Pleine Lune en Sagittaire – 21 Mai 2016

Le bois noir cache la PL du matin 20 04 2016Chers amis,

Bienvenue pour la Pleine Lune de ce samedi 21 qui aura lieu à 23h15, heure de Paris (soit 21h15 GMT). C’est toujours un moment de prise de conscience qui nous est proposé lors de la Pleine Lune et, en ce qui me concerne je suis consciente que le ciel actuel m’appelle au retrait. Je ne serai donc peut-être pas très prolixe au sujet de cette opposition Soleil Gémeaux à la Lune en Sagittaire.  D’ailleurs,  je l’avoue humblement, il me semble que je suis en panne d’inspiration et que je ne pourrai pas vous être très utile ce soir mais peu importe, je lâche toute idée de résultat;  j’ai envie d’écrire quelques mots qui viendront se poser, comme ça, sans prétention de convaincre, ni d’expliquer ni d’éclairer de la manière habituelle, sans autre intention que dire bonsoir et partager un moment. Vous saurez ce qui est bon à prendre ou pas ! 

Comme vous tous, je dois m’adapter à de nouvelles donnes qui bouleversent mes plans d’avant et ma relation au monde, mes habitudes et mes croyances. Il peut sembler (vu de l’extérieur) que ce soit plus facile pour moi car je m’efforce de rester optimiste et persévérante mais cette perception est erronée. Je dois moi aussi remettre en question tout ce qui est dans ma vie et dans mes idéaux. Et parfois, moi non plus, je n’y arrive tout simplement pas. Aussi c’est naturel de sentir que nous fluctuons par des hauts et bas, des extrêmes avec des doutes, des symptômes psychosomatiques ou de réels « déraillements » du cerveau  pour reprendre le titre d’une vidéo de Jean-Pierre Willem et dont le sujet m’a bien intéressée (voir ci dessous, en fin d’article).

Ce que je ressens le plus fort de cette Pleine Lune est que, même si nous avons le sentiment de ne pas pouvoir contrôler la façon dont nous utilisons nos énergies en ce moment (Mars rétrograde conjoint à la Pleine Lune en Sagittaire) nous sommes amenés à bien vérifier que nos idéaux et croyances sont toujours d’actualité pour nous. Ainsi il se peut que pendant longtemps nous ayons suivi une certaine forme de principes ou une voie spirituelle  (c’est ce qui se manifeste par le Sagittaire) et que cela nous ait bien convenu jusqu’à présent; mais que nous soyons en train de changer d’objectifs intérieurement au fur et à mesure que nous entrons davantage avec notre Essence individuelle et Unique, dans notre partie profondément authentique, notre « Grand Soi ». Et voilà que tout ce que nous avons tenu pour vrai dans le passé ne fonctionne tout simplement plus pour nous maintenant. Dans ce cas, nous pouvons être très confrontés avec l’extérieur de notre vie: nos anciennes façons d’entrer en contact avec les autres personnes ne sont plus valables, nos anciennes croyances et valeurs, , nos anciennes aspirations liées à nos anciens « maîtres spirituels » peuvent même « sonner faux » désormais (Saturne rétro en Sagittaire au carré de Neptune)   tout peut être appelé à un profond réalignement avec nos nouvelles convictions. Ceci peut engendrer une grande confusion en nous et autour de nous, notamment en rapport avec le(s) rôle(s) social(aux) que nous nous étions cru obligé de remplir (Neptune est opposé à Jupiter) en termes de devoirs.

Ainsi plus nous sommes perfectionnistes et coincés dans une certaine idée de devoir et d’obligation par rapport aux autres ou à nous-même afin de devenir des gens meilleurs, plus utiles et plus valables, plus la tension exercée par cet aspect d’opposition se manifeste avec acuité, voire violence. Cela vient toucher de très vieilles choses dans notre histoire passée comme les rapports avec nos proches  (parents, enfants, amis, etc) ou le service aux personnes que nous nous sommes crus devoir assurer pour être des « gens bien ». Nous pouvions penser que Jupiter (redevenant direct le 9 mai) allait rendre les choses plus faciles mais il nous faut rester humbles et ne pas nous emballer: Jupiter, même direct, continue à nous montrer à quel point les excès de la Vierge en nous (autocensure, pression exigeante que nous nous mettons nous mêmes pour faire les choses d’une façon précise) sont préjudiciables à notre sentiment d’expansion et de joie. Donc assurons nous toujours d’être alignés avec notre joie. Même si pendant la rétrogradation de mars cela semble difficile : la nervosité et la réactivité de Mars sont très augmentées par la Lune en Sagittaire qui fait remonter des émotions des profondeurs de l’inconscient. La période pousse à regarder nos comportements antérieurs plus que jamais et à vraiment vérifier que les résultats obtenus nous satisfont. Probablement que cela ne sera pas forcément facile de trouver en ce moment comment avancer car l’énergie nous invite à nous recentrer, à ralentir, à ne pas trop compter sur des résultats extérieurs et concrets immédiats mais au contraire, à planifier pour nous même quelque chose de plus constructif et de plus en rapport avec nos objectifs individuels surtout si nous nous sentons frustrés ou enfermés, bloqués. Sinon, si tout va bien, alors il s’agit juste de nous laisser aller, finir tranquillement ce que nous avons commencé sans rien lancer de neuf. Idées clés: reprendre notre libre-arbitre, pas de précipitation, composer avec la réalité sans pousser la limitation plus sévèrement que nécessaire.

PL DU 21 MAI 2015

Vénus est en affinité avec les énergies calmes et plutôt dans la joie de vivre du Taureau mas elles s’oppose elle aussi (comme le Soleil en Gémeaux) à la Lune du moment ( et à Mars rétrograde en Sagittaire), ce qui peut pour les plus réceptifs d’entre nous,  perturber l’harmonie de nos désirs.

Du déséquilibre et de  l’instabilité au programme ! Mais avec une bonne dose de « reddition sans conditions » il n’y aura pas de panique ! Tant pis si nous ne sommes pas parfaits ni rigoureux, ni les meilleurs ! Stop à la compétitivité (y compris celle que nous nous imposons) et cela nous donnera un soupir de soulagement ! Personne ne nous oblige à être de super héros ! Je vous le dis mais j’ai moi aussi besoin de me le répéter car je ressens cette tendance profondément réactivée (Pluton rétrograde en Capricorne au carré d’Uranus en Bélier) : il s’agit d’oser demander de l’aide, apprendre à déléguer et à lâcher notre orgueil  Nous avons peut-être traversé des phases où nous sommes sentis bien seuls face à des taches nous dépassant et où nous avons eu l’impression que personne ne nous tendait la main. Mais la confiance et l’ouverture à l’autre et à l’amour sont les voies à suivre pour apprendre à déléguer et à nous faire aider.

Saturne qui représente les choses limitées par la réalité terrestre est toujours en aspect de tension avec Neptune, celui-ci représente l’idéal, les rêves, l’amour divin et de compassion, l’infini et l’illimité. Ce sont des notions qui ont du mal à s’imbriquer dans notre vie en ce moment et cela génère probablement beaucoup de frustrations ou de déceptions, surtout si nous avons eu jusqu’à présent de fortes aspirations. La déception est donc de rigueur y compris par rapport à nos propres ambitions personnelles qui pouvaient se trouver placées trop haut. Obligation de patienter ou de réduire nos prétentions !

Plus le mois de mai va vers sa fin plus nous prendrons conscience que nos rêves ne peuvent pas forcément coller à la réalité tangible du moment. C’est un vrai cap à passer. Les états de confusion peuvent alterner avec des désirs compulsifs de changement, des remises en question de nos émotions (mars retourne dans le Scorpion le 27 mai) et ne pas nous donner autant de légèreté qu’on aurait pu en attendre avec le Soleil en Gémeaux.

 

Ce qui nous aidera le plus:

  • Rester centrés sur le moment présent sans chercher à trop nous investir à l’extérieur, dans des actions, relations et entreprises qui ne nous apporteraient pas d’enthousiasme (Mars rétrograde en Sagittaire). Peut-être plus facile à dire qu’à faire car nos habitudes sont tenaces !
  • Laisser partir toutes nos tentatives de résister, de persévérer coûte que coûte ou nous faire violence car ce serait rajouter de la dureté inutile à nos vies (Saturne en Sagittaire)..
  • Dé-cul-pa-bi-li-ser mais garder le cap en prenant juste notre part de responsabilité dans ce que nous faisons (Pluton en Capricorne)
  • Débrancher notre cerveau qui tourne en boucle, lâcher notre ancienne histoire de vie pour faire place à une nouvelle histoire plus joyeuse. Lire de bons articles qui remontent le moral et rester en lien léger avec les autres (Soleil en Gémeaux).
  •  Faire de l’exercice  avec concentration pour rester bien chevillés au corps (Vénus en Taureau) et nous donner du plaisir physiquement, y compris de bons câlins !
  • Reconnecter les énergies du Wésak en cette pleine lune de mai: : « Pourquoi le Wesak de 2016 est Important pour Vous« 
  • Pratiquer le dialogue intérieur, selon les Etres de Lumière.

Belle Pleine Lune à tous et à bientôt !

Michka

 

 

 

Pour rester informé(e)

Si le contenu de ce blog vous plaît et que vous souhaitez être tenu au courant des nouvelles publications, vous pouvez choisir de recevoir la notification de nouvel article.


Assurez-vous de ne pas faire d'erreur en entrant votre adresse mail.

Vous devrez impérativement confirmer votre adresse en cliquant sur le lien contenu dans le mail que vous allez recevoir. Si vous ne l'avez pas reçu dans la journée qui suit, vérifiez dans vos courriers indésirables.


Veuillez noter que, en l'absence de confirmation de votre part, aucun mail ne vous sera envoyé et votre adresse sera supprimée de notre base de données au plus tard dans le mois qui suit.

37 réflexions sur « Pleine Lune en Sagittaire – 21 Mai 2016 »

  1. Comme d’habitude, chère Michka, tu as tout dit et il ne reste plus qu’à cesser de jouer les héros (héroïnes) sans trop ce poser de questions. Grâce à toi et à ma persévérance, la leçon est de mieux en mieux comprise.
    Baisers de pleine lune.

  2. Merci pour ces partages au service de la Lumière de Wezak.
    Quelle odyssée que la vie où parfois les héros sont fatigués, fort heureusement, fatigue qui nous fait nous arrêter afin que nous puissions dire et vivre que le passé est le passé et nous demander ce qui est important pour chacun de nous, qu’est-ce qui nous rend joyeux, amoureux sans effort de course après son image ou un quelconque pouvoir illusoire ?
    Cordialement
    Muriel

  3. Je n’avais a priori pas dans l’idée de laisser un commentaire, car moi aussi en phase « retrait », voire même de sensation de vide intérieur pour ma part, mais comme, malgré votre « panne d’inspiration » comme vous dites, vous avez tout de même communiqué vers les autres, je sors de ma tanière avec ce commentaire, et parce que votre article le vaut bien !

    Et oui, lucidité sur des réalités difficiles de nos vies, et sur nos limites, et petitesses, c’est ce que je ressens aussi. J’ai l’impression qu’elles ressortent des profondeurs depuis quelques semaines.
    Je ne sais, peut-être que ce sont toutes ces énergies de terre, matérielles, très présentes en ce moment (Vierge, Capricorne…) qui mettent les gens qui ‘planent’ habituellement un peu (trop ?) en difficulté, à la longue… Un peu ça va, mais là c’est long. Moi j’ai du mal là, à me raccrocher trop longtemps à ces énergies là. Mais bon, je sais du coup sur quoi je dois « travailler » un peu !
    Sur le sujet de la remise en question de principes et voie spirituelle… : pour moi, cela s’appelle l’évolution. Alors rien de triste dans tout cela ! Cela va plutôt dans le sens de la vie. Même si les périodes qui offrent l’opportunité d’une transition ne sont pas toujours faciles à vivre. L’éclairage de la lune, qui pour ma part me donne cette sensation de vide, est sans doute très très bénéfique , car elle pose la question : alors, je fais comment maintenant ? Et du coup, cela me pousse incroyablement à répondre à cette question : C’est quoi les repères, les balises ? Un idéal reste un idéal… Je ne pense pas qu’on y renonce jamais réellement profondément, il peut s’affiner, peut-être, mais il reste, et il faut l’écouter. Même si on change de voie, de principes, de chemin, que les repères et balises doivent de renouveler, l’idéal reste je pense. On peut emprunter PLEIN de chemins différents pour essayer de l’atteindre, en tout cas pour vivre SELON cet idéal, qui, encore une fois, reste un idéal… L’important étant justement sans doute le chemin (et le chemin, c’est notre comportement, c’est le chemin qu’on construit soi-même à mesure des pas), le vécu sur le chemin (agréable ou moins, l’essentiel étant sans doute d’avoir le sentiment d’intégrité avec soi), celui qui nous fait œuvrer selon cet idéal. Et quant un chemin ne convient plus, ne fonctionne plus, ne nous enthousiasme plus, on en change peu à peu. Peu à peu, parce que parfois, c’est juste humainement nécessaire de s’assoir, faire une pause sur le chemin emprunté « regarder nos comportements antérieures »), ou à une croisée de chemins, à un carrefour, à un moment où on ne voit vraiment pas le bout, ni de balises, parce qu’il y a du brouillard (il est à l’intérieur de nous, il faut juste l’admettre), afin de se souvenir pourquoi on marche, certes, mais aussi, de savoir COMMENT on a envie de marcher maintenant, et du coup, dans quels environnement, ambiance, avec quels types d’échanges, de relationnels, avec de marches, de comportements, nous cheminerons alors. J’ai envie de rester intègre, j’ai mes idéaux en tête, mais j’ai vraiment envie que, dorénavant, la marche soit la plus agréable possible pour moi… Allez, c’est l’heure d’avoir cette petite intention, peut-être bien.
    Voilà, une période de latence peut-être (des qualités dissimulées pourraient, c’est certain, apparaître).
    Peut-être que la légèreté du Gémeaux aérien peut-être activée en nous tout de même ces jours-ci : je me dis que le vide laissé par la confusion est finalement aussi un espace libre qu’il faut laissé au vent, à de l’air frais, simple, qui peut entrer, et alléger finalement tout cela, sans plus de ‘prises de tête’. Et le vent chassera bien des choses. Car si on veut du nouveau (du changement !), ce n’est sans doute pas en forçant en ce moment visiblement. Allez, ouvrons les fenêtres pour l’heure, et surtout sans même réfléchir ou rêver à ce que le vent apportera ou pas !
    Sinon, en cette période, vu les énergies du moment décrites ici (« nous recentrer », « planifier quelque chose de plus constructif » pour la suite, plus global peut-être, et intègre), parmi les aides, on peut penser aux Fleurs de Bach et autres élixirs floraux, certains peuvent peut-être aider tout à fait dans ce sens (Echinacéa, pâquerette, bistorte…).
    Merci, et bonne pleine lune (et désolée pour le squat, je ne pensais pas en écrire si long).

  4. Merci Michka.
    Ça tombe pil poil comme d habitude…
    Les hauts et bas et le désir de changement va durer longtemps encore? Parce qu’à force ça me déprime…
    Bon recentrage et bonne pleine lune à tous. Bisous du coeur Michka.

  5. Douce Michka, je comprends bien votre billet d’aujourd’hui et peut-être même que je sens les douleurs qu’il contient. J’ai la nette impression de vivre la même chose à mon échelle, et c’est très déstabilisant . J’ai le sentiment que les règles du jeu ne cessent de changer alors que j’ai eu tant de mal à assimiler les précédentes !
    Tendresse infinie

  6. Bonjour Michka. Tout comme Tia, je sors quelques instants de ma « mise en retrait volontaire depuis quelques mois » pour vous exprimer, Michka un grand merci pour prendre le temps de mettre par écrit, votre ressenti. Vos propos font souvent écho chez moi. Vous mettez en mots ce qui se trame souvent chez moi et cela me permet de mieux conscientiser, poser mes sensations intérieures et du coup avancer … Avant de retourner dans ma « tanière » afin d’essayer de garder mon recentrage (souvent difficile à pratiquer du fait des événements mondiaux ou perso) Je vous envoie toutes mes pensées de gratitude. :*

  7. Merci Michka,

    Pour « des mots qui viendront se poser comme ça » mais qui s’avèrent
    plus justes et encourageants que jamais pour moi , je dirais encore une fois ;
    Gratitude et un GRAND Merci !

    Rini

  8. Merci Michka pour votre article écrit avec tant de modestie et sincérité.
    Ce qui me frappe c’est que ces dernières semaines tout est tout le temps chamboulé: annulations multiples de rendez-vous pourtant bien fixés, un courrier très important envoyé par l’administration à une fausse adresse, des « opportunités » de changements dans tous les domaines, aussi dans le domaine « croyances », et j’en passe… C’est comme si je me trouvais assise sur un tapis volant qui vogue au gré du vent ! Alors je souris à chaque fois en me disant: « encore?… »
    Est-ce que tout cela n’est pas fait pour que nous recherchions « notre Centre », notre « Etoile Polaire », sans nous laisser dévier de notre Chemin de Vie par tous ces leurres?…
    Votre nouvelle photo est bien belle et lumineuse 🙂

    • Bonjour Salvia
      Oui le genre humain est en mode global « restructuration » et plus nous arrivons à faire ce que vous suggérez (en sourire) plus c’est léger …
      Pour la photo, tant mieux si elle vous semble belle et lumineuse car je ne suis pas spécialiste des « selfies » et ne suis pas fan de retouches. Ainsi la photo date d’avant-hier et elle correspond à merveille à mon besoin permanent de réactualisation : cette image a le mérite d’être à mes yeux le pur reflet de mon maintenant: des kilos en moins, des rides en plus (hi ! hi ) et tout cela dans une bonne acceptation de l’ensemble même si je n’ai pas décidé qu’il en soit ainsi ! 😉

  9. Merci, Michka, pour ce partage (toujours riche, mais, cette fois, je trouve que pour un manque d’inspiration !!!! …..) je suis particulièrement sensible à la résonance que j’y ai trouvée. En fait, c’est sans doute quand on est le plus humble, et au moment où on lâche tout, que l’inspiration arrive, dénuée de nos parasites…c’est l’INSPIRATION pure.
    Pour moi, le message arrive à temps pour me confirmer que tout est juste, malgré le côté « saugrenu » des situations. J’avais le sentiment d’un clin d’oeil de l’Univers me disant : « allez ! à toi de jouer, vois comme tu progresses, et fais confiance ». Et là, la paix s’installe, parce qu’on ressent la Présence douce, aimante et encourageante. Du coup, les « exercices » se vivent plus facilement au jour-le-jour…
    Merci encore parce que tu confirmes mon ressenti. Tu nous es très précieuse, à lire les messages des un(e)s et des autres.
    TRES BELLE JOURNEE à toi, et à tous ceux qui liront ce message.

  10. Bonjour aux couche-tard et aux lève-tôt qui ont déjà lu et laissé des commentaires dans la nuit. Bonjour à tous et toutes !
    Je dépose quelques éléments de réponse en vrac plus ou moins personnalisés mais qui peuvent intéresser tout le monde:

    @ Val qui rit : C’est pareil pour moi, quand je lis vos petits mots sur le site ou quand je vous rencontre en live dans les études astrologiques personnalisées, je sens que « ça me réconforte de savoir que vous aussi vous passez par tout ça » ! Inéluctablement quand on souffre dans son coin on peut se sentir exclu du Tout mais lorsqu’on regarde autour et qu’on voit les autres aussi dans cet état d’être parfois difficile, c’est rassurant à défaut d’être réellement consolateur !

    @ Muriel : Oui, lorsque les héros sont fatigués, c’est certainement très porteur de transformation et notamment d’humilité lorsque le rôle que nous nous sommes donné nous dépasse et que nous nous y sommes enfermés. Une chanson que j’aime beaucoup vient à mon esprit , elle traduit par les voix très bien assorties de Michel Delpech et Robert Alagna les « Aveux » du Prince Charmant fatigué qui n’en peut plus de tricher !
    Si le cœur vous en dit , pour un chaleureux moment d’émotion: https://youtu.be/W6LFJ_fSnbs

    @ Tia, tu n’as rien à te faire pardonner, le squat est ouvert ! Je me reconnais bien dans ce que tu écris. Les élixirs OUI ! Comme Bistorte que je me suis commandé (retrouver le contrôle de soi dans les moments de désorientation et ramener de la stabilité), Échinacée (pour renouer avec ses repères) et Pâquerette (pour prendre du recul, voir sa vie dans son ensemble) sont très adaptés à l’énergie du moment, j’approuve 100 % ! Merci de les avoir proposés

    @ Katia : Est-ce que cela va durer encore longtemps ? J’ai envie de dire qu’il y a le climat du ciel (tu sais comme la météorologie) et ce qu’on peut en faire de notre côté. C’est comme lorsqu’il y a un temps pourri pendant des jours et des jours, nous avons tous des réactions différentes: certains vont en profiter pour faire plein de choses chez eux parce que le temps ne leur permet pas de sortir et de « s’extérioriser » et d’autres vont être bloqués sans pouvoir rien décider parce qu’ils restent coincés derrière la vitre à attendre en maugréant que le soleil revienne. Personnellement j’ai d’abord choisi la première façon de gérer mais je n’ai pas tenu le coup car j’ai mis trop de pression alors je me suis retrouvée à pleurer d’énervement en constatant l’impossibilité de satisfaire immédiatement mes aspirations à concrétiser au dehors. Il est indispensable de comprendre cette comparaison, c’est dedans qu’il a les solutions tant que les planètes rétrogrades nous poussent à regarder ce qui se passe en nous et cela doit passer par des observations bienveillantes et profondes. Qui dit profond dit long et attentif. Aucune précipitation possible, on n’a pas le choix de faire autrement sans prendre le risque de la déception.

    Selon notre façon personnelle d’utiliser les planètes de notre thème personnalisé le temps de prise de conscience varie. C’est sur ce point-là que nous avons chacun une marge de manœuvre et notre libre-arbitre: en revenant à nous-même , quitte à nous éloigner des influences extérieures anciennes ou habituelles, nous pouvons échapper aux pires remous de ces moments collectifs car, en nous élevant au niveau de conscience supérieur, nous ne sommes plus dans les « bas-fonds » émotionnels du Nœud Lunaire Sud en Poissons. C’est comme être au sommet d’une montagne quand dans la vallée les brumes s’accumulent. Oups ! Décidément je suis très « Madame Météo » ce matin 🙂 !

    @ toutes les autres, merci et si vous avez des questions, je vous invite à lire tous les commentaires car d’autres ayant trouvé leurs solutions nous les partagent, sentez si cela vous fait résonance ! Vous vous trouverez ainsi plus entourée et c’est reposant pour le cœur.

    Michka

  11. Merci Michka !
    Tout ton propos fait écho positif en moi !
    Merci à toi qui croyais être en panne d’inspiration …
    Merci d’être et de diffuser cette belle personne que tu es, qui écrit des propos dégageant leur parfum de Vérité, d’Amour et de Joie d’Être.
    Merci aussi pour le texte de Monique Mathieu …
    Pour conclure ;’ajoute que ta nouvelle photo reflète bellement tes qualités de Coeur

    • Annie, tu as bien vu tout juste ! Quand je commence à paniquer genre « angoisse de la page blanche » je me demande si j’ai envie d’écrire quand même et c’est en général « oui » alors je m’y mets à l’aveuglette, je suis de toutes façons toujours « peu sûre du résultat » même quand j’ai peaufiné mes billets et passé des dizaines d’heures dessus !
      Beaucoup de choses inconscientes remontent tout le temps lorsqu’il s’agit pour moi de « me montrer » car cela réfère à des mémoires très inconfortables qu’il me faut chaque fois remettre à leur place en tant que de simples expériences du passé. Il me semble que ce sont comme des dossiers d’autres tranches de vies qui, animés d’une énergie autonome, tomberaient sans cesse de mes étagères pour se faire remarquer. On peut appeler cela l’ego, je crois !!

      Lors de la photo je parlais à ma dernière petite fille (elle a deux mois et demie !) dont je surveillais les ébats dans son parc et entre chaque « clic » je commentais pour elle qui me regardait tantôt évasivement, tantôt avec une grande attention. Elle se moquait bien de mes pitreries car elle était dans sa bulle de bébé mais pour moi, sa grand mère, elle n’est pas n’importe quel bébé, nous avons un bon feeling toutes les deux ! 😀

  12. MERCI Michka comme les autres personnes ci-dessus pour un manque d’inspiration, tu as trouvé les mots juste afin de lever le voile qui vient comme tu dis encore obstruer nos pensées.
    Mais c’est rassurant quelque part me semble-t’il puisqu’il nous ramène à la matière et à la VIE sur notre chère planète TERRE.
    Pour ma part j’avais l’impression d’être sortie de ma grotte depuis quelque temps mais hier fût une journée d’envie de rien !
    De plus ICI en Bretagne la pluie a tapée sur les carreaux donc impossible d’aller à l’extérieur, si bien que je suis resté » avec moi à l’intérieur.
    L’avantage c’est d’avoir pu me connecter avec mon cœur à mes guides très PRÉSENT et m’ont permis ainsi de vivre CE MOMENT intensément…
    Et puis j’ai pris mes pinceaux pour créer et rendre ainsi hommage à la VIE ! Lorsque je crée JE SUIS en VIE….
    N’est-il pas important D’ÊTRE dans la vie en faisant ce qu’il nous plait ?
    Rester SOI comme tu l’a si bien fais Michka sans chercher à étioler ou étrangler aucune partie de SOI.
    Je te souhaite une BELLE journée pour te donner « En Vie » de continuer à avancer vers cette douce et BELLE LUMIÈRE intérieure qui est la tienne…. ainsi qu’a vous tous et toutes qui parcourez ces quelques lignes remplies de mots pour effacer les « Maux ».
    Ensemble mettons les aux oubliettes et restons dans la PAIX et la JOIE… Qu’il en soit ainsi !

  13. Décidément, l’inspiration se poursuit….(à lire tes réponses).
    Je remercie l’Unité qui te conduit à nous réunir, tous, avec ces partages.Tous les messages laissés sont une douceur que j’absorbe.
    Merci pour Qui tu es, Michka, et bon chemin à toi aussi ! et à nous tous , ici.

  14. Bonjour Michka,

    Eh bien ce matin, suis envahie par les émotions en pensant à toute mon histoire familiale traversée….54 ans demain, et ce soir l’opposition avec Mars à mon Soleil VIII pile poil, ça bouge bouge à l’intérieur, ça ne fait que cela : morts et renaissances.

    Je vous embrasse, nous sommes tous des êtres fragiles avec une force à trouver et à développer pour passer n’importe quelle épreuve….Oui, le genre humain, Lelouch le décrit bien dans ses films, certes avec un peu de mélodie, mais quelques inoubliables comme  » un homme, une femme »,  » il y a des jours et des lunes », ou encore  » le courage d’aimer »… Pour ceux et celles qui souhaitent passer de bons moments cinématographiques décalés, bon dimanche et PL à vous.

  15. ….Le correcteur ortho fait des siennes sous ce Soleil Gémeaux, j’ai voulu écrire ci-dessus  » certes avec du mélo…. » , il nous met mélodie…Plutôt mimi la musique de Francis Lay, bien adaptée aux films de Claude Lelouch…
    Un autre que je recommande pour l’interprétation très forte d’Alessandra Martinez  » Hasards ou coïncidences »…. toujours un peu décalé le film Lelouchien…hihi.

  16. Bonjour Michka !

    il me semble bien que nous sommes tous embarqués dans le grand bateau AUTHENTICITE !! Qu’est ce qui est nous ,au milieu de tout ce qu’on a appris ou vécu ? Les identifications à un groupe ,une philosophie , à un groupe social , à un métier , à une famille avec ses codes ( alors là , quel boulot !! ) …. Je pense qu’on est tous concernés par le recul qui nous amène à nous demander qui on est vraiment et ce que l’on veut vraiment ,en dehors de ce que l’on pense de nous et de nos projections de ce que l’on voudrait être pour de multiples raisons ( et toutes ces raisons sont estimables parce qu’elles sont issues de notre chemin parfois chaotique , et de nos aspirations au beau qui ne s’est pas forcément manifesté par de la reconnaissance de la part de nos proches et connaissances )( il est difficile de ne rien attendre du tout !! ) … Mais je pense quand même qu’on est tous et toutes de belles personnes qui se trouveront quand elles arrêteront justement d’être dans cette attente qui ne vient que combler des « mal être  » …
    Je ressens beaucoup d’amour pour nous tous et toutes parce que nous sommes courageux (ses) , et que ça c’est merveilleux … Le reste ne sera regardé , après , que comme un chemin que l’on ne pouvait contourné mais qui aura été indispensable à notre grand réveil !

    je vous envoie , à toi Michka et à tous tes amis(es ) de ton site , plein de belles pensées et un grand paquet de tendresse ….
    Jackie

    • Authenticité, oui carrément, c’est un peu ma conclusion aussi. Et c’est vraiment intéressant de lire qu’on vit des choses qui semblent assez matériellement : Le coup du « tapis volant », des « règles du jeu qui ne cessent de changer » , des rendez-vous manqués, des choses ajournées, « comme si l’univers nous disait : A toi de jouer », lus dans les autres commentaires. Ces vécus et situations, si on y fait attention, font en fait il me semble effectivement aussi « tomber les dossiers « égo » de l’étagère », pour être vus.
      Peut-être parce qu’un dossier « égo » ne sera tout simplement jamais classé et rangé . Bôh, flûte, c’est pas rigolo…
      « A toi de jouer maintenant » = intègre vraiment ces « dossiers » maintenant ? Qui justement ne doivent pas être considérés comme des dossiers (à part, oubliés, occultés, refusés, classés…). Si l’égo se rappelle à lui-même, réagit ainsi, c’est parce qu’il a carrément besoin d’être intégré dans le processus d’évolution (il a peut-être dit Ok, ce n’est plus moi qui doit diriger les affaires, mais
      je ne vais pas non plus me laisser diriger ou oublier -par je ne sais quel contrôleur d’ailleurs!, j’ai besoin d’être intégré).
      On a mis tout ce qu’on n’aimait pas de nous, tout ce qui nous retient, nous empêche, etc, dans le dossier égo, ok, c’est bien, mais ce n’est qu’une étape de tri, clarification, compréhension. Si on en reste là, ce n’est sans doute que de la fuite. Et quand il se pointe, on sait de mieux en mieux le reconnaître, ok, c’est encore mieux, mais ce n’est pas non plus définitif sans effort récurent de conscience.
      L’étape suivante, je ne la connaît pas (!).
      (Vague sentiment que l’égo peut se fondre, se dissoudre, peu à peu, s’il est intégré. Unité, intégration…
      Et dans ce sens l’authenticité (avec soi! L’image envoyée aux autres, n’est pas le sujet, ce n’est qu’une conséquence) me semble effectivement une énergie clé.
      Le élixirs floraux nous aident vis à vis de nos émotions. Les fleurs s’adaptent à un environnement spécifique, rentrent en résonnance avec un écosystème émotionnel personnel. Dans ce sens, les élixirs peuvent nous aider à un rééquilibrage émotionnel, et donc à nous aider à une meilleure authenticité.

  17. Chère Michka,
    Moi aussi, je bois à ta source lumineuse et réconfortante.
    J’apprécie la synthèse ,une aide pratique pour ici et maintenant et la bande sons qui accompagnent la lecture.
    La bulle de ton bébé t’absorbe aussi!
    Merci,Merci,Merci de ta générosité et de ton Amour

  18. merci Michka, que dire de plus , les commentaires sont tous une preuve de l’Unicité que nous sommes, qui se traduit Au travers de chaque individu de façon différente sur le plan humain mais si semblable en réalité. je t’embrasse bien affectueusement car j’ai besoin d’offrir de la tendresse et je n’en a pas souvent l’occasion dans ma vie très solitaire. cela me rend triste. C’est le chemin en ce moment . Gratitude à toi ! continue de nous ensoleiller par les rayons lumineux de tes mots cela réchauffe.

  19. A la Belle Grande Dame Honnête,Généreuse et Lumineuse qui brille comme un magnifique diamant dans nos vies!
    Avec tout mon Fraternel Amour par delà le temps et l’espace…
    M.E.R.C.I pour T.O.U.T chantent les oiseaux…

  20. dicton du jour « l’avantage des oeufs fêlés , c’est qu’ils laissent passer la Lumière »…laissons-nous travailler par elle ?
    Muriel

  21. Merci Michka car tu as bien fait de poster ce ressenti car il me rassure grandement, vu que tous ce que tu décris je le vis aussi en ce moment ! 🙂

  22. Bonjour Michka ,

    Et bien, j’aimerais avoir votre fluidité d’écriture, en ce moment !
    Merci pour votre belle énergie apaisante. C’est toujours un moment de grâce de vous lire.
    Plaisir aussi de me sentir reliée à vous tous.
    Liliane

  23. Ah oui cette pleine lune ma mise en pleine état de conscience , et même d’entrevoir le mauvais de certaine personnes, les mauvaises habitudes .. l’oublis de mon **moi – m’aime **. Le retrait m’oblige de mon coté … Ainsi va la vie terne pour une vie plus précieuse plus heureuse.. Merci prenez soin de vous.

  24. Merci. Michka pour tout ce commentaire , depuis mon intervention du 7 Mars je suis dans cet état que tu décris .Merci ça me rassure….
    Je vous embrasse
    Joëlle

  25. … en guise de remerciement à mon tour, cette autre « Poésie verticale » de Roberto Juarroz qui fait écho à nos ressentis partagés :

    « Voyages de minuit.
    Retour des abîmes qui concernent
    le refuge d’êtres vivants, dans l’ombre,
    au bord de l’abîme total.

    On a essayé de se bander les yeux
    ou d’accéder aux cécités provisoires que la vie nous accorde,
    mais le pouvoir de la vision perfore tous les murs
    et nous fige dans la haute mer muette.

    Voyages de minuit.

    Après quoi on peut voyager n’importe où,
    et prendre dans la main la pensée
    comme une petite lampe votive
    dans ce temple dénudé. »

    bien à vous ~ Jean

  26. Je ne peux que saluer votre billet de ce mois-ci, car au final, en parlant avec votre coeur et en ayant laissé vagabonder votre plume (numérique) au gré de votre instinct et du lâcher-prise, vous nous avez offert là une analyse sincère et emprunt de vérité .

    Vous lire m’a permis de me sentir moins seule, de comprendre que les énergies actuelles bouleversent et interrogent notre être à tous et qu’il faut donc parfois accepter de se sentir déroutée, peu inspirée, un peu perdue tout en réalisant qu’il s’agit d’un passage et non d’un état-d’être irréversible.

    Pour moi, c’est un moment dans lequel j’ai choisis de mettre un peu de côté mes interrogations existentielles sur ma situation pourtant délicate et inversement de m’offrir, quitte à me forcer un peu, des plaisirs que je m’interdisais sans raison légitimes jusque là.
    Je profite aussi des instants simples, d’une ballade en forêt, même s’il pleut à torrent et que je me transforme en chien mouillé.
    Il s’établit alors une sorte de connexion intemporelle et vierge.
    Cet état semble vide mais je crois qu’il n’est pas stérile ou infertile et qu’en se laissant aller un peu à cet état d’entre-deux, cela nous permet de mettre un peu de distance sur les choses et sur soi.

    Pour l’instant donc, je me laisse un peu flotter, même si je sais qu’il faut que je soies prudente car je connais mes points faibles et sais que je peux facilement bifurquer vers une voie un peu trop déconnectée du réel, dont il m’est souvent difficile de partir tant ce monde d’évasion est apaisant et utopique.

    Tout est question de dosage et d’équilibre et çà, la nature sait nous le rappeler. Les orages de ces derniers jours sont pour moi toujours de très agréables moments car ils semblent relâcher toute les tensions accumulés et ses énergies qui s’en dégagent sont une vraie source de soulagement pour moi.

    Finalement, observer encore une fois nos esprits de la nature et se laisser aller à leurs énergies, n’est-ce pas là, une belle façon de vivre cette période étrange ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.