Pleine Lune en Gémeaux – 23 novembre 2018

Bonjour mes  amis,

Pour une fois je me sens en manque d’inspiration devant la carte du ciel et en même temps quand j’aurai écrit ce qu’elle m’évoque et ce que j’en ressens, je suis sûre que j’aurais dit l’essentiel. Donc c’est parti et nous verrons bien ce qu’il en résulte!

Une Pleine Lune qui met en avant la communication avec une certaine difficulté à faire le lien entre ce que nous pensons et entre ce que nous sentons face à ce que nous pouvons exprimer. L’axe met en jeu le Soleil en Sagittaire face à la Lune en Gémeaux, c’est un axe de compréhension et de communication.

– Le soleil qui vient d’entrer en Sagittaire s’approche de la planète Jupiter, ce qui va augmenter son rayonnement et son effet d’exagération : exagération possible en tout, dans les objectifs, qu’on se donne, dans les relations qu’on idéalise, dans les sentiments qu’on ressent, tout dépend de ce que nous avons personnellement à vivre dans cet axe.

– La Lune qui est en Gémeaux, qui agite sensiblement nos neurones, tout en nous plaçant en porte-à-faux avec nos émotions. Une telle énergie Gémeaux permet habituellement de mettre des mots facilement sur ce qu’on ressent comme émotions ou sentiments. Mais dans le présent Mercure, en rétrogradation et en discorde avec Neptune qui est aussi rétrograde (toutes ces planètes sont au ralenti), Mercure donc paralyse un peu l’expression et Neptune met une couche du genre flou artistique sur ce que nous ressentons. Si nous avons des dispositions pour l’inspiration et l’intuition, il se peut cependant que nous ayons bien en tête ce que nous aimerions communiquer mais que décidément non, les mots ne viennent pas aussi spontanément qu’à l’accoutumée. Dans tous les cas, il est bien possible que nous n’arrivions pas à faire passer notre message surtout si nous avons des émotions en souterrain ou si nous sommes dans un contexte de sentiments confus.

Que faire ?

  • Communication : Ce qui est le mieux c’est de respecter un laps de temps avant de dire les choses afin que nous trouvions les mots les plus adaptés, quitte à en dire moins (ce sera mon cas je le sens) car Mercure en Sagittaire ne doit pas se perdre dans le bavardage, il veut aller à l’essentiel et il s’appuie sur l’intuition, non sur l’intellect. Mercure lorsqu’il est ainsi rétrograde nous exhorte à nous mettre à l’écoute de nous, et dans cette énergie Sagittaire, c’est vers ce qui est important et essentiel pour nous, ce qui résonne avec notre éthique..
  • Introspection : Autrement dit il vaut mieux un silence de qualité qu’un papotage en quantité, ce qui ne fait pas forcément l’affaire de Madame la Lune en Gémeaux qui a les neurones qui surchauffent un peu, voudrait bien s’exprimer en long en large et en travers, être comprise et comprendre elle-même ce qui se passe. Un petit peu de patience allégerait notre inquiétude face à l’avenir, l’incertitude du moment ou l’insécurité affective. Cela passe surtout par l’introspection et l’écoute de soi : Quelle est cette émotion en moi ? Suis-je en colère ? De quoi ai-je peur ? Pourquoi est-ce que je me sens tant dans le stress ? Et « nommer » l’émotion ou le ressenti pour soi-même déjà,  nommer ce qui se passe est primordial avant d’aller plus loin. Ainsi, lorsque j’ai nommé (je l’ai fait au début de ce billet pour moi, j’ai dit que  j’avais peur de manquer d’inspiration) tout ce qui me semblait difficile s’est allégé,  peu importe de « comprendre » intellectuellement la cause ou de ne pas savoir pourquoi on a ce ressenti, le blocage s’en va doucement. Les mots peuvent alors venir et favoriser de retrouver notre équilibre intérieur autant qu’un échange équitable avec les autres.
  • Les qualités requises sont la patience, la bienveillance et l’écoute de notre rythme personnel qui risque d’être contrarié par ce qui est à l’extérieur de nous : des objectifs qu’on nous demande d’atteindre ou que nous nous mettons comme buts avec un certain excès de zèle, ou des idéaux totalement inaccessibles en termes de délais, d’efforts.

Risques : Surmenage, situations dans lesquelles nous nous engageons sans prudence, impulsivité, manque de recul, de pondération, manque de centrage sur le présent et sur ce qui est réalisable.

 

  • Prise de décisions : Différer… au moins si possible jusqu’à ce que Mercure redevienne direct (dans la soirée du 6 décembre) et au mieux jusqu’à ce que Mars sorte du signe des Poissons  où sa capacité de positionnement ou d’action n’est pas la plus claire qui soit. Ce sera pour début janvier. En revanche il y a des exceptions : Mars en Poissons est en bonne positon pour tous les gens qui fonctionnent sur le mode de l’inspiration, de la réceptivité et  du ressenti (Cancer Scorpion et Poissons).

Jupiter représente, entre autres choses, ce qui est légal, le pouvoir des lois et du législateur, l’administration, la légalisation, la proximité de Jupiter avec le Soleil met en avant et sur la scène ce qui concerne ces sujets, tandis que Mercure rétrograde sème du malentendu, des difficultés de faire des compromis et de l’incompréhension… sur tous les domaines qui le concernent : la communication verbale, les moyens de  transports, le commerce, la négociation, les transactions…. Et voilà comment ces sujets se heurtent soit aux lenteurs de livraison, soit aux pertes de courriers, aux erreurs de distribution, soit aux face à face avec l’administration. Autrement dit notre quotidien peut s’enliser dans des retards, des réponses risquent de se faire attendre, des papiers peuvent se perdre ou rester coincés.

Mais, d’une façon plus collective, nous voyons ici en France les mouvements de protestations en masse de personnes qui font des blocages sur les routes (astrologiquement le transport par la route c’est toujours l’affaire de Mercure qui régit les échanges, le commerce et les déplacements) et en face, les « forces de l’ordre » s’opposent à ceux qui « font barrage ». Mars est le facteur agissant qui donne de l’ampleur car, par nature Mars est un soldat, un guerrier.

Je n’émets pas de jugement car tout est juste mais, pour ceux d’entre nous qui veulent vivre en paix (et créer de la paix dans le monde), le plus sage me semble être de rester tranquillement à attendre que le calme revienne et, même si nous devons nous déplacer, de contourner les zones de paralysie du trafic ou de conflit. C’est logique !

Il en est de même pour traverser tout ce qui peut nous sembler ne pas se dérouler rapidement dans nos vies, quand des réponses ne se profilent pas aussi vite que nous le souhaitons dans nos relations, nos projets, notre travail, nos finances et, de façon générale, notre futur. La logique est celle du bon sens, pourquoi tenter de tirer sur la pante pour la faire pousser plus vite? C’est inutile.

J’attends moi-même, depuis des jours, un courrier important de l’administration et j’ai donc deux possibilités : soit je cède à l’incertitude et la peur de la pénalisation d’être hors délai pour payer l’impôt (il m’est arrivé de cogiter et de passer alors vingt minutes de suite au téléphone en vain, pour tomber sur le répondeur saturé du centre des impôts) ; soit je me repose sur le facteur temps, sur la confiance en la vie et je prends patience en me disant que tout va s’arranger lorsque ce sera le juste moment. Et alors je vis mieux l’attente. Ici encore on est dans la logique et l’option rationnelle.

Car, ayant pris ce parti et ce dernier positionnement, notre atout devient notre conscience (à la fois pragmatique et spirituelle) au lieu de nous mettre dans l’aveuglement et dans des erreurs d’appréciation ou dans l’agacement.
La voie possible est de comprendre que ce nous paraît ne guère avancer n’est cependant pas inerte, cela sous entend une mise en place avec le temps, les choses se préparent en dehors de notre perception consciente et de notre volonté. Mais elles avancent et si nous ouvrons bien les yeux et les regardons de façon globale, nous le voyons !

La matière et le matériel nous donnent aussi des tourments car beaucoup d’objets se cassent ou des appareils subitement ne fonctionnent plus. La bonne nouvelle c’est que nous avons là aussi le choix d’observer la situation d’une manière élargie, avec une certaine philosophie de ce qu’il est bon de changer, de ce qui a déjà changé pour notre plus grand bien, et composer avec ce qui est réaliste pour la suite. La patience, le goût de l’effort et notre discipline personnelle sont nos meilleurs atouts. Il nous faut viser la tempérance pour préserver notre forme physique mais aussi cultiver l’appréciation de la vie telle qu’elle nous oriente et même comment elle nous guide, y compris dans les limites qu’elle nous impose.  Chaque instant est précieux, ne nous laissons pas envahir par l’impatience !

Je vous souhaite de bonnes et belles prises de conscience et vous dis à très bientôt pour de nouvelles aventures !

Michka

 

PS: Mon petit atelier sur l’énergie du Sagittaire sur Facebook commence ce jour de la Pleine Lune. Il s’agit de ressentir  en nous, pas d’apprendre l’astrologie et les novices peuvent venir. Aucun pré requis en matière de connaissances. Inscription ici: http://www.vers-la-lumiere.fr/ateliers

 

 

 

 

Pour rester informé(e)

Si le contenu de ce blog vous plaît et que vous souhaitez être tenu au courant des nouvelles publications, vous pouvez choisir de recevoir la notification de nouvel article.
De temps à autre, il peut arriver qu'une information soit envoyée par newsletter au lieu d'être publiée sur le site, notamment en cas de dysfonctionnement de celui-ci. Les newsletters sont peu fréquentes (deux à trois par an).

Assurez-vous de ne pas faire d'erreur en entrant votre adresse mail.
Vous devrez impérativement confirmer votre adresse en cliquant sur le lien contenu dans le mail que vous allez recevoir. Si vous ne l'avez pas reçu dans la journée qui suit, vérifiez dans vos courriers indésirables.

Veuillez noter que, en l'absence de confirmation de votre part, aucun mail ne vous sera envoyé et votre adresse sera supprimée de notre base de données dans le mois qui suit au plus tard.

27 réflexions au sujet de « Pleine Lune en Gémeaux – 23 novembre 2018 »

  1. Chère Michka,
    voilà qui est clair et net, patience !
    Et puis observer les turbulences avec philosophie. Il y a tant de points de vue possibles, de perspectives différentes… Patience donc, il me semble que c’est ce qu’il y a de mieux à faire, mélangée à un peu de recul et un zeste de douceur, sans oublier l’humour si on peut, il n’est pas imposable 🙂

  2. Oh merci Michka, c’est exactement ce que j’expérimente en ce moment !! Fort ressenti (moi) versus intellect (eux) et pas envie de l’exprimer par des mots. MERCI pour le passage « Que Faire ? » 🙂 Je vais travailler l’ « introspection » et me re-mettre à l’écoute de mes émotions. <3 Jeanne

  3. Merci beaucoup pour la lumière apaisante que vous diffusez sur toutes ces énergies, bonnes ou mauvaises, qui nous transforment parfois en jouet culbuto . En vous souhaitant le meilleur.

  4. Bonjour Mchka!

    En effet ce n’est pas votre style: le manque d’inspiration!
    Mais le flux que vous avez laissé couler est tout à fait pertinent!

    Brouillard de mots, d’idées, tiraillements, bref: c’est plutôt inconfortable, et c’est ainsi que je le vis.
    Je prendrai l’audace de ces quelques lignes…

    En regardant cette carte du ciel, je suis attiré par deux choses, si je puis me permettre: les nœuds de la lune ne sont pas aidés, recevant chacun « en stéréo » un double carré, Vénus d’un côté, Uranus de l’autre, Vénus et Uranus étant donc joyeusement opposés. Inconfort, disais-je?
    Uranus me donne envie de secouer les puces, de dire, de « faire la révolution », mais c’est très maladroit. Vénus me maintient dans un désir d’harmonie et d’absence de conflit, alors faire la révolution, ça ne lui plait pas. Une révolution gentille et harmonieuse? Un exercice difficile!
    Par ailleurs, le nœud sud me semble bien alourdi par la présence proche de Pluton et de la Lune Noire: et cela, je le sens très fortement; c’est à dire, cela se manifeste par une sorte de fascination pour les ombres du passé, pour les ombres de notre société, ses dysfonctionnements structurels profonds (capricorne) au delà du visible, et ressentis très intuitivement et très justement par les gens actuellement en colère par exemple…
    « Ce qui ne va pas » prend un peu tout l’horizon, et peut nous tirer en arrière, tellement c’est puissant, malgré le désir d’aller vers la sortie, celle du Nœud Nord….
    C’est cette tentation redoutable que je rencontre…

    Alors vous avez mille fois raison: ne pas s’énerver… respirer et attendre que les « cieux » s’ouvrent à nouveau.

    Aujourd’hui 22 Novembre est la Ste Cécile, dont le nom veut dire « aveugle ». En effet la visibilité est réduite! Mais c’est la patronne des musiciens. Quand on n’y voit pas, on n’en écoute que mieux! Tel est l’exercice que je me propose de faire. Ecouter, sans commenter, ce qui se passe au dedans de moi et autour, et même dans le vaste monde, et dans la société.
    Demain, pleine lune, sera la St Clément, dit le calendrier des Postes.
    Exercice « niveau deux », la suite du précédent: faire preuve de clémence, c’est à dire ne pas condamner le bazar ambiant, les ombres omniprésentes, les éclairer, et poser d’autres intentions dès Dimanche. Dimanche? C’est la Ste Catherine, et « A la Ste Catherine, tout bois prend racine ».
    Qu’est ce que j’ai donc envie de « planter »? Colère et ressentiment, révolte et chamboule-tout, ou espérance et paix au dedans?

    Et le Nœud Nord est aidé par le Soleil et Jupiter d’un côté, et Chiron de l’autre: conscience, enseignement et sagesse.
    Ce vers quoi j’aspire à aller. Un peu plus… et la période est riche d’enseignements!

    Merci encore infiniment pour vos paroles, qui suscitent ma réflexion, et ouvrent des échos très justes en moi!
    J’ai été un peu long… mille excuses!

    Avec toute ma gratitude

    Jean Pierre

    • Merci Jean-Pierre, alors là c’est très sympa d’avoir rajouté tout ça, Et c’est vrai que Vénus essaie de temporiser, que nous faisons le grand écart en raison des carrés qui s’appliquent à l’axe des nœuds… et j’aime bien vos commentaires sur les saints du calendrier et votre interprétation personnelle. Pour la Sainte-Catherine, dimanche 25 novembre, je vais aller symboliquement planter de nouvelles graines d’amour dans un lieu (géographique et personnel) que j’ai dédaigné depuis quelques années. Et le dédain ce n’est pas de l’amour ! 😉 donc pas porteur de la joie et des récompenses chaleureuses que je désire récolter.
      Belle Pleine Lune à vous et à tous !

  5. Merci Michka une fois de plus…
    Que de perspectives…je reste au chaud…et j’attends que mercure cesse sa rétrogradation pour envoyer un dossier important à l’administration…
    Bonne pleine lune pour vous et vos espérances.
    Michèle il

  6. Chère Michka, un petit conseil pour tes impôts ! Si c’est comme pour moi, tu devrais te rapprocher de ton centre de perception sans attendre. j’attendais de les recevoir par courrier et rien ne venait jusqu’au jour où j’ai reçu une lettre de rappel avec pénalisation bien sur. Le percepteur m’a alors expliqué que j’aurais dû le voir sur internet car tout est de matérialisé à présent et bien entendu, nul n’est censé ignorer la loi … J’espère que cela sera utile pour toi, bonne lunaison, merci à toi pour l’analyse de la situation présente

    • Merci pour ces conseils, Anne – Christine, j’ai fait le nécessaire sur Internet déjà depuis un moment j’avais des preuves d’envoi de mes réclamations et j’ai reçu enfin une réponse ce soir . Le centre dont je dépends semble m’avoir oubliée, ou a perdu mon dossier, mais je suis une petite fourmi prudente et je préférais me rappeler à l’administration avant qu’elle ne se rappelle à moi !
      En même temps j’ai confiance en ma sagesse et ma bonne gestion donc pas de souci !
      Belle Pleine Lune à toi aussi!

  7. Chère Michka,
    Vous êtes une personne honnête. Vous ne cachez rien. Cette simple réflexion de votre part « je n’émets pas de jugement car tout est juste » en dit long sur votre compréhension du changement perpétuel dont nous ne pouvons être, au mieux, que les « objets » conscients.
    J’aimerais bien apprendre de vous d’où vous tenez cette méthode d’observation et d’interprétation des configurations planétaires par lunaisons. Peut-être s’est-elle imposée à vous par « inspiration », ou peut-être l’avez-vous héritée d’une tradition très antique.
    Vous avez en tout cas le sens du courant des formes, qui ne nous appartient pas. C’est une Force qui nous meut et dont nos « vies individuelles » ne sont que la résultante, sous la forme de ces tourbillons qu’on peut observer dans le cours d’une rivière. Nous sommes à l’image de ces tourbillons, plus ou moins doués de conscience, comme si ces tourbillons étaient animés d’une vie propre leur appartenant, alors qu’ils ne sont que de l’eau qui coule, et les remous de cette eau (ce que nous croyons être) sont de si peu de conséquence. Tout communique en permanence et nous sommes tous inter-reliés, tout en nous croyant séparés, chacun doué de sa liberté propre. Ne faut-il pas s’identifier avant tout au Fleuve qui suit son cours imperturbable, plutôt que de se prendre pour « quelqu’un » d’unique et de singulier? Singuliers nous le sommes, mais dans un pluriel dont la raison, ou la déraison, nous échappe.
    Merci Michka.

    • Bonjour Hervé, dans votre commentaire, vous avez fait les demandes et suggéré les bonnes réponses en même temps. D’où cela me vient ?…Oui j’ai un besoin de transparence totale et un héritage de « connexion », ancestral semble-t-il, et cela me permet de décoder quand le moment est venu: La lune, un thème, une réponse (avec ou sans l’astrologie) mais vous n’avez rien à m’envier côté perspicacité et clairvoyance, semble-t-il ! Bravo et merci !

  8. Et bien pour un article en panne d’inspiration, c’est plus qu’honorable ! 😉
    Merci Michka, je connais bien cet écartèlement entre mental et émotionnel dans mon présent…

    • Bonjour Christophe et merci pour la mention « plus qu’honorable »! Je suis contente d’avoir une bonne appréciation venant du spécialiste que vous êtes ! 😉 Mettre mon ressenti en mots avant de commencer à partager mes « impressions astrologiques » me permet toujours de faire place nette pour ce qui m’est le plus important : partager. Et vous le savez, quand l’écrit est le moyen choisi pour s’exprimer, la panne d’inspiration peut nous être fort désagréable.

  9. Bonsoir

    Délicieux de vous lire ce soir comme depuis longtemps maintenant ! Merci merci !
    Mercure s est bien débrouillé pour vous inspirer les bons mots Michka !

    Directement concernée, Lune sur Soleil, dans mon antre, à regarder des vidéos de traditions celtiques en Bretagne autour de la mort, musiques et chants magnifiques ….Soleil en VIII, ça parle !

    Passez de belles journées et nuits de rêves confortables Michka.

  10. Bonjour Michka,
    MERCI pour encore et toujours la justesse de votre analyse des planètes au dessus de nos têtes qui ont l’incidence que vous décrivez sur nous….
    Bien à vous.
    Sophie.

  11. Ahhhhh merciiiii !!! Ca fait du bien de valider des informations cette nuit je n’ai pas dormi de la nuit ou si c’est le cas pas avant 5h du matin horrrrrrible mais en même temps c’était nécessaire pour conscientiser quelques informations nécessaire et votre texte appuis encore ces info merci beaucoup

    • Lune ô ma Lune insomniaque!
      En effet, je suis agréablement surpris de votre petit commentaire, je me sens moins seul : j’ai passé le même genre de nuit, avec endormissement vague vers les 5h du matin!
      Un clin d’œil cosmo énergético céleste?

  12. bonjour à toutes et à tous,

    la nouvelle lune se profile déjà à l’horizon alors que la pleine lune semble être arrivée hier.
    j’ai trop hâte de découvrir votre analyse Michka en cette période si troublée et violente ………….
    Merci à vous de nous éclairer et guider au travers de votre ressenti astrologique
    B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.