Pleine lune en Lion – 24 janvier 2016

Bonjour mes amis,

Encore un immense merci pour vos vœux de bonne année dont j’ai été nourrie depuis ces dernières semaines, je suis heureuse de vous savoir si nombreux et ravie de vous retrouver pour cette Lune en Lion, qui sera dans sa plénitude cette nuit, à 2 h 45 pour la France (soit 1 h 45 UTC). Mais, avant d’aborder mes inspirations spécifiques à cette phase de lunaison, je désire la situer dans le contexte énergétique plus global induit par un alignement planétaire extraordinaire qui a lieu du 20 janvier au 20 février 2016. Et ensuite je vous rappellerai ici comment nous sommes reliés collectivement aux planètes et à tout notre système solaire. En effet, bon nombre de personnes sont très chahutées par l’ambiance « cosmique » et croient qu’elles ont « un problème personnel » mais (peut-être cela vous sera-t-il réconfortant de le savoir ?), nous sommes tous soumis au grand chahut du Ciel qui s’en donne à cœur joie pour transformer ce qui doit l’être vers le meilleur avenir pour la Terre et ses habitants de tous les règnes. Même si nous n’en sommes pas tous au même stade face à ces énergies en tant qu’individus, nous sommes cependant tous dans la même galère et devons ramer (avec le sourire ou en nous lamentant cela fera toute notre différence !)  …Pour affronter nos pensées et nos émotions, notre attitude dans la façon de procéder est prépondérante et nous avons le choix, nous sommes tous des co-créateurs, c’est de cela que nous parle l’axe Lion Verseau où se produit cette Pleine Lune.

alignement planétaire

Comme je ne suis pas exemptée des bouleversements qui agissent sur notre vibration en tant qu’être humains et sur nos nécessaires efforts, je me sens très concernée par cette réflexion partagée. Côté astronomie, nous pouvons observer ces planètes à l’œil nu en nous levant tôt, j’ai trouvé quelques informations ici et sur le sujet. Et, d’un point de vue plus ésotérique, cet alignement met en évidence les fonctions humaines qui sont liées à ces cinq planètes : Mercure, la pensée et la communication ; Mars, l’action et l’engagement physique ; Vénus, l’attachement et les émotions ; Jupiter, la chance et la connexion à notre part divine ; et Saturne, l’acceptation de prendre toute la responsabilité de notre vie.

J’ai bien « senti passer » la période Capricorne qui, à défaut d’être rigolote (ça on le savait, on ne rigole pas dans le Capricorne !) fut très propice à la transformation, et notamment lors de la nouvelle Lune en Capricorne, avec tout ce qui était encore pesant et que j’ai/nous avons/ entrepris de libérer. Nous sommes au milieu de ce cycle de lune en Capricorne qui a commencé le 10 janvier. Chaque nouvelle lune est un début, c’est l’occasion d’entreprendre quelque chose de neuf : en l’occurrence ce que nous pouvons entreprendre avec le Capricorne, c’est de laisser partir l’ancien lorsqu’il est devenu obsolète ou inadéquat, l’ancien sous toutes ses formes : nos anciens attachements, nos anciennes attentes et ambitions, nos anciennes pensées. Et, en parallèle, la force du Capricorne nous enjoint de nous structurer en nous-mêmes, de manifester une certaine discipline afin de persévérer dans notre exercice au quotidien, de prendre notre pouvoir, c’est notre part de responsabilité qui se manifeste dans la fonction de la planète Saturne. Il s’agit de créer un nouveau système de pensées, une nouvelle manière de gérer les émotions et de prendre notre plein pouvoir, tel est le rôle de Pluton en Capricorne qui agit à la fois sur les grands systèmes (et sur nous en tant qu’Humains jusqu’au niveau cellulaire. C’est l’astre de la transformation et de la destruction pour renaître.

Du point de vue de la numérologie, en 2016, nous sommes dans une année universelle 9, ce qui est le chiffre de l’achèvement d’un cycle de neuf années et de la préparation du cycle suivant. Il est important pour chacun de bien terminer et faire le tri afin de préparer le nouveau cycle suivant. Voilà pourquoi j’ai commencé par évoquer Pluton en Capricorne qui est l’artisan  premier de ce changement.

Je vous partage cette citation dont l’auteur est Anna Merkaba, traduite par Marinette Lépine :

«  Cette année est vraiment celle de la création, des nouveaux commencements et de terminer ce qui est en cours. Gardez cela à l’esprit alors que vous voyez certaines portes qui se ferment pour vous. Rappelez-vous que lorsqu’une porte se ferme, une autre attend d’être ouverte. Soyez ouvert aux diverses opportunités qui se présentent à vous. Permettez à cette belle énergie d’imprégner la totalité de votre Être et de vous aider à la naissance de ce que vous souhaitez vraiment! »

 

Le soleil en Verseau éclaire le signe de l’Humanité et de la connaissance par la pensée conceptuelle. J’ai partagé, l’an dernier à cette époque, ma vision de la spiritualité au travers du Verseau mais cette année je sens que j’ai évolué vers une nouvelle vision: le Verseau devient l’occasion de manifester ce que nous avons en nous, TOUT ce qui fait ce « nous » et d’apporter chacun notre individualité, notre touche de spécificité et notre particularité à l’ensemble, comme une participation, une collaboration.

En ce sens, je nous trouve tous parfaitement égaux et (j’ai envie de le dire) parfaitement merveilleux ! Ce qui peut nous faire croire que nous ne sommes pas nantis des mêmes dons ou des mêmes chances est le produit de notre pensée faite de préjugés et de comparaisons avec des modèles stéréotypés ; ou de notre attachement à des émotions issues de la convoitise et des désirs inassouvis engendrant de la frustration. Mais tout cela fait partie du processus de libération par l’amour.

Bien sûr, certains d’entre nous ont pris un peu d’avance par rapport à d’autres sur le chemin et de ce fait, ils sont devenus nos éclaireurs et merci de tout cœur à eux. Ils portent la connaissance universelle en montrant l’exemple de leur belle énergie qu’ils mettent au service du plus grand nombre. Ils n’ont pas peur d’affirmer les vérités qui les animent (alors qu’elles sortent totalement des entiers battus)  et  ne s’en tiennent plus à des concepts sociaux ni religieux qui, souvent encore, séparent les gens plus qu’ils ne les rassemblent. La seule façon de nous réunir tous c’est l’amour, celui qui vient du cœur et ne connaît aucune ségrégation. Et si cela paraît encore lointain pour certains d’entre nous (peut-être pour beaucoup d’Humains cela relève-t-il même encore de l’utopie), nous avons dans notre vie individuelle la possibilité de le pratiquer au quotidien. La lune en Lion est dans ce signe de l’amour et du cœur, elle est l’occasion de nous pencher encore une fois sur nos blessures pour les libérer.

C’est un moment pour prendre conscience de la façon dont nous nous considérons nous-même en matière de valorisation et estime de nous. Comment nous aimer ? Observons d’abord le conte nu de nos pensées et de nos paroles. Voici un clin d’œil à une de mes amies qui, tout à l’heure, me parlait de la « vieille bique en elle » lui sapant la confiance. Je lui ai dit spontanément qu’aimer cette « vieille bique » et la caresser dans le sens du poil lui serait certainement réconfortant.  Car si nous sommes encore dans le jugement et la dévalorisation, c’est que nous regardons notre petit nombril sous l’influence d’un mental séparatiste qui juge et préjuge (il y a là une idée de censure qui est à bien remarquer) au lieu de discerner avec sagesse tout ce que la nature nous a donné comme cadeaux. Mais même si nous en sommes « encore là » ce n’est pas « grave » ni surtout critiquable, observons juste ce » là où nous en sommes », quel amour et valeur nous nous accordons en tant que Créature. Je dis « créature » car je suis infiniment convaincue d’appartenir à cet ensemble qui est la Création ou l’Univers, issu d’une grande intelligence cosmique, bienveillante et sans jugement. C’est pourquoi nous pouvons à tout moment dédramatiser pour échapper à la souffrance que notre mental inférieur génère quand il analyse ce qui n’a pas lieu de l’être et disséquant à l’extrême son propre raisonnement. Bref ! Le mental se la joue Grand Manitou et nous enferme. Regardons-le et changeons notre façon de lui accorder la première place. Le Lion est relié au Cœur, au feu de l’intuition et à l’enthousiasme qui vient de notre élan de joie. Plus nous cultivons ce qui nous rend joyeux, plus nous nous éloignons du jugement. Et faisant ainsi, nous rayonnons à notre tour comme ceux-là mêmes que nous admirons pour leur chaleur humaine. Il n’y a rien à jeter, ni changer, ni supprimer, juste aimer ce qui est en nous.

Honorons ce processus ! Personnellement j’ai quelques astuces, bien sûr, la principale est de toujours regarder vers le haut, vers ceux qui sont déjà rayonnants, j’ai des guides célestes invisibles et des maîtres humains dont je chéris les enseignements et pour lesquels j’ai beaucoup de gratitude. Voilà ce qui m’aide à sortir de mes propres miasmes lorsque mon corps me fait souffrir ou que les peurs inscrites dans mon karma reviennent en force : La gratitude et la reconnaissance. Ce sont des attitudes qui élèvent réellement l’âme humaine. Mais toute la Création elle-même (avec la nature, les plantes et les animaux) est riche de modèles et de leçons. Il faut juste nous extraire de nos drames, de notre histoire personnelle et quand nous nous sentons ainsi reliés par des fibres invisibles mais puissantes avec les autres Créatures, nous avons accès à davantage d’ouverture du Cœur.

C’est cela le Verseau : l’universalité. Lors de la Pleine lune en Lion nous pouvons en prendre conscience et dans la nouvelle lune en Verseau qui suivra, le 8 février, jour du Nouvel An Chinois, nous pourrons encore davantage mettre en œuvre notre participation.

PL

Actuellement Mercure en Capricorne est conjoint à Pluton ce qui veut dire « transformer nos pensées » et, encore rétrograde jusqu’au 26 janvier, il nous incite à l’introspection plus qu’à l’expression verbale, le chemin est de maîtriser nos pensées et notre communication. Le « retour de bâton » est de plus en plus rapide, lorsque nos pensées sont émises, c’est ce qu’on appelle la loi de la cause à effet ou karma, ce que j’émets me revient, il n’y a plus aucun mystère sur le sujet maintenant car nous connaissons tous la loi de l’attraction.  Ce retour peut  être aussi un retour d’affection » bien entendu lorsque nos pensées sont aimantes et justes. Avec Pluton il ne s’agit pas seulement de diplomatie mais d’authenticité et de lucidité profonde  Nous sommes des aimants, ni plus ni moins, et ce que nous attirons correspond à notre vibration. Observons nos pensées et surtout nos « arrière-pensées » qui sont les plus actives en termes d’auto censure. Et assumons de les changer pour nous accorder de plus en plus de gentillesse et de compassion. Face au fluctuant Soleil  en Verseau dont elle renvoie les rayons, la Pleine Lune de ce soir nous parle de bien mettre en lumière nos manques affectifs, nos blessures et tout ce qui rend notre ego et notre enfant intérieur encore souffrants. Reconnaître nos faiblesses et nos fragilités pour mieux les aimer et les accueillir, au lieu de faire tout pour nous « en débarrasser ». Il n’est pas de guérison sans confrontation à cette part de nous qui souffre. Nous tourner vers la lumière c’est « mettre en lumière » ce qui nous empêche encore de croître (sur le plan de l’évolution) et de guérir. Ce n’est pas nous détourner de nos peurs et de nos malaises mais, au contraire, c’est les envelopper de douceur et d’amour parce que nous sommes des Humains et non des robots. Nous avons choisi de participer à l’élévation de l’Humanité, même si nous l’avons oublié. Nous avons choisi de vivre en cette époque de grande mutation et de traverser ces vagues de turbulences. C’est cette certitude qui nous donne la force intérieure de dépasser nos propres enfermements et de trouver le courage nécessaire à notre « mission de vie », laquelle est toujours d’abord centrée sur la transformation de nos souffrances plutôt que sur des actions extérieures.

Vénus en Capricorne révèle nos valeurs et montre nos accrochages au passé. Les résolutions du Nouvel- An, par exemple, après les enfermements subtils dans les traditions et réceptions de Noël (un sujet sur lequel je suis devenue experte !), sont souvent des  « tue-l’amour de soi » car elles nous enferment dans des carcans d’obligations qui dépassent nos possibilités et surtout se basent sur des ambitions d’un autre temps, plus du tout adaptées au basculement du monde dans le chaos. Les meilleures valeurs du moment sont toutes différentes et elles se révèlent dans le carré Vénus en Capricorne –Jupiter en Vierge. Ce carré va devenir un aspect bénéfique lorsque Vénus va avancer mais, pour l’heure, c’est encore un grand défi : il s’agit de nous concentrer sur les petites choses de notre vie, le quotidien, notre petit monde de tous les jours et nos routines. Vénus est alors la messagère de notre stabilité et de notre harmonie intérieure, la sérénité vient de la focalisation. Ce qui est renforcé par le message du maître Saturne : situé en Sagittaire, signe qui vise l’essentiel,  définit des buts élevés mais aussi redonne l’optimisme et la foi. La foi naît donc de cette perspective particulière : plus je me concentre sur mon quotidien, plus je suis dans l’incarnation de ma spiritualité (Sagittaire) et  plus j’assume ma part de responsabilité dans la co-création de ma vie.

Jupiter c’est la chance, la bonne étoile, ce qui fait croire au Ciel, et en Vierge le ciel prend des allures très terre à terre, il est dans la matière et dans le temps, dans la gestion de celui-ci, avec de l’organisation, de la méthode et un certain goût pour apprendre. Cela suppose une forme d’humilité car, pour apprendre, il faut d’abord reconnaître que nous ne savons pas tout. Ceux d’entre nous, qui fuient la routine ou ont du mal à s’incarner et à se faire aux lois de la matière,  seront plus déstabilisés que les autres car ils s’exposeront aux énergies de l’inconscient  collectif (lesquelles sont très instables et dans une forme de pouvoir sur les esprits) ou ils se mettront dans les courants de chaos d’Uranus (qui sème plus de guerre que de tranquillité). Au lieu de se caler à l’abri du sage Saturne (ah oui, il faut être patient avec Saturne mais bon c’est du solide !)  et sous l’aile de Jupiter le protecteur (et là il faut avoir la foi, oh ! pas en nos pauvres petits égos souffrants mais en notre part inspirée) le fait de se laisser emporter par le flot d’informations contradictoires qui se déversent sur le monde est encore nuisible pour les personnes qui n’arrivent pas à se centrer ou à s’ancrer dans le corps physique et le temps terrestre. Ce sont celles qui souvent jugent le monde et le réprouvent ou cataloguent les gens en bons et mauvais. Comprenons que tout jugement (sur soi ou sur autrui) attire de l’univers un retour aussi négatif que la pensée émise : un accident, un imprévu, une maladie, une dispute, une contrariété ou une perte… Ce sont cependant des moyens que nous avons choisis pour évoluer car si ces boomerangs sont causes de souffrance, c’est encore pour beaucoup de personnes  de la souffrance que naît la transformation. C’est une croyance répandue mais dont on peut faire le constater fréquent : l’humain a besoin d’être insatisfait pour avancer. Pourquoi pas ?

Avec Uranus en Bélier, c’est le tumulte mental assuré, si nous continuons à fonctionner « comme avant », impossible d’échapper à l’agitation mentale qui est incluse dans cet appel à l’éveil ! C’est dans la vie de tous les jours et dans la matière qu’est la bonne réponse, pas dans les cogitations ni les concepts.

Dans cette phase connectons nous à ce qui nous fait du bien et mettons- nous à l’écoute de nos besoins, reconnaissons nos besoins, ceux qui dépendent de notre propre action et non des autres personnes (la lune noire en Balance demande à couper toutes les dépendances affectives et relationnelles). Bien sentir  les besoins  passant par le corps (Nœud Nord en Vierge conjoint à Jupiter) car les solutions sont très pragmatiques : Faisons ce qui nous donne du bien-être que ce soit manger, nous reposer, aller nous acheter un petit truc, écouter une bonne musique, sortir prendre l’air ou dormir, regarder un film, prendre un bain, dessiner ou écrire, etc. Si l’instant ne le permet pas tout de suite, mettons-le sur notre agenda et programmons le temps nécessaire en priorité dans notre planning. Créer notre vie et choisir la joie dépend de nous.

Observons une à une toutes les pensées comme «  non, je vais grossir » ; « je n’ai pas d’argent pour ça » ; « que va dire mon patron, mon voisin si … »; « je n’ai pas le temps de faire ça, j’ai du boulot, moi » etc.  Observons toutes ces pensées qui viennent contrarier notre désir et notre nouveau plan ; ce sont des choses qui reviennent du passé et que nous avons entretenues depuis des années dans nos croyances. Voilà le moment- clé de les mettre en lumière et de les regarder attentivement car elles reflètent exactement ce qui nous bloque dans notre transformation et notre envol vers une vie plus salutaire et légère : il peut s’agir d’un comportement toujours réitéré et qui reproduit donc sans cesse les mêmes frustrations. Il peut s’agir d’injonctions intériorisées que rien de concret ne confirme dans la vie quotidienne mais auxquelles nous nous cramponnons, histoire de bien procrastiner et de nous saboter nous-mêmes dans nos élans à force de perfectionnisme ou de jugements. Parce qu’évidemment tout près, tapi dans l’ombre, est l’inéluctable sentiment de culpabilité de ne pas avancer assez vite !

C’est là qu’il est question désormais de choisir et ce que Mars en Scorpion promet c’est de nous donner force et détermination pour passer à l’action. Mais il faut faire preuve d’authenticité et de lucidité (Scorpion) et vraiment agir sans repousser à plus tard. Agir pour être bien, agir pour ne plus avoir à nous confronter à ces malaises intérieurs qui nous font réitérer notre karma, sous l’action de Saturne. Agir pour nous-même c’est reprendre la responsabilité qui nous incombe et nous pouvons tous le décider.  Nous avons tous cet immense pouvoir et ce grand libre-arbitre de décider pour nous en fonction de ce que nous sentons. Si nous ne sentons pas encore très bien nos besoins, nous pouvons cependant décider, par exemple cela peut passer par demander de l’aide ; mais quelle que soit l’option, l’essentiel reste le même : décider de ce que nous voulons atteindre, obtenir et nous donner les moyens d’y arriver.

Et enfin, nous encourager encore et encore, nous féliciter, sans faux-semblant, sinon qui le fera à notre place? N’attendons plus de permission extérieure pour être heureux et dans notre vérité !

Belle Pleine Lune à tous, à l’écoute de votre cœur et au contact de la chaleur de la lumière qui est en chacun de nous.

Avec tout l’amour qui brille sur ce monde,

Michka

 

 

 

 

Pour rester informé(e)

Si le contenu de ce blog vous plaît et que vous souhaitez être tenu au courant des nouvelles publications, vous pouvez choisir de recevoir la notification de nouvel article.


Assurez-vous de ne pas faire d'erreur en entrant votre adresse mail.

Vous devrez impérativement confirmer votre adresse en cliquant sur le lien contenu dans le mail que vous allez recevoir. Si vous ne l'avez pas reçu dans la journée qui suit, vérifiez dans vos courriers indésirables.


Veuillez noter que, en l'absence de confirmation de votre part, aucun mail ne vous sera envoyé et votre adresse sera supprimée de notre base de données au plus tard dans le mois qui suit.

48 réflexions sur « Pleine lune en Lion – 24 janvier 2016 »

  1. Chère Michka, voilà qui me laisse sans voix tant ton approche est claire et comme toujours simple et lumineuse. Merci pour ces conseils éclairés auxquels mon mental refuse encore souvent de se plier et qu’il désire pourtant suivre. Quelle activité à plein temps que de s’aimer soi-même en accueillant toutes les facettes de notre humaine condition…
    Belle pleine lune à toutes et à tous.

  2. Chère Michka,
    Gratitude de ce merveilleux partage, authentique, inspirant, bienveillant.
    Que de sages clefs de compréhension et d’évolution vous nous partagez, avec des mots simples et vibrants.
    Merci, votre texte me fait du bien :-).
    Je le partage.
    De tout coeur, Anne-Solenn

  3. Bonjour ma chère Michka.
    Je me suis levée ce matin pour observer les planètes et les remercier du chemin que j’ai parcouru surtout ces 3 dernières semaines où j’étais déprimée comme il y avait bien longtemps.
    Je te remercie de ton billet que j’attendais immatiemment et qui, comme toujours répond à l’état émotionnel du moment.
    Et je te remercie de tes conseils. Belle journée à toutes et tous et Michka, bisous du cœur plein de lumière de cette belle pleine lune de cette nuit.
    La photo est magnifique.

  4. Merci encore et toujours pour ta générosité de partage…
    De mon coeur à vos coeur…

    (¯`*´¯)
    `*.¸.*
    ¸.•´¸.•*¨)¸.•*¨)
    (¸.•´ (¸.•´ .•´ ¸¸.•`¨•

  5. Ton message ce matin, Michka, éclaire de sa lumineuse simplicité ce que je viens de traverser ces dernières semaines et, plus particulièrement, comme en point d’orgue, ces dernières 24h.
    Merci pour le bien que cela fait.
    J’ai fait mes rituels symboliques de détachement, ayant identifié deux processus limitants. La « pensée » symbolique est précieuse car elle squizze le mental inférieur et nous relie à notre plus belle dimension. L’image a sa magie que la raison n’a pas…..:)
    Je profite de ce message pour te souhaiter une année nouvelle dans la lumière et la chaleur des coeurs.
    Eve

  6. merci Michka, un véritable éclairage sur ce que je vis ressens et m’efforce d Etre au quotidien. Cela me donne l’impression d’Etre bien calé avec l’Univers : « unie – vers- elle  » universelle joli …je t’embrasse affectueusement

  7. Je suis très contente de m’être abonnée et je sentais en lisant que c est ce que j attendais, la lumière qui va pouvoir m aider à avancer et j espère moins souffrir merci je vais lire et relire cette nouvelle pour m en imprégner et attendre la prochaine avec impatience
    Merci à vous ,un grand merci

  8. MERCI encore une fois pour vos mots et cette intuition partagée qui nous permet de continuer à vivre. Je vis en ces jours les pires moments de mon existence et une souffrance inouïe.J’ai perdu la Femme de ma vie qui pars maintenant pour un autre. Mon amour pour elle est aussi plein, aussi pur qu’au premier jour. J’explose d’amour pour elle et je dois accepter qu’elle continue son chemin sans moi. De toute mon âme je souhaite qu’elle soit heureuse et épanouie et je crois qu’elle a choisi le bon chemin. Mais moi je crève de rester là sans elle, seul et désemparé …..le mal que je ressens me semble incommensurable, alors je pleure des litres et des litres…et j’ai tant de gratitude envers elle pour les 9 ans que l’on a vécu, elle m’a donné tant de bonheur et d’amour, qui sont là dans mon coeur et qui maintenant débordent en souffrance et désespoir. MERCI encore, vos mots sont des bouées de secours.

    • Jacques, Votre sincérité dans votre partage me… touche et je viens à vous… comme la petite âme que « je suis » toujours un peu… Mère et qui aime à répandre son amour pour habiller ce Monde de « lumière » même si je sais que c’est aussi pour moi que je le… pose.
      Jacques… je pourrais vous poser là tous ces mots exprimés en pareil cas mais je sais que cela ne change… rien.
      Je vous remercie de poser là votre amour pour celle qui continue son chemin vers un ailleurs où vous n’êtes pas.
      Cependant… sachez que votre amour… est éternel et sera toujours avec… elle.
      C’est ainsi que rien de ce que nous posons comme acte d’amour ne… disparaît… il vit toujours par delà les… apparences.
      Aimer et être aimé… est un long apprentissage à découvrir combien notre « je suis » est… Amour.
      Bon courage à vous dans cette tempête que vous traversez et dont « je suis » persuadée qu’un jour vous découvrirez la… réalité.

      • Bonsoir Jacques,
        Je vous écris car je viens de lire que vous me remerciez du fond du cœur alors que je n’ai pas encore répondu directement à votre témoignage. J’ai préféré attendre mon moment et le voici, c’est maintenant …J’ai souvent besoin de rester dans le silence pour mieux « entendre ».

        Votre commentaire a suscité plusieurs réponses, celle de Marie-Paule, de Tia, de Gisèle et de Ann e, dont je cite les noms dans l’ordre. Ce sont donc elles qui méritent le remerciement que vous avez posté à 17 h 51.

        Pour ma part je suis plutôt dans le choix d’une présence silencieuse, de l’écoute bienveillante, mais je n’ai pas de réponse, pas de savoir particulier, pas de conseil qui me vienne à l’esprit ; il me semble qu’aucune expérience ne peut être identique à une autre même si elle résonne avec la nôtre. Je sens que vous avez la réponse en vous, je sens que vous cheminez déjà dans la lumière malgré les larmes.
        Je connecte votre chagrin et je l’accueille dans mon cœur, j’entends votre gratitude pour votre compagne et je vous admire d’être dans cette beauté d’âme, mais je reste sans mots, je suis là, stable et dans la conscience.

        Parfois c’est bon aussi de se tenir ainsi en silence près d’un(e) ami(e) qui souffre et cultiver en nous la paix et l’amour pour qu’ils puissent rayonner au-delà des mots.
        Merci à vous de votre témoignage et de votre partage si authentique et touchant,
        Michka

      • merci michka d’avoir posté votre mail assez rapidement…cela étant, j’ai bien dormi pendant la dernière pleine lune…et j’ai bien ressenti la phase d’intériorité induite par la nouvelle lune en capricorne.
        ce que je voulais surtout partager, c’est qu’effectivement, aujourd’hui, on est co-créateur de notre vie avec le divin, et ça, c’est quand même fantastique!
        love and peace
        madonnette

    • Jacques, on n’est pas seul.
      Très difficile de ressentir cela quand on souffre du manque, c’est certain. Mais : Oui, on peut être complètement désemparé (des-emparé… On n’est plus « emparé », et on ne s’est plus quoi, comment, faire alors), et être en souffrance, en détresse, mais on n’est, jamais, seul, avec sa souffrance.
      Il y a votre âme (c’est à dire… le bien, le beau, la vie, la nature, l’un, l’unifiant, l’amour, dieu, la liberté… On nomme cela, et on le ressent, comme on veut) qui est là, absolument toujours, et qui va prendre soin de la partie qui souffre, reconnecter.
      Déjà, s’il y a reconnaissance, et accueil, de la souffrance, sans dévalorisation ni culpabilité (et encore moins justement celle de souffrir). Et là, après souffrance, vous verrez que c’est l’amour que vous cherchez (comme tout le monde), et pas une personne qui l’a véhiculé un moment important dans votre vie.
      Le véhicule de l’amour peut changer (se transformer, s’en aller), sa nature, universelle, permanente, est la, partout, et disponible.
      Ce qui est beau, c’est que grâce à cette relation qui se termine aujourd’hui, vous avez expérimenté que c’était possible, de connecter l’amour. Gratitude pour cela même.

      Et donc, vous savez que cette énergie là est disponible, activable. En tout cas votre âme le sait, et sait quel besoin comblé vous réjouira réellement : « bossez » avec elle, tranquillement, si vous avez envie de ne pas vous sentir seul..

    • Jacques! courage pour la tempête que vous devez traverser! On pleure toujours ce que l’on a perdu! Acceptez cette douleur, prenez le temps de la vivre au plus profond de vous, elle est humaine et fait partie de notre évolution. Acceptez que votre femme continue sa « vie » sans vous, faire preuve d’humilité, vous êtes en vie et il faut vivre l’instant présent, même dans la douleur en sachant qu’elle s’adoucira avec le temps et que votre amour restera vivant! Courage à vous, je vous envoie toutes mes ondes positives et de compassion!

    • Bonsoir Jacques, j’embrasse ta souffrance et t’envoie toute ma tendresse, il y a un peu plus de deux ans je pleurais tes larmes et poussais tes cris. Appaise toi mon ami, tu as tout en toi pour reprendre ta route…… Regarde vers le haut, demande, tout y est. Tu ne seras jamais seul.
      Je respecte ta douleur d’aujourd’hui, et je me réjouis pour ton bonheur de demain.

  9. Chère Michka, la lecture de votre message d’aujourd’hui est un pur moment de bonheur ; il répond si parfaitement à mon ressenti de ces dernières semaines ! Me savoir vraiment en lien avec notre part humaine à tous par le regard que vous portez sur cette Pleine Lune, confirmation qui vient du cœur et pas du petit mental, me met en joie. Merci tant et tant, je vais le garder tout spécialement pour y revenir. Que la lumière que vous portez baigne vos jours tout au long de cette année. Du cœur, Christine*

  10. Merci beaucoup Michka et encore merci pour la très belle « révolution solaire » que nous avons partagée. Au grand plaisir d’une prochaine rencontre
    agnès

  11. Merci Michka encore et encore… Voilà qui confirme tout ce que je vis actuellement …et qui me fais grandir et évoluer vers le bonheur.. je me réjouis et suis impatiente de votre prochain message… Que la lumière et la sagesse nous accompagnent tous !

  12. Merci Michka pour ces mots limpides et pleins de sens eclairant sur ce que nous vivons tous à différents niveaux. .. Me voilà rassurée sur les causes des perturbations personnelles qui me traversent en ce moment. Les influences planétaires et cosmiques jouent leurs rôles dans l’Univers, chef d’orchestre d’une partition musicale complexe et merveilleusement ordonnée. À défaut d’entendre les sons des cieux, le spectacle se voit en levant nos yeux vers le haut ! Que cette pleine lune nous porte vers le meilleur de nous-mêmes. Chaleureuse et lumineuse nouvelle année Michka.

  13. Une fois de plus… chère Mich’Ka… tu m’offres à lire ce qui m’est venu à la… conscience en ce début de journée.

    C’est toujours un émerveillement de… voir… constater… que « je suis » en correspondance avec ce que tu nous contes des… planètes… de toi… donc de… moi.

    La connexion avec les… planètes et… toutes les parties de son… être invitant à se… centrer est un sujet… d’actualité.

    Une fois de plus je te pose ce… MERCI… qui s’envole de mon coeur vers le tien ainsi que vers… toi… vous… mes z’âmes amies.

    Qu’il est bon de cheminer avec ces accompagnements d’infinie douceur du Coeur.

  14. wohhh…
    Tout d’abord parce que merci de ce partage, dans cette période où, oui, on sent très fortement que des choses se travaillent très à l’intérieur et qu’il est effectivement bien difficile par là-même de verbaliser et d’extérioriser. Ce texte qui allie les connaissances et le raisonnement, aux ressentis, à l’intuition, de même qu’à l’élan de partage, est un beau modèle de démarche.
    Et ensuite parce que : que de résonnances ! Peut-être que se sont toutes ces planètes alignées là en face de nous qui font que là, il y a quelque chose qui fait, qui dit : pas possible de s’échapper. Concepts et analyses, ou confiance rêveuse,… tout ça ne fonctionne pas en ce moment. En tout cas ne fonctionne pas séparément, non alliés (sinon, soit c’est la cogitation mode stéréo amplifié absolument assourdissant, soit c’est le flottement, une petite sorte de perdition, avec recherches assez vaines de repères). Oui je ressens le fort besoin, je dirais même presque l’exigence (mais positive) d’authenticité, c’est à dire de matérialiser, d’ancrer. Le rappel (presque matériel) du moment est un peu : il faut maintenant commencer à fabriquer.
    J’ai l’impression d’être à la forge ! Et c’est un peu alchimique, car je n’ai pas du tout idée du résultat de ce qui se fabrique, l’important étant juste de laisser fabriquer.
    Au final, je me dis que c’est une période où il ne faut peut-être pas se prendre la tête.
    Sur le sujet de la gratitude, oui, quand on la laisse arriver, c’est incroyable comme cela change tout (à la vision de notre vie, et c’est une manière je crois de ressentir l’unité, et donc de ne pas se laisser aller, porter, par l’expérience matérielle de la division, qui n’est pas l’essentiel, même s’il faut fabriquer avec cela aussi).
    Sur celui de l’écoute de nos besoins, c’est l’occasion de partager une chose que j’ai entendue il y a quelques jours et qui est sans doute une petite clé aussi, une de celles qui permet de changer nos habitudes, schémas mentaux : il est nécessaire d’avoir envie de ses besoins (et pas l’inverse)… Mon ressenti là-dessus est que cela fait du tri, rassure sur notre capacité à les combler et donc fait du bien, et apaise, tout en réhaussant le niveau (on est plus dans le mental qui se met la pression, qui stress et qui a peur, pour combler besoins et envies mélangés et donc confus, et souvent dictés, et non réellement choisis).
    Et je me dis que tout cela va bien avec le mot « enthousiasme » utilisé dans cet article ici. Dans enthousiasme, il y a « théo », (le divin), et « en » (dedans, à l’intérieur), mais il y a aussi l’idée de mouvement, d’élan, d’inspiration, de transport (transporté par, inspiré par).
    Merci pour le texte et pour cet espace de partages, une de lieux de petites forges enthousiasmantes !

  15. J’ai regardé la pleine lune, hier….Michka n’est pas là!?!Et j’ouvre mon mail.Merci d’être là, toujours présente et lumineuse.Je suis contente que nous soyons si nombreux à te renvoyer la lumière que tu nous donnes.
    Merci aussi de nous dire que nous sommes tous « chahutés »…!Ca rassure un peu!Rire!
    Je suis heureuse d’avoir anticipé sans le savoir quelques uns de tes conseils, en m ‘ouvrant à mon ressenti et pour dissoudre la peur. J’ai réouvert le livre de Jerry et Esther Hicks, CREATEURS D AVANT GARDE pour mettre en pratique l’ancrage au quotidien et franchement, c’est un des meilleurs livres que je connaisse pour inscrire notre gestion émotionnelle dans le concret.
    Je me permets de transmettre cette information, car au vu des retours karmiques que nos pensées et nos émotions nous amènent,illico presto, ce livre est un guide concret qui nous aide à faire face, à comprendre comment ça marche et à modifier positivement les choses.
    Cependant, chère Michka, je me suis exprimée, avec un désir puissant d’amour et d’entraide pour tous, mais sur ton blog. Aussi, dis-moi, si tu acceptes que, parfois, nous puissions le faire. Merci mille fois pour tes écrits inspirants.
    Marie-Pierre

  16. Je relis et ce n ‘est pas très clair…Mercure qui fait des siennes!!!!Je voulais exprimer le fait que j ‘avais inscrit le nom d’un ouvrage et qu’il me semblait qu’il fallait être mesuré, dans la transmission de ce type d’infos pour que ce blog ne devienne pas un catalogue. Mais c’est ton blog, aussi je souhaiterais avoir ton avis sur ce qui te semble possible et acceptable. Merci.
    Marie-Pierre

    • Bonsoir Marie -Pierre,
      Merci de poser cette question. La réponse est en toi : fais confiance à ton intuition et à ton sens de la mesure, suis ton désir de partage et exprime toi librement en visant toujours trois directions : ce qui te semble vrai, utile et bon pour tous.
      Ensuite fais confiance aux autres personnes pour leur capacité de discernement et de prendre ou pas l’information que tu partages.
      S’il arrive que je modère certains commentaires c’est qu’ils sont déplacés ici, comme les petites annonces et publicités personnelles. Mais partager le titre d’un livre, une citation, une information qui nous paraît en cohérence avec le sujet de l’article et susceptible d’aider, c’est OK! Par contre garder à l’esprit que ce n’est pas un forum et qu’on ne peut pas développer une conversation sur le site. Mais j’ai moi aussi ma responsabilité à remplir pour gérer ces choses 😉

      Belle soirée à toi et merci à tous et toutes,

      Michka

  17. Merci, Michka,
    Très étonnante cette période de janvier … Alternance permanente
    – d' »imprévus » dans le quotidien(S’organiser tout en restant ouvert à l’inconnu, vaste sujet !) qui m’amènent à cultiver la patience, ce qui en bon Taureau / Sagittaire n’est pas forcément mon fort,
    – de « revenez-y » troublants , histoire de vérifier si j’ai bien retenu les leçons de la vie, dans mes relations personnelles
    – et de beaux cadeaux qui arrivent de la part d’inconnus, avec de très jolis moments de grâce.
    Te lire fait partie de ces moments de grâce … Ta lumière me nourrit à travers ces bulletins.
    Merci « infiniment ».
    Liliane

  18. Désolé Michka , ah cette tablette pour déformer les mots que l’on écrit, c’est au moment d’envoyer que tout peut chavirer.
    Je réitère mes vœux pour cette nouvelle année, pour éviter les quiproquos , loin de mes pensées et très belle Pleine lune à toi

  19. Merci pour ces partages, ces suggestions qui me permettent, en résonnance, de mieux comprendre ma nécessité « vitale » de trier, de lâcher sans regret ,de continuer de grandir et cheminer avec confiance, et intuition, vers l’inconnu, en lien avec l’ensemble du vivant…de me recentrer et aussi de me reposer de tout ce travail énergétique qui se fait en et au-delà de moi…pour être plus moi-même ?… et rayonner de ce que nous sommes…des êtres vivants aimants.

  20. Merci Michka pour ce partage !!! beaucoup de vagues dans ma vie en ce moment mais je nage allègrement vers des jours meilleurs…
    Je t’embrasse !!!
    De coeur à coeur

  21. Cela fait bien une année que je vous suis assidûment, sans avoir pris le temps de vous remercier. Alors MERCI, merci beaucoup pour les informations que vous nous transmettez, pour le temps que vous prenez à les rédiger, pour votre bienveillance, votre douceur, votre compassion, votre gracieuse simplicité, votre grande humanité et votre humilité. Je vous souhaite beaucoup de lumière sur votre chemin..
    Claire

  22. hé l’eau Michka ! Sourire à toi Âmie, Merci pour cette belle complicité astrale que tu offres avec tant de Sympathie et d’Humilité… cela fait venir à mes yeux, des larmes reconnaissantes qui témoignent si doucement, des prémices de la Joie. Michèle*

  23. Coucou Michka,

    Joie de vous réceptionner chaque lunaison….Merci pour ces mots de lune et de soleil….
    Je viens de lire dans le texte: Vénus Capricorne et Jupiter Vierge en carré oups terre et terre le trigone…..Vous vouliez parler d’Uranus peut-être, en Bélier que Vénus va rencontrer bientôt en carré….☺️

    • Bonsoir Claudia,

      Belle remarque, merci, cependant dans ce cas précis, je parlais bien de Vénus qui sortait à peine du Sagittaire et n’est entrée en Capricorne que dans la nuit; elle était alors en lien avec Jupiter dans un aspect de tension même si techniquement l’orbe de l’aspect de carré était dépassé de 4 ° (quoique j’aie lu que le carré peut être considéré comme effectif lorsque la distance entre les 2 planètes est comprise entre 114° et 126°). Bref ! pas de polémique car vous avez « techniquement » raison; mais, au-delà de ces éléments j’ai parlé de cette tension en conscience entre ces deux planètes : il y a encore la notion dans l’air d’un choix à faire, une décision et un positionnement pour lesquels opter. Donc voilà la raison de mon affirmation. J’assume de sortir du rang et de me permettre des libertés avec les orbes et les éléments.

      Comme je l’ai aussi écrit, ce carré est en train de se défaire – le trigone ne se fera sentir qu’à partir du 6 février et sera exact seulement lorsque Vénus sera au degré 21 du Capricorne, Jupiter ayant rétrogradé jusqu’à ce même degré, soit dans plus de deux semaines, le 10 février et nous serons alors dans un tout nouveau cycle de lunaison 🙂

      Merci de votre attention et de votre brillante observation, et bonne soirée,

      Michka

  24. Chère Michka, pour la première fois j’ai compris la totalité du contenu du billet d’aujourd’hui. ……Alléluia !
    En ouvrant votre mail, à chaque fois je me retrouve en famille , c’est bon et doux…
    Merci de baliser la route avec vos petites lumières, elles m’évitent de tomber dans des pièges et de me sentir seule quand je dois me positionner en retrait.
    Et merci d’être là tout simplement.
    Tendresse

  25. Merci Michka, tu sais toujours me recentrer et cela est bien utile dans ces vents houleux qui balayent ce mois de janvier…Tu es mon éclaireur…quelle reconnaissance de lire tes mots remplis de sagesse. Gratitude à la vie d’avoir tes lumières.
    De coeur à coeur.

  26. Merci ! J’ai découvert ce texte pendant une longue insomnie et après avoir décidé de dire stop à mon fonctionnement passé pour m’ouvrir à moi-même et aux autres et enfin vivre MA vie : chaque mot, chaque phrase résonnent avec mon ressenti et mes pensées actuelles et ça fait du bien, je me sens moins seule et, quelque part, plus légitime dans cette quête. Belle continuation ! Je reviendrai me nourrir par ici.

  27. Petit oubli … MERCI aussi à toux ceux qui déposent un témoignage … nous nous sentons moins seul et souhaite à tous une bonne Année 2016, remplie de douceur.

  28. Chère Michka je vous lis fidèlement et suis toujours réconfortée par vos paroles inspirées. Là, c’est « l’effet boomerang » et l’ouverture du coeur qui me parlent beaucoup. Je me suis fait mardi soir une « belle » entorse à la cheville gauche en dérapant dans un trou de la chaussée d’une rue parisienne avec chute en prime. Au vu et au su des problématiques qui sont les miennes en ce moment autour justement du jugement et de décisions à prendre, je n ai pas été étonnée de cet accident.
    Vous lire m a confortée dans mon ressenti de la symbolique de cette chute et de cette entorse qui m obligent à m arrêter, reprendre mon souffle, m occuper de la « petite fille » en moi qui souffre et pleure et aussi prendre des décisions d ordre affectif.
    C’est encore le chaos mais j’ai la Foi et je suis sûre qu une solution va émerger. Merci du fond du coeur chère Michka pour votre Amour qui me/nous accompagne, qui vous relie à nous, d âme à âme. Quel bonheur! Je vous souhaite une merveilleuse année 2016 avec du retard mais un peu d avance par rapport au 8 février!
    Je vous embrasse très fort Francine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.