La Fête du Wesak

wesak1Bonjour mes amis,

Que désigne le Wésak ou Vesak?

« Le VESAK est d’origine indienne, c’est un mot qui vient du sanskrit  » Vaïchaka « , qui désigne le mois d’avril /mai, le mois des moissons, un petit peu comme chez nous, la Pentecôte était une fête des moissons canadiennes, VESAK était à l’origine la  » Fête des Moissons  » dans l’état de Penjab, qui est le grenier à riz de l’Inde.

Et puis, le Bouddhisme lui a donné une nouvelle signification, celle de la naissance, puis l’illumination de l’Eveil, la Boddhi, puis enfin l’extinction parfaite, le parinirvana du Bouddha historique. On a souhaité progressivement les trois ensemble, peut-être pour économiser un peu les jours fériés, surtout dans les pays du Théravada ou Hinayana, le Petit Véhicule. Dans les pays du Grand Véhicule, on a souvent gardé deux fêtes distinctes, à huit jours d’intervalle. Mais on peut dire que dans tout le monde bouddhique, il y a cette fête qui est la plus grande fête liturgique ». (Odon Vallet, Docteur en Droit et en Sciences des Religions, écrivain et enseignant à la Sorbonne)

Le Wésak est donc au départ une très ancienne tradition bouddhiste puis Alice Bailey, écrivain Britannique qui vécut jusqu’en 1949, contribua à répandre dans le monde une connaissance plus étendue de cette fête qui n’est plus seulement une fête réservée aux pratiquants du bouddhisme mais un rendez-vous important pour tout être aspirant à la spiritualité, dans ce moment précis où des énergies spirituelles sont déversées sur le monde lors de la Pleine Lune de Mai  (ce n’est donc pas toujours celle du Taureau). Quelques polémiques nées au sujet de la date du Wésak trouvent réponse dans ces mots : « Le mois de mai a une signification des plus profondes pour tous ceux qui sont affiliés à la Grande Loge Blanche – ainsi que le sont tous les véritables ésotéristes –  mois au cours duquel la Fête de Wesak a lieu, mois de la plus haute importance. »

Les ouvrages de Alice Bailey furent rédigés sous la dictée du Tibétain Djwal Khul, ou DK, et ouvrirent les portes d’une connaissance plus vaste qui nous est désormais accessible par le  Traité sur les Sept Rayons: « Psychologie Esotérique Vol. 2 ».

« Le Bouddha joue en ce moment un rôle très spécial en tant que médiateur interplanétaire, et en cette qualité – lors des prochaines fêtes de mai – Il tentera de mettre certains Etres Spirituels en contact avec notre Hiérarchie Terrestre. Ceux-ci ont Eux-Mêmes exprimé le désir d’apporter leur aide dans la crise actuelle. Si cet effort atteint son but, cette aide viendra sous forme d’un influx spirituel d’énergie accru, d’une qualité et d’un genre différents de tous ceux qui se déversent en ce moment au sein et à travers notre vie planétaire. Les disciples et les aspirants qui peuvent se former à comprendre une responsabilité spirituelle accrue et qui peuvent conserver le calme intérieur et une attention ésotérique concentrée peuvent être emportés par ce courant de force spirituelle et peuvent alors pourvoir aux besoins de l’humanité… En tant que transmetteurs, ils pourvoient à ces besoins ; en tant qu’interprètes, ils augmentent la capacité de l’être humain à répondre et à comprendre. Dans le but d’effectuer cette transmission de force, un échange particulier et réciproque d’idées et de coopération se poursuit entre le Seigneur Bouddha et Lord Maitreya  — Ils Se soumettent à une forme bien déterminée d’entraînement afin de présenter des voies de service plus adéquates aux Etres Spirituels qui sont intéressés à venir en aide à la planète…. »

Ceci signifie que désormais, notre humanité s’ouvrant à notre divinité, nous sommes de plus en plus nombreux à pouvoir devenir  ces « disciples et aspirants » afin de nous remplir de ces énergies et de pouvoir les transmettre à nos frères Humains.

« Lorsque le Grand Seigneur était sur Terre, Il dit à Ses disciples que tout effort spirituel de guérison ne peut connaître le succès que par la prière et le jeûne. Voulez-vous réfléchir à ses paroles ? Il s’agit d’un effort de groupe dirigé vers une guérison de groupe par la prière (désir sanctifié, pensée illuminée et intense sentiment d’aspiration) ; et la discipline du corps physique durant une courte période et en vue d’un but défini, le travail peut être accompli. Que doit donc être accompli à chacune des pleines lunes si capitales du mois de mai ? »

L’ascétisme est une voie difficile et nous ne sommes pas tous dans la possibilité de nous y soumettre, d’ailleurs notre responsabilité individuelle est seulement suivre nos choix d’âmes, sans vouloir imposer à nos corps et nos esprits des disciplines trop exigeantes. Pour ma part, j’en serais incapable, cela ne m’empêche pas d’être ouverte totalement aux énergies d’Amour et de réconciliation de l’Homme avec lui-même.

 Méditation de la PLEINE LUNE:

« L’heure de Wesak est d’une très grande importance. Les 2 journées de préparation seront connues en tant que « journées de renonciation et de détachement ». La journée  de la Fête sera connue en tant que « journée de sauvegarde », tandis que les 2  jours suivants seront appelés les « journées de distribution ». Ces termes ont pour la Hiérarchie des Maîtres une signification un peu différente de celle qu’ils ont pour nous, et il est vain (et également interdit) de les éclaircir jusque dans leur plus profonde signification. Cependant, ils signifient 5 jours d’un effort intense de service, conduisant à la renonciation de tout ce qui pourrait diminuer notre utilité en tant que canaux pour la force spirituelle. Cela veut dire qu’après une préparation, une consécration et un effort d’élévation appropriés durant les 2 premiers jours, nous nous considérons, le jour même de la Fête, simplement comme les récipiendaires ou les gardiens de la quantité la plus grande que nous puissions conserver de cet influx de force spirituelle. En tant que canaux, nous devons être prêts à nous oublier au cours de ce service consistant à contacter, à contenir et à garder cette force pour le reste de l’humanité….

Nous devons considérer la Fête elle-même comme un jour de silence – je me réfère à une paix intérieure et à une solennité silencieuse qui peuvent être gardées intactes même si l’homme extérieur se rend utile par ses paroles ou par l’expression de son intérêt – un jour de service accompli entièrement sur les niveaux ésotériques et un jour d’oubli complet de soi même passé à penser à l’humanité et à ses besoins. Pendant cette période, 2 pensées seulement retiendront notre attention constante, les besoins de nos semblables et la nécessité de fournir un canal de groupe par lequel les forces spirituelles peuvent être déversées à travers le corps de l’humanité sous la direction experte des membres de la Hiérarchie qui ont été choisis pour ce faire. Souvenez-vous que, qui que nous soyons, ou que nous soyons placés, quelle que soit la nature de notre milieu, quel que soit l’isolement que nous ressentons ou l’éloignement où nous pouvons être par rapport à ceux qui peuvent partager notre vision spirituelle, souvenez-vous que chacun de nous ce jour-là, et pendant les périodes le précédant et le suivant immédiatement, peut travailler, penser et agir en formation de groupe et fonctionner en tant que distributeur silencieux de force. Pendant les 2 jours précédant la pleine lune, nous  maintiendrons une attitude de consécration et de service, et nous essayerons d’adopter cette attitude de réceptivité vis-à-vis de ce que notre âme nous communiquera et qui nous rendra utile à la Hiérarchie… »

(Extrait des textes de Alice Bailey)

«Cela veut dire qu’après une préparation, une consécration et un effort d’élévation appropriés durant les deux premiers jours, nous nous considérons, le jour même de la Fête, simplement comme les récipiendaires ou les gardiens de la quantité la plus grande que nous puissions conserver de cet influx de force spirituelle.

En tant que canaux, nous devons être prêts à nous oublier au cours de ce service consistant à contacter, à contenir et à garder cette force pour le reste de l’humanité. Nous devons considérer la Fête elle-même comme un jour de silence (je me réfère à une paix intérieure et à une solennité silencieuse qui peuvent être gardées intactes même si l’homme extérieur se rend utile par ses paroles ou par l’expression de son intérêt), un jour de service accompli entièrement sur les niveaux ésotériques et un jour d’oubli complet de soi-même passé à penser à l’humanité et à ses besoins. Pendant cette période, deux pensées seulement retiendront notre attention constante, les besoins de nos semblables et la nécessité de fournir un canal de groupe par lequel les forces spirituelles peuvent être déversées à travers le corps de l’humanité sous la direction experte des membres de la Hiérarchie qui ont été choisis pour ce faire.

Souvenez-vous que, qui que nous soyons, ou que nous soyons placés, quelle que soit la nature de notre milieu, quel que soit l’isolement que nous ressentons ou l’éloignement où nous pouvons être par rapport à ceux qui peuvent partager notre vision spirituelle, souvenez-vous que chacun de nous ce jour-là, et pendant les périodes le précédant et le suivant immédiatement, peut travailler, penser et agir en formation de groupe et fonctionner en tant que distributeur silencieux de force.

Pendant les deux jours précédant la pleine lune, nous maintiendrons une attitude de consécration et de service, et nous essayerons d’adopter cette attitude de réceptivité vis-à-vis de ce que notre âme nous communiquera et qui nous rendra utile à la Hiérarchie. La Hiérarchie travaille au moyen de groupes d’âmes, et la puissance de ce travail de groupe va être éprouvée. A leur tour, ces groupes contactent et stimulent les personnalités qui attendent, consacrées et attentives. Le jour de la pleine lune, nous tenterons de nous maintenir fermement dans la lumière. Nous ne nous dirons pas ce qui adviendra et nous ne rechercherons ni les résultats ni les effets tangibles. Les deux jours suivants, le centre de notre attention sera fermement écarté de nous-mêmes et aussi des plans subjectifs et intérieurs, et nous le tournerons vers le monde extérieur ; et nous emploierons nos efforts à transmettre cette mesure d’énergie spirituelle que nous avons pu contacter. Notre travail dans ce domaine spécial et particulier de coopération sera alors terminé. »

( Extrait des textes émanant du site d’un institut spiritualiste fondé par Alice Bailey en 1920 , site actuellement disparu ou inaccessible* )

Avant de vous quitter, je vous propose de vous plonger dans l’écoute et la vision de ce film sur le Wésak qui nous présente le rituel de cette cérémonie) :

Voici le message que j’avais le désir de vous partager concernant la  méditation de la Pleine Lune du Wésak afin que, si vous le désirez, vous puissiez vous y préparer dans votre cœur.

En attendant ouvrons nos cœurs à l’Amour et laissons-y pénétrer la Lumière.

Michka

Première publication le 13 mai 2014 

 

 

Pour rester informé(e)

Si le contenu de ce blog vous plaît et que vous souhaitez être tenu au courant des nouvelles publications, vous pouvez choisir de recevoir la notification de nouvel article.
De temps à autre, il peut arriver qu'une information soit envoyée par newsletter au lieu d'être publiée sur le site, notamment en cas de dysfonctionnement de celui-ci. Les newsletters sont peu fréquentes (deux à trois par an).

Assurez-vous de ne pas faire d'erreur en entrant votre adresse mail.
Vous devrez impérativement confirmer votre adresse en cliquant sur le lien contenu dans le mail que vous allez recevoir. Si vous ne l'avez pas reçu dans la journée qui suit, vérifiez dans vos courriers indésirables.

Veuillez noter que, en l'absence de confirmation de votre part, aucun mail ne vous sera envoyé et votre adresse sera supprimée de notre base de données dans le mois qui suit au plus tard.

6 réflexions sur « La Fête du Wesak »

  1. MMerci pour ce beau partage qui fait résonnance avec mon ressenti. Je fête Wesak.
    Demain des lampes pour la paix et la lumière seront allumées dans les temples . J’aurai plaisir à participer à cette cérémonie, à en dédier pour vous, ceux qui vous lisent et tous les êtres vivants.
    Tashi Delek

  2. pleinement consciente je ressens mes forces et/ou celles qui passent à travers moi, me reliant et appelant les archanges , les êtres de lumière, le christ et bouddha pour me guider, être dans l’amour et la joie.gratitude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.