Accéder à l’Unité

 

 

Le coin de Bouddha

Bonjour mes Amis,

Chacun de nous se transforme chaque jour à tous les niveaux, par étapes ou par des moments de « déclics » qui me font évoquer l’expression de « sauts quantiques », c’est passer d’un état à un autre totalement différent, avec impossibilité de « retomber » dans l‘ancien. J’utilise ces mots qui ne traduisent pas une réalité mais une image car Nous Sommes éternellement l’Esprit et seules notre personnalité et notre âme se contemplent elles-mêmes dans ces mutations. L’Esprit Est et nous Sommes l’Esprit. Si ces mots ne résonnent pas pour vous, laissez-les seulement vous effleurer et vous comprendrez et vivrez cette certitude quand le moment viendra pour vous.

Il m’apparaît dans ce présent que je ne peux en rester à l’approche habituelle de mes parutions sans me référer aux énergies puissantes qui se déversent maintenant sur la Terre au travers des astres. Non pas qu’un désir nouveau m’anime, je n’ai pas de désir ni d’intention particulière à transmettre quoi que ce soit, je me sens juste vraie quand j’écris. Vous êtes toujours bienveillants envers mes textes et j’accueille en retour, avec chaleur,  tous vos messages, tels qu’ils sont, venant de vous tous, comme autant de petites bulles d’amour de vos cœurs à mon cœur.

Pourtant peu d’entre vous me connaissent autrement qu’au travers de mes mots je veux dire « en chair et en os » et en tant que personne humaine.

Ma vie personnelle est simple, elle peut même paraître « vide » aux yeux de beaucoup, je vis seule, j’aime la vie, mais je ne suis attirée par rien de ce qui fait la mode, ni le sport, ni les loisirs, je n’ai pas et n’ai jamais eu l’esprit de compétition ni d’ambition de « réussir » quoi que ce soit, je n’ai pas de peur face aux maladies (sauf si je me mets à écouter les conseils des autres) et je les traverse ou les laisse me traverser dans mon corps physique . C’est d’ailleurs la maladie qui a certainement accompagné les plus nombreux jours de ma vie terrestre…

Souvent j’ai déçu l’attente d’autrui car je ne réagissais pas « comme tout le monde » au milieu de mon environnement et j’étonne encore mes proches par des comportements qu’ils ne comprennent pas parce qu’ils les jugent…Avant l’heure je m’abandonnais à ce que j’appelais « la Providence » qui était en fait ma propre Foi. Et, dans cette différence, je touche, à ce qui me semble à mon échelle au plus proche de la « perfection » de ma vie terrestre. Je me sens unie à chacun par un lien invisible qui s’appelle l’humanité et au Tout par un lien également puissant, stable et sûr.

Il est vrai que j’ai fait de nombreuses expériences transformatrices dans cette vie avant d’en arriver là et sans doute est-ce ce qui me rapproche de ce qui est humain en chacun de nous, les peurs, les émotions, les désirs, les manques, les besoins de savoir, d’aimer, d’être aimé, de comprendre, de s’ancrer, de s’enraciner, de posséder, même si, paradoxalement, ces besoins et désirs s’éloignent de moi au fur et à mesure que ma conscience s’ouvre. Je crois que la sagesse qui nous habite depuis toujours nous conduit tous,  tôt ou tard, vers l’harmonie et vers une introspection permettant moins de dispersion extérieure.

Souvent, dans les moments où  la maladie ou la souffrance ont affaibli ma volonté et ma vitalité, pendant de grands moments j’ai perdu la conscience du temps, il m’a semblé que j’allais mourir physiquement, je n’ai plus senti battre mon cœur ou bien, alors même que j’étais alitée depuis des heures, voire des jours, mon cœur s’est mis à taper comme un fou et cependant je n’avais pas peur, je n’avais même pas de pensées, j’avais l’impression de sombrer, de m’endormir tout en étant encore vivante dans ce corps  (lui-même douloureux) et ce, bien que je ne prenne jamais aucun médicament qui pourrait être à l’origine de ces sensations « bizarres » et déroutantes..

C’est d’abord très déstabilisant, vous l’avez peut-être vécu vous aussi, de ne plus rien « sentir », de ne même plus avoir peur, de ne plus avoir de manque, ni d’envie, mais de n’avoir qu’une entière impression de vide. Nous ne nous reconnaissons pas nous même, certains sont très effrayés de ça.

Ce qui m’a poussée à vous témoigner de mes expériences, est dans la découverte de canalisations décrivant tous ces « symptômes » comme des « signes » de mutation de la conscience. C’est vrai qu’après chaque étape de ce genre, je me sens très différente de ce que j’étais « avant » (bien qu’en en ayant la mémoire) et surtout j’ai  la certitude de l’impossibilité de revenir en « arrière » ou de ressentir de nouveau les élans et désirs précédents mais aussi les peurs. Je ne peux pas retomber dans mes peurs  car, dès lors, j’ai contacté l’Amour dans mon Cœur..

Au départ, « se placer dans le cœur » est théorique et intellectuel mais quand cela nous arrive, cela ne dépend de rien qui soit dans notre volonté. Je vois à quel point l’ego veut longtemps nous faire croire qu’il faut changer, s’améliorer pour devenir QUELQU’UN DE BIEN. Il m’apparaît maintenant que même le chemin de l’âme est détourné de la perfection de l’Esprit, que tout  cela est conditionné par nos innombrables croyances. Car toute notion de « chemin » ou de voyage – fût-il spirituel-  engendre la croyance qu’il y a des objectifs à atteindre. Et c’est faux : Nous sommes dans l’Être et l’Esprit de toute éternité.

Et pourtant, en tant qu’humains, nous nous perdons dans de multiples objectifs de toutes sortes à atteindre oubliant « l’Être » pour « le Faire » :

  • L’enfance : Cela commence par les objectifs de vie dès notre plus jeune âge, conditionnés par la nécessité de « bien » grandir mais une fleur et un animal grandissent sans avoir rien à « faire » de précis, ils sont animés par la vie simplement. Et l’enfant que nous avons été reste en nous toujours mu par ce qui existe de plus pur, de plus rayonnant, joyeux et de plus innocent  Nous seul l’avons abandonné en acceptant les conditionnements qui se sont emparés de notre personnalité. Ceci est la loi de la matrice bien sûr et seule la mise en lumière consciente et vigilante de cet abandon « répare » et réveille la joie pure de l’enfant en nous. Beaucoup de nous avons dû « travailler » sur notre enfant intérieur, il me semble qu’il ne s’agisse plus de travail ni de développement personnel mais bien de redevenir cet enfant, de vivre à travers lui tout ce que la vie nous donne de joie et d’amour. Pour vous donner mon exemple, je n’avais pas d’ambition spéciale autre que trouver de l’amour mais, dès l’enfance j’ai été conditionnée par ma mère à la croyance que j’avais des « mains de fée » et que je devrais une fois adulte faire des massages car « cela gagnait bien ». Arrivée à l’adolescence j’ai eu maints autres désirs car j’étais très douée pour l’écriture, la philosophie et les langues étrangères notamment l’allemand mais aussi je sentais une avidité de comprendre au-delà des apparences et j’ai eu envie de faire de la recherche biologique. Chacun de mes professeurs dans ces disciplines respectives me promettait un avenir glorieux en tant qu’enseignante, avocate ou écrivaine tandis que ma mère me disait que la « recherche » ne nourrissait pas les chercheurs qui vivaient pauvrement et que je devrais faire des massages..
  • L’adolescence : Ce qui me paraît le plus erratique dans notre conditionnement est la notion de cheminement dont brusquement je viens de prendre la mesure. Le fait de se donner des buts, des objectifs ne peut satisfaire la notion sacrée du Présent. Dès que nous naissons, nos parents ont dans l’idée de nous voir cheminer vers des buts plus ou moins précis et nous font suivre un chemin éducatif déterminé, nous formatant vers ces buts. Moi-même en tant que personnalité, à l’adolescence (première crise de « croissance ») je pouvais réfuter ces buts et objectifs ou bien les épouser, peu importait, mais je me sentais « obligée » de suivre cette route prédéterminée ou de me tracer une autre voie. En cela, j’instaurais à mon tour des ambitions et des visées à long terme. Avec le recul de ma vie écoulée, j’observe que ce nouveau conditionnement répondait cependant aux exigences de mon âme. Ma nature qui n’aime pas l’autorité s’est rebellée contre toutes ces injonctions sauf ce qui m’attirait le plus : masser les gens pour les soigner, cela correspond d’ailleurs vraiment à ce qui est inscrit dans mon thème natal, mais bien entendu, je l’ignorais à 17 ans. Ceci dit, en se plaçant de plus loin, je suivais une voie tracée et  j’étais « conditionnée » par les astres même sans le savoir. Voilà comment j’ai orienté par moi-même, en totale inconscience,  toute ma vie future et ses expériences et je trouve que ce fut parfait malgré tout.  Quand je dis que l’âme est coupée de notre Être, je veux dire qu’elle s’aligne en permanence sur les faiblesses et les peurs de l’ego et se soumet à ses désirs tant que celui-ci dirige notre vie et nous interdit de « nous laisser vivre ». Ainsi j’ai passé (je n’ai pas dit « perdu ») beaucoup de temps à chercher la reconnaissance de mes pairs et de mes patients avant d’oser affirmer mes singularités et l’état d’être qui m’habitait.
  • La crise de la quarantaine : Pour ma part j’ai beaucoup de « chance » car je suis restée toujours très « connectée » à l’au-delà et j’ai gardé un lien avec « l’ailleurs » d’où j’avais la certitude de venir. Lors de ma deuxième crise d’adolescence que représente « la crise de la quarantaine », à 47 ans, j’ai balayé sans regret toutes les structures de ma vie et épuré ma route en me défaisant de tout : mon couple, mon emploi, mon appartement, mes amis, ma région, ma famille, j’ai coupé tous les liens. Je n’ai pas trop vécu ces pertes comme des manques car j’ai essayé de les voir comme des délivrances ayant du sens, repartir à zéro était une opportunité inouïe bien qu’au fil du temps j’aie dû me confronter à la souffrance de ne plus voir ceux dont je m’étais éloignée  J’ai pourtant renouvelé cette expérience il y a six mois en me séparant de nouveau de tous les attachements géographiques et émotionnels que j’avais recréés. Le dépouillement affectif et la dépossession matérielle ont été des étapes très enrichissantes vers la Rencontre avec mon Être, même si ce n’est pas encore fini.
  • Le poids des croyances : L’âme aussi a des intentions qui lui sont propres mais elle est complètement coupée de notre « Qui je Suis ». L’âme elle-même se soumet à la personnalité pendant longtemps, l’ego règne en maître sur une grande partie de notre vie. La structure mentale reste notre guide suprême et agit sourdement en fonction de notre environnement terrestre et de ses lois. Le conditionnement  fût-il spirituel dit que c’est « le chemin » avec beaucoup de croyances et de « superstitions » à l’appui :

Quand dans l’enfance, par exemple, je baignais dans la religion catholique, j’entendais dire que notre âme avait une seule vie pour se purifier (du « péché originel »…Ah bon ? Je n’y suis pour rien, moi l’enfant !). Bref dans ce programme, l’âme (avec un peu de chance et la bienveillance d’un Dieu un peu lunatique à mes yeux…) arriverait ensuite dans le « paradis »  si j’étais toujours irréprochable (soit orientée vers « faire le bien » uniquement). Au pire elle irait en enfer et dans une moindre mesure, on lui donnerait un peu de temps entre ces deux alternatives en l’envoyant au Purgatoire se refaire une santé.  Cela ne m’inspirait pas vraiment, confusément cela sonnait faux dans ma tête de petite fille. Mais j’ai quand même été empreinte de cela et j’ai donc ressenti mon enfance comme un abandon de la part de Dieu et je me sentais en insécurité affective permanente auprès des gens. Mais je subissais le contrecoup de mes défauts et  fautes en quelque sorte puisque je le croyais ainsi.

Plus tard vers 20 ans, j’ai croisé une autre doctrine qui m’a débarrassée de ce poids de la punition quand  j’ai découvert le concept de la réincarnation mais surtout  celui du karma, je me suis attachée à examiner cet autre boulet : Le mal, le bien, encore et encore, nouvelle croyance : « je viens dans cette vie réparer et purger un karma ». Cette notion de réparer était moins dure à croire. Cependant en adhérant à cela j’ai attiré à moi que je devais « soigner » des fautes anciennes et que cela générait forcément ma souffrance, mariage souffrant, études difficiles, début de vie active dans la terreur de l’échec et dans l’incapacité de me « dévoiler » réellement dans ma profession telle que je me sentais de la vivre. Impossibilité de communiquer de façon authentique et non violente.

Vers 35 ans, j’ai rencontré l’astrologie traditionnelle avec ses influences déterminantes, lourdes et pleines de prédictions terribles puisque soumise aux lois du caractère, de la destinée, des aptitudes et de l’hérédité. Nouvel embrigadement qui ne m’a pas satisfaite pour « trouver mes réponses ».  J’étais assez dans l’instant présent pour sauter à pieds joints au-dessus de tout ça et vivre ma vie familiale et sociale en essayant de faire « le maximum » et même souvent bien plus ! Mais c’était mon premier pas vers la connaissance des autres qui me faisaient si peur. La connaissance de moi, ce serait plus tard…

Arrivée à la maturité  quand j’ai décidé de tout quitter y compris cette vie physique, et remettre à zéro le compteur, je suis « re-née » après avoir voulu « mourir enfin ». C’était une année décisive aussi pour la planète, avec des aspects astrologiques très annonciateurs d’ouverture et de changement concret (croix fixe d’août 1999). Mon parcours ensuite s’est passé sans doute comme pour beaucoup d’entre vous, mes amis, avec une avidité à guérir, des séminaires, de la psychothérapie individuelle et de groupe à outrance, le « rebirth », les expériences initiatiques provoquées ou pas, la découverte du yoga, de l’ayurveda, de la méditation, bref j’ai beaucoup transmuté et j’ai pratiqué beaucoup d’alchimies sans même en connaître sciemment les processus.

Et me voilà en ce temps présent, telle que vous me connaissez au travers de mes écrits. Je me suis enfin dés-identifiée récemment de mon « rôle » social et professionnel, sans doute le dernier bastion de mon ego. Parallèlement, depuis l’année 2000, j’ai contacté d’autres dimensions au travers d’une approche différente de la vie, la médiumnité, l’astrologie intuitive et surtout, j’ai retrouvé en moi le « mystique » au  sens de l’ouverture de ma conscience.

Mais du mystique au quotidien il y a encore des milliers de pas de désengagement à faire ! C’est ainsi que j’entrevois tous les stades de notre déconditionnement et cela n’en finit pas. Nous sommes dans un processus de renouveau terrestre, nous sommes entrés fin 2012 dans les énergies du Verseau, 2013 a été la première année du Nouveau paradigme et 2014 est la deuxième, avec son lot d’intensité, de dépouillements de l’ego au profit de la présence du Cœur. Avant nous ne pouvions pas, tout simplement, avancer autrement que dans cette peur conditionnée, aussi il n’y a rien à changer, ni rien à re-visiter de notre histoire car ce fut ainsi que cela pouvait être.

Bien entendu, chacun a son rythme, son propre degré de résistance à l’Amour Inconditionnel et à la Lumière Vibrale qui œuvre et déferle sur la Terre et sur nous. Cela n’est pas un jugement, c’est ainsi que l’humanité au travers de chacun de nous se transforme jour après jour.

J’ai envie d’insister auprès  de vous sur ce qu’est l’énergie de l’Amour : Loin de demander des efforts pour changer, nous améliorer ou tenter de trouver des manières de diminuer nos résistances, pour échapper à nos difficultés, l’Amour nous offre seulement d’accepter LE PRÉSENT et tout ce qui s’y produit. Ainsi, nul drame ne persiste, nulle souffrance ne s’éternise puisqu’on ne la repousse pas, ni ne la retient. Et  s’abandonner à la Lumière c’est exactement cela : se laisser traverser par Ce Qui Est. Sans rétention, sans comparaison, sans autre désir, sans peur, sans manque. Ensuite vient la Joie.

Que faire donc ? Rien d’autre  que mettre Notre Présence et de faire tout en conscience en adhérant à tout, en autorisant tout ce qui s’en vient, sans limitation de notre jugement. Plus nous regardons nos croyances de façon lucide, plus nous devenons indépendants d’elles.  C’est tout l’enseignement de Saturne rétrograde en Scorpion de nous montrer ce qui vibre de façon authentique pour nous ou pas et cela passe par le ressenti.

Même si j’aborde ces choses d’une façon qui peut sembler loin de vos préoccupations terre-à-terre il est bon de remarquer que cela s’inscrit dans le Tout, le 2è Sommet de la Conscience, évènement collectif dont le but est de nous proposer différentes pistes, confirme que le changement est au-delà de nous en tant qu’individus mais que toutes nos interrelations bénéficient de nos guérisons personnelles. Il s’agit de se distancer de toutes les contingences liées à la vie de tous les jours, de les dépasser de les transcender de façon totale et sans condition, que ces contingences soient affectives, sociales, matérielles et émotionnelles. Chaque pas fait vers cette autonomie – en lâchant nos conditionnements et croyances –  est un pas de Libération de l’humanité entière et de notre Terre Mère, cette belle Planète bleue, avec tout ce qui vit en rapport avec Elle. Nous savons que la Terre a sa propre conscience et que nous suivons son ascension.

Le 2è Sommet de la Conscience finit par une conférence de conclusion le soir même du 15 avril, jour de la Pleine Lune avec ses éclipses. Pas de hasard….Je vous retrouverai bientôt pour ce fabuleux portail énergétique de la Pleine Lune du 15 avril.  En attendant, si votre cœur vous y porte et en suivant votre propre discernement, voici d’autres choix de lectures que j’ai aimées et d’autres voies d’approche de l’Amour :

« Saint-Germain : Ne vous souciez pas des phénomènes » : http://terrenouvelle.ca/Messages/saint-germain-ne-vous-souciez-pas-des-phenomenes/

 » Le Grand Evènement – Le Commencement – Eclipse totale de la Lune du 15 avril – message des Pléiades. »  Par Anna Merkaba, le 31/03/14 trouvé sur ce site: http://cristalain.over-blog.fr/article-le-grand-evenement-le-commencement-eclipse-totale-de-la-lune-du-15-avril-pleiades-par-anna-m-123236645.html

« Lorsque vous vous abandonnez à l’Amour, la paix vous enveloppe »- Saul, transmis par John Smallman, traduit par Anne Duquesne : http://www.anneduquesne.com/article-lorsque-vous-vous-abandonnez-a-l-amour-la-paix-vous-enveloppe-123311202.html

Beau dimanche à tous.

Michka

 

Pour rester informé(e)

Si le contenu de ce blog vous plaît et que vous souhaitez être tenu au courant des nouvelles publications, vous pouvez choisir de recevoir la notification de nouvel article.


Assurez-vous de ne pas faire d'erreur en entrant votre adresse mail.

Vous devrez impérativement confirmer votre adresse en cliquant sur le lien contenu dans le mail que vous allez recevoir. Si vous ne l'avez pas reçu dans la journée qui suit, vérifiez dans vos courriers indésirables.


Veuillez noter que, en l'absence de confirmation de votre part, aucun mail ne vous sera envoyé et votre adresse sera supprimée de notre base de données au plus tard dans le mois qui suit.

36 réflexions sur « Accéder à l’Unité »

  1. Merci Michka pour tes écrits ,réflexions, ta vie avec ses moments qui ne sont pas si éloignés de la nôtre et tes avancées faites avec un courage et une détermination car tout abandonner pour vivre ce qu’on a envie de vivre comme tu l’as fait c’est assez exceptionnel, on est géré par nos émotions par l’affectif, en tout cas j’aime te lire ça me rebouste pour plusieurs jours et me donne d’autres pistes pour vivre pleinement le présent et l’Amour avec un grand A, très chaleureusement martine

    • Bonsoir Martine,
      Le dépouillement choisi en conscience permet de dépasser les peurs et de se donner une nouvelle chance, créer un nouvel élan. Un tel choix découle directement de la souffrance devenue trop dure à porter et quand on l’écoute et qu’on a de l’empathie pour soi même, l’audace remplace la douleur par de la joie. Partir met à l’épreuve la solidité de nos relations qui perdurent quand elles sont authentiques au niveau du cœur. L’amour ne meurt jamais si nous ne cultivons pas de croyance comme ‘loin des yeux, loin du cœur ».
      Bien à toi,
      Michka

  2. Merci douce Michka..c est un grand plaisir de faire ta connaissance…merci pour ta confiance et ton humilitè…merci de venir me dire,en ce beau dimanche,que tout va bien et que tout les symptomes que je ressens intensement en moi sont justes..j avais besoin de l entendre aujourd hui..car parfois j ai peur et me demande si je ne vais pas mourir bientot..
    C est vrai que du coup,ça me pousse a etre plus que jamais dans le moment prèsent et que je ne peux plus faire aucun projet..meme pour le jour suivant…Alors vraiment merci,joly ange,de venir me rassurer et me donner la force d Etre celle que je suis,tout simplement avec beaucoup d amour pour moi meme..a bientot..pleins de belles pensèes pour toi et tous tes lecteurs..Sabrina.

    • Merci Sabrina,
      La sensation de « mort imminente  » peut être vécue de façon plus sereine car si tu écoutes ta peur avec douceur, elle se dilue, elle perd de sa force et cède la place au vide dans lequel viendra ensuite la joie pure de la vie, celle de l’Être.
      Prends soin de toi,
      Michka

  3. Oh combien ça résonne et raisonne encore, comme des chemins qui se ressemblent même si sur le mien errent encore la peur, quelques traces de mésestime de soi, quelques filets de doute…. une ptite dose manichéiste de cet égo qui s’insurge à ce changement, ravie de te lire alors sachant qu’il me suffit de nettoyer ces placards encombrés encore de choses futiles.

    • Hello Titnath,
      N’oublie pas cependant d’écouter tes besoins avec gentillesse et bienveillance, avant de les juger comme des  » choses futiles » à « nettoyer » car il n’y pas d’effort ni volonté qui tienne, juste de l’amour à mettre partout sur les demandes de notre ego apeuré!! 😉

      Mais je sais que tu vas faire ça très bien!
      bises à toi,
      Michka

  4. Merci Micka de la confiance que vous nous faites de vous livrer ainsi.Je me suis un peu reconnue dans votre parcours et je pense que je ne suis pas la seule.Ce qui me surprend a chaque fois dans vos ecrits c’est que curieusement ‘ils corespondent souvent a ce que je suis en train de vivre. Je viens juste de terminer le livre de Joe Vitale « zero limite » la methode Ho’oponopono » qui precisement nous dit d ‘accepter tout ce qui nous arrive, ne pas forcer les choses. « Desolee , s’il te plait pardonne moi, je t’aime, merci. » Effacer ces memoires qui jouent et rejouentsans arret le memes histoires, parce que notre ego nous embrouille a plaisir.Laisson aller les choses sans peur et laissons tout simplement l vie Etre. A bientot Michka au plaisir de vous lire.

    • Bonsoir Marie-France,
      Peut-être que vous vous reconnaissez bien dans mes écrits et qu’ils correspondent à ce que vous vivez parce que, d’un point de vue vibratoire, nous sommes sur la « même longueur d’onde » 🙂
      À bientôt

      Michka

  5. Michka, je suis profondément touchée par votre texte. il m’a beaucoup parlé surtout vos conclusions. Continuez ainsi et merci infiniment Evelyne

  6. Très touchée par votre écrit d’aujourd’hui 13 avril (13/4) …que je viens de lire là maintenant…et qui fait beaucoup d’échos et de résonances avec mon vécu du moment!!!
    En ce printemps et début d’année astrologique tellement fort et éprouvant cela m’a été un grand réconfort. C’est la première fois que je me manifeste et je poursuivrai par l’envoi d’un mail dès que possible.
    Avec toute ma gratitude.

    • Bonsoir Maud,
      À bien des égards il n’y a pas de différence ni de séparations entre nous tous/toutes et nos vécus ( notamment ceux des femmes) se ressemblent souvent dans le ressenti même si les circonstances extérieures peuvent varier.
      Merci de votre témoignage et prenez soin de votre temple intérieur pour traverser tout cela de façon la plus stable possible.

      Michka

  7. Je vous suis depuis un certain sans jamais oser laisser un commentaire. Aujourd’hui votre message me touche encore plus car vous parlez de vous et de votre chemin de vie. Toute mon affection.

    • Bonsoir Hélène

      C’est plus simple de parler de moi quand je sens que cela peut contribuer à aider les autres à se reconnaître à leur tour dans leur humanité. Je trouve que l’amour circule mieux quand je me dévoile qu’en restant au niveau des généralités astrologiques ou spirituelles, le partage me donne encore plus l’énergie d’être authentique.
      À mon tour, je vous remercie de vous être manifestée!

      Michka

  8. Merci bcp Michka, vielen herzlichen Dansk,

    Je vous lis régulièrement d’Allemagne, où j’habite….. un petit i clin d’oeil à vous qui aimez l’Allemand

  9. Merci Michka, je ne fais pas de commentaires habituellement je me
    contente de lire…..et comme plusieurs des témoignages le confirment ..tout ceci nous ressemble et nous rassemble…alors grand merci et bonne route à tous/toutes…

  10. Merci Michka pour ce partage qui résonne intensément en moi… Et merci également pour les différentes lectures que tu mets à notre disposition.
    De cœur à cœur.

  11. C’est très touchant de lire ton cheminement de vie…Merci pour ta confiance et ton partage. A travers tes mots, je lis un parcours fait de joie et de difficultés vécues avec sérénité pour accéder en un « lieu » où règne l’Amour. Quelle belle leçon de vie…. Je me sens qu’au pied de la montagne…mais ton témoignage me donne courage et foi pour continuer malgré les nombreux chamboulements que l’on peut y vivre….je pense qu’on est là pour ça : se libérer de nos conditionnements, nos croyances , notre histoire personnelle pour retrouver notre Vraie Nature…Quelle gratitude chaque fois qu’on franchit une étape…
    Avec tendresse, de ♥ à ♥

    • Bonsoir chère Marylaure,
      tu te connais bien et tu sais trouver en toi , dans ton propre ressenti, tout ce qui contribue à te rapprocher de ton Être, tu n’es peut être pas autant « au pied de la montagne » que tu le crois, les énergies qui vont déferler vont faire aller notre « retour à soi » bien plus vite que toutes ces années écoulées.
      De gros bisous du cœur pour toi et prends bien soin de ta foi.
      Michka

  12. Merci michka pour ce dévoilement de votre parcours de vie, ressentis et désencombrements relaté dans la simplicité.
    Je crois qu’à l’heure actuelle ce genre de message est très parlant et se suffit à lui même pour bien faire comprendre ce qui se vit actuellement et que les lecteurs peuvent ainsi y voir plus clair quand à leur propres parcours.
    Je précise ceci car il se dit tellement et tellement de choses !! Et particulièrement des mouvements new âge, que beaucoup s’y perdent été se sentent même de plus en plus mal car ça part dans tous les sens, ça devient la folie !
    Désolé, mais je classe les trois liens en dessous de votre texte dans ces mouvements peace end love ou nous serons aidés par des ET…
    Personne ne viendra nous sauver il faut bien le savoir.
    Donc, j’aime votre message tel qu’il est sans plus ni moins, car il en sort un travail intérieur et c’est justement la seule chose à faire être sans rien attendre d’un ou des sauveur. Merci

    • Les liens que j’ai proposés élargissent la vision des choses mais chacun doit en faire ce qu’il sent. Certains aiment, d’autres pas, certains s’y perdent, d’autres s’en désintéressent totalement. LIBRE ARBITRE ET DISCERNEMENT rentent les maîtres mots!
      Merci Lamielle pour votre message.
      Michka

  13. Merci Michka pour votre joli message et pour les textes en dessous.
    Pourriez vous m eclairer, quand Anna Merkaba dit, a la 2 eme lune, ca veut dire le 15 avril ou la pleine lune apres ( en mai ).
    Je les aime bien ces textes, ils ne sont pas terre a terre mais coeur a coeur et ca change ma chimie du moment.
    Je nous souhaite a tous ce moment magique qui engloberait chaque moment.
    A votre étoile

    • Merci Aumel pour votre message qui vibre fort à mon cœur.
      Ce qui m’était venu tout de suite en lisant ce texte c’est que la deuxième lune correspond non pas à un autre cycle mais bel et bien à la Pleine Lune de demain 15 avril lors de son éclipse. Bien que ce langage soit chargé de grand symbolisme il y aussi une image, qui est donnée, de « voir » avec nos yeux humains: Relisez…

      « Tout ceci se passera en un éclair, car les énergies qui vont atteindre la Terre au moment de la deuxième lune seront intenses, car la première lune que nous allons voir dans le ciel nocturne, la première lune sur laquelle nous allons porter nos yeux fera tourbillonner les énergies, les magnifiques énergies de création, car les énergies en action vont alimenter les champs d’énergie de gloire de la Terre. »

      Cela m’évoque complètement le mécanisme visible de l’éclipse: je vois la lune (la première lune sur laquelle nous allons porter nos yeux) puis elle devient invisible pendant l’éclipse et je la vois de nouveau ensuite (avec les énergies qui vont atteindre la Terre au moment de la deuxième lune et qui seront intenses). Naturellement cela est au-delà de notre perception oculaire, il nous est nécessaire d’entrer en résonance vibratoire et de vouloir y croire pour le vivre.
      Du point de vue rationnel il n’y aura peut-être pas de changement « significatif » mais du point de vue subtil pour ceux qui savent déjà ouvrir leur cœur, dans la pureté de l’accueil, il y aura (j’en suis sûre) le sens accru d’une ouverture encore plus grande au point de vue de l’énergie. Chacun sait ce qu’il peut en retirer de façon consciente ou non.

      À très bientôt pour l’article sur la Pleine Lune ♥ Et gardons notre pureté d’enfant qui croit encore aux rêves. Je ressens que c’est celui-ci, dans sa vision immense, qui nous portera au-delà du chaos.

      Michka

  14. Bonjour Michka ,
    Merci !
    En ce moment je lis et écoute le livre et cd de Eckhart TOLLE et DR Wayne W.DYER  » Vivre une vie extraordinaire  » et votre texte et tout ceci se rejoint ! C’est des mains tendues !
    Merci !
    Muriel

    • Bonjour Muriel
      Lorsque l’unité est faite en nous, sans conflit intérieur, ou le moins possible, nous attirons des faisceaux d’informations convergentes qui ont de la cohérence, prennent du sens, « s’emboîtent » parfaitement les unes aux autres de manière à renforcer en nous le sentiment d’être dans le juste et le bon pour nous même.
      Chaque lecture nous correspond et nous parle de nous, là où nous en sommes, et chaque résistance face à une lecture nous correspond aussi et nous parle de nos peurs, de nos croyances, et tout cela est hautement respectable et à écouter, comme un guide car c’est notre propre discernement.
      Merci de votre message, Muriel

      Michka

  15. Bonjour merveilleuse Michka,

    Vos paroles ont touché mon cœur, je suis tous les jours sur le net avec vos musiques du site en fond sonore. A 56 ans je viens enfin de trouver ma voie, toutes ces années à chercher dans maintes disciplines ce qu’il me convenait et je sais depuis peu que je canalise les paroles de mon Guide, que je peux soulager la souffrance avec mon pendule. J’ai enfin donné un sens à ma vie et cette éclipse du 15 avril va surement me révéler encore plus de choses.
    Poursuivez vos écrits , vous êtes pour moi une fée bienfaisante.
    Je vous envoie tout mon amour

    • Bonsoir Marie-Jo,
      Je n’ai pas les pouvoirs ni la baguette magique de la fée mais je suis ravie de concourir à votre bien-être par la contribution que j’offre sur mon site.
      C’est à ma fille Aurélie que je renverrai une part de vos compliments: elle aussi est une fée: la fée de la logistique, et notamment pour la musique!… car elle a œuvré concrètement pour que mes morceaux préférés soient audibles et elle gère tout cela en coulisses, ce qui n’est pas la part la plus valorisante mais mérite que je lui rende grâce chaque fois que j’en ai l’occasion.
      Je me réjouis de savoir que vous avez trouvé votre voie, il n’est pas d’âge ni de « bon moment » pour laisser vivre pleinement l’Être dans notre voyage terrestre car l’amour et la joie qu’Il véhicule restent toujours à notre portée, à nous de l’accueillir!
      Bien à vous,
      Michka

  16. Chère et généreuse Michka … nous avons des parcours qui se ressemblent… je vous remercie de votre témoignage enrichissant. De tout Coeur avec Vous en vous remerciant mille fois de vos partages. Louise Élie

  17. Merci belle Âme…ie de ces mots et de ces partages qui résonnent à mon coeur… Je me sens proche de vous par certaines de vos expériences qui furent aussi les miennes, je les en remercie car grâce à elles je suis devenue celle que je suis aujourd’hui, tout comme vous nous l’exprimez de vos propres expériences. Je remercie l’Univers de vous avoir mis sur mon chemin, vos mots sont si justes et la douceur émane de vos écrits. Que la vie vous soit de cette douceur que vous rayonnez, avec un bouquet de lumière arc-en-ciel .
    De mon coeur à votre coeur…

    (¯`*´¯)
    `*.¸.*
    ¸.•´¸.•*¨)¸.•*¨)
    (¸.•´ (¸.•´ .•´ ¸¸.•`¨•

  18. Alors là Michka bravo pour ce saut quantique je ne te reconnais plus, tu tai métamorphosé tel un papillon et tu me ravi le coeur♡♡
    Dis moi à quoi l’on voit que lon à des doigts de fée, merci
    Oui ce changement a été tres salutaire pour toi et j’apprécie beaucoup cette mutation et decision que je vois de mes yeux.
    Tout est énergie et beaucoup ne le comprennent pas.
    Ça sera bientôt l’objet d’un article ♡♡

    Tres belle ascension a toi ♡♡

  19. Bonjour Michka, je voulais vous dire que j’avais été très touchée par votre article , ayant vécu des choses semblables au niveau de la santé, et qui ont vraiment « ouvert » en moi d’autres portes, ayant obligé un lâcher prise de nombreuses fois. Vos mots résonnent ++++, et c’est super précieux qu’existent des personnes comme vous, qui n’ont pas peur ni honte de leur vulnérabilité ! La vulnérabilité/fragilité n’est pas à la mode aujourd’hui …Pourtant je suis sûre que c’est une porte…il me semble que vous le confirmez…Je vous souhaite le meilleur. Chaleureusement. Véro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.