Pour une journée d’hibernation heureuse

 

 

montée en CimonCertains matins, comme aujourd’hui, et surtout en hiver,  je me lève du pied gauche. Oui ! Franchement d’une humeur morose et même colérique et, contre toute logique, je dois écouter profondément cette « mauvaise » humeur, la prendre en charge pour la transformer et en tirer le meilleur. Ces jours-là, vous en connaissez vous aussi, j’en suis sûre : involontairement coupés de notre radar intérieur, tous nos efforts pour nous recentrer sont vains et seules nos colères ou nos peurs répondent, nous n’attirons alors que les vibrations qui correspondent à une approche incomplète de ce qui se passe, nous voilà privés de tonus, de force, de motivations et d’idées nouvelles pour nous extraire de notre mal-être. Mon astuce personnelle est de me dire que j’ai les moyens et que je peux attirer des  énergies bienveillantes pour m’inspirer et pour arriver à me créer une journée remplie de tout ce dont j’ai réellement besoin. En fait, nous avons tous des compétences incroyables et des talents créatifs sur lesquels nous appuyer mais il est également avisé de chercher des bons conseils auprès de personnes expérimentées, cela peut nous permettre de repartir dans la bonne direction. C’est pourquoi aujourd’hui en particulier j’ai décidé de me relier à la sagesse de la nature et à ceux qui ont écrit sur les saisons.

hibernationOn est encore en hiver et notre humeur s’en ressent. Je réfléchissais ces jours-ci au fait que si nous étions des ours, des écureuils ou des marmottes nous pourrions nous retirer du monde dans notre terrier ou tanière, mettant notre corps en hypothermie et baissant notre métabolisme afin de traverser tranquille l’hiver à l’abri des conditions extérieures difficiles. Mais nous sommes humains et avons un corps d’humain, un job alimentaire, une vie sociale et surtout un mental en activité 24 heures sur 24, été comme hiver ! Là est peut-être la plus grande différence entre nous et les autres règnes, nous sommes tellement éloignés de notre nature et des cycles de la Terre que nous ne vivons plus en fonction des saisons, ni de nos aspirations d’homme ou de femme, surtout bien sûr dans les sociétés occidentales qui nous conditionnent à l’uniformisation et où la compétitivité règne en maître, au détriment de l’écoute des rythmes naturels. Et je suis aperçue que lorsque, mentalement, je me laisse embarquer par les autres dans leurs soucis, leurs « ronchonneries », je peux très vite me désolidariser de ma joie et me séparer de la sagesse de mon corps. Alors je dérive facilement vers des journées où je me trouve ensuite très éloignée physiquement de mes pratiques bienfaisantes habituelles, lesquelles sont (surtout dans la période d’hiver) très dans le retrait, le cocooning et la tranquillité (si possible auprès du feu) sans autre ambition que d’être bien.

Dans le plus ancien ouvrage de médecine chinoise traditionnelle, le Huangdi Nei Jing, il est écrit : « Pendant les mois d’hiver, toutes choses dans la nature se dessèchent, se cachent, retournent au domicile, et entrent dans une période de repos. Les lacs et les rivières gèlent et la neige tombe. C’est un moment où le yin domine le yang. Par conséquent, on devrait s’abstenir de l’utilisation excessive de l’énergie yang. On se retire tôt et on se lève avec le soleil. Les désirs devraient être modérés et l’esprit tranquille. Restez au chaud, évitez le froid, et gardez la peau couverte. Évitez la transpiration. ».

En effet, l’hiver est lié à l’élément eau, non seulement dans la tradition chinoise mais aussi dans la tradition ayurvédique, où l’hiver est décrit comme la période d’accumulation du dosha* Kâpha, combinaison de deux éléments, l’eau et la terre. Les caractéristiques Kâpha sur le plan individuel sont l’attention, la concentration, la structure, la stabilité, la compassion, la foi, l’accomplissement, la patience, la tendresse. Sur le plan organique, Kâpha est lié à la douceur du corps, la distribution de la chaleur, la force et l’endurance, le sommeil et la longévité.

Pour suivre le rythme naturel des choses nous avons à tenir compte de ces particularités de l’hiver. Tout ce qui est accumulé pendant cette saison génère dans cette saison les troubles liés à la moindre circulation des fluides, nos canaux énergétiques aussi se bloquent et si nous n’y veillons pas, nous pouvons moralement nous enfoncer dans la mélancolie et une forme de  procrastination ou d’inertie qui ne nous rend pas heureux, c’est la dépression saisonnière qui vient aussi du manque de lumière et de chaleur.

Faire des choses particulières pour notre corps en incluant dans notre planning de tous les jours des routines simples me semble très porteur de joie et d’équilibre.

Un-plat-rassasiant_width1024– Boire et manger chaud, consommer des légumes de saison ainsi que les épices piquantes, dont les vertus sont « échauffantes ».

– Dormir plus tôt et nous reposer plus souvent,  privilégier un sommeil de qualité : éviter les repas trop riches le soir ainsi que réduire les heures d’avant sommeil passées devant nos écrans (télévision, consoles, tablettes et ordinateur) qui maintiennent le cerveau dans l’illusion de la lumière du jour et retardent l’endormissement paisible. Cela paraît du simple bon sens mais ce n’est pas toujours si facile à mettre en pratique.

– Respirer, ah respirer ! Avez-vous remarqué que nous restons souvent en apnée pendant la journée, en raison du stress ?

Respirer, bien sûr, nous le faisons automatiquement tout le temps pour survivre mais ici je parle de respiration consciente. La méditation en pleine conscience et la pratique de la marche méditative sont accessibles à chacun de nous.  Évidemment, pour commencer, nous pouvons nous trouver plein de « mauvaises bonnes raisons » de ne pas nous y mettre et j’ai adoré lire l’article du Huffington Post sur  ce sujet (transmis par yoganova.fr et assorti de deux photos amusantes)

Vous le savez, si vous la pratiquez déjà, la méditation en pleine conscience va bien au-delà de ce qu’on croit et permet d’être connecté à la richesse de l’instant présent, nous permettant de traverser les moments d’émotions extrêmes sans être dans la « lutte pour en sortir ».

– Pratiquer de l’exercice physique.

Ce n’est pas la saison pour faire des sports intenses, surtout quand on n’y est pas habitué, car en hiver il est déconseillé de pratiquer de façon trop puissante, afin de ne pas épuiser nos stocks de forces. Ma préférence va à des exercices physiques modérés comme quelques postures de yoga ou de Qi-Gong spécialement adaptées à l’hiver : Une séance spécifique, par exemple, pour rééquilibrer Kapha  ou bien la posture de l’arbre en Qi Gong  et l’étirement assis qui permettent d’adapter notre effort à notre ressenti personnel

.- Pour gérer les émotions négatives et paralysantes favorisées par les énergies de l’hiver, je prends toujours des élixirs floraux. Je vous partage ici l’article  publié sur le site Deva-lesemotions « Préparer et traverser l’hiver en santé avec les élixirs floraux » qui est très riche d’informations sur le sujet.

crêpesEt, pour conclure ce petit billet, je me tourne vers l’avenir, nous cheminons vers la fin de l’hiver : Bientôt le Nouvel An chinois, le 8 février, celui-ci étant basé sur les cycles de la lune, et un peu plus d’un mois après ce sera l’équinoxe de printemps lors de l’entrée du Soleil dans le signe du Bélier.

En attendant, moi je me motive  pour traverser  mes petits coups de mou et je vais me faire une bonne crêpe au miel et au lait de riz. Miam ! c’est la Chandeleur, non?

Je vous dis à très bientôt, mes amis, en vous laissant ci-dessous plein  de liens pour des lectures sympathiques, agréables à lire et accessibles à tous !

Michka

 

En kiosque, le magazine Happinez N° 15 (https://www.happinez.fr/magazine) pour l’article « Suivre le rythme des saisons ».

Sur Internet, quelques sites :

« Hiver et Ayurveda : équilibrer Kapha » http://www.reseau-biloba.com/hiver-et-ayurveda-equilibrer-kapha/

« Médecine Traditionnelle Chinoise »  http://www.medecinechinoise.org/hygiene-de-vie.htm

« L’hiver en Médecine Traditionnelle Chinoise, le repos du guerrier intérieur… »  http://www.medecinechinoise-les5elements.fr/2015/02/lhiver-en-medecine-traditionnelle.html

« Conseils pour l’Hiver », en shiatsu, de Laurent Berthelot  http://www.nantes-shiatsu.fr/blog/shiatsu_et_medecine_traditionnelle_chinoise/conseils-pour-lhiver2/

« Qi Gong en hiver : Entrez en douceur dans la quiétude »  http://www.cours-qigong.fr/qi-gong-en-hiver-entrez-en-douceur-dans-la-quietude/

*Dosha : L’Ayurveda distingue trois sortes de constitution de base, ou humeurs, appelées doshas et dont les noms sont Vata, Pitta et Kâpha, ceux-ci résultant de la combinaison, dans des proportions différentes, des cinq éléments primordiaux : l’espace ou éther, l’air, l’au, le feu et la terre. Vata = air et espace ; Pitta = feu et eau ; Kâpha = terre et eau. Pour que nous soyons en bon état de santé il est nécessaire que ces trois doshas ou humeurs soient équilibrés, sans être en excès.

 

 

Pour rester informé(e)

Si le contenu de ce blog vous plaît et que vous souhaitez être tenu au courant des nouvelles publications, vous pouvez choisir de recevoir la notification de nouvel article.


Assurez-vous de ne pas faire d'erreur en entrant votre adresse mail.

Vous devrez impérativement confirmer votre adresse en cliquant sur le lien contenu dans le mail que vous allez recevoir. Si vous ne l'avez pas reçu dans la journée qui suit, vérifiez dans vos courriers indésirables.


Veuillez noter que, en l'absence de confirmation de votre part, aucun mail ne vous sera envoyé et votre adresse sera supprimée de notre base de données au plus tard dans le mois qui suit.

28 réflexions sur « Pour une journée d’hibernation heureuse »

  1. Sourires habillés d’infinie tendresse à te… lire… te conter… ra conter 😉 comme la petite souris qui vient… c’est un peu ce que je ressens à voir ton visage… à s’approcher pour voir ce qui se passe dans le Monde des… soi disants… Humains.

    Eh bien oui… parfois la morosité s’invite dans mon actuAlité… eh oui… actu… action… alitée 😉

    Sourires joyeux rien qu’à t’écrire ma toute belle âme amie,

    Comment je ressors de cet… état languissant… fatiguant ?

    En me posant la question : qu’est ce qui me rend joyeuse, heureuse ?

    A cette réponse, tout comme toi en cet instant, je m’adresse aux personnes que j’m en partageant l’envie du… moment.

    S’offrir le merveilleux cadeau du droit à aller… vers.

    Aller vers… ce qui me rend… heureux(se)

    Sans plus me… prendre la tête ou me dire… que c’est bête ou…

    Alors, comme en ce présent, je ressens la joie de me connecter là où tout se pose avec… douceur… paisiblement : le coeur.

    C’est avec une surprise non dissimulée que je me suis dit lorsque j’ai vu dans ma boîte mail qu’un courrier de toi était arrivé « mais aujourd’hui ni nouvelle lune ni pleine lune ou ??? »

    Et là, la joie de te découvrir tout simplement fidèle à toi même et venant à… nous/moi pour le simple plaisir de bavarder de qui tu es… en toute… simplicité.

    Merci d’être… toi

  2. merci Michka!
    ton billet reprend exactement ce que je me dis chaque hiver…j’aimerai hiberner , bien au chaud et pointer le bout de mon nez quand le printemps pointe.
    Alors en attendant de devenir une oursonne bien léchée « crêpe oblige »
    je passe cette période en ralentissant mon rythme !

    • Oui… ce Présent… Cadeau de la Vie offert par l’intermédiaire du site créé par Mic’ka… l’Uni…Vers la Lumière.

      C’est Ainsi que « ce » cygne que vous êtes… acCueille la Joie d’être… Vivante en ce jour de votre annivers’Aire… ère du Verseau… qui déverse à 😉 seau sur votre tête sa tendresse.

      Affectueusement,

  3. Ah bah la voilà la grosse flemme contre laquelle je râle depuis un moment , je marmotte ! Mais je vais aller visiter les sites que vous nous indiquez chère Michka …. parce que quand elle va se réveiller la bestiole risque d’être grassouillette et molassonne et je vais ENCORE râler ! Merci de veiller sur nous.
    Tendresse

  4. Il tombe vraiment bien ce petit billet !
    Cette journée était en effet en train de me faire un peu basculer vers ma grotte, et j’ai moi-même ressentie l’immense envie d’hiberner, de me blottir dans la petite maison en bois de mes 2 petites rattes (qui dorment énormément à cause du froid) et de ne plus bouger !

    Malheureusement, mes rattes m’ont viré à coup de pattes (rire) soit disant que je prendrais trop de place pffff….

    Bref, cela fait du bien de vous lire, et, c’est tout bête, de se sentir moins seule aussi !

    Alors, bon, aujourd’hui, j’ai procrastiné, bougonné, traîné du pied, me suis découragée…. Mais ce soir, je vais donc plutôt me cocooner et m’offrir un peu d’affection.
    Et demain, les bonnes ondes seront de retour, les énergies seront rechargées et hop !

    Merci beaucoup d’avoir partagé cet élan et su apporter, comme à chaque fois, de précieux conseils pour ne pas laisser s’installer les mauvaises vibrations.

    Bonne crèpe à vous !

  5. Comme Marie Paule, je me suis dit : tiens, chouette ! des nouvelles de Michka ! mais que se passe-t’il ? ce n’est pas une pleine lune aujourd’hui !… Et là, comme d’habitude, le grand plaisir de lire ton partage et de sentir que nous sommes plusieurs à vibrer au même rythme.
    Ce côté bougon, envie d’hiberner, de rester au calme dans ma petite maison au milieu des bois…
    Mais, voilà, comme tu le dis si bien, certaines nécessités nous obligent à aller à l’extérieur… Et ce matin, j’avais tellement plus envie d’aller me promener dans les bois que je n’ai pas réussi à m’habiller selon l’ambiance de mon travail !… Alors j’y suis allée en tenue de ballades champêtres : le pantalon, le gros pull, les bottes et le manteau chaud… il ne manquait que le bonnet, l’écharpe et les gants en laine… 🙂 Mes collègues ne comprenaient pas bien….. dans des bureaux, cela faisait un peu désordre.. 🙂
    Grâce à ton message, je suis rassurée : c’est normal !
    Et demain, on verra.
    Merci pour tes partages qui raisonnent si bien en nous !
    Bonne soirée et bon appétit à tous les gourmands ! 🙂

    • Waouhhh !!

      Que j’m votre… authenticité !

      Merveilleuse « action » que d’arriver à votre… travail avec les vêtements de votre… Coeur de l’UnsTemps.

      J’adore !

      Une déliCieuse manière d’assumer le… Présent de son… Coeur.

      Merci pour le clin d’oeil 😉

      Continuez ainsi car… en vous habillant de la… sorte vous avez déMontré à vos… collègues que la vie est habillée de… fantaisie et qu’avec elle la joie vient à se… manifester d’être en Accord avec… Soi.

      Infinie tendresse à vous,

  6. Ah ben ça, je suis tout à fait d accord avec vous!!!!
    L hiver c est fait pour « marmotter » et pas pour s éparpiller en tous sens et supporter les énergies négatives des autres!!
    Dur dur dans le contexte de vie qu on nous impose!!
    Alors il faut, non pas attendre cela des autres, mais S’ OFFRIR du bon temps, SE dorloter avec ce qui nous fait du bien!!!!!!!…même si ce n est que quelques minutes par jour!
    Et quel endroit le mieux adapté à nos propres vibrations que notre grotte/chez soi…
    Hibernation est le maître mot de l hiver.
    Alors hibernons!!!

  7. Merci pour ce beau message. Depuis quelques temps j ai plus de mal à me centrer, parasitée par mon mental qui n a pas pris ses quartiers d hiver :). Votre message a apporté de la lumiere à mes questionnements. Je vous remercie pour tout l amour et la lumière que vous transmettez.

  8. Très chère Michka c’est avec toujours autant de bonheur que j’ai parcouru votre message. Tous ces mots couchés m’ont amenés à libérer les maux actuels liés comme vous dites à cette sorte d’hibernation que nous traversons tous dans le moment présent.
    Nous sommes en quête de nous même et de nos sens qui se décuples pour beaucoup d’entre nous. Au cours de mes journées de consultation je peux entendre les même paroles par toutes ces personnes qui viennent chercher guidance ou réconfort.
    Tous ont besoin de Douceur, Amour et Bienveillance, ce que je m’efforce de transmettre avec humilité. Aussi lorsque le vent souffle un peu plus que d’ordinaire je vais sur votre site et vos textes me permette de me recentrer…. MERCI de tout mon cœur…. Que la Paix et la Lumière éclaire votre grotte hivernale pour continuer à nous transmettre la Lumière touchant nos cœurs. Belle et douce Nuit Michka

  9. merci Michka pour ce petit billet doux de l’hiver , juste pour le plaisir de te lire … mon dosha est Kapha , donc je me suis bien reconnue … et j’ai apprécié le fait que pour une fois , cela ne parlait pas astro … je reste une fan et inconditionnelle , bien sûr … mais des fois , c’est bien de sortir des sentiers battus … à refaire … au gré de tes humeurs … merci de ton partage , et de ton authenticité . <3

  10. Bonjour Michka,

    Quelle heureuse surprise de te lire ce matin. Moi aussi depuis toute petite je voulais hiberner comme els ours et je trouve que ce serait tout à fait normal.
    ça fait plaisir de voir que l’on est pas seule à être comme ça et à penser comme ça !!!
    Merci pour tes bons conseils
    vivement le printemps qui se trouve en avance!!
    milles pensées positives t’acccompagnent
    Corinne

  11. Ce jour, cet instant, c’est tout ce dont on est sûr, et c’est ici et maintenant que nous pouvons vivre ce que nous voulons vivre dans les limites qui nous sont imposées par les circonstances.

    Avec Joie !

  12. Merci Michka de nous exprimer votre ressenti c’est toujours si bien écrit !! et si juste … pour transmettre à ceux qui n’ont pas encore pris conscience de l importance de poser un regard sur cette façon d’être et de vivre en lien avec ce qui nous entoure . En harmonie au moment ou on se connecte à « soi – M’aime » et aux autres mais en présence de lui … L uni- vers ! ici et maintenant … Chaleureusement K ti

  13. Merci pour ce nouvel article très intéressant qui me conforte dans ma vision de la MTC que je suis de près depuis quelques temps déjà.
    Je trouve que suivre les saisons, est très simple et efficace, en ce qui concerne notre santé et notre bien être, et quand nous sommes « en accord » nous nous sentons tellement mieux ! Merci encore pour vos articles qui sont toujours très agréables à lire et très riches d’enseignement. Portez vous bien et bonnes crêpes…Catherine

  14. Génial ! Merci de ce petit post avec tous ces conseils et liens.
    Je vais aller visiter tout ça.
    Connaître les énergies du moment est essentiel pour s’y caler, et ne pas essayer de lutter contre. Si on est dans le mouvement (en l’occurrence, le Yin de l’hiver), ça va bien, si on lutte contre, on le contrarie, et forcément, ça ne va pas (et on ronchonne après soi-même). Image : si dans une zone limitée à 30km/h j’essaie de rouler à 70 Km/h, forcément, ça ne va pas aller 🙂
    Je m’étais justement intéressée à cela récemment, et j’avais trouvé ceci : http://www.nantes-shiatsu.fr/blog/shiatsu_et_medecine_traditionnelle_chinoise/conseils-pour-lhiver2/
    Comme cela m’intéresse bien, je partage aussi ci-dessous ce que j’ai découvert sur le sujet, en résumé. L’hiver est la saison du rein, et le rein, c’est avant tout la réserve de notre énergie vitale ! Ce n’est pas rien. Mais c’est aussi, nos origines, nos ancêtres, nos racines. Egalement la balance, le choix, l’équilibre, et donc l’ancrage – au milieu du corps, ils sont relais, en profondeur, entre les pieds et les oreilles, qui marchent eux aussi par paires, ces trois paires qui assurent notre équilibre, notre station debout, ont d’ailleurs toutes grosso-modo la même forme (de haricots). Et c’est également le réseau principal de la gestion, du filtrage, de l’évacuation de l’eau. Et l’eau, c’est le véhicule des émotions… (qui stagne, qui envahit, s’infiltre, ou qui coule et circule bien).
    De même, comme la sève des végétaux qui redescend l’hiver vers les racines, dans le sol, en profondeur, à ces origines, mettant en repos, au ralenti, la vie extérieure des plantes, et ceci pour remonter, être plus forte, revigorée, neuve, au retour du printemps, notre énergie à nous doit sans doute faire de même.
    Sinon, en théorie, le Yang a commencé à revenir tout doux fin décembre (comme la durée d’ensoleillement qui repend très lentement le chemin de la croissance), et son retour est plus net à partir de mi février. Du coup, comme le froid sec et Yang, c’est bien, pour suivre l’énergie, de commencer en février à aller se balader dans le froid sec de l’hiver (moment où la sève va commencer d’ailleurs à remonter tout doux pour les végétaux, et pas un hasard si pour les orientaux, c’est le début de l’année – Nouvel an chinois) car là pour le coup, ça peut être très revigorant de se caler à cette énergie Yang qui revient. Avec des crêpes au retour de la balade bien sûr !

  15. Merci encore et encore … à vous lire chaque fois Michka ainsi que toutes les personnes qui posent quelques lignes … je me sens enfin NORMALE … lololol. Oufff, Je ne suis pas la seule …
    Je vous souhaite donc à toutes et tous de bonnes crêpes, un peu de douceur ne peut pas nous faire de mal … bien amicalement …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.