Nouvelle Lune en Taureau – 26 avril 2017

 

 

http://groupecapl.coop/images/internet/Activite_et_Services/Gd_Public/Jardinage.jpg

Mes chers amis,

Il me semble que le temps a passé vite entre mes deux billets, c’est sans doute parce que le cycle précédent portait en lui tant de feu, d’instabilité et d’impulsivité que le rythme m’a paru accéléré. Nous voici arrivés à la deuxième nouvelle lune de l’année astrologique, sous le signe du Taureau, mercredi 26 avril à 12h17 heure GMT soit 14h17, heure de Paris. Une promesse d’enracinement, d’ancrage dans un rythme plus lent, plus stable, plus posé.

La lune en Taureau « vide d’aspects »

Cette Nouvelle Lune n’est reliée à aucune planète par des aspects astrologiques amplifiant son énergie ou, à l’inverse, la contrariant. Cela signifie à la fois que la Nouvelle Lune nous permet de vivre tranquillement ses énergies Taureau et qu’en outre celles-ci sont pures, dénuées d’influence extérieures, même si le ciel est sous haute tension. Symboliquement, cela me donne un sentiment de plus grand libre arbitre: je peux choisir la paix, en me retirant volontairement, consciemment des tumultes de la vie collective.

Climat général:

La dissonance du ciel générée par les planètes lentes rend le climat ambiant très tendu : Jupiter crée l’exagération du côté des attentes, Uranus, avec Mercure conjoint, induit l’envie exacerbée de changement et Pluton engendre une énergie de profonde destruction de l’ancien et des structures existantes. Ces énergies influencent surtout le collectif. Selon notre aptitude à nous occuper de nous-même, quel que soit le gouvernement, la météo et les conditions extérieures de nos vies, ces énergies fortes peuvent, à titre individuel, nous rendre très inquiets ou bien ne pas faire partie de notre quotidien. Plus nous sommes capables de centrage (et tel est le bienfait de cette lunaison en Taureau) sur nos vies personnelles sans nous laisser embarquer par les courants collectifs, plus  nos vies seront zen et prospères en termes de créativité individuelle. Ainsi ce mois-ci je me suis fait un programme reposant sans obligations superflues, dans un esprit de simplicité, de gourmandise, d’amitié, de rencontres créatives et de rapprochement de la nature. Peu m’importe donc, par exemple, ce que je perçois à l’issue du premier tour des élections présidentielles: des remises en questions violentes, un état de choc et des surprises entraînant du mécontentement, de la colère, chez les perdants (on est dans les luttes de pouvoir) comme chez les électeurs qui ne sont pas  satisfaits du résultat. Apolitique, je n’adhère à aucun courant idéologique et même si j’ai voté en conscience, je ne m’attendais pas à voir quelqu’un « d’extérieur » réaliser tout mon idéal de vie. Je préfère le prendre en charge par moi-même et vivre ma vie puisque je n’ai pas d’autre vrai pouvoir que la responsabilité de mon intégrité et de ma propre légitimité et que je connais de plus en plus mes limites.

Que nous donne le Taureau?

Comme dans la Nature, après que le vent ait déposé la semence qui initia le cycle de croissance, voici le moment de la germination, dans une énergie de Terre fertile et féconde.  Le Taureau est analogie avec la construction et la lente maturation pour que ce qui a été engendré devienne productif et durable. Au sens propre et symbolique. De cela, découle l’incontournable nécessité de cheminer lentement et avec concentration, afin qu’il n’y ait pas de gaspillage énergétique, le Taureau n’a pas d’énergie à perdre dans cette phase cruciale qui est celle de la maturation, et par mimétisme, nous non plus ! Sous cette énergie calme, nous nous engageons plutôt quand les perspectives sont solides et sûres. La simplicité qui règne dans le moment nous donne peut-être le goût d’une vie plus reposante, l’appréciation des choses naturelles de l’existence dans le bien-être de notre corps et la douceur de vivre. Ajoutons-y la notion de l’inertie, très importante dans le Taureau et, si nous voulons l’accepter comme telle, très bénéfique. Le Taureau met du temps à démarrer, sous cette énergie, les circonstances se mettent en place très lentement, mais lorsque tout est prêt alors cela devient des concrétisations solides.

En ce sens, nous sommes bien loin, par exemple, du stress des grandes métropoles et de leur rythme fou, tout autant que des houleux débats politiques qui animent l’ambiance des élections présidentielles en France ! Tous ceux d’entre nous qui ont des planètes ou leur soleil en Taureau se reconnaissent dans cette aspiration à vivre le présent dans  le concret, soucieux de la construction de leur vie quotidienne, avec leurs routines bien rodées et la focalisation sur leur foyer, leur travail, leur santé en gérant au mieux possible leurs possessions matérielles. Telle est l’énergie du mois.

Vénus en Poissons, faire le clair sur nos désirs et valeurs :

Maîtrisée par Vénus qui vient de terminer sa longue boucle de rétrogradation, du 4 mars au 15 avril, la Nouvelle Lune en Taureau nous remet en phase avec nous-mêmes, après cette période qui a pu nous faire vivre pas mal de confrontations intérieures face à nos relations (notamment dans notre façon d’être par rapport à l’autre) et face à ce à quoi nous accordons de la valeur (valeur personnelle, estime de soi, mais aussi valeurs matérielles). Selon le signe où Vénus se trouve dans notre propre thème, nous avons pu traverser cela de façon très différente : pour certains une ancienne relation est revenue sur le devant de la scène, réactivant le passé douloureux de la séparation, pour d’autres, c’est l’argent ou c’est la santé (bien-être corporel et physique) qui a posé de nombreux questionnements, pour d’autres encore (comme moi avec Vénus en Sagittaire) cela peut être une réflexion sur la perte de liberté quand on fait trop en fonction des autres.

Dans tous les cas, cela a peut-être bien fait appel à des perceptions d’équilibre non respecté, de compromis exagérés, de conformisme – devenu inadéquat – à des valeurs sociales établies et dépassées, où nous avons oublié trop souvent l’individu que nous sommes. Eh bien ! Forts de ces leçons (que nous en ayons la conscience et la compréhension ou pas, cela n’a pas grande importance car il suffit d’avoir traversé les expériences de Vénus rétrograde) nous voilà maintenant animés d’une autre énergie et probablement désireux de nous poser, de nous laisser porter.

Vénus en Poissons nous rend peut-être les choses floues ou elle nous maintient dans des émotions qui nous submergent ou encore dans des états de rêveries un peu utopistes et les résultats de nos décisions ou actions sous cette énergie pourraient se révéler non  conformes à ce que nous espérions.

Mais c’est évolutif de faire ce que nous faisons, y compris des « erreurs » car c’est une vraie prise en charge de notre vie d’avoir le courage d’avancer sans attendre d’être sûrs de tout, de tout savoir d’avance et de maîtriser chaque paramètre !

Mars en Gémeaux: observer la dispersion mentale impliquée dans l’action :

Ceci dit, le moment attire notre attention sur un petit défi évolutif : la répercussion concrète d’éventuelles dispersions ou distractions dans nos actes et nos engagements (Mars en Gémeaux en T- carré de l’axe des nœuds lunaires en maîtrise de Mercure et Uranus en Bélier). Ce n’est pas forcément de notre fait mais cela parle toujours de nous : en tant que créateurs de notre vie, nous pouvons attirer des situations où notre concentration mentale n’étant pas au « top », nous concrétisons dans la matière des circonstances de gaspillage, de perte ou de manque de stabilité, ceci résultant d’une impatience, d’une précipitation ou d’un stress qui se révèle en écho du nôtre.

Il est des situations banales du quotidien qui révèlent bien comment la précipitation à un moment ou un autre peut générer plus de perte de temps que d’efficacité ! De telles situations qui apparemment n’ont rien de spirituel, présentent pourtant l’intérêt que de nous faire voir les parties de nous qui se mettent en avant (sans y être invitées) dans nos co-créations ordinaires avec les autres. J’aime bien être dans cette perception-là parce que les choses sont vite déblayées et j’avance avec légèreté. Voilà donc une autre possibilité d’utiliser cet aspect (Mars en Gémeaux au carré de l’axe des Nœuds Lunaires): nous positionner dans la légèreté au lieu de focaliser sur les conséquences fâcheuses de notre distraction. C’est juste voir l’autre face de la pièce: la dérision ou l’humour sont des façons de prendre avec souplesse nos hésitations, inattentions ou manques de focalisation et de concentration. J’opte pour ce versant là ! Comme je m’aime plutôt bien et que je suis en accord avec moi-même, je ne suis pas dans la rumination de mes négligences mais je vois tout cela comme un jeu. Je ne me critique pas non plus d’être comme je suis:  je suis ainsi et c’est tout, parfois ça m’amuse; parfois ça m’agace, mais j’accepte tout le temps de jouer ce jeu de rôles, sans chercher à y échapper même quand je me sens « prise en défaut ».

Des surprises, encore des surprises !

Il y a dans l’air de ce moment des surprises et des inattendus qui déstabilisent, à un niveau ou un autre de nos vies (Mercure et Uranus en conjonction dans le Bélier). Cela renvoie à ce qui se trame en toile de fond dans nos inconscients (quinconce Lune Noire en Scorpion). Nous créons notre vie bien plus avec notre inconscient (ou notre part divine, notre âme, nommez cela comme il vous convient) qu’avec notre mental humain; mais les deux sont intimement associés pour notre expérience: notre réalité manifestée connaît donc les aléas et les surprises que nous avons « décidé », à un certain niveau de notre Etre, de vivre dans notre quotidien. Nos résistances viennent bien sûr de notre inaptitude à nous résigner à une vérité fondamentale de cette planète: nous sommes venus vivre une vie où toute chose a son contraire ! Et nous voudrions en tant qu’humains que tout soit « positif » bon et beau, oubliant que cela entraînerait rapidement de l’ennui. Quelles émotions pourrais-je ressentir si tout était ainsi?

Le taureau et la peur de perdre ou de manquer de quelque chose de vital :

Si nous sommes dans la peur (y compris la peur inconsciente) de manquer que l’énergie Taureau sous-tend volontiers, le moment actuel va nous montrer comment nous pouvons résister à nos  expériences (ou les désapprouver, les critiquer) et tenter de préserver avec opiniâtreté nos ressources financières, ce que nous possédons et convoitons. L’abondance devient alors avarice et retenue et attire encore plus de situations et de sentiments de pertes. Cela s’applique aussi aux attachements affectifs et notre santé : si j’ai peur de les perdre, je vibre la peur et j’attire des expériences qui augmentent cette peur ou qui prouvent que j’ai de bonnes raisons d’avoir peur ! Et je tombe malade ou je me blesse ou mes partenaires me tournent le dos et s’éloignent car en tant que Créateur de ma vie, j’ai juste créé « le manque » en faisant émaner de moi l’énergie du manque.

Pour ma part, j’ai Jupiter, la planète de l’enthousiasme et de la foi, dans le Taureau, cela ne m’empêche pas de traverser les mêmes choses que les autres mais je porte en moi la confiance que « Tout va s’arranger de lui-même » ou que « Plaie d’argent n’est pas mortelle ! » ou encore qu’une personne qui s’en va reviendra ou que ce n’était plus une personne avec laquelle je pouvais cheminer. Comme nous créons ce en quoi nous croyions, ça se vérifie pour moi chaque jour de ma vie. Mais c’est pareil pour nous tous : Tout s’arrange réellement, en effet, dès que nous cessons de résister à l’abondance : nous guérissons de nos petites maladies, un ami nous apporte son aide, nous recevons un remboursement de trop perçu, etc. C’est une expérience que nous pouvons vérifier particulièrement en ce moment si nous acceptons de sortir de nos vieilles certitudes (Pluton carré de Mercure conjoint Uranus en Bélier).

Saturne en Sagittaire au carré de Vénus, l’amour, la beauté, la douceur et leurs limitations :

Alors que la Nouvelle Lune en Taureau nous invite à nous ancrer dans la conscience du corps et la jouissance de la simplicité du temps présent, il se peut que des limitations ou frustrations se fassent sentir (Saturne au carré de Vénus). Le but de celles-ci est de nous faire traverser nos sentiments personnels d’être limités ou incapables. Il s’agit soit d’un manque de confiance soit que nous nous heurtons à une réalité qui n’est pas en harmonie avec nos aspirations « rêvées ». L’aspect actuel peut être très évolutif, si vous arrivons à le laisser déboucher sur la simple acceptation que tout n’est pas forcément toujours tout rose et tout beau dans l’univers et que c’est nous qui sommes englués par nos jugements et préjugés.

Ou bien ce peut être une occasion de croissance en prenant la responsabilité pleine et entière de nos ressentis de déceptions. Si nous sommes dans une démarche d’acceptation de tout ce que nous sommes, nous pouvons voir ici un signe de notre sagesse :

  • Ma sagesse me montre que mes désirs sentimentaux ou mes rêves, mes aspirations, se confrontent à ce qui est réalisable dans les conditions présentes. Le réalisme est une qualité que la maturité apporte par la répétition des expériences dont on a tiré la leçon : certaines choses trop idéalisées ou trop floues demandent à être vérifiées et nous apprenons (rarement dans la douceur) qu’elles ne peuvent pas trouver de concrétisation selon les lois de la dualité qui sont en vigueur ici-bas.
  • Ma sagesse me permet de faire un grand pas, celui qui consiste à accepter la dualité « en moi » au lieu d’essayer de ne voir et ne laisser émerger que le bon, le beau, le doux et le gentil, bref ! le « politiquement correct » ; au lieu de ne vouloir vivre que le « bien » sans expérimenter et laisser s’exprimer les partie de moi que je juge ou jugeais et que j’ai trop souvent méprisées, parce qu’elle sont le « je suis » égoïste, méchant, violent, crédule, idiot, capricieux, etc. Nous en sommes là, collectivement, c’est certain ! Celui qui dit « pas moi ! » ou bien « je ne fais plus ça ! » manque peut-être de lucidité ou d’humilité et il est possible qu’il ne tarde pas à s’apercevoir que si, lui aussi, en est là ! L’humain en est là. Et tout est parfait quand on ne cherche pas à avoir raison à tout prix ! Juste à s’apprécier tel qu’on est : un humain tout en contrastes et paradoxes. Plus nous sommes dans cet embrassement de nous-même avec tendresse et compassion, dans l’amour inconditionnel de nos vulnérabilités et mesquineries, émotions non contrôlées et plus cet aspect de tension et de limitation nous semble « couler de source », être même la preuve d’une grande compréhension. L’énergie de Saturne, qui en est la source, n’apparaît pas comme un « empêchement de bonheur » avec une limitation frustrante et pénalisante quand nous la voyons comme un garde fou et un guide, qui nous contient pour mieux nous protéger de nos excès.

Cette période demande de la lenteur, de l’écoute bienveillante de soi, notamment de notre rythme, prendre son temps et aller doucement sont de bon aloi. C’est s’aligner sur le moment présent,  se poser, s’enraciner et donc se renforcer de l’intérieur comme la graine qui grossit sous la terre, jusqu’au moment où, à l’étape suivante, elle fera émerger le germe à la surface et dans l’air – ce qui est l’énergie des Gémeaux.

Que cette Nouvelle lune vous soit profitable et agréable à tous !

Michka

 

 

 

Pour rester informé(e)

Si le contenu de ce blog vous plaît et que vous souhaitez être tenu au courant des nouvelles publications, vous pouvez choisir de recevoir la notification de nouvel article.


Assurez-vous de ne pas faire d'erreur en entrant votre adresse mail.

Vous devrez impérativement confirmer votre adresse en cliquant sur le lien contenu dans le mail que vous allez recevoir. Si vous ne l'avez pas reçu dans la journée qui suit, vérifiez dans vos courriers indésirables.


Veuillez noter que, en l'absence de confirmation de votre part, aucun mail ne vous sera envoyé et votre adresse sera supprimée de notre base de données au plus tard dans le mois qui suit.

26 réflexions sur « Nouvelle Lune en Taureau – 26 avril 2017 »

  1. Chère Michka : Merci merci merci pour ton partage tellement juste et parfait de la situation actuelle ! Etant Taureau, sur le point d’accepter une offre pour ma maison après des années d impossibilité à m’en libérer, tout cela résonne à 1000 % en moi 😉 Je t’embrasse Jeanne

  2. BRAVO !
    SINCERES FELICITATIONS !
    Article puissant et O combien lucide.
    J’apprécie beaucoup .
    Bonne nouvelle lune.
    Sympathie astrale MF

  3. Je répète : Bravo et mille mercis. Oui, votre analyse est tellement claire qu’elle nous éclaire et c’est bien de cela qu’il s’agit lorsque je vous lis.
    Belle journée et plus…
    Marie

  4. Merci Michka c’est vraiment un ressenti juste, nous vivons des moments vraiment spéciaux qui aident à relativiser et grandir. Bisous

  5. Bonjour Michka. Concernant Macron et surtout Brigitte (avec laquelle j’ai de nombreux points communs), il est serpent de feu et elle serpent d’eau. J’ai directement pensé au Caducée d’Hermès. et à l’Empereur Frédéric II d’Hohenstaufen (l’enfant-divin). Ils ont tous les deux une forte composante saturniènne, mais « joyeuse » (vénusienne).

  6. Bonjour Micka,
    merci pour tout, c’est toujours un plaisir que de te lire, et se demander souvent si tu me connais, pour écrire si justement sur mon aspect taureau , bravo pour ta lucidité et ton interprétation des planètes.
    Merci merci merci

  7. Merci Michka. Cela résonne toujours en moi ces lignes. Relaxons et créons notre paix, abondance et santé. Gratitude pour tous ces beaux messages que je suis chaque moi avec plaisir.

  8. Grand merci pour ce moment, tu fais du bien ma douce en mettant des mots sur ce qui semble si compliqué à extérioriser. Je me sens toujours très proche de toi …. Tendresse.

  9. Une fois de plus (toi « Michka » qui est comme une amie que je viens retrouver pour écouter ce qu’Elle a à m’offrir comme friandise de la vie à consommer et déguster) je reviendrai te lire pour intégrer l’entièreté de ton message habillé toujours d’infinie tendresse de coeur.

    Prendre le… temps… pour avancer dans la sérénité du « je suis » moi… cette petite voix qui aime à progresser au rythme de ses propres saisons.

    A toubientôt

  10. C’est exactement ça! Bonjour Michka!

    Pas simple ce Vénus carré Saturne, Vénus qui fait un carré à la mienne en re-rentrant dans le Bélier.

    Pluie et grisaille dans le quotidien, mais bientôt l’arc-en-ciel!

    Belle lunaison à vous Michka

  11. Une friandise à déguster. Comme c’est bien dit. Moi aussi j’aborde toujours tes billets bi-mensuels avec ce petit rituel qu’on met en place quand on sait que ce sera un doux moment privilégié juste à soi.

    Merci beaucoup Michka.
    Encore une fois ce matin, je me sens toute légère à la lecture de ce billet inspirant, rassurant et si délicieusement composé.

  12. MERCI beaucoup pour tous ces partages que je lis avec bonheur quand ils arrivent dans ma messagerie.
    Bises fraternelles !
    PS : je ne sais pas si tu réalises à quel point tu participes au bonheur d’n « certain » nombre d’entre nous….

  13. En plus de l’analyse lumineuse, comme de coutume, j’adore la photo que tu as choisie, chère Michka! Je m’arrose, je m’arrose avec le pommeau le plus suave. Merci pour toutes ces mots thérapeutiques…

  14. Merci beaucoup pour tous vos articles plein de vérité. J’ai étudié l’astrologie humaniste il y a 28 ans, j’en fait toujours mais j’apprends encore quand je vous lis. Je vous ai même conseillé à ma prof de Tours, Monique Boissinot.
    Merci encore.
    J’habite La Rochelle. Si vous habitiez près de chez moi, je reprendrais bien quelques cours avec vous. Mais peut être que vous n’enseignez pas.
    Je vous embrasse.

  15. Bonsoir Michka
    Je viens de lire votre message et comme la plupart du temps, votre ressenti et votre analyse coïncide parfaitement avec la situation que je vis au moment présent. Merci pour votre partage qui me permet d’accepter la réalité et m’aide à continuer à avancer et surtout à ne plus me sentir coupable.
    Magnifique moment présent à vous.

  16. Merci Michka ! vous dites « Tous ceux d’entre nous qui ont des planètes ou leur soleil en Taureau se reconnaissent dans cette aspiration à vivre le présent dans le concret  » j’ai mon taureau en M12 et Noeud N 15 DEG 24 MN Taureau XII  » je suis dans une situation très bancale , G un logement depuis 18 ans et aujourd’hui je dois le quitter suite à sa vente (je suis locataire) mais je n’ai rien trouvé d’autre , mais je n’ai plus de choix je dois quitter ce logement ! je trouve cela étrange comme situation je suis inquiète mais pas plus que ça ! pourtant ! Merci Michka ! pour vos messages généreux

  17. Bonjour à tous et toutes, merci de vos commentaires où vous exprimez vos ressentis !
    Je réponds à Muriel sur le point intéressant du Taureau en Maison XII car ainsi placé, tout ce qui émane de cette énergie est bien présent en nous mais caché, voilé et cela demande un peu du temps pour y accéder en toute conscience. Muriel nous le montre en disant que malgré les problèmes matériels dont elle est inquiète, elle ne l’est « pas plus que ça ». Le nœud Nord en XII l’attire vers une vision très particulière de la vie où on se laisse porter plus qu’on ne contrôle car on est en lien avec son âme (c’est du moins la manière idéale de vivre cette configuration) et sous l’énergie du Taureau cela induit qu’on laisse couler le flux de la vie, que ce lâcher prise se fait avec avec un grand calme intérieur !
    Merci donc pour ce témoignage spécial, Muriel!
    Un joyeux Premier Mai à tous, ici au menu météo, c’est pluie et neige mélangés, l’hiver n’a pas envie de s’en aller tout de suite 😉
    Michka

  18. Merci Michka! Je continue d’écouter ma révolution solaire et cela m’aide beaucoup a surmonter les moments difficiles.
    Joyeux premier mai a vous aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.