Pleine lune en Capricorne – 16 juillet 2019

Bonjour mes amis !

Bien au-delà de la date imposée par la lunaison, j’avais envie de partager avec vous un petit moment et d’abord vous dire merci pour votre patience et vos messages d’encouragement, je me sens bien entourée par votre compréhension en ces temps personnels de grandes transformations. J’illustre aujourd’hui mon billet par la photo de mon chat Miki dont je tente de suivre l’exemple permanent de paix et de « lâcher-prise » car, en tout état de cause, il est confiant et s’abandonne au sommeil.

Juillet s’est montré dans sa première partie aussi intense que je l’avais senti lors de la Nouvelle Lune, c’est pourquoi il est sage de nous placer au centre de notre vie et veiller à ne pas nous laisser distraire. Cela ne signifie pas être sérieux et refuser la joie ou l’amusement, bien au contraire mais il est salutaire que la joie soit issue d’un élan de notre cœur. Et que la peine soit placée au centre de notre attention afin d’en prendre soin, de l’entourer et de la consoler.

Il est juste aussi de rester en contact souple avec nos grands buts de vie et laisser passer de façon fluide ce qui ne les sert pas ou risquerait de nous égarer.

En notre centre il y a le calme, l’amour et la joie. À l’extérieur de nous, ou même déjà dans notre mental tout simplement, il y a souvent du mouvement et de l’agitation mais la vie elle-même est naturellement dans ce mouvement permanent. Pour ne pas nous laisser déstabiliser, le secret est dans le retour à nous-même.

C’est comme dans l’arcane du Tarot, la Roue de Fortune, plus on est près du moyeu de la roue et moins nous risquons d’être  chahutés lors des changements de cycles, même si au dehors nous voyons l’ordre des choses s’effondrer, même si nous sommes dans des situations tumultueuses ou des relations qui nous bousculent grandement sur le plan émotionnel. Les éclipses sont des occasions de révélations intérieures susceptibles de nous aider à ouvrir notre vision de nous-même et de notre existence et il peut être utile de noter pour nous-même ce qu’elles nous enseignent ou réveillent en nous.

En ce moment particulier où le cycle lunaire se superpose à l’axe Cancer Capricorne qui est notre axe d’évolution collectif, ce qui se passe en nous est relié à ce qui se passe au-delà de nous, au-delà de nos vies elles-mêmes, on parle des énergies karmiques qui se libèrent car quelque chose de très profond est à l’œuvre dans le Capricorne depuis l’entrée de Pluton dans ce signe en 2008. Ce signe est collectif, il ne s’agit donc pas que de nous en tant qu’individus, il s’agit de tous les systèmes hiérarchisés et anciens, Pluton travaille à l’effondrement de ce qui est obsolète.   

Au fil des mois, d’autres planètes se sont rassemblées dans cette même énergie du Capricorne pour nous aider à nous adapter à ces grandes transformations. Ceci signifie que ce qui se passe en ce moment fait partie d’un plan beaucoup plus grand et qui nous interpelle tous différemment selon le niveau de conscience avec lequel nous abordons les choses, ceci peut prendre l’aspect de vrais chamboulements de notre conception de la vie à bien des niveaux, nous pouvons être très perturbés par le fait que rien ne soit plus « comme avant » : notre regard sur le monde, l’évolution de notre sphère affective et relationnelle, notre adaptation au quotidien, notre santé, notre mode de vie… Tout cela se fait selon notre propre cheminement, selon notre propre personnalité, au rythme de nos propres adaptations, certains d’entre nous semblent nager à contre-courant, certains autres résistent pour conserver privilèges et certitudes de jadis, peu importe car finalement, dans l’ensemble, tout cela est juste, aucun de nous n’échappe à ces énergies très intenses qui viennent nous toucher de plein fouet même si nous ne les ressentons pas tous de façon aussi forte.

Aussi essayons de ne plus juger ceux qui à nos yeux n’évoluent pas, ceux qui attirent des choses difficiles, ceux qui n’ont pas de courage selon nos critères, ceux qui luttent pour garder d’anciens pouvoirs, nous ne savons pas quelle est la forme de croissance que le Divin expérimente à travers eux, nous ne savons pas quel est leur but de vie. C’est de nous qu’il faut nous occuper, de nous qu’il s’agit, de nous dont nous avons la seule responsabilité, nous n’avons que nous-même à prendre en compte, nous écouter, nous centrer, faire le mieux possible pour être heureux…et ainsi laisser l’âme qui nous anime apprendre les leçons qu’elle est venue chercher.

Cela ne signifie pas regarder notre nombril en permanence (si joli soit-il !) mais bel et bien interagir avec l’extérieur et les autres à partir de nos valeurs personnelles et de nos inspirations ou envies.

D’où ce centrage nécessaire sur le concret, sur chaque instant, sur les choses simples de nos vies, sur notre corps et ses besoins ou messages, mais aussi sur nos émotions, sur nos élans et aspirations. Il peut être tentant de penser beaucoup à l’avenir et de nous y perdre car il est actuellement sans repères. Seules la foi et la confiance dans le grand plan peuvent nous aider. Ce n’est pas forcément nécessaire d’être « spirituel », des personnes auxquelles ce mot ne dit rien sont pourtant très tournées vers la foi en la vie, en la nature des gens et de la Terre. Et ils sont donc portés vers des énergies créatrices de réalisation et d’enthousiasme alors même que d’autres qui « travaillent sur eux » peuvent se laisser embarquer par leurs doutes au lieu de vivre ce qui est là, tout de suite, présent. Il n’y a pas de modèle préconçu, pas de réponse juste ou mauvaise, il y a chacun de nous, unique en son genre et pourtant relié au tout par le rayonnement qu’il émane, par sa vibration, par sa pensée.

Tout cela est issu de l’axe d’évolution car le Capricorne était l’énergie d’un système de pouvoir pyramidal et hiérarchisé où nous étions tous « logés à la même enseigne » alors que l’évolution actuelle vers l’énergie du Cancer nous appelle à nous fier à ce qui nous importe autant qu’à ce qui nous touche, tout en restant conscients des expériences dont le passé nous a enrichis.

« Faire le deuil » n’est pas une expression en l’air, beaucoup de nos croyances « prennent l’eau », y compris celles qui nous servaient de boucliers contre l’amour véritable.

Parlons d’amour justement…

Vénus, la planète de l’amour, est en Cancer conjointe au Nœud Nord, elle nous indique une voie à suivre, celle de la sensibilité, telle l’énergie du tout petit enfant, à fleur de peau, vulnérable, immature dans sa candeur enfantine mais encore capable de rêver et d’imaginer le meilleur. Retrouvons cette énergie en nous, elle y est parfois bien cachée et protégée par un carcan.
Avec cette Vénus beaucoup de mémoires affectives remontent surtout pendant que la lune qui gouverne la signe du Cancer est dans le signe d’en face, avec l’amas des autres planètes en Capricorne. Avec Saturne, Pluton, le nœud sud en Capricorne, tout notre passé est labouré en profondeur et Vénus en Cancer nous invite à la douceur, au bercement, au repli pour observer mais non pas à l’enfermement. Le Cancer c’est l’énergie du tout petit enfant qui se cache derrière le rideau pour se sentir à l’abri ou invisible. Nous avons besoin de cette protection de nos sensibilités afin de les accueillir, c’est pourquoi le centrage est si nécessaire ; tel est ce repli délicat en nous, avec nous. Il permet une meilleure écoute des autres dans leur part d’émotion, il nous rend plus apte à la compréhension de nos peurs et de nos doutes car nous y embrassons notre fragilité en l’aimant comme nous pourrions aimer un objet précieux auquel nous tenons.

Nous sentons ce qui s’effondre, nous manquons de sécurité et nous pouvons aussi nous sentir profondément attristés par la perte de nos anciens repères dans cette phase de « destruction pour une renaissance »..

Pourtant pendant cette Pleine Lune notre prise de conscience est soutenue par la planète Neptune. Neptune c’est l’Amour divin, l’Amour de l’Univers envers toutes ses créations et créatures, c’est l’énergie de l’infini et de l’illimité. Neptune nous connecte à cet Amour mais pour y accéder, il ne faut pas la placer à l’extérieur de nous. Longtemps nous avons mis Dieu loin de nous et pendant des millénaires nous avons prié ce Dieu  comme une entité hors de nous, sans savoir que nous étions une émanation et une étincelle de cette divinité. Neptune nous reconnecte à cette énergie vaste et généreuse en agissant au travers de nos rêves et de nos idéaux ou de nos inspirations les plus élevées. Mais lorsque nous cherchons au dehors de nous cet amour apr des moyens artificiels nous nous égarons et nous créons une illusion et nous abandonnons à des dépendances qui seront immanquablement suivies d’amères déceptions. Ainsi le passage de Jupiter en carré de Neptune a-t-il déjà révélé nombre de ces illusions et nous a-t-il confronté à des vérités de cette dimension terrestre que nous ne désirions pas vraiment voir. Cette configuration est toujours en action même si elle n’est pas aussi intense qu’elle le fut en janvier et en juin, elle le redeviendra en septembre nous donnant encore une occasion de vérifier où nous en sommes de nos dépendances affectives ou de nos attachements à d’autres fuites dans les paradis artificiels de l’alcool, de la drogue, la sexualité, de l’argent facile ou même à un autre niveau d’une quête spirituelle hors d’atteinte qui flatte notre ego peureux mais nous expose à des retours de bâtons d’autant plus fâcheux que nous aurons manqué de discernement.

Il nous est souvent difficile entant qu’humains d’accéder à cette dimension supérieure d’acceptation et de non jugement de nous-même et des situations. Les concepts de bien et de mal sont utiles pour apprendre à aiguiser notre sens critique mais avec Neptune il ya une dimension de transcendance qui permet de dépasser ces règles de base et ces jugements de valeur. Rien n’est totalement beau ni laid pour le divin, rien n’est cadré une fois pour toutes car si ces notions sont nécessaires pour nous construire dans la personnalité humaine, il est possible grâce à Neptune d’avoir une vision encore plus globale ou le beau et le laid sont acceptés comme de simples expériences. Neptune permet d’aller au-delà du corps, au-delà du rôle social, au delà du visible, au-delà même de la réalité concrète mais pour ne pas se laisser embrumer par l’illusion il est indispensable d’avoir d’abord des racines terrestres bien enfoncées et des valeurs qui se sont appuyées sur ces notions de bien et de mal pour nous-même.
Chacun reconnaîtra dans son parcours personnel comment il s’est construit en fonction de ce qu’il trouvait bien et de ce qu’il trouvait mauvais. Mais aussi de ce qui l’entourait et confirmait son ressenti. Devenus adultes nous pouvons voir par exemple, que ce qui a été dur et difficile nous rendus forts et donc était « bien » pour nous, puisque cela nous a permis de forger notre discernement et de  choisir nos valeurs. Mais pour d’autres ce qui était flou les a précipités dans des expériences a priori mauvaises car ils sont devenus marginaux ou délinquants mais  ces mêmes situations les ont enseignés quand même et, en ce sens, elles furent bonnes quelle que soient les voies qu’ils aient choisi d’emprunter. Le jugement de valeur (« ceci est beau, ceci est laid, ceci est bien ceci est mauvais ») est dépassé au niveau de notre connexion à Neptune qui nous donne une élévation réconfortante, un recul bienfaisant et un regard compatissant pour nous, pour les autres et pour le monde en général.

C’est alors que nous nous sentons pleinement aimés par la Vie, et que l’énergie inspirée par le divin peut circuler en nous et au-delà de nous, dans toutes les situations de nos vies, car si déstabilisantes soient-elles elles prennent du sens dans un plan plus grand.

Voilà dans cette pleine lune une grande occasion de libérer encore des comportements et des croyances qui nous ont beaucoup servi dans le passé mais qui désormais ne sont plus alignés sur le monde d’aujourd’hui. Nous pouvons résister ou nous pouvons nous adapter mais il est encore grandement nécessaire de nous poser, de sentir, de nous reposer aussi physiquement, car nos corps sont soumis à rude épreuve, même s’il nous semble que nous ne « faisons pas grand-chose ». Il est juste et bon de nous accorder des moments de recul, de silence,  de loisirs, de vrai farniente autant que d’observation, de méditation et de contemplation et de sentir une certaine satisfaction de tout ce grand chemin que nous avons tous parcouru !

Respectons notre besoin de calme, de temps, pour intégrer l’énergie de transformation qui nous touche, regardons les petits signes que nous appelons synchronicités et qui témoignent de notre alignement et même si nous nous sentons parfois déprimés, cela est naturel, c’est la preuve que nous avons beaucoup cheminé et qu’il est temps de savourer une pause en nous abandonnant à ce qui est. Il me semble important de nous entourer d’affection et d’amitié et de ne pas rester isolé, c’est pourquoi je vous invite à partager selon vos inspirations vos propres expériences qui feront écho à d’autres dans le même cas.

Je vous dépose ici des pensées pleines de tendresse pour vous, belles âmes,

Michka

PS: Il y a des grandes chances que j’aie fait des fautes, pardonnez moi si tel est le cas, la manipulation du clavier et la fixation de mon attention sur l’écran me fatiguent toujours beaucoup donc je n’ai pas le courage de relire plusieurs fois mon texte mais je corrigerai volontiers si vous me signalez mes erreurs, comme vous avez eu la gentillesse de le faire pour les billets précédents.

À tous un grand Merci ♥

Nouvelle Lune en Cancer- 2 Juillet 2019

Bonjour mes amis,

Me voici pour vous souhaiter une belle lunaison dont la première phase annonce qu’elle sera intense en émotions et en transformations.

Je remercie tous ceux et celles qui m’ont encouragée et dont les messages m’ont fait chaud au cœur. Ce mois écoulé n’a pas été de tout repos pour moi, même si j’avais prévu un retrait. C’était un mois pour pouvoir terminer un cycle. Je suis encore (comme beaucoup d’entre nous) entre deux rives, sachant que tout ce que je viens de quitter est bel et bien mort et n’ayant aucune idée de qui m’attend de l’autre côté. Continuer la lecture




Juin 2019

Bienvenue au mois de Juin !

Pour illustrer ce billet particulier, voici une photo prise par ma fille Mélanie il y a quelques jours. C’est un paysage de l’arrière pays de Nice, près du village de Péone dans les Alpes-Maritimes. J’ai choisi cette image car elle me parle de ce que je ressens du temps présent et fait résonance à mon propre univers intérieur : Malgré sa simplicité (un blasé dirait sa « banalité ») ce paysage me paraît porteur de beaucoup se similitudes avec les énergies de ce moment. Continuer la lecture




Pleine Lune en Scorpion – 18 Mai 2019

Bonjour à tous !

C’est une joie chaque fois de vous retrouver, et même si je « traîne » un peu avant d’écrire, cela me fait toujours autant plaisir de communiquer avec vous, mes amis. Ce n’est pas le chat Cachou * qui me démentira, il faut le dire : Le moment invite plus à la douce paresse et au calme qu’à l’agitation et à la frénésie de l’action ! Alors je me sens en adéquation avec l’air du temps et vous invite vous aussi à profiter de cette prise de conscience joyeuse et paisible ! Continuer la lecture




Nouvelle Lune en Taureau – 5 Mai 2019

Bienvenue à vous tous, mes amis, pour découvrir le potentiel de la Nouvelle Lune en Taureau qui aura lieu dans la nuit de samedi à dimanche, du moins pour ceux d’entre nous qui résident pas trop loin du méridien de Greenwich servant de référence à nos pendules : ce sera à 22h47 le samedi 4 mai, heure GMT et, pour la France d’où je vous écris, 0h47 le dimanche 5 mai.

Comme illustration j’ai choisi, avec joie et gratitude, le cliché de Christine (dont vous pouvez découvrir le site en cliquant sur son prénom et qui, par ses consultations Fleurs de Bach, sait nous accompagner avec bienveillance dans ces périodes de grands chambardements). Cette image m’évoque la parfaite alliance de l’Eau et de la Terre, le duo de ces deux éléments féminins que nous retrouvons dans le Ciel actuel (6 planètes sur 10 et l’axe des nœuds lunaires sont en signes féminins : Taureau, Cancer, Capricorne et Poissons) et elle véhicule dans mon ressenti, comme un parfum, l’émanation de la grâce toute vénusienne de ce mois de Mai.

J’espère que vous allez bien et que vous appréciez le retour des énergies plus douces que nous apporte le Soleil dans le Taureau depuis quelques jours. Les deux semaines écoulées ont pu être déstabilisantes à plus d’un titre car riches en transformations intérieures mais poursuivre la libération de nos vieux carcans exigeait ces remue-ménages et nettoyages vigoureux ! Quoi qu’il en soit, cette Nouvelle Lune signifie un nouveau départ dans une ambiance plus sereine et plus posée. Le Taureau est un signe de Terre, stable et prolifique, ce qui ne veut pas dire que nous serons dans une stagnation mais qu’une énergie plus lente et plus calme nous est proposée et qu’elle répondra à notre aspiration intérieure si nous avons envie de nous ancrer, nous stabiliser et nous reposer de toutes les « prises de tête » de la période Bélier ! Continuer la lecture