Comment se libérer des attachements

Une petite dose de rappel pour Françoise, mais aussi pour tous ceux qui, comme elle, ont perdu le chemin d’accès à cette précieuse méthode des « Petits Bonhommes Allumettes » … et pour tous les nouveaux lecteurs qui vont la découvrir ci dessous.

harnais…Nous le savons bien : nos attachements sont des chaînes qui nous enferrent à notre passé, nos douleurs et nos désirs. Aimer vraiment sans retenue (aux deux sens du mot), profiter de ce qui se passe sans arrière-pensée, avec la certitude que nous ne manquerons jamais de rien, voilà un rêve commun. Mais l’attachement à un résultat, l’attachement à une peur ancestrale de perdre ce que nous avons, y compris un amour,  l’attachement à rester dans le connu, l’habituel, le sécurisant, etc. tout cela va à l’encontre de notre libération et conforte notre croyance en l’illusion que nous montre l’ego, cette confusion dans laquelle il nous maintient et qui est tout sauf de l’amour, tout sauf la liberté…

Voici donc ci-dessous deux vidéos qui montrent un exercice concret, ludique et facile, appelé « les petits bonhommes allumettes »  et dont la description est faite par Jacques Martel (l’auteur du célèbre livre « le grand dictionnaire des malaises et des maladies » et  de « Atma, le pouvoir de l’amour ».

Essayez, c’est  simple, court et très puissant. Je l’ai moi-même pratiqué pour me libérer de liens qui me retenaient dans une forme de chagrin languissant, sans que rien ne me soit possible concrètement pour réparer une relation qui s’était « mal finie » ni des malentendus familiaux persistants pour lesquels je me sentais coupable. Bref,  de ces situations où tout a déjà été tenté de ce que nous pouvons faire pour rétablir l’harmonie mais dont une partie reste génératrice de peurs ou de regrets ressentis de façon diffuse sans toutefois pouvoir nous en séparer réellement, ni les guérir car c’est inaccessible ou trop enfoui dans notre inconscient

Comme nous sommes UN je crois qu’il est essentiel que chacun de nous fasse du mieux qu’il peut pour se libérer, ouvrant ainsi une brèche de liberté pour l’ensemble.

Avec toute ma tendresse,

Michka

Pour rester informé(e)

Si le contenu de ce blog vous plaît et que vous souhaitez être tenu au courant des nouvelles publications, vous pouvez choisir de recevoir la notification de nouvel article.


Assurez-vous de ne pas faire d'erreur en entrant votre adresse mail.

Vous devrez impérativement confirmer votre adresse en cliquant sur le lien contenu dans le mail que vous allez recevoir. Si vous ne l'avez pas reçu dans la journée qui suit, vérifiez dans vos courriers indésirables.


Veuillez noter que, en l'absence de confirmation de votre part, aucun mail ne vous sera envoyé et votre adresse sera supprimée de notre base de données au plus tard dans le mois qui suit.

8 réflexions sur « Comment se libérer des attachements »

  1. Merci Michka de revenir sur ce sujet et cette méthode si simple et efficace. Suite à ton premier billet, j’ai fait de
    nombreux « petits bonhommes allumettes »… Au fil des jours, je me suis sentie plus allégée et plus libre. C’est vraiment très puissant.
    Passe une belle journée.

  2. Moi aussi , j’ai fait l’expérience et le résultat est étonnant de simplicité et pourtant chère Amis je me morfondait de comprendre les diverses méthodes mentales avec intentions volontaires qui ne marchaient pas et là pour moi ce fut un » miracle  » La paix s’installe autour de moi dans ma famille proche et j’ai envie d’en faire part
    Merci , merci et merci pour les magnifiques couleurs de ton nouveau site et me réjouis du contenu
    Belle découverte à tous

  3. C’est une technique vraiment géniale, je suis d’accord avec vous deux. Cette méthode je l’ai moi même expérimentée avant de vous la partager, elle m’a notamment aidée à couper des liens très anciens avec une personne, décédée depuis longtemps, mais dont les conditionnements et les injonction silencieuses restaient en sourdine en moi et orientaient mes réactions émotives.

    Lorsqu’on a l’impression de fonctionner en « pilotage automatique », que nous ne gérons pas nos émotions avec facilité, que nous n’arrivons pas à ouvrir vraiment notre cœur à l’amour, c’est souvent que des attachements à nos anciens modes de pensée restent actifs en dépit de notre désir de nous en libérer. Même si nous n’identifions pas la personne qui nous influencée, faire cette rupture symbolique est très efficace. Les petits Bonhommes Allumettes sont à la portée de tous et j’ai bien de la joie de les avoir découverts!

    A bientôt!
    Michka

  4. Bonsoir Michka

    Merci de nous faire connaître ces outils d’évolution. Ce n’est qu’aujourd’hui que j’ai pu écouter les vidéos. Du coup je m’y suis attelée et j’en ai fait cinq à la suite. Mais je m’interroge : n’est-ce pas trop d’un coup ? A vrai dire, je n’ai rien ressenti de spécial si ce n’est un petit pincement au coeur mais peut-être était-ce le thé que j’ai bu en même temps (sourire) ?
    A bientôt de te lire.

  5. Doux Jésus…Comment vous remercier de ce partage !? J’en ai fait cinq d’un coup et je me suis dit; calme-toi ma belle !! J’ai découvers les vidéos après une journée intensive de constellation familiale. J’étais épuisée. Après avoir fait les cinq,que je crois être les majeurs de ma vie, naturellement en relation avec ce que j’avais travailler la veille en constellation, toute mon énergie est revenue. WOW !! J’ai une question ici, est-ce possible, dans le cas où je ne connais pas mon père biologique, d’indiquer « père biologique » au lieu d’inscrire le nom ? Je dois vous avouer que j’ai déjà fait l’exercice et j’attend les changements… MAIS cette question tourbillonne dans ma tête. MERCI de m’éclairer et encore MILLE MERCI pour ce partage !!
    Dianne

    • Bonsoir Dianne
      Votre enthousiasme fait plaisir à voir!
      Je crois que chaque mot, nom, prénom porte une vibration et a une résonance. Quel que soit le nom de votre géniteur, le fait de le nommer « père biologique » est différent du fait de le nommer par son prénom. Il me semble que si vous voulez libérer l’attachement qui le relie à vous en tant que « père biologique » alors c’est peut-être ces mots qui le désigneraient le mieux, mais si, par exemple, c’était un homme dont vous n’aviez jamais su qu’il était votre père et que vous l’ayez longtemps appelé par son prénom, parce qu’il faisait partie de votre entourage eh bien c’est ce prénom qui résonnera le plus avec votre vécu.
      Faites vous confiance…
      Je vous salue chaleureusement et suis heureuse que ce partage suscite tant d’intérêt. Nous sommes encore tellement prisonniers de nos peurs et liens inconscients que cet exercice n’en finit pas de nous inspirer des envies de libération.
      Michka

  6. Bonsoir MICHA,
    Je suis tombé par hasard sur votre site et ces petits bonhommes alumettes…J’ai réalisé rapidement un « détachement de liens de personnes qui me faisait souffrir dans ma vie professionelle et j’attends de voir els résultats.En tout cas force est de constater que le « alcher prise  » est efficace et cela m’aide à passer le cap..
    Merci pour votre site et en tout cas bravo pour vos musiques!!
    Bien amicalement Jean marc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.