le contenu qui entre en résonance avec vous et laisser le reste de côté, tout simplement parce que ce reste est peut-être le meilleur pour quelqu’un d’autre, dans le fond et dans la forme.

Bon, voilà qui est dit, bienvenue au (courageux et audacieux) Bélier en moi qui sait aussi s’affirmer avec fougue quand le moment est venu et j’avoue que oui, une mouche m’a piquée, celle des critiques non constructives envoyées en messages privés !En revanche, je maintiens un merci immense à ceux qui savent prodiguer des encouragements et manifester leur soutien ainsi qu’à ceux qui me signalent des coquilles ou des fautes de frappe qui changeraient le sens du texte.  Mais aussi aux férus d’astrologie qui enrichissent de leur savoir les commentaires avec humour et gentillesse.

En cette phase de Nouvelle Lune, je ne serais pas étonnée que beaucoup parmi nous puissent avoir une sensation de naviguer à vue, c’est assez normal car nous sortons des Poissons, signe de vastitude, d’illimité et de brouillard. Neptune y règne en maître diluant ses énergies de flou (et ce flou est utile cependant !) et la planète qui nous sert de messager * a lui aussi les pieds dans cet océan, surtout qu’il est resté comme figé trois semaines dans sa rétrogradation. La rétrogradation des planètes a beau être une « illusion d’optique » – aucune planète ne recule jamais sur son orbite –  il a pu nous être difficile d’identifier avec clarté les blessures du passé qui remontent. La clarté n’est pas une qualité Poissons ! Il nous faudra patienter encore un peu avant d’y voir plus nettement.  Mais le ciel s’éclaircit lentement et, en respectant certaines précautions, nous pouvons avancer de façon plus dynamique.

Mars a été un mois intense et nous sommes nombreux à avoir senti les remous de nos émotions en hauts  et bas, tandis que nos systèmes nerveux eurent à traverser l’épreuve des sentiments d’urgence et d’impatience.

Avril s’annonce avec une énergie d’action * et de mouvement * mais la lenteur de l’élément terre * ralentit l’élan vital que le printemps pourrait éveiller en nous. Le Bélier émerge de l’inconscient des Poissons et rayonne beaucoup de pulsions non contrôlables, un peu comme un feu d’artifice dont les retombées seraient plus ou moins inattendues. Ce mois d’avril est donc un mois de transition.

Selon notre expérience personnelle, nous pouvons sortir d’une grande fatigue, une immense démotivation avec un sentiment de « à quoi bon ? » et qu’en même temps émergent des désirs divers et multiples, parfois contradictoires, désirs qui ont du mal à se mettre en actes.

Il est nous est demandé une importante transformation intérieure et nous pensons peut-être pouvoir rester dans un statu quo jusqu’à ce que la tension cède. Mais l’aspect * qui remet sur le tapis de façon récurrente l’impérieuse nécessité d’être doux envers nous-mêmes et plus insouciants a vraiment du sens et il vaudrait peut-être mieux suivre son conseil tout simplement : accepter d’épurer ce qui en nous reste en nous comme un noyau dur, laisser partir les injonctions qui ne tiennent pas compte de notre intériorité et n’honorent pas nos besoins de repli dans notre bulle émotionnelle, celle-là même qui nous nourrit de tendresse, d’écoute bienveillante et de consolation. Car le Sagittaire est une énergie dogmatique qui peut engendrer tellement d’aspiration à être meilleur(e), à être spirituellement « divin » ou « élevé » que cela crée une tension qui pousse notre humanité à la procrastination face à un besoin d’écoute de soi et de respect de soi dans un rythme doux. En effet, quand nous nous mettons dans des situations de faire des choses coûte que coûte, quand nous nous donnons comme des buts à atteindre alors que nous sommes retenus par des émotions qui ont besoin d’être traitées, ou par des peurs, ces objectifs deviennent comme des inaccessibles étoiles et cela nous rend encore plus stressés, cela nous dévalorise car le sentiment d’échec se fait jour face à l’impossibilité de faire ce que nous avions projetés. En amont il nous faut donc « sentir » l’envie de faire les choses et que ce ne soit pas le fruit d’une obligation ou d’une injonction mentale, morale ou conventionnelle.

Cependant si nous émettons l’intention sincère de nous distancer de cette tension après l’avoir reconnue en nous, il peut nous être profitable de mettre des mots dessus * et nous pouvons décider de dédramatiser tout ce que le feu crée de pression, par un positionnement plus léger et une action basée sur l’émerveillement et la curiosité *  au lieu qu’elle soit inspirée par l’urgence * et l’obligation * permettent d’agir avec plus de légèreté et sans l’imposante morgue amplifiée aussi par le passage annuel de Jupiter dans son signe, car le Sagittaire, s’il est optimiste et confiant, peut devenir très sérieux et exigeant, voire intransigeant et enfermant,  quand il est utilisé dans son énergie d’exagération, comme la focalisation sur des buts à atteindre « impérativement ». Une fois repéré le piège, nous pouvons décider de nous en alléger.

Oui bien sûr, le mental peut aussi nous jouer des tours car il n’aime pas le changement, nous le savons, et c’est toute la difficulté initiale lorsque nos repères et nos routines sont déstabilisés, comme ils purent l’être récemment et … le seront encore car le changement et l’éphémérité des choses sont la vie elle-même. Nous sommes connectés au passé * et avons besoin d’un certain temps pour en « comprendre » les émotions. C’est pourquoi, même dans ce cas, il est nécessaire d’être doux avec nous. Aucune morale ni règle de conduite ne doit s’imposer pour nous faire avancer plus vite. Il nous est salutaire d’accueillir notre pensée telle qu’elle est sans vouloir la forcer, juste lui faire de la place, c’est ce qui dénouera toutes les situations de tension. Cela fera basculer notre sentiment d’incapacité à agir, vers une nouvelle vision plus modérée qui tienne compte à la fois de notre élan à aller de l’avant  et de notre rythme lent.

Il peut être utile de nous poser des questions telles que « quel est mon besoin en cet instant ? » et la réponse sera peut-être surprenante : nous pouvons avoir besoin de ne rien faire, de traîner en pyjama sans complexe tout un dimanche et de jouer au lieu de travailler ou de nous discipliner.

Le mois du Bélier est celui des intentions. Mais le pouvoir de l’intention repose sur la qualité du temps présent. Toute projection vers le futur qui naîtrait d’une insatisfaction ou d’un manque ne saurait engendrer de belles concrétisations. Cela peut paraître paradoxal mais c’est ainsi que cela fonctionne réellement. L’attirance des circonstances qui nous seront bénéfiques commence par la gratitude et le sentiment d’avoir déjà en nous-même ce que nous désirons voir se manifester à l’extérieur de nous.

Cela peut être des sentiments que nous désirons voir se manifester dans notre relation sentimentale. Alors il est bon de cultiver la paix en nous car évidemment « on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre » comme le rappelle le dicton ! Ce n’est qu’en étant nous-même doux et avenants que nous attirons des relations bienveillantes et ouvertes. Si nous ronchonnons et ruminons des rancœurs quelle personne aurait envie de s’approcher avec le sourire et le cœur en bandoulière ?

S’il s’agit d’un travail à exécuter, rien ne servira de s’agiter dans tous les sens pour aller plus vite, bien au contraire. Le temps est à la profondeur et la structure * autant qu’à la lenteur et une certaine inertie *. L’inertie du Taureau repose sur la force émise au départ qui entraîne ensuite la machine. Mais cette force n’a pas besoin d’être colossale, il suffit de faire un pas et les rouages tourneront de façon sûre. Je viens moi-même de comprendre que j’aie eu tant de mal à me mettre aux travaux que ma maison requiert et que j’aie créé des phases de migraines face à tout ce qui m’attendait et que je n’arrivais pas à mettre en route tant je voulais en faire à la fois. J’ai donc opté pour un tout petit programme journalier : pièce par pièce, lentement : un coup de pinceau par ci, une petite réparation par là, etc. et des grands moments de pause, de farniente à m’amuser (quand je dis m’amuser c’est, par exemple, coudre des vêtements de poupées, rencontrer mes amies, regarder sans culpabilité un film « à l’eau de rose » au lieu d’étudier pendant des heures et de travailler aux tâches de la maison). Je me souviens que dans un passé récent je trouvais énormément de temps pour « m’amuser » alors que j’avais un emploi du temps particulièrement lourd et chargé des responsabilités. Je reconnecte donc une part de moi qui sait déjà mettre en place cette organisation équilibrée du quotidien sans forcer.

Nous détendre, c’est ce qui nous est demandé : apprendre à nous accorder des pauses détentes, des moments de méditation, de contemplation, de marche conscientes,  sans nous sentir sous pression ni agités * ni tellement  « indispensables », sous l’effet de ce qui a créé de poids en nous *. Ces poids devenus inutiles, sont appelés à s’alléger dans l’énergie du laisser-aller *. Sans doute pouvons-nous avoir une certaine retenue face à ce qu’est le « laisser-aller » dont la connotation est largement péjorative dans le langage usuel, alors pensons-le autrement : Laisser les choses aller selon leur rythme et le flux de la vie, sans tenter de les contrôler, telle peut être une piste vers la  détente.

Certains préfèrent l’expression de « lâcher-prise » mais moi je ne suis pas capable de l’employer, tellement il y a encore de choses intérieures et de retenues auxquelles je me cramponne sans toutefois pouvoir m’en défaire par cette simple volonté de « lâcher prise ». J’ai l’impression que je mourrais tel un alpiniste qui lâcherait ses prises sur la façade rocheuse qu’il est en train d’escalader. C’est une vision très « Capricorne » et j’ai beaucoup de Capricorne en moi, tant mieux d’ailleurs car cela m’a été indispensable  pour survivre face à des contextes difficiles et avoir la persévérance, l’endurance et la résistance nécessaires.

Les hypersensibles se reconnaîtront ici aussi dans ce qu’ils ont du mal à lâcher   (quitter)  une carapace qu’ils se sont fabriquée et j’en fais partie donc je compatis. C’est une des choses à laquelle nous ne pouvons pas renoncer en la lâchant d’un coup car ce serait nous défaire de notre tuteur, de notre structure, et cela exposerait nos plus grandes vulnérabilités sans protection. Ce n’est pas souhaitable et nous devons donc tenir compte de ça aussi, de ne pas céder aux jugements extérieurs de ceux qui sont moins réceptifs et qui parlent d’ego et d’orgueil avec une idée que nous en faisons trop. Restons bien centrés sur cette sensibilité exacerbée et donc d’une qualité qui nous est utile à condition d’en rester conscients et de ne pas chercher à nous dissimuler l’importance de nos émotions, même si elles sont carrément « démesurées » ou « disproportionnées » aux yeux des autres. Plus nous sommes sensibles, plus nous devons avoir de la compassion pour notre nature impressionnable ou réceptive et aussi de la bienveillance voire de la gratitude,  car c’est un don du ciel dont nous devons prendre grand soin. Voilà pourquoi il est normal de nous tenir en retrait de ce qui nous blesse et nous agresse car le monde est encore loin d’être ouvert à l’amour inconditionnel et à l’absence de parti pris.

La compassion est ce qui, tous sans distinction, nous portera le plus en ce début avril avec un bel aspect  sur l’axe collectif  d’évolution * tandis que l’élan d’action stimulé par le Bélier devra être mis en œuvre sur une base de lenteur et de structure. Il sera bon de ne pas nous engager dans trop de choses à la fois et de rester bien à l’écoute de nous et de nos désirs * respectons-nous ! Il n’est pas nécessaire d’en faire beaucoup mais vraiment de prendre notre temps, essayons d’alléger nos plannings et de ne pas nous mettre trop de rendez-vous et d’engagements lourds en même temps. Et faisons l’effort conscient de nous délester des responsabilités que nous avons assumées à la place des autres *.

Cela peut générer des situations relationnelles tendues ou des séparations car cela fera appel à une énergie d’équilibration à laquelle nous n’avions pas encore eu beaucoup recours mais il y a maintenant cet aspect de pression qui rend les choses plus évidentes, nous apprenons à dire « non » face à ce que nous ne devons plus tolérer et à accepter seulement ce qui vibre juste en nous. C’est pourquoi la colère et la rancœur seront des moteurs de remises en questions et nous ne devons pas les juger comme mauvaises, seulement les écouter et en tenir compte sans toutefois les faire rejaillir sur autrui (qui n’en est pas la cause mais le miroir) et les prendre comme des messagères de notre inconfort et d’une impérieuse nécessité de changement en nous-même, pour notre plus grand bien. C’est la relation à nous-même que cette nouvelle lune inaugure de façon claire, oser un « sain égoïsme » permet d’entrer en relation harmonieusement avec les autres.

Le centrage procuré par l’énergie du Cancer est un atout indéniable, rester connectés à l’intérieur de nous sans nous laisser happer par les désordres extérieurs : demandons-nous toujours si cela nous fait du bien avant de dire « oui » si cela est ce que nous désirons vivre et essayons de privilégier une certaine solitude dans les sens de ne pas nous laisser embarquer par les causes chaotiques qui secouent le monde. Cela n’empêche ni la compassion ni la participation, mais nous devons d’abord veiller à rester stables, à méditer sur le sens élargi (cosmique) des événements, prendre du temps pour nous et créer de la joie et de l’amour à notre niveau, c’est ainsi que nous aiderons le mieux les autres et le monde lors de cette période surtout si nous sommes beaucoup à nous y engager.

Je vous souhaite une belle Nouvelle Lune dans la tendresse et le calme, et vous dis à une prochaine fois !

Michka

 

Pour rester informé(e)

Si le contenu de ce blog vous plaît et que vous souhaitez être tenu au courant des nouvelles publications, vous pouvez choisir de recevoir la notification de nouvel article.
De temps à autre, il peut arriver qu'une information soit envoyée par newsletter au lieu d'être publiée sur le site, notamment en cas de dysfonctionnement de celui-ci. Les newsletters sont peu fréquentes (deux à trois par an).

Assurez-vous de ne pas faire d'erreur en entrant votre adresse mail.
Vous devrez impérativement confirmer votre adresse en cliquant sur le lien contenu dans le mail que vous allez recevoir. Si vous ne l'avez pas reçu dans la journée qui suit, vérifiez dans vos courriers indésirables.

Veuillez noter que, en l'absence de confirmation de votre part, aucun mail ne vous sera envoyé et votre adresse sera supprimée de notre base de données dans le mois qui suit au plus tard.

61 réflexions sur « Nouvelle lune en Bélier – 5 avril 2019 »

  1. Mille MERCIS. Quel beau « décryptage », grâce à votre analyse, une fois de plus, je comprends ce qui se passe en moi. Merci encore et belle nouvelle lune à vous et tous ceux qui vous lisent. Maria

  2. bonjour Michka, bravo pour votre prise de position au début de ce bulletin.
    Il serait regrettable pour nous tous que les revendications vous usent et que ces bulletins si précieux à nos yeux deviennent une contrainte pour vous et disparaissent .
    félicitations pour cette nouvelle étude très claire et parlante qui va nous accompagner jusqu’à la pleine lune .
    Merci à vous
    B.

  3. Chère Michka, après t’avoir lue, tout est toujours plus simple pour moi, cela me rend heureuse et plus légère à chaque fois, je ne te dirais jamais assez merci pour ton dévouement aux autres, prends soin de toi, amicalement

  4. Bonjour Michka, et BRAVO pour votre « mise au point » en début de bulletin, malheureusement nécessaire, à propos de comportement qui tend à se généraliser. Une « blogeuse » me confiait : « … on passe beaucoup de temps sur son temps libre pour alimenter un site pour les gens … nombre d’entre eux sont malpolis , n’ont aucune reconnaissance ni gentillesse et se comportent en « clients mécontents » (alors qu’ils n’ont rien payé). » L’anonymat des réseaux sociaux a généré un comportement outrancier qu’il est bon de dénoncer , et vous l’avez fait avec ‘courage et audace’ ( c’est vous qui les dites !! 😉 ).
    Par ailleurs, quel don pour exprimer aussi parfaitement l’air du temps et des planètes !!….

  5. Bonsoir Michka,
    Comme toujours votre analyse de la configuration du ciel, apporte un éclairage lunaire et combien lumineux de ce que je vis en ce moment.
    J’espère que nos messages amicaux panseront la blessure infligée par ces mauvais coucheurs irascibles.
    S’ils sont insatisfaits qu’ils aillent voir ailleurs !!!!!
    La leçon derrière cette situation n’est -elle pas le laisser-aller ?!
    MERCI MERCI pour votre disponibilité, votre esprit de partage, votre lumière qui nous montre le chemin avec tant de délicatesse et de douceur.
    Je ne vous connais que derrière un écran, mais j’attends vos messages comme ceux d’une amie.
    Je me permets donc de vous adresser d’affectueux baisers

    • Mickha
      Toujours des revanchards. . Des personnes nombrilistes qui en oublie d’être humains ..
      Votre billet est comme toujours aussi limpide et vous cernez à la perfection ce ciel
      Merci tout pleins et belle lunaison prenez soin de vous
      Une capricorne

  6. Avant de lire te faire toutes mes excuses Michka parce que fidèle lectrice depuis 2012, je crois, je fais peu ou pas de commentaire. J’aime à lire tes billets qui allient tes humeurs, cela me tranquillise quant aux miennes et ouvre la voix quant aux conseils donnés sur lesquels je me retrouve, tu es d’une douceur je te lis tout comme j’écouterais une amie et peu d’entre elles me délivrent tant de savoirs. Je suis à 50 ans bien sonnés comme une petite fille attendant tes prédictions et m’inquiète quand des fois elles tardaient. Reste toi et fais fi de ces mauvaises langues qui fourchent.

  7. Coucou Michka. Je lus tjs tes billets avec autant d’attention et de plaisir même si je ne réagit pas souvent en retour. Mais ce soir, après une soirée en tête à tête riche en échanges et en partage avec l’une de mes filles que j’ai « initiée  » à tes billets il y a quelques semaines, et après avoir lu celui de ce soir, j’ai vraiment envie de te dire un immense merci pour ce que tu nous offres si généreusement à chaque nouvelle pleine lune…et tout ce que tu m’as apporté également dans les ateliers que j’ai suivis dans les mois précédents. Et enfin, je voulais t’offrir les mots de ma fille ce soir, me parlant de sa découverte de ton dernier billet « je suis de plus en plus fan ». Elle aura 27 ans le 5 mai prochain….Je suis certaine que son enthousiasme pour tes partages et la sincérité de sa gratitude te toucheront davantage que les critiques stériles du monde virtuel. Je t’embrasse affectueusement. Jocelyne

    • Bonjour Jocelyne, c’est amusant, juste en lisant ce billet si pertinent de Michka, je me suis dit que j’allais le proposer à ma fille (27 ans aussi!). J’ai eu un doute en moi et pourtant c’est tellement proche de ce que je cherche à partager avec elle. A la lecture de votre commentaire, je me confirme que c’est une bonne intuition.

      Merci Jocelyne,
      merci Michka pour cet espace de conscience partagée.

  8. Merci Michka,
    Vos infos astrologiques et la bienveillance
    que vous leurs insufflé sont toujours aussi agréables et porteuses de sérénité pour mieux traverser tous ces influs.
    Portez vous bien !
    En vous souhaitant pleines de jolies réalisations au sein de votre maison.
    Vans

  9. Merci Michka, désespérée ce soir mais en même temps, comprise par votre analyse, comme valiidée …. merci, toute ma gratitude !

  10. Tellement à… conter mais 😉 des soucis de santé m’invitent à faire… court sans fournir d’effort inconsidéré.

    Juste vous dire que je vous aime chère Michka et que je vous souhaite… ainsi qu’à tous ces êtres qui viennent à vous… une nouvelle lune bienveillante et bienfaisante.

  11. Ping : Nouvelle lune en Bélier – 6 avril 2019 | Sur le chemin de lumière

  12. merci Michka, vos éclairages astrologiquest et votre invitation au calme intérieur, à la douceur pour soi et vers l’extérieur pour permettre à ce qu’elle nous revienne en retour ainsi que la coloration des temps traversés sont précieux . Je partage l’avis d’autres de vos lectrices d’être en relation d »amitié et de sororité. Merci à vous et merci à elles/à ces messieurs aussi.
    Plein de bonnes ondes, de courage pour les travaux et d’amour partagé.

  13. Bonjour Michka,
    Je suis outrée de savoir que vous puissiez recevoir de la critique.
    Je suis consciente de tout le temps que vous nous offrez pour vos écritures.
    Je guette vos billets comme une lettre d’une amie chère et vous remercie de votre partage.
    Merci encore.

  14. merci pour votre analyse, précise et juste elle fait mouche
    plus on est juste et droit ,plus on attire les contraires (critique)
    cordialement

  15. Merci Mademoiselle Michka pour les nombreuses pistes que vous nous offrez pour alléger nos besaces de la vie. Vous faites pour nous un véritable travail sur soi que nous n’avons plus qu’à cueillir, et j’apprécie vraiment votre immense travail.
    Je préfère  » m »abandonner  » plutôt que lâcher car je n’ai pas toujours conscience de l’émotion à lâcher. En m’abandonnant dans cette conscience ou dans cette émotion, j’ai l’impression de la ressentir et je peux plus facilement l’abandonner. Voilà pour mon ressenti.
    Merci encore. Agnès

  16. Immense Gratitude pour vos mots qui touchent mes maux ! Toujours aussi pertinent et de justesse que vous lire ! Vous êtes un Joyau qui si vous me le permettez vous envoie un Hugg d’Amour inconditionnel

    • @ Myriam, vous n’êtes pas rabat-joie du tout car j’ai fait une erreur de date en effet et c’est juste de le rectifier… J’ai souvent la tête « dans la lune » concernant les dates, et lorsque j’ai rédigé je sortais de trois jours de migraine – j’avais perdu le cours du calendrier. Grâce à vous on corrige, grand merci ! NOUVELLE LUNE en Bélier du 5 avril 2019 à 08h51m UTC,soit l’heure d’été 10h51 pour la France ! il y a donc très peu de temps qu’on est dedans,précisément 🙂 Bien vu, Myriam, bravo !
      @ tous et à toutes, mille retours de merci car il m’est doux de lire avec toutes vos gentilles paroles.

  17. Merci 1001 fois MERCI Michka pour cette Mère Veilleuse interprètaion douce et Lumineuse de cette NL qui comme à chaque fois, me parle tellement étant une hyper-sensible comme vous, je crois m’ entendre…clin d’oeil cosmique ❤très belle et Douce nouvelle Lune à vous aussi révélatrice de tout votre Âmour compassion

  18. Merci pour la générosité de nous livrer ces mots qui apaisent nos maux et nous aident à les dompter.
    Depuis plus de 3 ans, je lis vos publications et elles m’aident précieusement. Le chemin est long, tortueux, intéressant, parfois triste et aussi exaltant pour la Sagittaire exigeante que je suis.
    Je vous souhaite douceur et légèreté !
    Amicalement.

  19. Merci encore pour ce billet de printemps et la nécessaire introduction qui précise les règles de l’écriture plaisir. Et si le plaisir n’est pas partagé, il suffit d’aller le chercher ailleurs. Nous sommes nombreux à suivre celui de Michka et à en faire notre miel chaque quinzaine.

  20. Je suis si heureuse de lire ce bulletin, c’est exactement ce que je sentais. Ne plus courir, ne plus m’agiter, ne plus répondre présente mais plutôt rester chez moi, en moi le plus souvent possible.
    Veiller à ma transformation intérieure, en douceur.
    Merci ma belle Michka, tu es absolument pétillante!

  21. Bon jour Michka, un grand merci pour tout ce travail passionnant partagé. Cela nous permet de mieux accueillir toutes ces transformations personnelles et collectives. Très belle journée lumineuse et au plaisir de découvrir les prochaines informations, Nanou

  22. Merci beaucoup Michka. J’attends tes billets avec impatience depuis 4 ans maintenant. J’ai beaucoup appris en te lisant. Je ne commente pas souvent mais le cheminement se fait depuis 4 ans. Merci

  23. bonjour Michka

    Votre  » travail  » que vs ns faites parvenir à chaque lunaison est , pour moi,
    à chaque fois un immense KDO, je l’accueille avec joie et beaucoup de lumières  » s’allument  » et éclaire ma vie au quotidien.
    Je ne vois dans vos textes que votre générosité et la beauté de votre âme.
    Je vous en remercie du fond du coeur.
    Cordialement
    Danou

  24. Bonjour Michka,
    Les gens sont assez terribles de se plaindre pour un oui ou pour un non quand même…..
    Je vous souhaite un beau printemps, que ces énergies d’éveil dynamiques vous soient favorables ! 😉
    Belle journée à vous 🙂

  25. Merci Michka de partager ainsi au fil des semaines votre conscience de l’univers, avec sagesse et sensibilité. La lecture de vos billets soutient mon chemin et l’éclaire d’un nouveau jour.

  26. Merci Michka pour cette belle page.
    J’ai apprécié votre évocation de la bonne intention et de la gratitude, toujours promesses de belles réalisations.
    Merci, aussi, pour votre « mise au point »: bye, bye les grincheux et les insatisfaits….

  27. Que voilà un texte qui me parle…! Comme s’il avait été écrit spécialement pour moi pour la Bélier que je suis ! Tout y est : le flou et la démotivation du mois de Mars……La liste d’obligations ,qui descend jusqu’en bas ……L’hypersensibilite …..La nécessité de savoir dire non ……La colère qui monte , qui monte …….L’urgence à me poser , à me détendre et à m’aimer ….
    La lune vient éclairer le comportement récurrent de la vieille dame que je suis…….et qui ferait bien d’en tirer parti !
    Merci Michka pour vos généreux partages et belle et douce lune pour vous .

  28. Merci Michka, grâce à vous je vais me hâter lentement lors de ma découverte du chemin de St Jacques dimanche prochain et ce pour une semaine. Je vous embrasse et aurai une pensée pour vous.

  29. Chère Michka, je trouve que blanc sur noir, c’est rencontrer sur le ciel noir de la lune noire tes pensées matérialisées en mots blancs … elles sont des cailloux blancs pour retrouver notre chemin ou si nous ne l’avons perdu nous conforter en celui que nous prenons … Merci de partager tes expériences et de nous révéler où nos chers astres nous entraînent pour que nous suivions la route de Gaïa la Belle … Assurément mon téléguidage intuitif se conforte merveilleusement sous l’éclairage du phare de ton interprétation … c’est Bonheur. Merci ! Merci ! Merci !

  30. Merci infiniment, je vous lis au moment juste et vos mots sont éclairant, rassurant sur ce qu’il se passe dans ma vie, nos vies. Vous avez bien raisons de vous affirmer, les critiques sont si faciles, la colère est porteuse lorsqu’elle est juste. Je vous envoie beaucoup d’Amour

  31. Toujours une très belle connexion avec vos écrits Michka, une intimité bienveillante et éclairante que j’attends chaque fois avec impatience.. Un très grand merci du cœur !

  32. Moi aussi, Michka, j’attends ces messages avec impatience, et suis toujours surprise d’y trouver une résonance.
    Merci pour ces partages GRATUITS (!) , et donc GENEREUX.
    Ceux qui ne reçoivent pas ces cadeaux, comme tels, pourraient peut-être nous proposer les leurs, avec autant de générosité.
    « Ne pas en faire une affaire personnelle », c’est ce qui me vient à l’esprit. Peut-être règlent-ils des comptes avec eux-mêmes…ignorant qu’ils peuvent blesser au passage. Vos doux et pertinents messages, leur renvoient-ils quelque chose qui les dérangent ? Ce n’est pas votre « affaire », ni la nôtre…Restons centrés sur le cadeau que vous nous envoyez, et que nous recevons avec tellement de plaisir. C’est l’essentiel (dommage pour ceux qui n’ont pas été en capacité de déceler la générosité, et n’y ont trouvé que jugements …pour vous dire « merci ».)
    Affectueusement !
    MS

  33. LE BLANC ET LE NOIR ???? mais c’est l’essence de la vie : la lune/ le soleil, L’ombre/la lumière, le yin et le yang en toute chose …..
    MICHKA votre bienveillance et le contenu de ton analyse nous nourrit et tu la vaux en retour
    comme toi, le « lâcher -prise » n’a pas de prise sur moi …sourires ET ton expression « laisser aller les choses selon leur rythme.. » me parle bien ….merci à toi pour ce partage
    une petite parenthèse pour te remercier du lien que nous avais transmis sur le télésommet d »EMILIE MOREL …je l’ai suivi et j’ai apprécié le regard bienveillant de cette dernière ainsi que le choix éclectique mais en résonance des intervenants et leurs qualités ..Tu as ce talent de « mettre en lien  » c’est précieux
    prends soin de toi aussi

  34. Merci Michka pour vos billets sur l’humeur du temps. Merci pour le temps consacré à nous donner des pistes de réflexion et le partage de vos ressentis, de votre vécu. La hauteur de vue de vos messages me touche chaque fois par son application bien terrestre. Et tant pis pour les esprits chagrins qui ne savent pas reconnaître un cadeau

  35. bonjour Michka

    cela fait quelque année que je vous lis
    merci je suis pas la seul a traverser les transformations
    je suis souvent étonnée car vous utilisée certaine phrase (on attrape pas les mouches.;;) que j ai utilisé quelques jours avant cela démontre que nous sommes tous connecté les un autres c est merveilleux

  36. Rien a’ ajouter , bien chère Michka, à tous ces commentaires justes et pleins de gratitude et d’amour. Vos billets sont attendus ici 2 fois par mois minimum et tous vos précieux conseils sont suivis … ah si seulement tout le monde pouvait être abonné à votre NL , la vie serait plus belle et plus douce et nous serions tous plus indulgents avec nous mêmes et avec le reste de nos colocataires terriens… un immense merci de vos lumineux enseignements et du temps que vous nous consacrez si généreusement. Bonne nouvelle lune Michka et au diable les grincheux insupportables! Faites en fi!

  37. Namaste , ce sont nos ennemis qui nous aident à progresser, chérissons les et ne vous prenez donc pas le tête , ce qui est difficile avec vos cornes de bélier ! je vous embrasse amicalement et toujours ravie de l esprit de votre blog.

    • Bonjour à tous et toutes avec une grande gratitude pour vos nombreux messages et une réponse pour Isabelle qui nous écrit « ce sont nos ennemis qui nous aident à progresser », phrase dont j’approuve la sagesse et que j’arrive souvent à pratiquer: je prends toujours plus que ma part de responsabilité face aux « ennemis », et suis motivée justement par la possibilité d’en apprendre plus et de progresser. Donc GRAND OUI, Isabelle, c’est très vrai 😀 !

      Et oui, vous avez vu juste: je me prends trop la tête mais ce n’est pas le bélier qui est très discret dans mon thème et n’abrite aucune planète; c’est chez moi plus une forme de perfectionnisme ou d’idéal illusoire exacerbé à désirer satisfaire et faire du bien à « tout le monde ». D’où une certaine frustration… C’est donc l’inconfort du Sagittaire qui me pousse à ça. Et pour aller de la belle philosophie, (Sagittaire aussi) qui me porte vers la sagesse jusqu’à la mise en pratique, il me faut d’abord composer avec une émotion très exubérante qui déborde sans écouter mes grands principes spirituels 😉 et me rappelle sans cesse de m’occuper de moi et de me recentrer. En astrologie, on comprend qu’il est difficile de devenir un individu quand on a beaucoup de planètes personnes en signes collectifs.

      Enfin si je regrette de n’avoir pas beaucoup de Bélier (ce que j’aimerais car je suis plutôt démunie face aux attaques), c’est quand même super pour cette fois que la nouvelle lune m’ait servi d’occasion d’utiliser cet outil imaginaire des cornes du Bélier qui ose me booster avec audace pour dire « zut! ça suffit! ».

      En fait, ce doit être le passage de Chiron dans ce signe qui me stimule à réagir autrement que par le silence soumis ou une hyperémotivité introvertie et mal gérée car Chiron en Bélier nous pousse à nous affirmer, à réagir au lieu d’être dans un éternel compromis craintif, afin d’oser « exister » par nous-même et pour nous-même. Je suis très contente de ne pas forcément encenser pour cette fois les « ennemis » et d’avoir pu écrire ça (enfin !)
      Merci encore Isabelle pour cette mise au point sur le Bélier.
      Bien amicalement aussi ♥ !

  38. Bonjour Michka,
    C’est la 1ère fois que j’interviens ici, peut-être parce que ton billet m’a davantage parlé que les autres fois.
    Déjà merci de nous faire partager à chaque lunaison votre synthèse à la fois analytique et émotionnelle, et de savoir faire fi des médisants, il en est toujours et en aura toujours.
    Le mois de mars a été très difficile pour moi, avec la venue (enfin !) d’un travail qui s’est montré et se montre encore beaucoup plus exigeants et fatiguant que je n’avais imaginé. J’ai hâte qu’il se termine.
    J’ai la venue d’envies (vaguement des projets) mais se pose toujours la question de leur réalisation. D’où viennent ces envies ? Dès qu’elles apparaissent je m’en fais immédiatement le lot d’obligations, et la motivation me fuit à toutes jambes, me laissant avec mes frustrations. En natal Jupiter à son domicile ne communique pourtant pas avec Mars.
    Quant à nos besoins, ils ne sont parfois pas entendables par l’entourage.
    Je viens enfin de prendre la décision de quitter mon logement actuel et de déménager à 700km d’ici, pour revenir là où je suis née et où il y a toute ma famille. J’espère trouver les mots pour rassurer le père de mon fils (en garde alternée) et lui montrer que ce n’est pas un coup de tête. J’ai peur.
    Amicalement,
    Catherine

  39. Merci moi aussi je ne rate aucun de vos billets. Même si des fois je ne comprends pas tout, j’ai la sensation du sens que cela fait en moi. Et cest toujours de bonnes vibrations 😉 ♡ merci. Joie et amouf à tous

  40. Bonjour Michka
    Merci avant tout pour votre générosité. Pour avoir été bloggeuse à une période de ma vie, je sais que publier, c’est beaucoup de temps passé et offert. C’est partager ce qui nous semble précieux et utile sous une forme qui nous correspond. J’apprécie ce fond noir car il m’invite à l’introspection, et j’entre ainsi mieux en « résonance »avec ce décryptage des énergies planétaires.
    J’experimente en ce moment le lâcher-prise en me surprenant à dire: » Je ne sais pas » et ce, à propos de tout ce qui peut venir m’interroger. J’accepte de ne pas « ça voir », ce qui est très libérateur 🙂 et me facilite beaucoup la vie…..
    J’aurais beaucoup d’autres choses à dire à propos de ce bulletin, tant il éclaircit ma compréhension de ce que je vis actuellement mais jene veux pas être trop longue.
    Salutations sincères et amicales d’une Scorpionne très capricornisée (Saturne en Capricorne)
    Eve

  41. Bonjour Michka
    A chaque phase de la lune, je viens voir ce que tu écris et j’aime cette lecture que tu as de ce qui se trame dans les étoiles et dans nos âmes. Je ne laisse pas de messages, mais l’intention est là, et elle doit bien émettre quelques vibrations qui te touchent. C’est l’image du lâcher-prise et de l’alpiniste qui m’incite à t’écrire aujourd’hui, car je comprends cette difficulté à saisir ce concept de lâcher prise, avec la peur du vide qui s’ouvre devant nous. Mais justement, l’alpiniste, s’il veut progresser dans son ascension, doit lâcher prise, sinon il reste paralysé sur la paroi, se tétanise et finalement lâche tout et…tombe dans le vide. Il doit donc lâcher prise, mais pas toutes ses prises à la fois. Il doit assurer son équilibre sur trois prises (voire deux pour les plus intrépides, téméraires, souples et flexibles…) et lâcher la 4e pour en saisir une autre, plus haut, plus loin, qui lui permettra de se hisser, de progresser et ainsi de suite, pas à pas, prise par prise, jusqu’au sommet. C’est ainsi que le lâcher-prise devient une façon d’avancer, vitale pour l’alpiniste. Tout est question d’équilibre…
    et de mouvement. Belle ascension à toi.

  42. Bonjour Michka,
    Merci pour tes articles toujours « lumineux » et éclairants pour qui vit dans la conscience du chaos intérieur et environnant et cherche « l’étoile » du marin bousculé sur son océan d’émotions … Cette fois-ci encore je reprends la barre de mon navire un peu plus sereine : Tout va bien dans le meilleur des Mondes possibles !
    Je transmets également souvent tes articles à mes enfants initiés et éveillés qui, comme (presque) chacun de nous, se questionnent.
    Oui les anciennes énergies qui sentent la fin proche tentent un dernier assaut … C’est le « chant du signe » , c’est ainsi … Accompagnons ces disparitions par le Coeur, pardonnons et Aimons, comme tu le dis si bien, « Nous-même » avant tout ; Ce bouclier d’Amour nous rend invincible et intouchable et, en ce qui te concerne, te rend tellement Lumineuse pour qui se tourne vers Toi avec le regard de la gratitude.
    Encore Merci ! Je t’envoie plein d’énergies d’Amour …
    Prends bien soin de Toi ♥ ♥ ♥

  43. Merci Michka de vos billets toujours appropriés aux situations que je vis, ce sont des éclairages tellement utiles qui permettent de me comprendre et comprendre mon entourage et ainsi d’éviter les conflits en compatissant ! Que de sagesse ressort de vos messages ! Soyez remerciée belle âme ! Depuis le temps que je voulais vous dire cela, voilà c’est fait ! Je vous embrasse !

  44. Bonjour Michka,
    Merci d avoir rappelé quelques règles élémentaires de bienséance et d’éducation à ceux qui  » consomment  » vos articles et se permettent de porter des jugements gratuits et malveillants. J en profite pour vous exprimer ma gratitude, car j ai bénéficié moi aussi de la lecture très nourrissante de vos écrits astrologique et de votre grande générosité de partage de votre expérience, avec toute votre sensibilité. Il est donc juste que je vous remercie, ce que je n avais pas fait jusqu’à présent; mes culpa. Personne n est parfait et nous sommes tous dans les limites de la densité terrestre. Vous avez le courage de vous exposer à la critique par vos écrits, pour le meilleur et parfois pour le pire… Bravo et merci. Je vous souhaite le meilleur.

  45. Bonjour Michka.
    Comme je me reconnais dans certains points que vous avez développé !
    J’adore recevoir votre newsletter. Avoir des nouvelles du ciel, quoi de plus chouette, franchement ?
    De plus, j’apprécie énormément la bienveillance avec laquelle vous parlez de l’être humain et de sa condition.
    Bonne continuation,
    Avec toute mon affection.
    Véronique

  46. Coucou Michka !

    Superbe l’illustration, J’en suis ravie, Vénus Cancer

    Une petite coquillette vers la fin du texte, Pleine Lune au lieu de Nouvelle Lune si je ne suis pas engluée moi-même

    Un conseil musical : écoutez Pierre Vassiliu :  » Dans ma maison d’Amour » un moment pur, lunaire, tendre, légèrement coquin et poétique, c’est joli et si doux, et si bien interprété !

    Soyez sereine et reîne.
    Bises du soir

    Claudia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.