Oser traverser les doutes et l’abandon

torande-pays-bas

Chers amis,

Ces moments sont  difficiles pour tous, d’une manière ou d’une autre, soit moralement, soit parce que notre santé vacille, soit parce que nous sommes rattrapés par la crise économique donc de plus en plus démunis matériellement et que, très humainement, nous avons la peur au ventre. Nous considérons souvent ces choses comme des fatalités inéluctables et tentons de nous battre pour « tenir »  face à elles, ce qui nous épuise davantage.  Et quand nous descendons peu à peu dans la mélancolie, les doutes, la peur viscérale de manquer de tout: d’argent, d’un toit, d’amour, de travail, d’un avenir, nous  tentons de nous accrocher aux parois pour ne pas glisser dans ces états de déprime, voire de détresse ou de désespoir.

Et pourtant, il est vain de croire qu’il suffit d’une pensée magique pour tout arrêter quand ce   processus a commencé. Même si nous sommes peut-être  foncièrement d’accord avec ce que dit Bruce MacLelland  « Vous êtes ce que vous pensez, et non ce que vous pensez être », la pensée seule ne suffit pas pour rétablir l’équilibre. Nous sommes un Tout,  fait de mémoires d’expériences individuelles, de réactions cérébrales de survie, d’ancrages émotionnels anciens et placés dans une zone de turbulences collectives: la Terre! Nous sommes tous animés du même désir de nous élever et de réapprendre le chemin du cœur mais ne brûlons pas les étapes, il y a des moments où nous revisitons nos peurs et nos vulnérabilités et c’est un processus parmi les autres, qui permet la vraie alchimie, la vraie régénérescence ou renaissance,

Cette énergie, que l’astrologie attribue au Scorpion,  est la source même de ce processus de nettoyage profond des mémoires et peurs inconscientes qui nous manipulent. C’est pourquoi il vaut mieux pour nous oser traverser ces zones de peurs pour les guérir,  que rester derrière la porte, accepter de descendre et de sentir ce qui se passe dans notre humanité. Plus nous résistons, plus notre peur grandit jusqu’à devenir irrationnelle.

Alors, même si beaucoup de voix crient « haut les cœurs », je crois que pour aller à cet endroit du cœur il est d’abord bon d’avoir le réflexe de « baisser les bras », simplement, de lâcher tout et ce, malgré le sentiment de terreur de se trouver au bord d’un gouffre où nous avons peur de tomber dans le néant.

Même si nous avons le sentiment d’être faibles, fatigués, inutiles, pas à la hauteur, acceptons ces circonstances qui ne seront que passagères et,  plutôt que de tenter de rester à flot pour satisfaire l’image que nous voulions donner de nous, osons entrer à fond dans notre zone d’inconfort et de turbulence en faisant confiance à notre âme ou notre guide intérieur qui ne sauraient nous conduire à des endroits dangereux pour notre ascension.

N’étant jamais moi même « dans la théorie » en matière d’émotions (clin d’œil!),  je vous parle ici de ce que je connais, de cette  expérience qui peut nous être commune, de ces abysses où chacun et chacune de nous a pu se sentir aspiré un moment ou un autre à son corps défendant, avec des remontées de souvenirs déchirants, de rupture, d’abandon, de solitude extrême. Cela dure parfois peu de temps mais cela peut être intense. C’est en passant par ces stades particulièrement douloureux que subitement nous ouvrons une porte de plus et sortons de notre enfermement.

La période du Scorpion, surtout avec Jupiter traversant le Cancer, et même s’y attardant encore pour quelques temps, c’est un moment qui pousse dans le tumulte des émotions et dans l’intériorité. Mercure, dans ce même signe et rétrograde, contribue à faire remonter à notre esprit des idées noires et si elles reviennent c’est qu’elles sont « encore là » (eh oui!).  S’y laisser aller ne veut pas dire se résigner au pire ni se plaindre ou se placer en victime,  mais cela peut être accepter de se laisser un peu porter par de sombres humeurs  (même si c’est synonyme de lâcher tout contrôle)  sans faire semblant d’aller bien coûte que coûte. Notre pire ennemi reste notre jugement. Plus nous nous laissons modeler par la Vie, plus elle nous transforme pour nous polir comme un pur diamant. Car le DIVIN est EN NOUS…

Comme j’aime à le faire, je vous partage les lectures de mes sources préférées: l’inépuisable enseignement de Mikhaël Aïvanhov, avec son franc parler,  et un texte de John Smallman traduit par Anne sur son site « Des Nouvelles de Notre belle Planète« .
Je vous souhaite l’audace d’oser traverser l’ombre et la confiance qui permet de croire que le soleil est juste là, derrière cette sombre brume.

Merci de votre belle présence à tous,

Michka

eclipse

Extrait de « La pensée du jour de Omraam Mikhaël Aïvanhov »

«  Il me manque ceci… On me doit cela… On ne m’aime pas… On ne pense pas à moi. » Voilà ce qu’on entend partout, mais ce n’est pas avec ce genre de plaintes et d’exigences que les humains feront venir le bonheur, au contraire, ils se préparent une existence de déceptions et de souffrances. Qu’ils commencent par s’occuper un peu moins d’eux-mêmes et un peu plus des autres, et bientôt tout ira mieux.

Qu’il vous manque certaines choses, c’est évident, mais dites-vous bien qu’il vous en manquera toujours, et si vous persévérez dans une attitude négative, il vous en manquera encore davantage. Alors, oubliez un peu ce qui vous manque et réjouissez-vous de ce que vous avez. Quand on a la possibilité d’embrasser l’univers entier par la pensée, de communier avec toutes les créatures lumineuses qui le peuplent, que faut-il encore pour comprendre qu’on est riche, comblé, et qu’on peut même aider les autres ?… Tant qu’il ne vous viendra pas à l’idée de rendre les autres heureux, vous ne serez jamais heureux vous-même. »  Mikhaël Aïvanhov

 Extrait de Vous ne pouvez être heureux que si vous exprimez votre véritable nature

Saul, transmis par John Smallman

« L’ascension est l’événement sur lequel se focaliser, car c’est une partie majeure de votre processus de réveil, dont vous êtes très proches. Oui, vous ne cessez d’entendre répéter cela par de nombreux canaux, mais c’est la vérité, et vous amenez cet événement à l’existence par votre intention collective. Aussi, ne vous laissez pas décevoir par les retards apparents mais irréels qui obscurcissent votre vision ; fortifiez plutôt votre intention et votre désir de le voir arriver, et faites-le advenir, ce qu’en réalité vous êtes en train de faire. Si vous pouviez voir et ressentir l’Amour que nous avons pour vous vos angoisses et vos doutes ne pourraient que se dissiper ; aussi, n’oubliez pas de demander une étreinte aimante chaque fois que vous vous tournez vers l’intérieur pour nous écouter, puis détendez-vous dans cette étreinte, et vous la ressentirez parce que vous en aurez l’intention. Le scepticisme et le doute bloquent trop souvent le sentiment, la perception, la connaissance consciente de notre Amour pour vous, que vous pourriez éprouver si seulement vous vouliez ouvrir vos cœurs pour Le recevoir et vous plonger dans le baume apaisant dans lequel nous vous avons enveloppés.

Découvrez la suite de beau texte sur le site d’Anne

© des images http://www.meteocity.com: tornade Pays Bas éclipse

Pour rester informé(e)

Si le contenu de ce blog vous plaît et que vous souhaitez être tenu au courant des nouvelles publications, vous pouvez choisir de recevoir la notification de nouvel article.


Assurez-vous de ne pas faire d'erreur en entrant votre adresse mail.

Vous devrez impérativement confirmer votre adresse en cliquant sur le lien contenu dans le mail que vous allez recevoir. Si vous ne l'avez pas reçu dans la journée qui suit, vérifiez dans vos courriers indésirables.


Veuillez noter que, en l'absence de confirmation de votre part, aucun mail ne vous sera envoyé et votre adresse sera supprimée de notre base de données au plus tard dans le mois qui suit.

12 réflexions sur « Oser traverser les doutes et l’abandon »

  1. Merci Michka, tu sais mettre les mots justes sur ce que l’on vit. Je te suis pleinement quand tu dis qu’il faut aller voir ce qui se cache dans nos zones d’ombre, cesser de les fuir, de les éluder ou de les mettre de côté en faisant les braves et en remettant nos masques… elles reviendront jusqu’à ce qu’on les regarde en face, qu’on les accueille et les laisse nous traverser. C’est pas facile de faire face, c’est très inconfortable, et très courageux. Mais à travers ce processus, je sens que je grandis, je vois les marches que je gravis avec foi et patience, petit à petit, avec des descentes, des remontées et parfois des stagnations….Il y a cet escalier que je ressens mais aussi des portes qui s’ouvrent et beaucoup de lumière qui m’accompagne et qui est là pour éclairer mes zones d’ombres.
    Tes messages sont source d’inspiration, Merci à toi pour ta présence.
    Tendresses

  2. Merci infiniment pour ce magnifique message. Il met du baume au cœur et réconforte, j’ai même envie de dire qu’il rassure…………. Merci pour chaque publication.
    Amour, santé, abondance, paix, joie, lumière à tous et à chacun en particulier.

  3. chère Michka
    hé bien pour moi …..ça s est passé hier ….
    comme j ai dit a un ami…je suis descendu de 3 étages!!!!
    je suis une fidèle lectrice
    bonne continuation !

  4. m
    Merci pour ce merveilleux message d’espoir
    J’entends souvent dire !! que lorsque que l’on touche le fond !! on ne peut que remonter !!
    FRATERNELLEMENT
    Monica

  5. Bonjour Michka,

    Je pense qu’il faut par moment aller au plus profond de soi pour en découvrir nos richesses. Comme le dit le texte de Mikhaël Aïvanhov à force de regarder toujours plus loin on ne réalise pas que le bonheur est prés de nous. Sachons apprécier et savourer les petits plaisirs de la vie à leur juste valeur. J’aime vous lire. Catherine

  6. Bjr Michka
    Comme toujours votre parler est « d »or ».Pour être tomber dernièrement dans ce « trou noir » sans savoir comment m’en sortir et pour avoir oser regarder en face mes erreurs en cessant de faire reposer la faute toujours sur l’autre, en admettant et reconnaissant ma part de responsabilité (ça n’est pas toujours évident mais…!!!) dans tout ce qui m’arrive ENFIN ! j’arrive a voir le bout du tunnel et mes journées ne sont plus jamais négatives a 100% car j’arrive toujours a trouver quelque chose de positive a laquelle je m’accroche ne serait ce qu’un oiseau, un coin de ciel bleu , un arbre ils sont si beaux en cette saison et ainsi chaque jour de plus en plus la joie l’amour et l’harmonie font partie de ma vie. Votre lettre Michka faitpartie de ces bonnes choses et j’aime vous lire.MERCI, MERCI, Merci.

  7.  » Les gens me demandent où je vis, ici. Où je vais, nulle part. Quels sont mes projets, allez savoir. Vagabond insolent sur les routes d’un présent terrifiant, dénué de certitudes, muet devant l’ampleur de la tâche. Gnome ridicule et impuissant dans un plan d’univers, aspirant terrifié à l’innocence d’avant, petit, malhabile, involontairement si fier, agonisant dans un corps transitoire et bouleversé de reconnaissance, ravagé de gratitude. Poussière de vent, graine de simili poète chantant, le cœur baigné de prières puisqu’il n’y a rien d’autre à faire. Il n’y a que la vie à attraper par les couilles et à embrasser pleinement, avant qu’il soit trop tard. Il n’y a que l’amour qui cherche désespérément à se donner maintenant, avant qu’il soit trop tard. »

    Thierry Gaillard auteur de « Le grand singe à la fissure dans le cœur »

    • Bonjour Thierry,

      Belle découverte faite grâce à votre commentaire: votre livre! J’ai eu envie de partager ici un lien qui permet à chacun de découvrir un passage choisi de votre livre

      Oui, nous allons tous mourir et nous passons nos vies avec nos tourments futiles, c’est bien toute l’histoire de l’Humain, n’est-ce-pas?
      Mais plus tôt nous frôlons la mort physique, plus vite nous appréhendons l’Immensité du Divin et la peur du néant s’amenuise.

      Merci de votre visite ici et bien sûr je vous remercie de votre témoignage.

      Michka

  8. Bonsoir Michka,
    Merci pour ce message d’espérance qui arrive à point nommé (il n’y a pas de hasard n’est-ce pas?)
    Que du grand bonheur à vous lire.
    Merci mille fois.
    Marie

  9. Chers ami(e)s,

    Je suis ravie de découvrir vos réponses.

    Ce lien qui se tisse au fil de mes mots puis vos mots est si riche!
    J’en apprécie toujours avec émerveillement, mais en pleine conscience, la beauté et la douceur.

    Merci car si vous aimez me lire, moi j’aime vous écrire ♥♥

    Michka

  10. Merci Michka, tout simplement, pour ce message qui tombe à pic.
    Et merci à tous pour ces témoignages émouvants.
    Nous sommes Un et cette constatation nous rend plus forts par les temps qui courent.
    Paix et Lumière dans tous les Cœurs.

  11. Votre fidélité dynamique stabilise nos désirs du mieux être en tranquilité et détachement MERCI A VOUS DEUX MICHKA et ANNE
    et merci à tous les partcipants

Répondre à Michka Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.